Ligue des champions de l'UEFA : Voici les résultats des matchs de ce mardi    Tunisie-Kef: Les organisations et associations demandent la nomination d'un délégué dans la région de Kalaat Senan    Tunisie: Lotfi Zitoun analyse la période postrévolutionnaire    ARP : Démarrage de l'examen du budget du ministère des Domaines de l'Etat de 2021    Le ministère de la femme signe une convention avec l'association "wallah we can" pour une meilleure protection des enfants victimes de violence sexuelle    Tunisie: L'imam Ridha Jaouadi réclame l'application de la peine de mort    ARP : Nécessité de la création de l'Agence tunisienne de gestion de la dette "Tunisie Trésor"    USA-Elections présidentielles: Le camp Trump mène une énième action en justice    Tunisie | Récupération de 1705 échantillons de fourrages auprès de la Banque australienne de gènes    La Tunisie en tête de liste des pays les plus opaques, en matière fiscale et financière    Tunisie: Faycel Tebbini appelle le président de la République à prendre les mesures qu'impose l'état d'exception    La CDC remporte le prix «HR Awards Tunisia 2020»    Coronavirus-Kef: Sur 64 test réalisés, 63 positifs    Une ambulance transportant 5 patients de Corona se renverse sur la route    Des romans à découvrir    Bader Dridi remporte le trophée de meilleur clip vidéo    Prix du meilleur film au Festival du film arabe de Zurich pour Tlamess    En vidéo : Au moins deux morts et 15 blessés percutés par une voiture dans une zone piétonne en Allemagne    Droits des femmes, les recommandations des experts    Un 'Nouvel Elan' sur la voie du progrès pour la Banque ATB    Ligue 1 : Le Stade Tunisien autorise l'attaquant nigérian Sikiru à rejoindre le FUS Rabat    Le taux mensuel moyen du marché monétaire s'établit à 6,13%, en novembre 2020    L'UE et la Tunisie d'accord pour booster le tourisme culturel    Les Tunisiennes Aicha Ben Miled et Najla Ben Abdallah en lice pour le César de la Révélation de 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 01 Décembre 2020 à 11H00    Le nouvel hôpital militaire de Sfax dédié aux patients Covid    Etablissements scolaires, 27 décès depuis la rentrée    NEWS | Dahmen, un portier en or    L'ESS engage le brésilien Jorvan Vieira : Un vieux routier de l'Afrique    Toute l'histoire, sur l'ami de Seifeddine Makhlouf,, inventeur du médicament contre Corona    Vers un renforcement du partenariat du tourisme culturel entre la Tunisie et l'UE    CONDOLEANCES : Lotfi Saffar    Cavani s'excuse après un message jugé raciste    Programme «DJ Academy for Girls » : Le DJing engagé    La pénurie d'eau touche plus de 3 milliards de personnes à travers le monde (FAO)    Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale    ES Tunis : Deux semaines d'indisponibilité pour le trio Derbali-Yaacoubi-Besghaier    Covid-19 : 518 nouvelles contaminations et 41 décès enregistrés le 29 novembre 2020    La BNA et la BH BANK unies avec l'Association Nourane contre la Covid+ : « seul on va vite, ensemble on va loin »    Le court métrage tunisien "Au pays de l'oncle Salem" remporte le premier prix du festival international du court métrage Ecriture et Image de Pescara    Météo: Prévisions pour mardi 1er décembre 2020    Rohani accuse Israël de vouloir semer le "chaos"    Des chrétiens tués par des terroristes de Daesh    Début de la "Phase finale" de l'offensive dans le Tigré    Le confinement selon Wided Zoghlami    La date de la fin de la pandémie de Covid-19 révélée    Abdallah Chamekh, réalisateur du documentaire «le bois sacré», à La Presse : «La caméra ne croit pas à la géographie»    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Etat fragilisé
Publié dans Le Temps le 21 - 10 - 2020

p class="p1" style="text-align: right; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Par Faouzi SNOUSSI
Denombreuses organisations de la société civile, ainsi que des partis et des personnalités politiques ne cessent de mettre en garde contre la fragilisation systématique de l'Etat et son incapacité à gérer certains problèmes qui risquent de faire tâche d'huile et de mener le pays vers un plus grand désastre.
Les derniers développements sur la scène politique n'augurent de rien de bon et font courir le risque de disloquer le pays et les organes de l'Etat moderne que le pays a mis plus de soixante ans pour l'édifier.
Tout d'abord, le président Kaïs Saïed doit revoir ses options relatives au pouvoir local, alors que le pays n'est pas encore mûr pour l'adoption de cette orientation et n'arrive pas à gérer la situation, alors qu'il a besoin d'une vision globale, pour sortir du gouffre.
Ensuite, il y a ces coups de boutoir que ne cessent de donner le président de l'ARP, Rached Ghannouchi, à tous les fondements de cet Etat, pour avoir mainmise sur tous ses rouages et devenir, ainsi, le seul maître à bord, afin de faire passer les idées des fréristes musulmans. Ses agissements pour faire passer les amendements du décret-loi 116 en est le meilleur reflet, surtout que cela lui permet de légaliser pas moins de trois des télévisions de son parti, en plus de celle de son acolyte Nabil Karoui qui tient tête, depuis des années à la HAICA et à la législation tunisienne, en faisant ce que bon lui semble.
A cela s'ajoute ces négociations avec les sit-ineurs d'El Kamour, devenus puissants grâce à la nonchalance d'un pouvoir qui se désintègre de plus en plus. Et, là, on se demande comment un gouvernement peut accepter de négocier en position de faiblesse, en entamant les pourparlers, avant la réouverture de la vanne de pétrole ? Pourtant, les lois existantes permettent, même, de rouvrir cette vanne par la force, surtout que la région est considérée comme zone militaire fermée, avec toutes les conséquences qui en découlent.
Personne ne peut s'étonner, donc, que la ville de Chebba se révolte, aussi, à cause d'un problème entre la fédération et un club de football, alors que le problème pourrait être réglé par les instances de ce sport d'équipes -qu'elles soient nationales ou internationales- et d'éviter au pays toutes ces dissensions.
Il y a, encore, la question du bassin minier qu'on n'arrive pas à gérer, depuis la Révolution, avec des intervenants des plus louches qui empêchent son règlement, avec, pour finir, un gouvernement tellement fragilisé et impuissant, ce qui donne des sueurs froides pour l'avenir du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.