Tribune | Ecouter la rue, réformer sans bipolarisation ni consensus artificiel    Pôle judiciaire économique et financier: Ouverture d'une enquête judiciaire contre Ennahdha et Qalb Tounes    Mohamed Ali Ragoubi, porte-parole de la Fédération Nationale des Urbanistes Tunisiens, à La Presse : «Créer un ministère de la Ville pour s'attaquer à l'anarchie dans l'espace urbain»    Houssine Dimassi, économiste et ancien ministre : « Le Président a la légitimité de négocier avec les partenaires internationaux »    L'Organisation tunisienne pour informer le consommateur apporte son soutien absolu à Kaïs Saïed    Le FMI craint l'impact de la "fracture vaccinale" sur la reprise économique dans les pays émergents    Amical : Le PSG arrache le nul contre Séville    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 28 Juillet 2021 à 11H00    Covid-19 : Chiffres totaux de vaccination    Noureddine Bhiri : Les célébrations du 25 juillet nous rappellent le soir du 13 janvier 2011    Naoufel Saïed fustige l'appel au soutien des puissances étrangères    Biat : Hausse du PNB de plus de 6%    Impôts : Les sociétés pourraient déposer leurs déclarations au plus tard, le 30 juillet    Quel avenir pour Ennahdha ?    Daily brief du 28 juillet 2021: Kaïs Saïed met fin aux fonctions de hauts cadres de la présidence du gouvernement    Tribune | Le peuple veut vous dire merci, Monsieur le Président    Ligue des champions : l'Espérance de Tunis sanctionnée de quatre matchs à huis clos    Officiel: Varane rejoint Manchester United    Tunisie – Ennahdha s'accroche et fait des concessions    La municipalité de Tunis nie l'intervention de l'armée    JO Tokyo 2020 | Volley : la Tunisie battue par les Etats-Unis    JO Tokyo 2020 | Judo : Nihel Landolsi éliminée en 1/16e des moins de 57kg    Tunisie: Le ministère de la Défense met en garde contre l'usurpation de son identité    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de la Belgique    Tunisie-Naoufel Saied rassure: Il ne s'agit pas d'un coup d'Etat    Bilan covid-19 : le bilan quotidien passe soudainement de 178 à 59 décès    Météo : La vague de chaleur se poursuit    Bilan Covid-19 : 3960 nouveaux cas et 59 décès    Jendouba [PHOTOS] : Plusieurs maisons décimées par des incendies à Ghardimaou    Le champion olympique Tunisien Ahmed Ayoub Hafnaoui ne disputera pas la finale du 800 m NL    Les patrons soutiennent Kaïs Saïed    Tunisie – Coronavirus: Examen des moyens permettant d'accélérer la vaccination    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    Dernière minute : La Maison Blanche « préoccupée » par l'évolution de la situation en Tunisie et appelle au calme    Festival Hammamet 2021 : La pièce "Mémoire" de Slim Sanhaji et Sabah Bouzouita bientôt en ligne    Le Baryton tunisien Haythem Hadhiri en concert dans la ville italienne de Bologne, les 26 et 27 juillet    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    Sommet de la francophonie 2021 : Appel à candidatures pour la "Scène jeunes talents de la francophonie"    Mono-drame "Pour les hommes uniquement" de Najwa Miled prévu au FIH 2021    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    150 migrants irréguliers secourus au large de Zarzis    "Under The Fig Trees" d'Erige Sehiri parmi six films sélectionnés à Final Cut in Venice 2021    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    Décès de l'acteur Kamel Eddine Ghanmi    Le film "Bonne mère" de Hafsia Herzi remporte le Prix d'ensemble de la sélection "Un certain Regard"    A l'occasion de la Journée Nelson Mandela, la Tunisie appelle à la solidarité internationale    Crimes racistes aux Etats-Unis | La fondation russe contre l'injustice monte au créneau    L'ancien Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj change de nationalité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Face à la pandémie
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 06 - 2021

Afin de pouvoir évaluer les réussites engrangées par la campagne nationale de vaccination anti-Covid, dresser les imperfections, les dysfonctionnements ou les insuffisances qui accompagnent cette même campagne dès les premiers jours de son déclenchement et pour expliquer ou comprendre pourquoi les Tunisiens déclarent n'avoir aucune confiance en ce qu'entreprend le ministère de la Santé, principalement les structures et les grandes personnalités sanitaires en charge du dossier, en dépit de la crédibilité et de la compétence avérées dont elles bénéficient sur la scène nationale et mondiale, il faudrait, peut-être, revenir aux déclarations contradictoires des uns et des autres parmi les professionnels du secteur, à la confusion qui règne dans les centres de vaccination, à la mauvaise gestion de la campagne de sensibilisation sur la vaccination, au très faibles taux de conviction quant à l'utilité ou à l'efficacité de tel ou tel vaccin, y compris parmi les soldats de l'armée blanche, et enfin au sentiment d'impuissance qui commence à se répandre dans les hôpitaux et les centres de vaccination, sentiment selon lequel l'Etat a abdiqué face à la pandémie, a levé le drapeau blanc tout simplement parce qu'il ne dispose pas des moyens pour l'affronter avec l'efficacité requise et aussi — et là c'est très grave et très préoccupant — parce qu'il n'a pas la volonté de gagner cette bataille comme l'ont déjà fait plusieurs autres pays, principalement dans notre environnement immédiat.
Le ministre de la Santé a beau tirer la sonnette d'alarme sur un rythme quasi-quotidien, tout en produisant une lecture singulière des chiffres faisant de la Tunisie l'un des pays à l'avant-garde en matière de vaccination, les responsables de la commission scientifique et leurs collègues en charge du processus de vaccination ont beau inonder le pays en matière de conseils et de recommandations sentant la science infuse pour vaincre la pandémie et nous rassurer quant aux dizaines de millions de vaccins qui déferleront sur le pays (toujours dans les mois, les semaines ou les jours à venir), on est dans la pratique encore coïncés à la case départ où les chiffres effrayants (reconnus et publics, il est vrai par le ministère) ne font qu'accentuer de jour en jour notre méfiance et notre peur de voir notre pays vivre un véritable «tsunami» comme le prédit un membre de la commission scientifique en s'appuyant sur ce qui se passe à Kairouan ou à Sidi Bouzid, considérées désormais comme des régions maudites.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.