Tunisie – Le candidat d'Ennahdha aux présidentielles sera connu le 14 juin prochain    Tunisie – Attention aux financements étrangers lors des prochaines élections    L'UGTT n'a pas émis d'avis de grève relatif aux stations-service et l'UTICA déclare à son tour ne pas avoir reçu d'avis de grève    Avertissement aux propriétaires de véhicules du groupe Renault : Plusieurs centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon    Tunisie – AUDIO : On devrait interdire à Sihem Ben Sedrine de quitter le pays    Nigéria : Plusieurs morts dans l'attaque terroriste d'un convoi de militaires et civils    Tunisie – VIDEO : Pas d'affolement… Il n'y aura pas de grève des stations services !    Tunisie – Al Badil se félicite des nombreuses compétences qui viennent grossir ses rangs    Tunisie – Jendouba : Intempéries : Inondations et plusieurs axes routiers coupés    Coupe de la CAF : une finale à suspense entre le Zamalek et la RS Berkane    Roland Garros : Malek Jaziri et Ons Jabeur éliminés d'entrée    Mouiine Chaabani dévoile son souci avant la finale retour contre le WAC    Arrestation de « مكارتي » principal suspect dans l'agression commise à Radés ainsi que ses deux compagnons    Le Wydad joue le jeu de la « victime » et adresse à la CAF une plainte contre l'arbitre égyptien Jihad Greicha demandant l'ouverture d'une enquête    La Finale-retour de la Ligue des Champions d'Afrique à Radés sera arbitrée par le Gambien Bakary Gassama    Programme TV du dimanche 26 mai    Démarrage de la 1ère Edition du Festival du film social et de la créativité à Menzel Bourguiba    Incendie du café de Radés : Le Ministère de l'Intérieur dément l'implication d'extrémistes religieux    Tunisie : Saîf-Eddine Khaoui est forfait pour la Coupe d'Afrique des Nations    Conférence de presse autour du séminaire « Vers un développement local durable et inclusif : Valorisation des ressources locales et emplois décents »    LdC: Gassama dirigera la finale retour entre l'Espérance et le Wydad    Tunis- Maarouf : l'ATI n'est pas le concurrent de Tunisie Telecom et il n'y aucun lien avec le changement de management opéré en 2017    Le fondateur de Huawei, M. Ren Zhengfei répond à Donald Trump    La Tunisie, premier fournisseur de l'Italie en pantalons-jeans    Flat6Labs annonce les startups de son 4ème cycle d'accélération    La Libye, plus que jamais, plongée dans le chaos    Kamel Morjane : Je n'ai pas encore décidé de briguer la présidence    Tunisie – météo : Températures en baisse et pluies les 25 et 26 mai 2019    Facebook désactive les pages et profils d'hommes politiques et journalistes palestiniens    Photo du jour : A 300 millimes le kilo de gros d'abricots, qui arnaque donc les agriculteurs?    Tunisie: Les Agriculteurs dénoncent l'importation de pommes de terre d'Egypte    Le maire de Sousse démissionne    Alerte météo, Pluies orageuses et températures en baisse    Youssef Chahed charge Mohamed Fadhel Mahfoudh et Abdelbasset Ben Hassen de configurer l'initiative visant à établir un CODE de conduite politique    Grande Bretagne: Theresa May annonce sa démission ce vendredi    En photos... Souhir Ben Amara à Cannes, son deuxième look fait beaucoup parler…    Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia    Un jour, une étape, une carte postale : Performance marchée – 3000 km pour relier Paris à Sousse de l'artiste Ridha Dhib    En vidéo : Tous les détails sur l'événement Lamet El Khir 1.0    J-2 avant la clôture de l'appel à projets Village 2019 d'Orange Tunisie, avec l'appui de la Fondation Orange    Violence(s) Jalila Baccar et Fadhel Jaibi    Tunisie: Sauvetage de trois marins pêcheurs à Sousse après deux jours d'errements en mer    Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption    JCC 2019 : Un avant-goût du festival et 3 nouveautés révélées à Cannes    En photo : Habillée par Ali Karoui, la compagne de Cristiano Ronaldo fait sensation au festival de Cannes    Le rappeur franco-Tunisien Swagg Man édite un clip “5alina n3ichou” qui fait le buzz (vidéo)    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JTC 2018: «MOTS POUR MAUX» DE MOUNA N'DIAYE.. Ibn Rachiq s'en fiche…
Publié dans Le Temps le 16 - 12 - 2018

«Mots pour maux», de Mouna N'Diaye, a été victime d'un sérieux problème technique qui a mis à mal la pièce burkinabè. Et tout ça pour une histoire de fiche son. Une maison de la Culture sans fiche. Ibn Rachiq s'en fiche…
On se demande à quoi servent les fiches techniques que les troupes envoient avec leur dossier. Apparemment à rien au vu de ce qui s'est passé avec la pièce burkinabè «Mots pour maux». Une simple histoire de fiche son. Une maison de la Culture sans fiche. Ibn Rachiq, lieu de la représentation, s'en fiche. Et voilà comment une petite histoire de fiche son fiche toute une pièce en l'air.Une fiche disponible deux heures avant le début de la pièce !
