Sfax [EN DIRECT] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la neuvième soirée consécutive    Jürgen Habermas refuse le prix Cheikh Zayed    Tozeur : Deux personnes décédées et 28 nouveaux contaminés    1ère édition du Festival d'Alexandrie du film francophone : La Tunisie invitée d'honneur    Bilan Covid-19 : 106 décès et 1448 nouveaux cas en 24h    Le ministre koweïtien des Affaires Etrangères en visite de deux jours en Tunisie    Que va faire Kaïs Saïed maintenant ?    Tunisie-Samir Dilou: La non-approbation du projet de loi sur la cour constitutionnelle aggravera la crise    Education Une moyenne générale de 15/20 au moins pour accéder aux collèges pilotes    La partie centrale de la fusée chinoise incontrôlable traversera de nouveau la Tunisie    Tunisie-FMI : Vers la création d'une agence de la fiscalité, de la comptabilité publique et du recouvrement et d'une agence de la gestion de la dette    Programme "Afrique créative" : Appel à candidatures 2021 en Tunisie et dans 9 pays d'Afrique    Saied, puis Mechichi bientôt à Rome et Lamorgese, après l'Aïd, à Tunis    Décès du dirigeant d'Al Joumhouri Mongi Ellouze    Tunisie- L'aéroport de Djerba-Zarzis n'est plus autorisé à recevoir des vols internationaux    Ooredoo soutient l'éducation dans les zones rurales    La chute de la fusée chinoise sur un pays est peu probable    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 05 Mai 2021 à 11H00    Tunisie-acquisition des vaccins anti-covid19: Ayachi Zammel appelle ces catégories à intervenir    Coronavirus | Plus de 432 mille personnes vaccinées en 53 jours    Match CA vs EST : Lien streaming pour regarder le derby de la capitale tunisienne du 05 mai    CONDOLEANCES : M. TOUNEKTI Hassine    Covid-19 | 90% des lits de réanimation sont occupés    Diplomatie : L'ambassadeur de Chine en Tunisie reçu par Jerandi    Baisse de 31,6% du flux des investissements internationaux au premier trimestre de 2021    Billet | Nouveau deal Tunisie-FMI    TUNINDEX AU QUOTIDIEN ZOOM DU MARDI 4 MAI 2021 Le TUNINDEX, en rallye à la lisière des 7 250 points    L'Elysée rend hommage à Béchir Ben Yahmed    Club Africain – Espérance de Tunis : Les formations probables des deux équipes    Club Africain – Espérance de Tunis : Bilan des confrontations entre les deux équipes    Pandémie : l'UEFA autorise 26 joueurs par sélection pour l'Euro 2020    Cour Constitutionnelle : On tourne en rond    «Zone cinéma documentaire en espagnol» : Des films espagnols et latino-américains au bout du clic    «Zhar/Blossom», Court-métrage collectif : La voix des prochaines générations    Tunisie-Ligue 1 : les matches de ce mercredi et programme TV    LC Afrique: CR Belouizdad – Espérance Sportive de Tunis fixé au 14 mai    Samir Saied démissionne de son poste de PDG de Tunisie Telecom    Hichem Ben Yahia : L'étage de la fusée Long March 5 est passé sur la Tunisie par deux fois    Météo : Temps pluvieux et légère baisse des températures    La Cour suprême américaine: la guerre des nombres    Urgent: La fusée chinoise incontrôlable a traversé le ciel du nord de la Tunisie et est maintenant proche de l'île de Sicile    La Compagnie Shell plie bagages et quitte la Tunisie    Sfax [EN DIRECT] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la huitième soirée consécutive    Sfax [EN DIRECT] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la septième soirée consécutive    Jean Fontaine, le migrant inversé, nous quitte    La Russie interdit d'entrée le président du Parlement européen    Le chef de l'Etat effectue une visite « non annoncée » au gouvernorat de Kasserine    Il y a une volonté diabolique d'inviter l'islam à la Cène politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une inquiétante recrudescence
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 10 - 2020

L'un des plus grands défis auxquels est confrontée aujourd'hui la Tunisie est la hausse de la criminalité. Une hausse qui n'a suscité que peu de réactions et qu'il faut nuancer avec une libération de la parole. C'est tout le niveau de la violence qui augmente en Tunisie. Le crime a fortement évolué tant quantitativement que du point de vue de la nature des délits et de la récidive. La passivité et l'inaction ont contribué à cette évolution.
Des actes, des faits et des pratiques blâmés dans le passé sont tolérés et acceptés aujourd'hui. L'autorité de l'Etat s'est nettement dégradée depuis 2011 devant l'affermissement de la démocratie et les principes de liberté. On est bien forcé de le reconnaître et cela inquiète autant qu'il désole : les meurtres, les violences aggravées et extrêmes, les vols, les faits divers macabres et les crimes sexuels font écho de l'incapacité de l'Etat à faire appliquer la loi. La réponse pénale laisse à désirer et continue à provoquer un sentiment et un désir de recommencement chez les malfrats. Un sordide constat, notamment dans un contexte de plus en plus favorable à tous les dépassements et aux excès en tous genres et un débat vaste autant que complexe. Les chiffres et les statistiques témoignent d'une inquiétante dégradation. Quasiment, tous les indicateurs sont au rouge.
L'impunité chronique et le non-établissement des responsabilités sont à l'origine de la hausse de la criminalité qui trouve sa raison d'être là où les droits de l'homme, y compris les droits sociaux, économiques et même culturels, ne sont pas protégés. Il est essentiel de combattre l'impunité pour appliquer la loi, ou la rétablir lorsqu'elle fait défaut. Dans ce genre de contexte, la volonté politique est déterminante.
La nature de la criminalité de ces dernières années se distingue de celle du passé. Des actes de violence choquants qui, de par leur complexité, intriguent autorités et simples citoyens. Le crime continue à « prospérer » et devient davantage permis dans les milieux défavorisés. C'est ce qui ressort des réflexions et des observations établies par un groupe de spécialistes qui a participé à un séminaire virtuel sur la hausse de la criminalité en Tunisie. Ils estiment que l'accumulation de facteurs psychologiques et socio-économiques au sein de la société favorise un environnement propice au crime sous ses diverses formes. La violence répétée au sein de la famille et l'absence du rôle de tuteur comme soutien contribuent aussi à nourrir les tendances criminelles chez «l'adulte de demain».
Sur le plan géographique, la plupart des régions ont connu une augmentation de la criminalité. Des villes et des milieux habituellement moins affectés par la violence sont aujourd'hui concernés. La mise à l'arrêt de l'activité économique et la récession expliquent cette nouvelle tendance qui s'accompagne justement de tensions élevées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.