Ligue des champions de l'UEFA : Le Barça bat la Juventus à Turin, Chelsea et Man United frappent trop fort    Hamouda Ben Slama: Non, il (Macron) ne renoncerait pas aux caricatures (de Mahomet) !...    Abdelmadjid Tebboune transféré en Allemagne pour des « examens médicaux »    La judokate tunisienne Nihel Cheikhrouhou qualifiée pour les JO    Tunisie : Visite du chef de la diplomatie nippone début décembre    Ahmed Ahmed confirme sa candidature aux élections de la CAF    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    Les Turcs divisés suite à l'appel d'Erdogan    Est-ce une victoire militaire pour l'Azerbaïdjan ?    La Banque mondiale poursuivra son appui à la Tunisie    Tunisie: Trois décès et 120 nouvelles infections au coronavirus à Sousse    Route cinématographique en Tunisie sur les traces des films cultes, pour la promotion du tourisme durable    Une nébuleuse et des ruches    L'origami, l'art du pliage de papier    Une bataille entre l'ancien et le moderne qui en cache d'autres    TOPNET, lance sa nouvelle solution SD WAN en partenariat avec FORTINET    STB : Un PNB de 411 millions de dinars (30 09 2020)    La Tunisie dénonce toute atteinte au " sacré " au nom de la liberté d'expression    Protocole de coopération entre le ministère de la Femme, le FNUAP et le PNUD en faveur des Seniors    L'Etat doit pouvoir disposer librement de l'argent à la BCT, propose Zouhair Maghzaoui    La Tunisie prépare la 3e réunion du Conseil de Gouvernance du programme du commerce arabo-africain    Une stratégie économique libérale tente de privatiser les entreprises publiques, dénonce Mekki    Coronavirus: Nissaf Ben Alaya: De nouvelles mesures seront bientôt annoncées    Gabès : La récolte des olives estimée à 40 mille tonnes    L'art urbain tunisien visible sur la clôture de l'ambassade de la Tchéquie à Tunis    Huawei annonce les résultats de ses activités pour le troisième trimestre 2020    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 28 Octobre 2020 à 11H00    Hichem Mechichi à propos de la lutte contre le Covid-19 : Les résultats obtenus jusqu'à présent sont toujours inférieurs aux attentes espérées    AMVPPC : appel à projets pour la valorisation du patrimoine culturel par le numérique    Slim Saadallah, Président de l'Organisation de Défense du Consommateur (ODC), à La Presse : «Le boycott est une arme efficace impactant les prix»    Villes et cités : Des plans de réaménagement à revoir de fond en comble    CONDOLEANCES : Madame Radhia ALIMI    Tunisie – Technologie 5G: Le lancement des services 5G n'est possible qu'à partir de 2022    Mohamed Ghariani en passe de rallier Rached Ghannouchi à L'ARP : Manœuvre politique ou réconciliation réelle ?    Un revirement, des messages    Création auprès de la présidence de la République d'une commission chargée de la restitution des fonds détournés    Le couvre-feu et les autres mesures prises n'ont rien apporté    Espace «Préface» à Sousse : Activités maintenues    USA : Mélanie Trump : " Nous devons garder Donald à la Maison-Blanche pour qu'il puisse finir ce qu'il a commencé "    Il avait arbitré le combat du siècle « Clay–Foreman », le 30 octobre 1974 à Kinshasa : Noureddine Adala, un grand du sport tunisien, nous quitte !    En marge de l'affaire FTF-CS Chebba : Le grain de sel de la tutelle    CA | Flamme et retour de flamme : Pour la passion et pour la gagne surtout !    Météo : Nuages passagers sur l'ensemble du pays    Le président algérien admis à l'hôpital militaire à Alger    Ooredoo unit ses forces et poursuit son soutien national pour lutter contre la propagation du Covid-19    Rafik Boujdaria propose un court re-confinement    Tunisie: Deux décès et 107 nouvelles infections au coronavirus à Bizerte    Vient de paraître | « Langue française, écrivains francophones » : Une nouvelle référence pour les chercheurs sur les littératures francophones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La compétence et l'innovation VS Bureaucratie : Le cas Moez Chakchouk
Publié dans Tunisie Numérique le 28 - 09 - 2020


Par Mohamed Ben Abderrazek | Il y a 3 minutes
La poste tunisienne et son ex-PDG et représentant légal, actuel ministre du Transport, Moez Chakchouk viennent d'être condamnés, en première instance, pour une amende globale de 781 millions de dinars.
L'affaire concerne des transactions vers l'étranger via un service financier international de transferts d'argent, partenaire de la poste et d'autres établissements bancaires de la place.
Malheureusement et bien qu'il s'agisse d'une affaire qui concerne un volet strictement procédural et de marketing des opérations de transferts, certains se sont activées pour glaner leur patriotisme en tant que dénonciateurs d'une grande affaire de « corruption », un qualificatif utilisé depuis des années à tort et à travers surtout pour régler tout genre de comptes.
Toutefois, l'affaire a été abordée à la suite d'une opération de contrôle de de la BCT au sujet de transactions effectuées entre 2012 et 2016 comportant quelques vices de forme et des incompatibilités avec le code des changes et du commerce extérieur régi par une loi remontant au 21 janvier 1976 et amendée à quelques occasions notamment au cours des années 1990...
Le contrôle de la BCT a révélé quelques anomalies qui ne sont liés ni de près ni de loin à la personne de Moez Chakchouk qui était en 2017, PDG de la Poste et évidemment son représentant légal. Ces vices concernent essentiellement le système informatique des virements, la nature du contrat avec le partenaire financier et quelques autres détails d'ordre commercial et du marketing.
Faut-il rappeler qu'en 2004, une affaire similaire a concerné deux grandes banques de la place et s'est soldée par des condamnations en première instance de certains de leurs employés à des amendes de centaines de millions de dinars. Ceux-ci ont été tous acquittés, en cassation, du fait de la correction des qualifications des actes, faites sur la base d'interprétation des procédures réglementaires en matière de change.
Ainsi, Le tort de Moez Chakchouk, ingénieur-docteur en mathématiques, haut fonctionnaire de l'administration tunisienne, expert international ex- sous-directeur général pour l'information à l'UNESCO était sa volonté de moderniser les processus du travail pour faire gagner une grande institution qui est la poste et travailler dans les normes internationales, dans un contexte réglementaire archaïque et obsolète.
A maintes reprises, des experts et des officiels ont attiré l'attention au fait que la bureaucratie est l'une des principales entraves du développement et de l'investissement en Tunisie. On évoque, à ce titre, qu'à l'administration, il y a, aujourd'hui, plus de 400 mesures bureaucratiques, appuyées par des lois, des décrets et des réglementations non nécessaires, qui bloquent, directement ou indirectement, le processus de développement.
Des organismes internationaux avaient alerté, depuis des années, les autorités tunisiennes sur l'existence des dizaines de lois promulguées visant à servir, des intérêts particuliers de certaines parties en l'occurrence dans les domaines de la douane et de l'investissement.
De toute évidence, c'est Moez Chakchouk et la volonté de moderniser qui sont aujourd'hui condamnée à une amende astronomique et rien d'autre.
Partagez1
Tweetez
Partagez
1 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.