Tunisie : Abdelfattah Mourou s'est luxé l'épaule    Une mission d'hommes d'affaires accompagne Mehdi Jomâa en France les 28 et 29 avril    Finance :    Travailler en réseaux pour faire face à la compétitivité asiatique    Tunisie :    Tunisie - Culture :    Le concours Design Pack Danup consacre la créativité de 3 jeunes étudiants Tunisiens    Le Phoneblocks deviendra commercialisable grâce à Google à partir de 2015    97 infractions économiques lors d'une campagne de contrôle des instruments de mesure    Syrie: près de 50 morts dans l'assaut rebelle contre une caserne clé à Alep (ONG)    Tunisie: Moncef Marzouki se met au régime sec    Tunis : De violents affrontements dans la région du Kram    La Tunisie déconseille tout voyage vers la Libye    Levée de boucliers en Egypte sur fond d'une nouvelle « provocation » de Haifa Wahbi    Le FMI accorde à la Tunisie un prêt de 100 millions de dollars    Remaniements dans les structures d'Ennahdha    Bizerte : Explosion d'un taxi    La Tunisie appelle ses ressortissants à la prudence en Libye    Reprise des bombardements de Jebel Chaâmbi    Coupe de Tunisie: Les arbitres des 16ès de finale    Le directeur de la justice militaire sera-t-il remplacé ?    Le doyen de Cornell Tech New York en juin à Tunis et 6 M$ pour de nouvelles bourses    Tunisie : Saisie de produits de la contrebande    Kébili : Saisie d'un camion chargé de 5160 canettes de bière    Tunisie : Une plainte contre le bureau d'Al Jazira à Tunis pour non- paiement de loyer    La BM octroie à la Tunisie un prêt de 100 millions de dollars    Le prix Nobel de littérature colombien Gabriel Garcia Marquez est mort    Tunisie Loi sur les marchés publics :    Enlèvement d'un conseiller de l'ambassade de Tunisie à Tripoli...pas de revendication    EST: Retour de Youssef Belaili avec le groupe    8ème Tournoi international d'aviron, dimanche 27 avril aux Berges du Lac    Le Conseil de l'Ordre réagit aux apparitions médiatiques des avocats    Tunisie: Un diplomate tunisien enlevé à Tripoli    Santé animale :    L'Espérance Sportive de Tunis et Tunisie Telecom main dans la main    Espérance de Tunis: Khaled Mouelhi out 10 jours    kidnapping du diplomate tunisien Laroussi Gantassi en Libye    Foot : Le Real Madrid, "Roi" d'Espagne!    Les agents en grève    La Tunisie élue à la vice-présidence    Phase des poules    Taillé pour la Coupe    Les monts Chaâmbi, Sammama, Salloum et Meghila déclarés zones militaires    1er Festival des créations estudiantines à Monastir    Voyages dans le temps    Tunisie : naissance du 1er festival de musique instrumentale de Bizerte    Au son du tar et de la darbouka    Soutien au patrimoine immatériel de la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie, le Djihadiste Abou Kousay : 2000 tunisiens combattent en Syrie et 13 tunisiennes font le Djihad de Nikah ! L'opposition se méfie des combattants maghrébins !
Publié dans Tunivisions le 22 - 03 - 2013

Le Djihadsite tunisien Abou Kousay, qui vient de s'échapper de la guerre en Syrie pour retourner en Tunisie, s'est exprimé sur le sujet de la guerre civile syrienne et le rôle des tunisiens dans cette guerre dans une interview parue au journal Assarih dans son édition d'aujourd'hui vendredi 22 mars 2013.
Abou Koussay révèle que 2000 jeunes tunisiens, travailleurs et chômeurs, jeunes et adultes, combattent en Syrie avec les rebelles islamistes. Il également estimé que 13 jeunes filles tunisiennes ont rejoint la Syrie et elles sont actuellement dans ce pays pour faire le Djihad de Nikah qui consiste à satisfaire aux désirs sexuels des combattants de l'opposition. Celle qui les supervise n'est autre qu'une danseuse de la chaine Ghinwa portant le nom d'Oum Jaafar.
Abou Kousay indique qu'il y a une ligne directe pour envoyer les Djihadistes à partir de la Libye. Ensuite, ils rejoignent les territoires syriens à travers la Turquie. C'est un voyage qu'Abou Kousay regrette, surtout, après avoir découvert que les tunisiens sont exploités et maltraités. Les tunisiens sont traités comme des esclaves exploités pour renverser le régime syrien. Par conséquent, le combattant tunisien a pris la décision de s'enfuir.
C'est un témoignage qu'on espère qu'il soit pris en considération par ceux qui prêchent l'unité entre les pays arabo-musulmans en vue de justifier la participation des combattants étrangers dans des guerres civiles. En fait, on remarque que même si les combattants multinationaux de l'opposition qui se dit syrienne sont réunis par un sentiment de racisme sunnite et anti-chiite, il semble que le sentiment de l'appartenance à une patrie est toujours présent dans leurs esprits, aux moins dans les esprits des combattants orientaux qui se méfient de leurs « frères » maghrébins.
Depuis quelques semaines, Karbousi, un journaliste qui était sur terrain a déclaré que les cadavres des combattants non-syriens sont souvent mis en feu. Les blessés tunisiens et libyens ne sont pas traités, et parfois tués pour que le régime ne les prenne pas en otage. Ce témoignage a été confirmé par un combattant libyen qui s'est échappé de la guerre civile syrienne. Bref, la fraternité entre les deux continents a ses limites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.