Plusieurs personnes manifestent contre la venue de BHL en Tunisie    Tunis-BCE : Le président doit être à égale distance de toutes les forces politiques    Tunisie: Imed Hammami (Ennahdha) : BCE n'est pas notre candidat    Coup d'Etat militaire-Les ressortissants tunisiens au Burkina Faso demandent leur rapatriement    Mélanges et diversité    La France salue la démission du président du Burkina Faso    Douze morts dans l'inondation d'une mine de charbon en Colombie    La Bourse ouest africaine tiendra son conseil stratégique, les 3 et 4 novembre 2014, à Tunis    Tunisie - Téléphonie: L'offre prépayée "3ajab" d'Orange est de retour    La Bourse clôture, en forte hausse dopée par la SFBT et la BIAT    Démission du président Compaoré    Burkina Faso: Le général Nabéré Honoré Traoré, nouveau chef de l'Etat (Urgent)    Ligue 2 - 7e journée (match avancé): Jendouba bat la LPS tozeur 2-1    «Père» de Lotfi Achour remporte le prix du meilleur film arabe au Abu Dhabi Film Festival (photos)    Un incendie dans un entrepôt de carburant de contrebande à Béja détruit un bâtiment et une voiture    Beit AL-Hikma : réflexion prospective sur l'éducation scientifique quelles innovations pour demain ?    La Tunisie sur le podium au championnat arabe de golf    Ligue 1 (J9): Stade Tunisien-ES Tunis 2-2    6ème édition «Mon école est plus belle avec Astral» : Rénovation de l'école Sidi Salem à Bizerte    La bourse de Tunis clôture en hausse vendredi    Tunis : Ben Jaafar sera chargé de convoquer le nouveau parlement    La famille du martyr Chokri Belaid poursuit Al-Jazeera en justice    Tunisie , Elections : Front Populaire : Liste des 15 députés du futur Parlement    Meli Melek : Le projet «made in Tunisia» pour vulgariser l'économie    Le goulot de la bouteille    Tunis : Sit-in des agents de la STEG    La Route de l'alphabet    Ons Jabeur en quarts de finale de l'Open de tennis Nantes Atlantique    Tunis : L'UIB annonce le succès de l'augmentation de son capital    Déroulement du 24 novembre au 6 décembre 2014    Objectifs et défis    "Got 2 Find Love", un clip pour relancer la destination Tunisie    Du renfort    Le torchon brûle entre Israël et l'administration Obama    Tunis : Réunion ministérielle pour l'examen de la situation de la société nationale de cellulose et de papier Alpha    La BCT envisage une refonte du ratio de liquidité selon les normes internationales    Kasri victime d'une hémorragie    Amendement prochain de la loi relative aux terres agricoles    18 membres présumés de l'organisation "Etat islamique" inculpés au Liban pour avoir voulu créer un "émirat"    Tout sauf Hamdi Harbaoui !    Tunis-Législatives : les délais de recours contre les résultats préliminaires du vendredi 31 octobre au dimanche 2 novembre    En quête d'une majorité gouvernementale    Les Destouriens soutiennent Essebsi    Foot: Programme TV du vendredi 31 octobre    Ligue 1 (J9): ST-EST, les compositions probables    Cité Azouhour : Arestation de personnes en possession de cinq coktail molotovs d'une arme blanche    Tunis : 13 villes tunisiennes abriteront du 1er au 30 novembre, le « Mois du film documentaire »    Tunisie : peut-on encore sauver l'oasis de Gabes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie, le Djihadiste Abou Kousay : 2000 tunisiens combattent en Syrie et 13 tunisiennes font le Djihad de Nikah ! L'opposition se méfie des combattants maghrébins !
Publié dans Tunivisions le 22 - 03 - 2013

Le Djihadsite tunisien Abou Kousay, qui vient de s'échapper de la guerre en Syrie pour retourner en Tunisie, s'est exprimé sur le sujet de la guerre civile syrienne et le rôle des tunisiens dans cette guerre dans une interview parue au journal Assarih dans son édition d'aujourd'hui vendredi 22 mars 2013.
Abou Koussay révèle que 2000 jeunes tunisiens, travailleurs et chômeurs, jeunes et adultes, combattent en Syrie avec les rebelles islamistes. Il également estimé que 13 jeunes filles tunisiennes ont rejoint la Syrie et elles sont actuellement dans ce pays pour faire le Djihad de Nikah qui consiste à satisfaire aux désirs sexuels des combattants de l'opposition. Celle qui les supervise n'est autre qu'une danseuse de la chaine Ghinwa portant le nom d'Oum Jaafar.
Abou Kousay indique qu'il y a une ligne directe pour envoyer les Djihadistes à partir de la Libye. Ensuite, ils rejoignent les territoires syriens à travers la Turquie. C'est un voyage qu'Abou Kousay regrette, surtout, après avoir découvert que les tunisiens sont exploités et maltraités. Les tunisiens sont traités comme des esclaves exploités pour renverser le régime syrien. Par conséquent, le combattant tunisien a pris la décision de s'enfuir.
C'est un témoignage qu'on espère qu'il soit pris en considération par ceux qui prêchent l'unité entre les pays arabo-musulmans en vue de justifier la participation des combattants étrangers dans des guerres civiles. En fait, on remarque que même si les combattants multinationaux de l'opposition qui se dit syrienne sont réunis par un sentiment de racisme sunnite et anti-chiite, il semble que le sentiment de l'appartenance à une patrie est toujours présent dans leurs esprits, aux moins dans les esprits des combattants orientaux qui se méfient de leurs « frères » maghrébins.
Depuis quelques semaines, Karbousi, un journaliste qui était sur terrain a déclaré que les cadavres des combattants non-syriens sont souvent mis en feu. Les blessés tunisiens et libyens ne sont pas traités, et parfois tués pour que le régime ne les prenne pas en otage. Ce témoignage a été confirmé par un combattant libyen qui s'est échappé de la guerre civile syrienne. Bref, la fraternité entre les deux continents a ses limites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.