Communiqué du Comité national olympique tunisien : Le gala du Flambeau olympique 2019 reporté au 20 décembre    Tunisie – Hamma Hammami parle de la maladie de Radhia Nasraoui    En vidéo : l'UGTT rend hommage à Mohamed Ennaceur    Tunisie : [vidéo] Zouhaier Maghzaoui: “Un gouvernement qui ne privilégie pas les problèmes sociaux ne nous intéresse pas”    Mohamed Habib Jemli reçoit Khaled Kaddour, ancien ministre de l'Energie et des énergies renouvelables    Inauguration d'une société japonaise de composantes automobiles à Monastir    Tunisie : Une nouvelle compagnie aérienne tunisienne voit le jour    Temps localement brumeux demain matin    Par Amine Ben Gamra : Première pas de réformes pour relancer l'économie tunisienne : Dire la vérité sur l'économie    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    Ligue 1 : Les arbitres de la 11ème journée    Salon Tunisien du chocolat et de la pâtisserie: 2e édition du 5 au 7 décembre à l'UTICA    Hafedh Caïd Essebsi veut créer un Nidaa historique    Réaction du parti Qalb Tounes au regrettable chaos survenu mardi au Parlement    Ligue des champions : L'Espérance de Tunis veut confirmer    Arrestation du voleur des effets des victimes du BUS au moment où ces derniers étaient en train d'agoniser    Club Africain : Yassine Chammakhi va-t-il rester ?    Ligue des champions d'Afrique : le point du groupe D avant la 2e journée    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Jamila Kssikssi : Je ne vais pas m'excuser…    Tunisie : L'Union tunisienne des taxis individuels organise un rassemblement protestataire contre les taxi-scooter    Tunisair proposera des tarifs préférentiels au profit des enseignants universitaires    Programme TV du jeudi 05 décembre    Homologation du stade Hammadi Bejaoui à Jerzouna pour accueillir les matches du CA Bizertin et Stir Zarzouna    La BNA sponsor de la 2ème édition de l'événement PI-ROBOTS 2.0    Le commerce de « Friperie » menacé par de nouvelles restrictions douanières    Restrictions de la circulation pour les poids lourds transportant des produits liquides à Bizerte    A Sousse, Une voiture avec deux filles à bord tombe dans un ravin    Algérie: Ouverture du premier procès pour corruption d'anciens hauts responsables    Youssef Chahed donne le coup d'envoi au processus TOS au port de Radés    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Abir Moussi et tout son bloc parlementaire en Sit-in au Parlement depuis le mardi soir    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    COP 25 : l'Afrique revendique sa vulnérabilité climatique    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Accident de Amdoun : Le CA reporte son match virtuel en signe de solidarité avec les victimes    Cinquième édition du Forum Dauphine : Tunis Entreprises    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Journées Architecturales de Carthage (J.A.C) du 30 novembre au 02 décembre 2019 à la Cité de la culture (programme)    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Le film tunisien نورة تحلم (NOURA RÊVE) de Hinde Boujemaa en tournée dans plusieurs gouvernorats    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le cadeau empoisonné des terroristes
Publié dans Business News le 01 - 03 - 2019

Des personnalités politiques, médiatiques et syndicales sont visées par une opération terroriste. Il s'agit d'une attaque au courrier empoisonné. Avec ce mode opératoire inhabituel en Tunisie, les terroristes changent de fusil d'épaule. Une affaire étrange, certes, mais fortement préoccupante.

« L'affaire est inédite et préoccupante », a avoué le ministre de l'Intérieur Hichem Fourati aujourd'hui dans une déclaration aux médias. Voilà qui est clair, d'autant plus que le porte-parole du ministère parle d'une « opération importante ».
« Il s'agit d'un changement de mode opératoire » a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sofiene Zaâg, ce vendredi 1er mars 2019, sur Mosaïque Fm. « Nous sommes en guerre permanente contre le terrorisme et ces groupes innovent dans leur mode opératoire », a-t-il ajouté.

