Tunisie : Bachr Chebbi présente ses excuses au gouverneur de Tunisie et à son épouse    CAN 2021 – Gr A : Où regarder les matches de la J03 ce lundi ?    Par Emna Chatty : Moi, tout simplement    Saïed, Taboubi, manifestations … Les 5 infos du weekend    CAN 2021 – Gr E : Le champion d'Afrique est tombé de haut !!    Tunisie-Ministère de la Santé : Réunion sur les préparatifs pour lutter contre la propagation rapide du Coronavirus    Tunisie : Coupure de gaz dans ces zones demain, lundi    Secousse tellurique à Gafsa    À Sfax, le Covid-19 continue de se propager rapidement    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Gr F / Tunisie – Mauritanie : les formations de départ    Tunisie-coronavirus : L'association des parents pour le protocole sanitaire dans les écoles    Le Gouvernement allemand œuvre pour la promotion du tourisme durable en Tunisie    Kasserine: Saisie de 12,5 tonnes de semoule [Photos]    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Football : La CAN Cameroun en images    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    CAN 2021 — Groupe f —2e journée : Tunisie-Mauritanie (17h00): De la hargne s'il vous plaît !    MEMOIRE: Mohamed HADIDANE    Pourquoi: L'éclairage public    FARK: Riadh SIALA    Consultation nationale: La plateforme électronique e-istichara.tn opérationnelle    Ils ont dit    CAN (2e journée): les matches de ce dimanche    Regrettable et désolant    Covid-19: Fermeture de 122 établissements scolaires et 373 classes    Météo: Stabilité de la plupart des indicateurs météorologiques    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gafsa | dur, dur d'être jeune…
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 12 - 2021

Aussi paradoxal que cela paraît, la ville de Gafsa est à priori riche, mais fait parti des plus pauvres du pays. Les chiffres du centre des études économiques est alarmant et renseigne sur le calvaire dans une région du pays taxée d'être (une poule aux œufs d'or) : 40% est le taux du chômage. Ce fléau touche une grande frange des jeunes surtout parmi les diplômés de l'enseignement supérieur.
Dans un gouvernorat générateur de richesses, les questions qui dérangent : comment se fait-il que les jeunes chôment ? Pourquoi le marché d'emploi est avare ? Y a-t-il un blocage au niveau des mécanismes d'embauche?
Pour certains qui se sont hasardés à surfer sur la vague, ils ont proposé de se rebiffer sur la carte du phosphate par laquelle passe la voie du salut. Mais empressons nous de dire, cette richesse est devenue la malédiction qui frappe le paysage au vu des limites relevées d'un trust dont l'habit du sauveur ne lui va plus à cause d'une conjoncture mondiale dont il n'est nullement épargné. Un constat devenu familier pour ces délaissés de l'après 14 janvier.
Quittons ce labyrinthe pour diagnostiquer une situation devenue inquiettante et source de maux : les jeunes de Gafsa peuvent t-il se targuer d'évoluer dans un milieu favorable à leur épanouissement avec tout ce que cela requiert comme outils ?
La réponse risque de choquer dans une ville où cafés poussent comme des champignons et qui sont devenus l'échappatoire pour la classe juvénile qui en souffre énormément.
Tenez, un exemple parmi tant d'autres dans une liste qui risque d'être longue, les jeunes cinéphiles sont orphelins de leur unique salle de cinéma qui fut démolie au début des années 2000, pour laisser la place à une grande enseigne, et la maison de la culture locale ne daigne pas répondre aux goûts des férus du 7ème art pour leur programmer un plat délicieux. Le bâti a envahi les espaces ; jadis le cocon des talents en herbe…Mais qu'en est t-il des étudiants qui se soucient de l'après passage estudiant ?
Comme un cri d'alarme, les témoignages recueillis renseignent sur le constat de malaise qui ronge une frange des jeunes qui se préparent à frapper à la porte d'une étape sensible dans leur vie.
Sans pointer du doigt un acteur au détriment d'un autre, c'est une copie à revoir et de là à se poser la question : la CPG est elle la solution devenue le problème, pour se poser la question qu'on ne veuille traiter : quelle vie après le phosphate, ou plutôt que sera le bassin minier sans ses mines?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.