Banque de l'Habitat : Perte nette de 220 millions de dinars en 2013    Baisse des investissements étrangers de 5,8% en 2014 (FIPA)    Tunis : Bilel Sahnoun nouveau directeur général de la Bourse    Tunisie : Yassine Brahim, Noomen Fehri et Khaled Chouket rejoignent le gouvernement Essid    Rassemblement devant le siège de Nidaa pour dire non à une alliance avec Ennahdha    Egypte : 26 morts et plus de 100 blessés dans une série d'attentats terroristes    Tunis : Création d'une cellule d'accompagnement pour les élèves en difficulté    Tunis : Le ministère de l'Education recrute plus de 560 surveillants et conseillers    Tunis : Le prix de baril baisse à 44 dollar    Tunisie- Noômene Fehri: Afek ne s'oppose pas à une alliance avec Ennahdha    Tunisie - Enseignement :    Tunis : Le Front populaire ne participe pas au gouvernement Essid    Tunisie- Riadh Al Mouakhar: Afek a soumis 16 noms à Habib Essid    Tunisie-Education : 2,2 millions de journées de travail perdues chaque année    Bilel Sahnoun, nouveau directeur général de la Bourse de Tunis    Tunis : Le dinar tunisien déprécie face à l'euro à 2,1950 DT    Tunisie - Infrastructure :    Programme TV du vendredi 30 janvier    CAN-2015 (1/4 de finale) Tunisie-Guinée Equatoriale: le Mauricien Seechurn au sifflet    Tunisie Telecom partenaire du Groupe Carte    Le Kef : 4 cachettes d'éléments terroristes à Jebel Ouergha détruites    Trois attaques font 27 morts en Egypte    Tunis : Arrestation de deux groupes terroristes à Médenine et Mahdia    Tunisie , Société : La mère de Yassine Ayari reproche et accuse !    Le rallye aérien de Tunisie relancé en 2015    Tunis-Météo: Ciel voilé à progressivement nuageux et températures en hausse    Tunisie , Société : Des citoyens reconstituent l'assassinat de Shaima Sabbagh devant l'ambassade d'Egypte à Montplaisir    Mobilisation citoyenne pour sauver une librairie, à Tunis, menacée de fermeture    CAN 2015 - Tunisie-Guinée Equatoriale : « un match piège », estime Hamza Younès    2,2 millions de journées de travail perdues chaque année pour cause d'absentéisme des enseignants    La directrice du collège Al Mutanabbi (Manouba ) démise de ses fonctions    CAN 2015 : Programme de l'ultime journée des éliminatoires    Tunisie - Immigration :    Reprise des cours dans les instituts et écoles d'ingénieurs    Les Maires des villes libyennes en conclave à Genève pour consolider la confiance entre protagonistes    Afghanistan: quatre morts dans des attentats à la bombe    CAN 2015 : Les Cartons jaunes annulés    Football : CAN 2015:Un tirage au sort pour déterminer la seconde équipe qualifiée du groupe D    Lancement par la NASA du satellite SMAP : un Tunisien à la tête de l'équipe chargée du projet    Amical, Olympique: La Tunisie battue par le Nigeria    César 2015 : les nommés sont...    À la découverte de « Conflit », film sur l'oppression des islamistes en Tunisie    Appel à candidatures    Demis Roussos, chanteur à la voix d'or, est mort    Un livre pour enfant crée la polémique    "Solwene", le chagrin d'une femme et d'une patrie meurtries qui gardent espoir    Les Rendez-vous Cinéma de la Maison de France à Sfax    «Un ticket pour ... l'enfant au cinéma» à la Maison de la Culture Ibn RACHIQ durant janvier 2015    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie, le Djihadiste Abou Kousay : 2000 tunisiens combattent en Syrie et 13 tunisiennes font le Djihad de Nikah ! L'opposition se méfie des combattants maghrébins !
Publié dans Tunivisions le 22 - 03 - 2013

Le Djihadsite tunisien Abou Kousay, qui vient de s'échapper de la guerre en Syrie pour retourner en Tunisie, s'est exprimé sur le sujet de la guerre civile syrienne et le rôle des tunisiens dans cette guerre dans une interview parue au journal Assarih dans son édition d'aujourd'hui vendredi 22 mars 2013.
Abou Koussay révèle que 2000 jeunes tunisiens, travailleurs et chômeurs, jeunes et adultes, combattent en Syrie avec les rebelles islamistes. Il également estimé que 13 jeunes filles tunisiennes ont rejoint la Syrie et elles sont actuellement dans ce pays pour faire le Djihad de Nikah qui consiste à satisfaire aux désirs sexuels des combattants de l'opposition. Celle qui les supervise n'est autre qu'une danseuse de la chaine Ghinwa portant le nom d'Oum Jaafar.
Abou Kousay indique qu'il y a une ligne directe pour envoyer les Djihadistes à partir de la Libye. Ensuite, ils rejoignent les territoires syriens à travers la Turquie. C'est un voyage qu'Abou Kousay regrette, surtout, après avoir découvert que les tunisiens sont exploités et maltraités. Les tunisiens sont traités comme des esclaves exploités pour renverser le régime syrien. Par conséquent, le combattant tunisien a pris la décision de s'enfuir.
C'est un témoignage qu'on espère qu'il soit pris en considération par ceux qui prêchent l'unité entre les pays arabo-musulmans en vue de justifier la participation des combattants étrangers dans des guerres civiles. En fait, on remarque que même si les combattants multinationaux de l'opposition qui se dit syrienne sont réunis par un sentiment de racisme sunnite et anti-chiite, il semble que le sentiment de l'appartenance à une patrie est toujours présent dans leurs esprits, aux moins dans les esprits des combattants orientaux qui se méfient de leurs « frères » maghrébins.
Depuis quelques semaines, Karbousi, un journaliste qui était sur terrain a déclaré que les cadavres des combattants non-syriens sont souvent mis en feu. Les blessés tunisiens et libyens ne sont pas traités, et parfois tués pour que le régime ne les prenne pas en otage. Ce témoignage a été confirmé par un combattant libyen qui s'est échappé de la guerre civile syrienne. Bref, la fraternité entre les deux continents a ses limites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.