FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    Cession de Goulette Shipping Cruise (GSC) : Le come-back des croisières à la Goulette après 5 ans d'inactivité    Le Ministère de l'Intérieur s'explique sur l'incident survenu à un poste frontalier avancé « التعمير » à Hezoua    Application Samsung Health: un coach santé dans votre poche    Tunisie: Aïd Al Adha, quantité disponible, prix et préparatifs du ministère de l'Agriculture    Officiel : Aymen Balbouli quitte le Club Africain    Cafouillage et manque de sérieux autour de la loi électorale    Hyundai Tucson gagne du terrain sur le marché tunisien    Tunisie- Perturbations et coupure d'eau dans ces régions à Bizerte    Club Africain : Yassine Chammakhi manquera le début de saison    Nouveauté Instagram : les ‘Like' ou mention ‘J'aime' masqués dans 6 pays    CAN 2019 (Finale) : Entrée gratuite pour les supporters algériens    CAN 2019 : l'arbitre de la finale changé    Tunisie: Baisse des échanges commerciaux au 1er semestre 2019    Al Badil Ettounsi présente les caractéristiques de son programme économique pour le gouvernorat de Mahdia    Faute de place, le blé dépérit en plein air    Métros, le trafic des lignes 3, 4 et 5 sur une seule voie à partir de ce soir    Postulez pour des bourses d'études en Grandes Ecoles françaises au titre de 2019    Eto'o et Drogba deviennent collaborateurs officiels d'Ahmad Ahmad    Avec les « trophées Tounsidumonde », les Tunisiens de l'étranger veulent être mieux compris et donner plus !    Les agents de la poste en grève générale    D'importants prix octroyés aux articles traitant des relations sino-tunisiennes    BILAN de la participation des Aigles de Carthage à la Coupe d'Afrique des Nations 2019 : Parcours !    Ahmed Ahmed veut sortir le siège de la CAF de l'Egypte    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Pas de crime en cas de légitime défense !    Tunisie-Une séance plénière pour l'élection des membres de l'Instance de la bonne gouvernance et ceux de la cour constitutionnelle    Températures jusqu'à 38°C, aujourd'hui    CAN (finale): Alioum Néant au sifflet    Orange signe un accord Groupe monde sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avec UNI Global Union    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Tunisie: L'Instance de lutte contre la torture empêchée par la police de parler à un détenu    Tunisie – Tabib : La direction des douanes choisie comme meilleure administration dans la lutte contre la corruption    Tunisie: Le Parlement sursoit au vote sur le projet de loi relatif à Halk El Menzel    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Khémaïes Jhinaoui à New York et Washington à la tête d'une importante délégation de hauts responsables tunisiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    282 interpellations en France après la qualification de l'Algérie    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Ouverture de la 55e édition du festival international de Hammamet avec « Messages de liberté »    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sous le signe de l'insécurité
Reportage — Marché hebdomadaire du Kram
Publié dans La Presse de Tunisie le 02 - 01 - 2019

Vols, violence et même des cas de harcèlement sexuel, le marché hebdomadaire du Kram, connu plutôt sous l'appellation de «Souk Lahad du Kram», n'échappe pas aux formes d'insécurité qui règnent sur cette banlieue nord de la capitale. Les plaintes des citoyens ne se comptent plus, alors que les autorités peinent à éradiquer ce fléau. Reportage...
Au matin d'un dimanche, le paysage est plus qu'ordinaire dans ce souk hebdomadaire, des vendeurs qui vantent la qualité de leurs produits de toutes les couleurs et des citoyens venus en masse pour profiter des prix assez attractifs comparés à ceux des grandes surfaces. Mais au bout de quelques moments passés ici vous vous apercevrez d'une certaine menace et sensation d'insécurité à cause de la présence de petits groupes d'enfants et d'adolescents qui profitent de l'absence d'agents de sécurité, mais aussi de la distraction de certains clients, pour commettre des actes de banditisme, notamment des vols.
Sachant que l'union fait la force, opérant en petits groupes, ces enfants et adolescents, très organisés, s'activent notamment dans la zone réservée aux vêtements de fripe, largement fréquentée par les citoyens, vu la qualité, le choix et les prix qui font craquer. Ils ne manquent pas d'ingéniosité, malheureusement, ils l'ont exploitée dans des actes de mauvaise foi. En effet, selon le recoupement de plusieurs témoignages de clients fidèles de ce marché, ces enfants provoquent des bagarres et des bousculades pour voler des objets précieux, argent, smartphones, porte-monnaie... bref, tout ce qui tombe entre leurs mains. «Ils se sont habitués à ce marché, ce sont des délinquants qui viennent des quartiers proches, profitant de l'insécurité qui règne sur ce souk, ils ont tellement nui aux clients. Nous vendeurs, on les connaît tous, mais on n'y peut rien, ils sont nombreux et très dangereux», nous explique un trentenaire, vendeur de vêtement de fripe.
Ces voleurs à la tire sont si agiles, astucieux et tellement discrets qu'on ne s'aperçoit du vol qu'après leur disparition. Ils nuisent, en effet, à des clients qui viennent s'approvisionner dans ce marché mais qui rentrent parfois sans leurs smartphones.
Un peu plus loin, et plus précisément dans la partie consacrée à la vente des fruits et légumes, un groupe de femmes, qui viennent chaque semaine faire leurs courses hebdomadaires dans ce marché, nous fait part de son ras-le-bol face à cette situation d'insécurité. «Trop, c'est trop, j'ai été victime de vol trois fois dans ce marché. Même si tu fais attention tout le temps, la seconde où tu perds l'attention, on volera ton téléphone ou ton argent. Nous réclamons des patrouilles sécuritaires et des agents en civil pour éradiquer ce fléau», observe, pour sa part, une mère de famille.
Harcèlement sexuel
Et parce que les cas de vol innombrables ne suffisent pas, dans ce souk, les femmes, notamment des jeunes filles, sont visées parfois par des actes de harcèlement sexuel. Des «blagues» et expressions obscènes, des remarques dégradantes sur l'apparence physique et même des attouchements qui finissent parfois par une grande bagarre, comme en témoignent plusieurs clients qui nous ont raconté leurs mauvaises expériences dans ce lieu public.
Ce paysage de violence est également marqué par des bagarres souvent incontrôlables qui se déclenchent brusquement et n'importe où entre les marchands, terrifiant ainsi les clients. D'ailleurs, des armes blanches auraient déjà été utilisées, nous affirme un marchand de fruits présent sur place.
Les autorités, en dépit des plaintes déposées par plusieurs personnes peinent à faire face à ces formes de violence, et nous l'avons remarqué durant plusieurs visites dans ce marché, aucune patrouille, ni agent sécuritaire n'est présent sur place pour assurer un strict minimum de sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.