Tunisie – L'Ariana : Saisie de 120 Kg de viande dans une grande surface pour fraude au prix    Tunisie – Grombalia : Saisie d'un pistolet et de munitions dans une chambre froide    Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia    Ligue 1 : Programme TV de la 24ème journée    Tunisie: Initiative de la moralisation de la vie politique, Youssef Chahed désigne deux personnalités    Un jour, une étape, une carte postale : Performance marchée – 3000 km pour relier Paris à Sousse de l'artiste Ridha Dhib    Officiel : Le FC Barcelone recrute Ludovit Reis    La Tunisie présente ses opportunités d'investissement auprès des entreprises grenadiennes    En Italie, un réseau de migration clandestine démantelé dévoile l'implication de policiers    Ooredoo gâte les mamans pour la fête des mères    En vidéo : Tous les détails sur l'événement Lamet El Khir 1.0    Il faut des réformes pour assurer l'indépendance de la BCT, conseille Taoufik Baccar    La Tunisie élue membre permanent du Forum International du Transport    manifestation et arrêt de travail à l'Institut Salah Azaiz    J-2 avant la clôture de l'appel à projets Village 2019 d'Orange Tunisie, avec l'appui de la Fondation Orange    L'ISIE prolonge jusqu'au 15 Juin 2019 la période d'inscription sur les listes électorales des législatives    Deux blessés graves dans un accident de la route à Enfidha    Violence(s) Jalila Baccar et Fadhel Jaibi    Advans Tunisie finalise avec succès son premier emprunt obligataire    René Trabelsi salue toutes les unités militaires et sécuritaires veillant au bon déroulement du pèlerinage à La Ghriba    Al Badil Ettounsi déplore ce à quoi est exposé le Chef du gouvernement et certaines personnalités politiques    Ligue des champions : La 4ème pour l'EST ou la 3ème pour le Wydad ?    Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption    Tunisie: Sauvetage de trois marins pêcheurs à Sousse après deux jours d'errements en mer    JCC 2019 : Un avant-goût du festival et 3 nouveautés révélées à Cannes    [Vidéo] : Violence et chaos après la fin du match du match ESM–CA    Tunisie: Possibilité de créer une entreprise en 48 heures, selon le directeur de l'API    Real Madrid: Eriksen officialisé après la finale de la Ligue des Champions??    Tunisie [Photos]: Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 7 millions de dinars    Des hommes d'affaires juifs veulent investir en Tunisie, déclare René Trabelsi    20 500 nouveaux postes d'emplois dans l'industrie    CAN 2019 : 27 joueurs présélectionnés pour le Mali    Moncef Kartas a quitté la Tunisie pour l'Allemagne    Tunisie: Moncef Marzouki candidat du parti Al-Harak et du mouvement Wafa pour la prochaine présidentielle    Météo: Prévisions pour jeudi 23 mai 2019    Libye : Haftar à Macron : Pas question de cessez le feu à l'état actuel    Plusieurs centaines de manifestants pacifiques jugés par contumace à Gafsa, dénonce Amnesty International    Ennahdha dénonce une ingérence étrangère en Tunisie    Mobilisation d'un public marocain nombreux vendredi prochain lors du match Wydad de Casablanca – Espérance Sportive de Tunis à Rabat    En photo : Habillée par Ali Karoui, la compagne de Cristiano Ronaldo fait sensation au festival de Cannes    Le rappeur franco-Tunisien Swagg Man édite un clip “5alina n3ichou” qui fait le buzz (vidéo)    Youssef Chahed ouvre à Djerba le congrès « La Cohabitation pacifique entre les religions », à l'occasion du pèlerinage juif de La Ghriba    Un aéroport saoudien frappé par les Houthis    Tunisie – Djerba : Le ministère du tourisme va aider à la réussite du festival d'Ulysse et à la restauration du théâtre de plein air    Pourquoi Siam Ben Youssef a-t-il décidé de mettre fin à sa carrière internationale ?    Nouvelle Zélande: l'auteur des attentats de Christchurch, inculpé d'acte terroriste    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chronique de corps en lambeaux
«Cicatrice» de Ghazi Zaghbani
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 02 - 2019

Une nouvelle expérience réunit à nouveau Nadia Boussetta à Mohamed Graia, avec Mohamed Ali Galai, Talel Ayoub et Mariem Dridi, dans une mise à mort où personne n'en sort indemne.
