Tunisie-Attentat de Sousse: Le gouvernement britannique au courant de la menace terroriste    Soupçons de corruption à l'IVD, l'ARP vote contre la création d'une commission d'enquête    Le parti Al-Massar refuse les appels à l'indulgence envers les terroristes de retour des foyers de tension    La ministre de la Santé nie toute intention de fermer l'hôpital de La Rabta    Les investissements industriels en forte hausse, même dans les régions!    Tunisie (Vidéo): Artisanat: Préparatifs de la19ème édition du concours « La Main d'or de Fatma »    Tunisie- Aïn Drahem: les routes secondaires toujours bloquées par la neige    En vidéo : ‘Cha3b al-Wiiiw' la chanson de l'action ‘Diar al-Wiiiw de Rabye Bouden    Les enfants surdoués bientôt autorisés à 'sauter' des classes ?    Reconduction du programme d'importation des voitures populaires en 2017    Bloom Masters : Un bon pactole pour récompenser les start-up innovantes    Les PEUGEOT 3008DKR signent un triplé historique au Dakar 2017    2 filles kidnappées à Kasserine    Challenge international Technovation 2017 : Orange Tunisie et Technovation Tunisia soutiennent les jeunes lycéennes pour le développement d'applications citoyennes    Absence de taille dans les rangs des « Fennecs » face à la Tunisie?    L'arbitre du match Tunisie/ Algérie désigné    Le président de la République reçoit le président du Mouvement Ennahdha    Mehdi Ben Gharbia : Certains des « fichés par la police » ont obtenu leur Bac en 2010 !    Bouchamaoui : » La restructuration des banques publiques sera bénéfique pour le pays »    Tunisie- Une bonne nouvelle pour les Aigles avant la rencontre contre l'Algérie    Voici les nationalités des complices du terroriste de La Reina à Istanbul    Tunisie : Remplacement du gouverneur de Police à Ras Jedir    Sport-hand-Mondial France 2017 -Le point du gourpe « B »    Magistrale leçon de François Hollande à Donald Trump pour sa sortie contre l'Europe    Sport-tennis Open d'Australie – Serena Williams rassure ses fans    Sport-foot-Angleterre : Ibrahimovic dit vouloir toujours atteindre « plus que la perfection »    Kacem Afia : Des responsables syndicaux ont pris part aux évènements du 4 décembre    Liste des routes ouverte à la circulation à Aïn Drahem    Transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, l'UE met en garde    Arrestation de 4 faux agents de la garde nationale    Caire : 8 policiers tués dans une attaque armée    Turquie : L'auteur présumé de la tuerie du Nouvel an arrêté à Istanbul    Tunisie – Les derniers délais de payement de la vignette auto    Tunisie : La route entre Sfax et Gafsa bloquée par des chômeurs    Tunisie : Chahed en Suisse pour assister au Forum de Davos    Tunisie- Une délégation du Front populaire se rendra prochainement en Syrie    Nigéria : Une adolescente de 2 ans se fait exploser dans une université    Turquie : Arrestation du terroriste qui avait commis l'attentat de la Reina le jour de l'an    Fusillade dans une discothèque au Mexique, au moins cinq morts        Yacine Brahimi : On doit se rattraper devant la Tunisie    Attentat de Sousse :Les forces de sécurité Tunisiennes ‘ont délibérément retardé leur arrivée' titrent les médias anglais    « Alors on pense! un monde commun » thème de la première édition de « la Nuit des Idées, Tunisie 2017 »    En vidéo : Tamer Hosny chante pour l'anniversaire de Dorra Zarrouk...    En vidéo : Crise de nerfs sur le plateau à cause de la défaite de l'équipe nationale    Ouverture du 49ème festival international du Sahara de Douz    France: Le terroriste Salah Abdeslam confie à une femme : « je n'ai pas honte de ce que je suis »    Accord de partenariat entre le ministère des Affaires Culturelles et la Fondation Temimi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.