Démantèlement d'une cellule terroriste à Tataouine    Riahi soutient le gouvernement Chahed, l'UPL pas encore décidé    Un collectif d'artistes signe une pétition dédiée à la mémoire d'Adnen Meddeb    Youssef Chahed : L'ARP un jour, l'UGTT toujours !    Rached Ghannouchi rend hommage à Oussema Mellouli    En vidéo : Les enfants de SOS Gammarth et TOTAL nettoient la plage de la Marsa    Le Tunindex enregistre une performance de 0,27%    Sport-JO-2016: l'exclusion des paralympiques russes « en dehors de toute justice, morale et humanité » (Poutine)    Sport-foot – Bayern Munich : « Difficile de réaliser un nouveau triplé », prévient Rummenigge    3 passagers musulmans débarqués de l'avion d'une compagnie britannique    Sidi Bouzid: Protestation des jeunes sans emploi à Meknassi    Séisme en Italie : Essid exprime la solidarité de la Tunisie avec le peuple et le gouvernement italiens    Gouvernement Chahed:    Opération sécuritaire blanche à l'ambassade des Etats-Unis et dans ses alentours    Sport-foot-Coupe de Tunisie: Haythem Guirat arbitre de la finale Club Africna-Espérance ST    La traque des terroristes se poursuit sur les hauteurs du Kef (Défense)    Un tunisien arrêté suite au meurtre d'un sénégalais en Italie    Opération sécuritaire blanche à l'ambassade des Etats-Unis à Tunis    Tunisie - Transport scolaire:        Sidi Bouzid: Amélioration du taux d'approvisionnement en eau potable en 2020    Tunisie - Stents Périmés:    Tunisie:    Tunisie : Le président de la République reçoit Laura Baeza    Kaboul : Neuf morts dans une attaque contre l'université américaine    Mohamed Bouanane : 1200 boulangeries clandestines sont toujours actives    La SFBT a engrangé 88,472 MD de bénéfice net au 1er semestre    Raconter le bleu, dans toutes ses couleurs    L'art au service du social    Le barrage Oued Sarrat permettra de mobiliser 21 millions de mètres cubes d'eau    Le temps des triomphes    Des actions de coopération sud-sud en perspective    Une destination à moderniser    «Le rêve» palestinien    Le jeune cinéaste Adnen Meddeb n'est plus    CA : Ne pas trop tirer sur la corde    Valls : Il faut lutter contre l'islamisme radical qui vise à occuper l'espace public    Premier congrès du Ppdu    Portraits croisés des entraîneurs de la finale : Self made-man contre surdoué    Enfance en danger    Tunisie : La liste des nouveaux députés    Séisme en Italie: 247 morts, selon un nouveau bilan    Agriculture:    En photos : L'escrimeuse Ines Boubakri, invitée à l'ouverture de Kiabi Bardo    Tunisie- Kef: Affrontements entre militaires et un groupe armé    Skander Karoui : Vivez comme Khalil a vécu, aimez, rigolez, dansez et chantez mais surtout, bouclez votre ceinture    La ville de Gafsa acceuillera la 2ème édition des Rencontres internationales Al Maken d'Art Actuel    Sfax acceuille la 6ème édition du symposium international de la céramique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie, le Djihadiste Abou Kousay : 2000 tunisiens combattent en Syrie et 13 tunisiennes font le Djihad de Nikah ! L'opposition se méfie des combattants maghrébins !
Publié dans Tunivisions le 22 - 03 - 2013

Le Djihadsite tunisien Abou Kousay, qui vient de s'échapper de la guerre en Syrie pour retourner en Tunisie, s'est exprimé sur le sujet de la guerre civile syrienne et le rôle des tunisiens dans cette guerre dans une interview parue au journal Assarih dans son édition d'aujourd'hui vendredi 22 mars 2013.
Abou Koussay révèle que 2000 jeunes tunisiens, travailleurs et chômeurs, jeunes et adultes, combattent en Syrie avec les rebelles islamistes. Il également estimé que 13 jeunes filles tunisiennes ont rejoint la Syrie et elles sont actuellement dans ce pays pour faire le Djihad de Nikah qui consiste à satisfaire aux désirs sexuels des combattants de l'opposition. Celle qui les supervise n'est autre qu'une danseuse de la chaine Ghinwa portant le nom d'Oum Jaafar.
Abou Kousay indique qu'il y a une ligne directe pour envoyer les Djihadistes à partir de la Libye. Ensuite, ils rejoignent les territoires syriens à travers la Turquie. C'est un voyage qu'Abou Kousay regrette, surtout, après avoir découvert que les tunisiens sont exploités et maltraités. Les tunisiens sont traités comme des esclaves exploités pour renverser le régime syrien. Par conséquent, le combattant tunisien a pris la décision de s'enfuir.
C'est un témoignage qu'on espère qu'il soit pris en considération par ceux qui prêchent l'unité entre les pays arabo-musulmans en vue de justifier la participation des combattants étrangers dans des guerres civiles. En fait, on remarque que même si les combattants multinationaux de l'opposition qui se dit syrienne sont réunis par un sentiment de racisme sunnite et anti-chiite, il semble que le sentiment de l'appartenance à une patrie est toujours présent dans leurs esprits, aux moins dans les esprits des combattants orientaux qui se méfient de leurs « frères » maghrébins.
Depuis quelques semaines, Karbousi, un journaliste qui était sur terrain a déclaré que les cadavres des combattants non-syriens sont souvent mis en feu. Les blessés tunisiens et libyens ne sont pas traités, et parfois tués pour que le régime ne les prenne pas en otage. Ce témoignage a été confirmé par un combattant libyen qui s'est échappé de la guerre civile syrienne. Bref, la fraternité entre les deux continents a ses limites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.