Tunisie – AUDIO : Quel coût financier pour la grève générale de deux jours ?    Porto Farina : Quand Brahim Letaief nous rend le cinéma qu'on aime    Open d'Australie – Double : Malek Jaziri et son partenaire éliminés en huitièmes de finale    Un fort séisme frappe le nord du Chili    Hella Ben Youssef Ouardani: Un nécessaire sursaut patriotique !    Mokhtar el khlifi: L'heure de la vérité amère a sonné pour tous.    Coupe de la CAF: le programme de dimanche    Mondial Hand 2019 : la Tunisie affronte la Hongrie    Ligue des champions : le classement et les résultats de la deuxième journée    Tunisie – Le gouverneur de la banque centrale refuse de se présenter devant le parlement ?    Les Femmes américaines s'insurgent contre le président Donald Trump à Washington    Syrie: Des blessés lors d'une forte explosion à Damas    France : VIDEO : Incendie mortel dans une station de Ski à Courchevel    Une responsabilité collective à assumer    La confiance de retour    Bientôt les soldes d'hiver    Indestructible la volonté générale, et sans violence…    Coupe de la CAF (16èmes de finale bis-aller) : Formation probable du CSS contre Vibers (OUG)    Programme TV du dimanche 20 janvier    Panache et intelligence    Tunisie – Il n'est pas question de lever les subventions sur les médicaments    Grève générale dans la fonction et le secteur publics, les 20 et 21 février prochain    Les objectifs de la révolution non encore réalisés    Quand l'analphabétisme gagne du terrain    Retour sur la collision entre un train du TGM et une voiture légère à Carthage Byrsa    Gagner la confiance des régions    Le cinéma de la cité arrive !    Le parcours et l'empreinte d'une infatigable cinéaste    En attendant Vénus...    La Tunisie affronte ce soir la Hongrie 2ème du groupe D    Tunisie: Vers l'imposition de taxes sur les produits d'artisanat contrefaits    Le ministre des Affaires étrangères représente le Président de la République au 4ème Sommet arabe du développement économique et social à Beyrouth    Tunisie: Arrestation d'un agent de l'aéroport Tunis-Carthage ayant volé la valise d'un voyageur    Des députés Européens appellent la Tunisie à cesser les arrestations et la torture des gays et à abolir l'article 230 du Code pénal    Rafik Darragi: Le nombre 9 dans la littérature internationale (Italie & Angleterre)    Météo: Prévisions pour dimanche 20 janvier 2019    Le Portugal vise plus de coopération dans le domaine de l'environnement avec la Tunisie    Officiel : nouvel appel à la grève les 20 et 21 février par l'UGTT    Une facture assez lourde pour Tunisair et des voyageurs mécontents    Youssef Chahed, sera le leader du nouveau projet politique    De partout… De partout…    Quand des Tunisiens recréent le "Casse-Noisette" de Tchaikovski    Entre haiku, haijin et satori    Une facture salée    Nouvelles nominations annoncées par le Ministère du Transport    En grande première : Une unité militaire aérienne tunisienne en mission de paix à l'étranger (Photo - Vidéo)    En Algérie, des citoyens transforment en potager une route que la municipalité tarde à aménager    Date des prochaines élections présidentielles algériennes fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chronique: Basta !
Publié dans Le Temps le 16 - 12 - 2018


C'est quoi tout ce délire ? Des terroristes qui descendent du « Jbel Mghilla » (Kasserine), se partagent la tâche comme s'ils vaquaient en besogne routinière, entre un groupe qui séquestre une famille pour s'emparer de leur véhicule, et l'autre qui commet un hold-up dans une banque avant de s'arrêter dans sa course, pour abattre de sang-froid, chez lui, Khaled Ghozlani, frère du martyr Said Ghozlani, assassiné de sang froid aussi, il y a deux ans, par des terroristes, qui se sont ensuite retranchés, également en montagne, sans avoir peur à n'importe quel moment, de se faire intercepter par les forces sécuritaires. C'est qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, et des détails, ô combien importants !, qui échappent à la vigilance, et qu'il faudrait traquer avant que ce drame atroce ne se reproduise. Sachant qu'il y aura déjà eu un précédent tragique en la matière, avec l'assassinat du frère du berger égorgé, et dont la tête a été décapitée en montagne. Manière de montrer que les terroristes ne perdent pas le nord ? Qu'ils sont aussi organisés que futés, et certainement bien renseignés, puisqu'ils peuvent maintenant, circuler dans les villes, en toute impunité, sans avoir peur de se faire prendre, pour y commettre leur sale besogne, et retrouver leurs antres en montagne sans en être inquiétés outre-mesure ? Ce qui s'est passé vendredi à Kasserine n'a pas de nom. Et laisse, effectivement, sans voix ! Comme si les criminels, patentés, de Daech et tous ses affidés, avaient retrouvé une nouvelle assurance. Et des moyens plus substantiels pour « recruter » tous ceux, qui, forcément, indéniablement, ont pu leur faciliter la tâche en jouant aux éclaireurs potentiels, car, dans la logique des choses, il leur est impossible d'agir avec cette minutie, s'ils n'étaient pas sûrs de leur fait. Ce qui est intolérable et sans appel. Maintenant, alors que l'irréparable a été commis encore une fois, peu importe comment il faut s'y prendre, mais il faut y mettre le holà. D'une manière définitive. Leur couper les vivres en resserrant l'étau, jusqu'à les étrangler, partout à la lisière des montagnes, et ne jamais, jamais surtout, sous-estimer les avertissements de ceux, à l'instar du martyr Khaled Ghozlani, qui aurait fait état, plus d'une fois, des menaces de meurtre, qui pesaient sur lui. Sans jamais être pris au sérieux. Et sans qu'il y ait protection rapprochée pour éviter que cette famille, déjà durement éprouvée en 2016, ne soit, encore une fois, atteinte dans sa propre chair. Et de quelle façon…

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.