Najla Bouden participe au Forum économique mondial de Davos    ''Citoyens contre le coup d'Etat'' : La Tunisie a besoin d'un véritable dialogue national    Tunisie-Béja : Il a violé une fille dans un cimetière !    BAL 2022 : ça sera US Monastir – Zamalek en demi-finale    Belgique -Variole du signe : Mise en quarantaine obligatoire aux personnes infectées    Jendouba : Saisie de 20 tonnes d'aliments pour bétail    Tunisie-Sidi Bouzid : Baisse des estimations de la récolte céréalière    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Premier League : Man City champion d'Angleterre 2022    Béja [VIDEO + PHOTOS] : Obsèques de l'ancien PDG de Tunisair, Elyes Mankbi    Maher Jedidi nommé vice-président de l'ISIE    Tunisie: Maher Jedidi nommé vice-président de l'ISIE    Ali Laârayedh : malmener la démocratie, c'est malmener la Tunisie et son peuple    Tunisie : La situation socio-économique du pays, au cœur d'une rencontre entre Saied et Majoul    Roland-Garros 2022 : Ons Jabeur éliminée dès le premier tour    Election d'un nouveau bureau exécutif à la Ftav    Tunisie : La réalité a prouvé la justesse du choix du syndicat    Foot-Europe: le programme du jour    L'Utap décide de tenir son conseil national en janvier 2023    Elyes Mnakbi, ancien PDG de Tunisair n'est plus    Etats-Unis : Pénurie de lait pour bébé    Pèlerinage de la Ghriba, symbole d'ouverture et de tolérance    Elyes Mnakbi, ancien PDG de Tunisair, n'est plus    Finales Conférence Est NBA : Le Miami Heat mène 2-1 contre Boston Celtics    15e édition du Salon International du Bâtiment et de la construction du 23 au 29 mai 2022: Economiquement vertueuse    Cerisier : un fruitier facile et généreux    CONDOLEANCES: Zoubeida SMIDA mère de M. Mounir SMIDA    EXPRESS    ESS: Enchaîner    Le ronflement : causes, symptômes et traitement    Foire des plantes au bélvedère l'appel des fleurs et des senteurs    Pourquoi: Manque de verdure    EST: Maintenir la cadence    26e édition des prix littéraires Comar au Théâtre Municipal: Le roman en fête    Mes odyssées en Méditerranée | Vient de paraître « Mparamu lu sicilianu II »: Au cœur de la langue et la culture siciliennes    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Un spectacle hologramme d'Adele au Théâtre municipal de Tunis    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Foot-Europe: le programme du jour    La Russie punit la Finlande et coupe le gaz après l'électricité    Offcieil : Joey R. Hood, nouvel ambassadeur US en Tunisie    Parution du livre "Journal d'un Jeune Ambassadeur" de l'écrivain prodige Amir Fehri    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    Exposition "Prestige" de Dora Dalila Che du 20 mai au 17 juillet à la station d'art B7L9    Biden reste le gendarme de l'Europe : 40 milliards pour l'Ukraine pendant que l'UE se cache    Un excellent nouveau livre de Hatem M'rad : Les dérives contraires en Tunisie    Les droits humains à la tête du client    La Tunisie accueille 'Phoenix Express 2022'    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Oussama Khlifi : avec ses prérogatives d'empereur, Kaïs Saïed aurait pu trouver des solutions
Publié dans Business News le 28 - 01 - 2022

Le président du bloc parlementaire de Qalb Tounes a dénoncé, vendredi 28 janvier 2022, l'inertie du président de la République face aux problèmes économiques, financiers et sociaux auxquels les citoyens font face depuis des années.

Intervenant par téléphone sur les ondes de Shems FM, il a avancé qu'avec ses prérogatives « d'empereur », Kaïs Saïed aurait pu trouver des solutions pour alléger les charges des citoyens dans ce contexte marqué par une hausse vertigineuse du coût de la vie.
« D'un simple coup de stylo, il aurait pu décréter le gel des licences, des obstacles administratifs, des prix, des intérêts sur les crédits des ménages… », a-t-il indiqué notant que les députés avaient proposé plusieurs initiatives dans ce sens mais n'ont pu avancer en raison de l'instabilité politique et des dissidences au sein du gouvernement dissous.
« Je le défie de publier un décret pour obliger les autorités locales et régionales à appuyer les familles démunies ou encore pour fixer les rémunérations des ouvrières agricoles. Avec ces prérogatives d'empereur, il peut trouver des solutions et nous le soutiendrons si cela est dans l'intérêt des citoyens », a avancé Oussama Khlifi.

Interpellé sur une éventuelle révision du Code électoral et de la constitution, le député a souligné que son parti approuvait l'idée à condition que cela se déroule dans le cadre de la constitutionnalité. Il a évoqué, par ailleurs, les lacunes du Code électoral précisant que le paysage politique morcelé en était le fruit et que, dans sa forme actuelle, ce texte ne permet à aucun parti de gouverner seul. D'où les alliances que Qalb Tounes avait tissées avec Ennahdha au Parlement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.