Ligue 1 : déjà un problème, le stade de Radès fermé à l'occasion du premier match de la saison    Volley – Mondial U19 : programme des matchs de l'équipe nationale    La Tunisie face à la Mauritanie et la Côte d'Ivoire en amical en septembre    Basket – Mondial 2019 : avant de partir en Chine, l'équipe nationale s'envole à Tokyo    Tunisie: Le ministre du Transport annonce l'ouverture de trois tunnels pour la circulation au niveau de l'aéroport    Nabeul Book Club organise Philofest; un festival tunisien dédié à la Philosophie    RECEPTION JEUDI 22 AOUT 2019 À 20H00 MEDIA CENTER DU THEÂTRE ROMAIN DE CARTHAGE    Tunisie : 40% de baisse des inscriptions dans les écoles privées par rapport à l'année 2018-2019    Rentrée 2019 : Ooredoo lance le paiement des frais de scolarité du primaire par recharge téléphonique    Programme TV du mardi 20 août    Adnane Hajji retire son parrainage à Hatem Boulabiar et explique les raisons    Malgré de meilleurs chiffres en économie, le Tunisien reste pessimiste    Festival Carthage 2019: Grand Gala de l'Opéra Italien, invité surprise de la 55e édition, le 23 août sur scène    Zied El Heni chargé de réformer « la presse »    9 migrants bangladais bientôt privés de protection et d'hébergement en Tunisie, selon le FTDES    Quand Abir Moussi donne ses instructions aux médias    Le conseil de l'ISIE valide les résultats des élections municipales partielles à Thibar, Sers, El Ayoun    801,4 MD de déficit pour la balance commerciale alimentaire à la fin juillet    Pas d'augmentation pour les abonnements scolaires et universitaires    Décès de l'ancien Mufti de la République Cheikh Mokhtar Sellami    FC Barcelone: Dembélé, absent 5 semaines    Tunisie – Néji Jalloul présente son programme en matière de diplomatie    Tunisie – La femme décédée après avoir fait don d'un rein à son mari : Précisions du ministère de la santé    Tunisie : le taux de croissance atteint 1,1% au premier semestre de 2019    Traque de terroristes à la frontière algérienne    Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d'Or des Jeux Africains au Maroc    Olivier Poivre d'Arvor à La Presse Magazine : Il faut faire prendre conscience aux entrepreneurs que la mer est une richesse en termes de revenus    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Tabarka Jazz Festival 2019: 19ème édition du 20 au 24 Août    HarmonyOS; le nouveau système d'exploitation de Huawei    Le tout nouveau Nokia 105 arrive sur le marché tunisien    SIT-IN ouvert des membres de la Fédération générale de la poste    ISIE : La Justice administrative prononcera ce lundi son verdict définitif concernant les recours liés aux élections législatives    L'ARP examinera ce lundi les propositions 59 et 60 relatives à l'amendement de la loi n°16 / 2014 concernant les élections et les référendums    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    « Béatrice un siècle » de la Tuniso-canadienne Hejer Charf à la Biennale d'art contemporain dédiée aux artistes femmes à Rabat    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Tunisie – Anis Oueslati, le nouveau gouverneur de Sfax : Du gros calibre !    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le cadeau empoisonné des terroristes
Publié dans Business News le 01 - 03 - 2019

Des personnalités politiques, médiatiques et syndicales sont visées par une opération terroriste. Il s'agit d'une attaque au courrier empoisonné. Avec ce mode opératoire inhabituel en Tunisie, les terroristes changent de fusil d'épaule. Une affaire étrange, certes, mais fortement préoccupante.

« L'affaire est inédite et préoccupante », a avoué le ministre de l'Intérieur Hichem Fourati aujourd'hui dans une déclaration aux médias. Voilà qui est clair, d'autant plus que le porte-parole du ministère parle d'une « opération importante ».
« Il s'agit d'un changement de mode opératoire » a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sofiene Zaâg, ce vendredi 1er mars 2019, sur Mosaïque Fm. « Nous sommes en guerre permanente contre le terrorisme et ces groupes innovent dans leur mode opératoire », a-t-il ajouté.