Des programmateurs fichent,dans une salle de spectacle, une pièce sans tenir compte de la fiche technique. De quoi l'électrocuter et lui clouer le clapet!La scénographie et la mise en scène de «Mots pour maux» ont dû être revues à cause du choix de la salle. Et du coup le titre aurait dû être «Maux pour mots». Véritable électrochoc pour les comédiens !
L'histoire de Steffi (Mouna N'Diaye) se passe dans un hôpital psychiatrique. Violée à l'âge de 8 ans par un «tonton», ami de son papa, personne ne la croit, surtout pas sa mère. Et même si Steffi a grandi, son mental, lui, fait un blocage surses 8 ans. Un blocage dû au choc du viol, à un accident de voiture, mais aussi à sa relation ambiguë avec son frère.
Dans la scénographie originelle, les spectateurs, à qui on fait habiller une blouse blanche, évoluent d'un bout à l'autre de l'espace choisi, à la suite d'un professeur en psychiatrie. Ce dernier s'arrête devant des écrans et explique à ses «élèves-spectateurs» les différents cas psychiatriques. Avant d'arriver à la «cellule» de Steffi.
A Ibn Rachiq, les comédiens ont dû composer avec l'espace choisi par les programmateurs des JTC. Une salle avec fauteuils. Une salle avec scène en hauteur.
Le seul espace qui aurait pu convenir à la scénographie originelle est l'Etoile du Nord. Même si cette salle est excentrée, bien qu'elle ne soit pas loin du centre-ville.
S'adapter mais…
Du coup, à Ibn Rachiq, la pièce a été statique et a obligé les comédiens à une autre mise en scène, en l'absence du metteur en scène. Une mise en scène et une scénographique qui ont troublé le public. Ce dernier ne savait pas quoi penser de la pièce.
Le stress, que leur a imposé l'histoire de la fiche son et le changement de scénographie et de mise en scène, a atteint le moral des comédiens. Même s'ils ont essayé de donner le meilleur d'eux-mêmes. Et l'on ne sait si les larmes finales de Mouna N'Diaye étaient celles de Steffi, extériorisant sa douleur dans le silence, ou celles de la comédienne pleurant de dépit et de rage.
Connaissant tous ces «couacs», nous ne pouvons, décemment, juger de «Mots pour maux». Nous espérons la voir, à une autre occasion, mais avec sa scénographie originelle.
Certains parleront d'adaptation. Mais comment s'adapter quand rien n'est fait pour l'adaptation ?Comment s'adapter après avoir couru après une fichue fiche son ? Comment s'adapter quand rien n'est fait pour aider ?
Adapter c'est aussi dénaturer la pièce. Car une pièce n'est pas uniquement des mots. C'est un ensemble.Et si les organisateurs n'envoient pas la fiche technique de la salle programmée pour le spectacle, la troupe ne peut aucunement s'adapter.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.