Bac 2019, 546 cas de fraude et de mauvaise conduite enregistrés    CAN 2019 : Le classement des équipes les plus chères    Le Kyokushinkai-karaté doté d'un nouveau Bureau fédéral    Tunisie: Hamma Hammami annonce un Front populaire sans le Watad    Affaire Khashoggi- Le rapport de l'ONU affirme l'implication de Mohamed Ben Salmane dans l'assassinat de Khashoggi    La légendaire Amstel débarque en Tunisie    Festival Carthage 2019 : Le violoniste Zied Zouari au programme le 23 juillet avec “Electro Btaihi”    Polémique autour du message de Boubaker Ben Akecha, Borhen Bssais réagit    France- L'ex président français Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Polémique autour du message de Boubaker Ben Akecha, Borhen Bssais réagit    TT International Services TTIS et Deloitte Conseil Tunisie : Vers une collaboration très étroite en Afrique    Explosion dans une « gargotte » à El Mourouj 5    DS AUTOMOBILES : PARTENAIRE DE TUNIS FASHION WEEK 2019    Chokri Belaid : Report de l'examen de l'affaire de son assassinat au 29 Novembre prochain    Programme TV du mercredi 19 juin    A partir de quel nombre d'heures de sommeil devient-on plus beau?    certaines instances indépendantes deviennent douteuses, dcélare Taboubi    La DIVA Amina FAKHET : Pour une 2ème fois à Yuka gammarth le 16 juillet 2019.    Première réunion du Forum parlementaire régional pour la santé et le bien-être dans la Région de la Méditerranée orientale    Réaction de Nabil Karoui à l'adoption de l'amendement de la loi électorale : « Suicide du processus, nous allons poursuivre et nous gagnerons »    CAN 2019 : Les Aigles de Carthage au bout d'un parcours quasiment sans fautes    Coupe de la CAF : L'US Ben Guerdane menacée de disqualification    L'amendement de la loi électorale adopté par l'Assemblée des représentants du peuple    Amendements de la loi électorale : ''une étape importante'', selon Al Joumhouri    La Poste Tunisienne organise son 1 er hackathon pour réinventer le timbre-poste    L'Equipe nationale féminine de rugby en Tunisie a réalisé de bons résultats et remporté des titres importants sur le plan international    « Cabinet des Citoyens », organisé par l''Organisation de coopération et de développement économique, dans le cadre des Journées MENA-OCDE    Tunisie: Coupure de diffusion de deux jours pour des chaînes de télévision et des radios    La garde à vue de Michel Platini levée    Espérance de Tunis : Chaâlali et Ben Mohamed causent les problèmes    Tunisie: Al Joumhouri met en garde contre le report des élections    Météo: Prévisions pour mercredi 19 juin 2019    Aménagement de la salle couverte de handball d'El Menzah Sport par l'ambassade du Japon    Signature d'une convention de partenariat entre le Festival International de Carthage et Tunisair    2e édition des Rencontres de Carthage: thème central, La lutte contre les fake news (Programme)    Huawei annonce le lancement du Huawei Y5 2019 qui clôture son entrée de gamme    Golfe d'Oman : Les Etats-Unis publient de nouvelles photos accusant l'Iran et renforcent leur dispositif militaire au Moyen-Orient    Les prix des hôtels n'ont pas changé, c'est le pouvoir d'achat du Tunisien qui est en berne !    Décès de l'ancien Président égyptien Mohamed Morsi au cours de son audition au tribunal    Les forces américaines sommées par Téhéran de quitter le Golfe d'Oman    Après le chaos qui a suivi les frappes aériennes de l'OTAN et le meurtre de Kadhafi, OBAMA a reconnu qu'il s'agissait de la « pire erreur de sa vie »    REGARDE-MOI de Nejib Belkadhi remporte 4 prix au festival du cinéma tunisien    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    MOOD TALENT devient partenaire de LA SAISON BLEUE    Six orphelins de djihadistes de l'EI rapatriés en Belgique    Festival International De Poésie de Sidi Bou Saïd 2019 du 14 au 16 juin    « Boulevard Paris 13 », ou le premier Louvre du Street Art conçu par le franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh    BardoFest du 19 au 30 juin 2019 avec du théâtre, du cinéma et du jazz (Programme)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Daech en Syrie: « Game over »? Pas si sûr !
