Tunisie-Troisième réunion de concertations à Carthage sur le gouvernement d'union    Le violeur en série Thierry Darantière peut être jugé en Tunisie    Examen du projet de loi relatif à la réconciliation, Al Bawsala le rejette catégoriquement    Hausse de 0,24% du Tunindex    Turquie-Israël : Le Hamas salue l'accord de réconciliation    Attentat d'Istanbul: Un Tunisien parmi les victimes    Attentat à Istanbul : La Tunisie condamne fermement un acte » ignoble «    Ben Guerdane : Des cartouches de kalachnikov enterrées sur un terrain agricole    Une élève en 3e année secondaire a eu le bac avec 18.44 de moyenne    Festival de Carthage 2016 : Les prix des billets    Algérie : Le Park Mall de Sétif échappe à une attaque terroriste    Euro 2016 : la Médaille de la Ville de Paris pour les supporteurs irlandais    Obligation de rachat    La Tunisie sans bavure    Tarak Abdelalim vers l'Equipe nationale    Tunisie- Mohsen Marzouk reçoit François Gouyette    Economie :    Le directeur d'exploitation de Tunisie Autoroutes : Des embouteillages prévus ce vendredi et dimanche après l'Aïd    Le dilemme de l'Ugtt    Les sombres prévisions de l'inflation tunisienne de la BCT    Des rythmes et roulements de tambours    Sur les traces du patrimoine    Plus de 10 mille infractions économiques relevées    Ajustement automatique des prix à partir de mi-juillet    Attentat à Istanbul: Tous les passagers tunisiens sont sains et saufs    Distribution d'aides au profit de 14 mille familles démunies    Un acte conforme aux procédures en vigueur    Décès d'un homme fauché par un train à Sfax    Météo: Prévisions pour ce mercredi    Tunisie- Egalité dans l'héritage: audition du Mufti et de la ministre de la Femme    A l'heure de la France et de l'Europe    Le projet sera soumis à un Conseil ministériel le 4 juillet    La vie selon Oueld Jellaba    Microsoft condamné à 10 000 euros pour avoir forcé la mise à jour de Windows 10    Renforcement de la RN 89 reliant Sidi Bouzid et Meknassi    Sidi Ali Ben Aoun : Les forces armées poursuivent des terroristes    L'aéroport Atatürk fermé jusqu'à demain 17 heures        La Manouba : Arrestation d'un présumé terroriste    L'affiche officielle du festival international de Carthage réalisée par une jeune tunisienne    Au moins 10 morts dans l'explosion    Casting Miss Sfax le 17 Juillet 2016    L'Argentine implore Messi de Revenir    Euro 2016 : Les affiches des quarts de finale    Kaies Yaacoubi nouvel entraîneur du Club Africain    Abdelaziz Meherzi a refusé de jouer dans Warda W Kteb et voici les raisons    L'acteur italien Bud Spencer est décédé    Décoration de personnalités du monde culturel français à l'ambassade de Tunisie à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie, le Djihadiste Abou Kousay : 2000 tunisiens combattent en Syrie et 13 tunisiennes font le Djihad de Nikah ! L'opposition se méfie des combattants maghrébins !
Publié dans Tunivisions le 22 - 03 - 2013

Le Djihadsite tunisien Abou Kousay, qui vient de s'échapper de la guerre en Syrie pour retourner en Tunisie, s'est exprimé sur le sujet de la guerre civile syrienne et le rôle des tunisiens dans cette guerre dans une interview parue au journal Assarih dans son édition d'aujourd'hui vendredi 22 mars 2013.
Abou Koussay révèle que 2000 jeunes tunisiens, travailleurs et chômeurs, jeunes et adultes, combattent en Syrie avec les rebelles islamistes. Il également estimé que 13 jeunes filles tunisiennes ont rejoint la Syrie et elles sont actuellement dans ce pays pour faire le Djihad de Nikah qui consiste à satisfaire aux désirs sexuels des combattants de l'opposition. Celle qui les supervise n'est autre qu'une danseuse de la chaine Ghinwa portant le nom d'Oum Jaafar.
Abou Kousay indique qu'il y a une ligne directe pour envoyer les Djihadistes à partir de la Libye. Ensuite, ils rejoignent les territoires syriens à travers la Turquie. C'est un voyage qu'Abou Kousay regrette, surtout, après avoir découvert que les tunisiens sont exploités et maltraités. Les tunisiens sont traités comme des esclaves exploités pour renverser le régime syrien. Par conséquent, le combattant tunisien a pris la décision de s'enfuir.
C'est un témoignage qu'on espère qu'il soit pris en considération par ceux qui prêchent l'unité entre les pays arabo-musulmans en vue de justifier la participation des combattants étrangers dans des guerres civiles. En fait, on remarque que même si les combattants multinationaux de l'opposition qui se dit syrienne sont réunis par un sentiment de racisme sunnite et anti-chiite, il semble que le sentiment de l'appartenance à une patrie est toujours présent dans leurs esprits, aux moins dans les esprits des combattants orientaux qui se méfient de leurs « frères » maghrébins.
Depuis quelques semaines, Karbousi, un journaliste qui était sur terrain a déclaré que les cadavres des combattants non-syriens sont souvent mis en feu. Les blessés tunisiens et libyens ne sont pas traités, et parfois tués pour que le régime ne les prenne pas en otage. Ce témoignage a été confirmé par un combattant libyen qui s'est échappé de la guerre civile syrienne. Bref, la fraternité entre les deux continents a ses limites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.