Affrontements entre les forces de l'ordre et des éléments terroristes    Le Syndicat régional de Tataouine appelle à une grève dans le secteur pétrolier    Séance de vote de confiance au gouvernement : Interventions des députés    Oxford Business Group présente le programme de réforme du système bancaire tunisien    Enfance: Lila Pieters salue les acquis de la Tunisie et l'exhorte à ratifier le troisième protocole facultatif à la CIDE    Grève au chantier de Nawara : Les industries Bouchamaoui expliquent    Algérie : Hausse des prix, importations divisées par 2…, 2017 sera très rude    L'Olympique de Béja recrute l'ancien attaquant du club ukrainien Tavriya    USA : Hillary Clinton subit sa deuxième cyberattaque en une semaine!    La Turquie réagit mal aux critiques des Américains sur les purges    Sanctions sévères contre les cliniques mouillées dans l'affaire des stents périmés    Sur le podium mondial des technologies !    Orange Maxi, le téléphone dédié aux seniors par Orange    Projets d'attentats en Belgique, deux personnes interpellées    Turquie: 35 combattants kurdes tués lors d'une attaque contre une garnison militaire    La Tunisie, invitée d'honneur    L'heure des choix    Voilà pourquoi Najmeddine Oumaya à jeté l'éponge !    Habib Essid : « Je suis chef du gouvernement grâce au président de la république »    Imed Hammemi : Un tiers des ministres devraient rester, mais ils seront coachés    Un mollah afghan arrêté pour avoir épousé une enfant de 6 ans    Pour limiter les comportements à risques    La noyade, sport d'été    Le code devient une loi    La fin du droit à l'erreur    Anis Badri tout proche du parc B    Le gouvernement n'a réalisé que le tiers de ses promesses    Tunisie-ARP : La loi sur les terres agricoles votée    Révision des tarifs de certains services postaux    Contre le renouvellement de confiance    Tunisie - Gouvernance :    Nous ne sommes plus arabes !    Tunisie-météo : Le mercure en hausse, ce weekend    Entre rêves et secrets    Ouverture d'une enquête contre une cellule takfiriste    Un programme de pro    Toujours la même énergie    Tunisie – Saïd Aïdi: On a égaré le document relatif à l'affaire des stents primés    Brésil : à huit jours des JO, arrestation d'un individu en lien avec Daech    En vidéo : Découvrez le troisième maillot du Real Madrid    Le Club Africain dévoile la date de sa prochaine A.G élective    Tunisie : La devise de la République sera reliftée    Deux terroristes abattus et un soldat blessé    L'appli sécurisée Telegram est accusée de servir la cause des terroristes    Kerkennah : Le festival de la sirène annulé pour des raisons sécuritaires    Kadhem Saher à Tunis pour un concert à guichets fermés    Démarrage du carnaval d'Aoussou à Sousse en présence d'un important dispositif sécuritaire    Accord de jumelage signé entre les villes de Sfax et El Qods    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie, le Djihadiste Abou Kousay : 2000 tunisiens combattent en Syrie et 13 tunisiennes font le Djihad de Nikah ! L'opposition se méfie des combattants maghrébins !
Publié dans Tunivisions le 22 - 03 - 2013

Le Djihadsite tunisien Abou Kousay, qui vient de s'échapper de la guerre en Syrie pour retourner en Tunisie, s'est exprimé sur le sujet de la guerre civile syrienne et le rôle des tunisiens dans cette guerre dans une interview parue au journal Assarih dans son édition d'aujourd'hui vendredi 22 mars 2013.
Abou Koussay révèle que 2000 jeunes tunisiens, travailleurs et chômeurs, jeunes et adultes, combattent en Syrie avec les rebelles islamistes. Il également estimé que 13 jeunes filles tunisiennes ont rejoint la Syrie et elles sont actuellement dans ce pays pour faire le Djihad de Nikah qui consiste à satisfaire aux désirs sexuels des combattants de l'opposition. Celle qui les supervise n'est autre qu'une danseuse de la chaine Ghinwa portant le nom d'Oum Jaafar.
Abou Kousay indique qu'il y a une ligne directe pour envoyer les Djihadistes à partir de la Libye. Ensuite, ils rejoignent les territoires syriens à travers la Turquie. C'est un voyage qu'Abou Kousay regrette, surtout, après avoir découvert que les tunisiens sont exploités et maltraités. Les tunisiens sont traités comme des esclaves exploités pour renverser le régime syrien. Par conséquent, le combattant tunisien a pris la décision de s'enfuir.
C'est un témoignage qu'on espère qu'il soit pris en considération par ceux qui prêchent l'unité entre les pays arabo-musulmans en vue de justifier la participation des combattants étrangers dans des guerres civiles. En fait, on remarque que même si les combattants multinationaux de l'opposition qui se dit syrienne sont réunis par un sentiment de racisme sunnite et anti-chiite, il semble que le sentiment de l'appartenance à une patrie est toujours présent dans leurs esprits, aux moins dans les esprits des combattants orientaux qui se méfient de leurs « frères » maghrébins.
Depuis quelques semaines, Karbousi, un journaliste qui était sur terrain a déclaré que les cadavres des combattants non-syriens sont souvent mis en feu. Les blessés tunisiens et libyens ne sont pas traités, et parfois tués pour que le régime ne les prenne pas en otage. Ce témoignage a été confirmé par un combattant libyen qui s'est échappé de la guerre civile syrienne. Bref, la fraternité entre les deux continents a ses limites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.