Commentaire:
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 03 - 2019


Par Abdel Aziz HALI
L'alliance arabo-kurde a annoncé, hier, la « totale élimination » du califat de Daech.
Il faut dire que la défaite du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans la bataille de Baghouz n'était qu'une question de temps vu le déséquilibre des forces sur le terrain et surtout dans les airs, notamment les moyens déployés par les Forces démocratiques syriennes soutenues par Washington à comparer avec ceux des combattants de l'hydre terroriste.
Mais peut-on crier victoire et croire un instant à la disparition de l'organisation à l'étendard noir du paysage syrien? Pas si sûr !
Primo, tout le monde sait que depuis la chute de Mossoul et de Raqqa, les capitales respectives en Irak et en Syrie du soi-disant califat, Daech avait déjà déclenché sa mue à travers une nouvelle stratégie en optant pour la clandestinité.
Ainsi, à l'image des Talibans en Afghanistan ou des Shebab en Somalie, l'EI va entamer une nouvelle ère en changeant de tactique en privilégiant des opérations ciblées plus proches du modèle des attentat-suicides à la voiture piégée ou par le biais de kamikazes ou en planifiant des attaques éclairs ciblant la police et les forces armées.
D'ailleurs, ces derniers mois, les opérations kamikazes contre les combattants des forces arabo-kurdes et leurs alliés américains nous ont déjà donné un avant-goût de ce qui pourrait se passer après la bataille de Baghouz.
Secundo, on a tendance à oublier qu'il a fallu aux combattants de la FDS 43 jours (depuis le début de l'offensive contre la dernière poche de l'EI dans la province de Deir Ezzor, le 9 février dernier-Ndlr) pour venir à bout des combattants aguerris de Daech.
De ce fait, cet « assaut final » dans cette bourgade de l'Est syrien n'est qu'une bataille dans une guerre plus complexe. Cette victoire si importante qu'elle soit est loin d'être une capitulation qu'on ne peut comparer en aucun cas à celle des armées des pays l'Axe — à l'image de celle de l'armée impériale japonaise suite au bombardement de Hiroshima et de Nagazaki par la bombe nucléaire ou de la Wehrmacht (l'armée du IIIe Reich) après la bataille de Berlin — et sonnant de facto le fin de la Seconde Guerre mondiale.
Après tout, les émirs et les têtes pensantes de l'EI, notamment Abou Baker Al Baghdadi, courent toujours dans la nature.
Tertio, certes, cette organisation sanguinaire a perdu son territoire acquis en 2014 dans des régions conquises en Irak et en Syrie, mais le Califat est plus qu'un territoire, c'est une idéologie. Il suffit d'écouter les témoignages glaçants des femmes ayant quitté les zones de combats pour comprendre que la repentance et le mea culpa ne sont pas dans la culture des Daechien(ne)s. La disparition du « Califat physique » n'annihile pas le « corpus idéologique » de ce mouvement sombre et occulte qui prône le jihad international comme Al-Qaïda et ses dérivés.
Il suffit de lire certains commentaires sur les réseaux sociaux de certains jeunes sympathisant avec les mouvements islamistes radicaux ou d'écouter quelques prêches du Vendredi dans le monde arabe et surtout dans les mosquées de quartiers en Europe pour réaliser que les idées sombres et les desseins de Daech sont en hibernation voire en gestation dans l'esprit de plusieurs jeunes de zones défavorisées ou marginalisées.
Enfin, il ne faut sous-estimer l'éventualité de voir Daech suivre le pas de Jabhat al-Nosra (l'ex-branche levantine d'Al-Qaïda) en créant de nouvelles franchises jihadistes (Ex: Front Fatah al-Cham) ou en se ramifiant pour donner naissance à une nébuleuse d'organisations porteuses de son idéologie pour rebondir de nouveau dans une union jihadiste semblable à celle de Hayat Tahrir al-Cham (une fusion de six groupes rebelles islamistes syriens : le Front Fatah al-Cham, le Harakat Nour al-Din al-Zenki, le Front Ansar Dine, le Liwa al-Haq, Jaych al-Sunna et Jaych al-Ahrar - Ndlr).
Que des arguments et des hypothèses pour s'armer de prudence tant qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué… Alors, sachons raison garder.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.