Volley-ball – Championnat national : voici les résultats de la 5ème journée    ''Toutes les mesures ont été prises pour garantir une rentrée scolaire sécurisée''    FMI – Tunisie : Le PIB réel aurait reculé de 8,2 pourcents en 2020, avec comme effets une pauvreté et un chômage accrus    Ligue 1 : Le CS Sfaxien freiné par le CA Bizertin, l'US Ben Guerdane 2ème    Les mouvements des grosses capitalisations marquent l'activité boursière de la semaine    Mondial des clubs au Qatar : test négatif au Covid-19 obligatoire pour les supporters    Un nouveau record de décès dus au coronavirus enregistré le 21 janvier 2021 : 100 morts en une journée    Paris : Un Tunisien retrouvé pendu à une fenêtre d'un appartement    La Tunisie et le Maroc, meilleurs pays en termes de digitalisation à des fins économiques en Afrique du nord    Signature d'une convention pour appuyer à la dépollution des îles Kerkennah des déchets plastiques    Tunisie-dernière minute: Poursuite des cours scolaires    CONDOLEANCES : Om Kalthoum KANOUN    Tribune | Un peuple heureux ne se saborde pas...    DECES : Maître Slim CHELLI    Programme TV du samedi 23 janvier    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    «200 Meters» de Amine Nayfeh : Un thriller réussi    Souriez, vous êtes en Tunisie !    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Le projet du nouveau Code des eaux manque d'approche de décentralisation (Rapport)    CAB : Le moral en hausse !    Tunisie – Conférence de presse du ministre de la Santé : Décalage Horaire    Covid-19 : 2389 nouvelles contaminations et 103 décès recensés le 21 janvier 2021    Météo : Des pluies éparses le matin et températures en baisse    JSK : L'incertitude qui désole !    ST : Absences de taille !    [TRIBUNE] Olfa Hamdi (PDG de Tunisair) : La forme et le fond !    Coronavirus: Point sur la situation épidémiologique à Nabeul    Vers un second mandat pour la Tunisie à la tête de l'initiative MENA-OCDE    CAN-U21 : tirage au sort lundi prochain à Yaoundé (CAF)    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Tunisie : Le juge Mekki Ben Ammar, libéré    Le musée national du Bardo : Cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015    Donner sa chance à la chanson tunisienne ?    Présentation du livre de Khaled Derouiche : «Le dernier texte», traduction de M. Mohamed Baligh Turki    Le film "Fathallah TV,10 ans et 1 révolution plus tard" disponible en ligne sur le site de la FCAPA    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Exposition personnelle «Des moments de peinture» de Qays Rostom à la galerie Saladin: Des actions de création    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libérez la vanne !
Publié dans Le Temps le 19 - 09 - 2020


p class="p1" style="text-align: justify; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Le TEMPS- Yosr GUERFEL AKKARI p class="p1" style="text-align: justify; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";" p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Le dossier El Kamour : une bombe socio-économique qui éclate en sanglots dans le Sud du pays, mettant à plat la production pétrolière et nos exportations en produits phosphatés et dérivés. D'ailleurs et pour la première fois de son histoire, la Tunisie de « l'après Révolution » a été contrainte d'importer un total de 500 mille tonnes de phosphate en provenance de l'Algérie soit 40 mille tonnes par mois et ce pour assurer la continuité de la production d'engrais chimiques. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Les sociétés pétrolières internationales crient leur désarroi et appellent le gouvernement et le Président de la République à réagir pour stopper cette hémorragie et libérer la vanne. Les caisses sont vides, les compagnies pétrolières capitalisent les pertes et des centaines d'emplois risquent de partir en fumée. Aujourd'hui et après moult tergiversations, la coordination d'El Kamour daigne enfin reprendre le dialogue avec le gouvernement Mechichi pour trouver une solution radicale à un dossier qui n'a que trop duré et traîne en longueur. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Bousculée par les multinationales exacerbées et à bout de patience menaçant de plier bagage, Salwa Sghaier, la ministre de l'industrie, de l'énergie et des mines a rencontré la semaine dernière les premiers responsables de la société tuniso-britannique ATOG (AngloTunisian oil and gaz), l'italienne ENI et l'autrichienne OMV. p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"OMV réduit de 60% p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"les salaires de ses employés p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Wilhelm Sackmaier, DG d'OMV Tunisie a insisté sur l'importance de la sécurisation des sites de production et appelé à prendre les mesures nécessaires, pour reprendre la production demeurée inerte depuis juillet à El Kamour, site de protestations sociales virulentes qui ont sabordé le transport de phosphate et paralysé la production et l'exportation. M.Sackmaier a affirmé que la compagnie a essuyé de grosses pertes et a été contrainte de réduire de 60% les salaires de ses employés, appellant les partenaires locaux à rembourser leurs créances avant la fin de l'année en Cours. La ministre a pour sa part assuré que le dossier El Kamour fait partie des priorités de son gouvernement lequel est en train de préparer une feuille de route consensuelle de concert avec les parties prenantes. D'ailleurs, les autres compagnies pétrolières subissent le même sort. Les sites de production sont en arrêt et les pertes financières enflent. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"La Compagnie de phosphate de Gafsa contribuait, il faut le rappeler, à 4% du PIB national avec une capacité de production de 8 millions de tonnes en 2010 à 4,12 millions de tonnes en 2019, soit la moitié de la capacité productive de la compagnie. Pour pallier ce manque béant de liquidités, la direction générale de la CPG a pris la décision de recourir, d'une manière exceptionnelle, à l'importation de ce produit reconnu autrefois comme le joyau de la Tunisie qui se classait avant la Révolution parmi le top 5 mondial des exportateurs mondiaux du phosphate. p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"La CPG : des pertes p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"cumulées de 760 millions p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"de dinars depuis 2012 p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"« Le directeur général du Complexe chimique tunisien, Abdelwaheb Ajroud, a expliqué que l'objectif derrière l'option d'importer le phosphate est de poursuivre la production à un niveau de pas moins de 75% de la capacité de production qui a chuté ces dernières années au niveau de 40%. Le responsable a estimé que la situation dans laquelle se trouve le complexe en termes d'accumulation des pertes financières, estimées à 760 millions de dinars depuis 2012 ne peut se poursuivre. D'où la nécessité de trouver une autre source d'approvisionnement en phosphate, en plus de la compagnie de phosphate Gafsa (CPG) », rapporte l'agence TAP. En effet, la Compagnie de Phosphate Gafsa (CPG), avec des pertes financières de 480 millions de dinars (MDT) à fin 2019, n'est plus en mesure d'honorer ses engagements, notamment les charges patronales, ni s'acquitter des impôts. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Or la baisse des recettes a été accompagnée par une hausse des charges notamment salariales. Les coûts de production de la compagnie sont passés de 48 dinars la tonne en 2010 à 197,6 dinars par tonne en 2019.Et pour cause : les recrutements abusifs et guère productifs. La masse salariale des agents de la compagnie et de la Société Tunisienne du transport des produits miniers et des sociétés de l'environnement a augmenté pour absorber 70% du chiffre d'affaires de la société, mettant en danger la pérennité de la société centenaire. Le député du mouvement Démocratique Mohamed Ammar nous a parlé de 2500 emplois fictifs. Outre la hausse de la masse salariale et les revendications sociales, les compagnies nationales souffrent de problèmes chroniques liés à la mauvaise gouvernance. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Aujourd'hui, il reste au gouvernement Mechichi de saisir à bras le corps cet épineux dossier qui ne fait que fissurer le tissu économique du pays et trancher une fois pour toute. D'ailleurs, la coordination d'El Kamour a exprimé cette semaine sa prédisposition à relancer les négociations pour trouver une solution radicale et ouvrir la vanne de pompage du pétrole. L'Etat doit reprendre la main. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";" p class="p4" style="text-align: right; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"YGA

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.