Si le ministère de l'Intérieur reste prudent en préférant divulguer un minimum d'informations pour ne pas compromettre l'enquête, il en explique les grandes lignes. Ce que l'on sait pour l'instant est qu'il s'agit d'une opération sécuritaire anticipative de grande ampleur. Les agents des services de la Direction générale de la sûreté nationale en collaboration avec le ministère public près du pôle judiciaire antiterroriste sont parvenus à saisir 19 lettres empoisonnées. Les lettres ont été saisies à la poste avant de parvenir aux destinataires visés.
Après expertise scientifique, il s'est avéré que ces lettres contenaient d'une substance mortelle par simple contact. De l'Anthrax, selon des sources sécuritaires bien informées. En coordination avec le pole de lute antiterroriste, une enquête a été ouverte afin de connaitre toute la vérité sur cette affaire ainsi que les parties qui se cachent derrière et de prendre les mesures nécessaires.

Pour l'instant, la liste des personnalités politiques visées par ces envois est encore confidentielle. Business News a réussi à obtenir celle des journalistes et personnalités médiatiques ciblées, parmi lesquelles figurent plusieurs journalistes et chroniqueurs des chaînes TV Attessia et El Hiwar Ettounsi, ainsi que de la radio Shems FM, à savoir Mohamed Boughalleb, Naoufel Ouertani, Hamza Belloumi, Maya Ksouri, Lotfi Laâmari et Mokhtar Khalfaoui ou encore le président du Syndicat national des journalistes, Néji Bghouri.
On retrouve également dans la liste, la magistrate Raoudha Laâbidi, ainsi que les syndicalistes Noureddine Taboubi, Bouali Mbarki et Sami Tahri. Le seul lien direct entre ces personnalités est leur soutien à la fermeture de l'école coranique de Regueb, une affaire révélée lors de l'émission de Hamza Belloumi sur El Hiwar Ettounsi et qui a suscité le soutien de plusieurs personnalités publiques qui ont dénoncé l'existence de cette école et dénoncé les conditions déplorables dans lesquelles vivaient les enfants qui la fréquentaient. Une thèse défendue par l'une des personnalités visées par l'attaque aux lettres empoisonnées.


Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a mis en garde les personnalités nationales en Tunisie contre toute correspondance suspecte et d'en informer les services compétents avant d'ouvrir un courrier qu'on n'attendrait pas, puisque d'autres lettres pourraient avoir été envoyées. Par ailleurs, la sécurité autour des locaux de certaines entreprises de presse a été renforcée, ces dernières 48 heures, suite à des informations faisant état de nouvelles attaques.
En 2015, les journaux dont Hakaek Online, Akher Khabar et Business News ont été directement visés par des menaces terroristes formulées par l'organisation Daech. La menace a été faite le 30 août 2015 sur Twitter et les journaux menacés ont été qualifiés de « bras médiatique indirect qui diffuse des mensonges et des rumeurs » mais aussi d'« ennemis d'Allah ».

L'affaire des lettres empoisonnées rappelle le tristement célèbre scandale de l'Anthrax qui avait fait 5 morts aux Etats-Unis. En 2001, une semaine exactement après l'attentat du 11 septembre, des lettres empoisonnées ont été destinées à plusieurs personnalités politiques notamment au Capitole. Contenant le bacille de la maladie du charbon, elles avaient fait cinq morts, dont deux employés de Washington.
18 ans après, il semblerait que les terroristes tunisiens se soient inspirés de cette affaire qui avait martyrisé les Etats-Unis à l'époque et dont d'autres, similaires ont suivi les années d'après. Si l'attaque a pu être déjouée à temps en Tunisie et qu'aucune victime n'a été déplorée, la vigilance reste de mise.
« La situation sécuritaire est stable mais le seuil de menace est élevé et la préparation sécuritaire est au point et ce, depuis des mois » estime Hichem Fourati qui a ajouté aujourd'hui, que « l'avortement de cette affaire a évité au pays une véritable catastrophe ».
« Cette opération a prouvé, de nouveau, que les forces de sécurité tunisiennes ont prouvé leur grande préparation et leur sérieux et que la Tunisie a réussi à vaincre le terrorisme », avait conclu Youssef Chahed sur l'affaire aujourd'hui. Il est certes encore trop tôt pour tenir une telle conclusion…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.