Si le ministère de l'Intérieur reste prudent en préférant divulguer un minimum d'informations pour ne pas compromettre l'enquête, il en explique les grandes lignes. Ce que l'on sait pour l'instant est qu'il s'agit d'une opération sécuritaire anticipative de grande ampleur. Les agents des services de la Direction générale de la sûreté nationale en collaboration avec le ministère public près du pôle judiciaire antiterroriste sont parvenus à saisir 19 lettres empoisonnées. Les lettres ont été saisies à la poste avant de parvenir aux destinataires visés.
Après expertise scientifique, il s'est avéré que ces lettres contenaient d'une substance mortelle par simple contact. De l'Anthrax, selon des sources sécuritaires bien informées. En coordination avec le pole de lute antiterroriste, une enquête a été ouverte afin de connaitre toute la vérité sur cette affaire ainsi que les parties qui se cachent derrière et de prendre les mesures nécessaires.

Pour l'instant, la liste des personnalités politiques visées par ces envois est encore confidentielle. Business News a réussi à obtenir celle des journalistes et personnalités médiatiques ciblées, parmi lesquelles figurent plusieurs journalistes et chroniqueurs des chaînes TV Attessia et El Hiwar Ettounsi, ainsi que de la radio Shems FM, à savoir Mohamed Boughalleb, Naoufel Ouertani, Hamza Belloumi, Maya Ksouri, Lotfi Laâmari et Mokhtar Khalfaoui ou encore le président du Syndicat national des journalistes, Néji Bghouri.
On retrouve également dans la liste, la magistrate Raoudha Laâbidi, ainsi que les syndicalistes Noureddine Taboubi, Bouali Mbarki et Sami Tahri. Le seul lien direct entre ces personnalités est leur soutien à la fermeture de l'école coranique de Regueb, une affaire révélée lors de l'émission de Hamza Belloumi sur El Hiwar Ettounsi et qui a suscité le soutien de plusieurs personnalités publiques qui ont dénoncé l'existence de cette école et dénoncé les conditions déplorables dans lesquelles vivaient les enfants qui la fréquentaient. Une thèse défendue par l'une des personnalités visées par l'attaque aux lettres empoisonnées.


Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a mis en garde les personnalités nationales en Tunisie contre toute correspondance suspecte et d'en informer les services compétents avant d'ouvrir un courrier qu'on n'attendrait pas, puisque d'autres lettres pourraient avoir été envoyées. Par ailleurs, la sécurité autour des locaux de certaines entreprises de presse a été renforcée, ces dernières 48 heures, suite à des informations faisant état de nouvelles attaques.
En 2015, les journaux dont Hakaek Online, Akher Khabar et Business News ont été directement visés par des menaces terroristes formulées par l'organisation Daech. La menace a été faite le 30 août 2015 sur Twitter et les journaux menacés ont été qualifiés de « bras médiatique indirect qui diffuse des mensonges et des rumeurs » mais aussi d'« ennemis d'Allah ».

L'affaire des lettres empoisonnées rappelle le tristement célèbre scandale de l'Anthrax qui avait fait 5 morts aux Etats-Unis. En 2001, une semaine exactement après l'attentat du 11 septembre, des lettres empoisonnées ont été destinées à plusieurs personnalités politiques notamment au Capitole. Contenant le bacille de la maladie du charbon, elles avaient fait cinq morts, dont deux employés de Washington.
18 ans après, il semblerait que les terroristes tunisiens se soient inspirés de cette affaire qui avait martyrisé les Etats-Unis à l'époque et dont d'autres, similaires ont suivi les années d'après. Si l'attaque a pu être déjouée à temps en Tunisie et qu'aucune victime n'a été déplorée, la vigilance reste de mise.
« La situation sécuritaire est stable mais le seuil de menace est élevé et la préparation sécuritaire est au point et ce, depuis des mois » estime Hichem Fourati qui a ajouté aujourd'hui, que « l'avortement de cette affaire a évité au pays une véritable catastrophe ».
« Cette opération a prouvé, de nouveau, que les forces de sécurité tunisiennes ont prouvé leur grande préparation et leur sérieux et que la Tunisie a réussi à vaincre le terrorisme », avait conclu Youssef Chahed sur l'affaire aujourd'hui. Il est certes encore trop tôt pour tenir une telle conclusion…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.