Un homme, une femme, deux narrateurs face à un micro, la cicatrice de Ghazi Zaghbani s'ouvre sur le récit d'actions qui se succèdent, la rencontre entre elle et lui est violente, agressive et charnelle. Elle, tétanisée par la peur, lui totalement soûl se montrant odieux et haineux. Dans cette chambre exiguë, tant de ressentis, tant de sentiments qui se contredisent : attirance et répulsion conditionnent l'action. Et nous, face à ces comédiens si proches dont nous découvrons la déchirure.
« Cicatrice », qui est le titre de cette pièce, est la marque d'une plaie après guérison, c'est aussi la marque d'une souffrance morale et psychique, c'est de ces deux aspects-là dont souffrent les deux personnages : lui, journaliste qui a subi beaucoup de répression et d'injustice sous la dictature, devient alcoolique, elle, une danseuse de cabaret que les soulards dévorent des yeux.
Un coup de foudre les réunit et les maux de la vie les ont meurtris. Les cicatrices ne semblent pas fermées, elles sont grandes ouvertes, béantes et même puantes. La vie du couple ressemble à un combat de coqs, un combat jusqu'à la mort où le coup de grâce ne vient jamais.
« Cicatrice » est une pièce sur la force d'encaisser, sur la blessure de l'âme et sur les stigmates qui racontent les coups durs et les revers, l'amertume qui accompagne une gorgée de bière, l'épuisement jusqu'à l'anéantissement.
Pour elle, danser n'est pas un défoulement, ni une ronde séductrice, c'est plus le déhanchement d'un corps qui se débat, une ultime vibration pour crier une existence. Pour lui, l'alcool est une manière de se noyer dans le néant, de s'effacer, de sortir du rationnel et rejoindre l'absolu de l'oubli.
Une énième fois, ce genre de sujet est mis sur le tapis, raconté en long et en large dans le théâtre et le cinéma, la descente aux enfers est une matière dramatique par excellence, mais ce qui fait la différence est bel et bien le traitement. Car « Cicatrice » est une écriture moderne, un texte fragmenté, écrit sous plus d'un point de vue. Celui de la femme, de l'homme, du serveur du bar et en même temps amant et des deux conteurs/commentateurs. Les versions se croisent, chacun présente son angle de vue sous le prisme de sa douleur.
Et cet espace, l'Artisto, si exigu et si chaleureux qui impose une écriture propre à lui, comme un théâtre de chambre où l'on se croit le seul spectateur. L'énergie qui circule avec fluidité, le souffle est ressenti dans ses moindres détails.
Nadia Boussetta, dont la vibration suit la psychologie de son personnage, nous offre un parfait dosage entre fragilité et force, les nuances sont tellement nettes, chaque muscle raconte ce corps désiré mais fané, élancé mais brisé.
Graia, quant à lui, retrouve de nouveaux repères dans ce rôle qui lui va comme un gant. Sa posture cassée, ses épaules qui se baissent de plus en plus jusqu'à toucher le sol vers la fin. Parfois même on pourrait se passer de dialogue et de texte tant les corps racontaient… se racontaient.
De Hatem Jouher poussent la fragmentation à son comble, et la surligne avec force. Les scènes se succèdent et se construisent avec de simples changements de décor composé de tables, chaises et nappes.
Du bar, à la maison, au journal…les conteurs se mêlent aussi au jeu et deviennent une multitude de personnages qui grattent, à chaque passage, un peu plus la cicatrice qui tente, vainement, de se refermer.
La scène finale change d'optique et inverse les proportions, l'auteur fait son apparition, impose sa règle du jeu et annonce « sa dictature », les voix se brisent, les visages se décomposent et le rideau tombe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.