Tunisie [photos]: la Fondation Esprit organise la première rencontre des donateurs et partenaires    Suppression de la subvention sur le sucre pour les industriels    Tunisie-Attentat de Sousse : Gouvernement et partie civile en décousent à un mois du procès    La réforme de la Douane, condition sine qua non pour lutter contre la corruption, souligne Abid Briki    Tunisie- Le MI entame des rencontres périodiques avec des médias nationaux et étrangers    L'acteur américain Charlie Sheen annonce être guéri du Sida    FIFA/Suspension de Blatter : le TAS se prononce lundi sur le maintien ou non de la sanction    Le Tunindex clôture, vendredi, dans le rouge (-0,14%)    Cette nuit, les températures baisseront jusqu'à 5°C    Mondial 2018 (Qualifications/préparation) : Nigeria-Sénégal en mars prochain à Londres    Foot – Tunisie (Ligue 1) – (9e journée): Le CS Sfaxien à son tour au révélateur zarzisien    Economie verte : La Tunisie en pole position grâce au dispositif SwitchMed    Tunisie : Achats de blé et d'orge sur le marché mondial    53 terroristes arrêtés et 19 caches d'armes découvertes depuis janvier 2016    Tunisie-Ministère de l'intérieur : « 80% des terroristes qui ont été battus sont à la base des contrebandiers »    Minute de Silence pour les victimes de l'accident d'avion en Colombie    Russie : Le FSB déjoue une cyberattaque    Kerkennah : Les corps de deux marins pêcheurs retrouvés    Bizerte : Arrestation de deux individus en possession de 10 kg de cannabis    Classico Espagne: Les convoqués par Zidane    Acquisition de quatre nouveaux hélicoptères pour la Garde nationale    En vidéo : Honda, nouveau sponsor des Sang et Or    France : Son impopularité a eu raison de lui, Hollande jette l'éponge!    Grippe aviaire : Le parc national d'Ichkeul mis en quarantaine    Le livre-entretien de Caïd Essebsi » Tunisie : la démocratie en terre d'islam » : Un plaidoyer en faveur de la Tunisie    WOH, une comédie d' Ismahane Lahmar... en salle à partir du 9 décembre    Hour of Code : "A vos Claviers, Codez!"    Monastir : Saisie d'un camion et 7 motos volés de l'entrepôt municipal    Tunisie Telecom diffuse les matchs de la ligue 1 de football en live streaming    USA: suite à sa défaite, Hillary Clinton ne se maquille plus : quel symbolique cela cache-t-il ?    Les magasins Hamadi Abid proposent 50% de réduction à partir d'aujourd'hui    Prolongation des sanctions américaines contre l'Iran    Tunisie- BCE s'entretient avec le Roi de Belgique    Vivo Energy Tunisie : Inauguration officielle de la station-service Shell de Sidi Khelifa après sa rénovation    Le football anglais secoué par un scandale de pédophilie    Colombie: L'enquête confirme la panne sèche de l'avion accidenté    La lettre du bâtonnier prouvant que les avocats ont renié leurs engagements    Le Réseau international des droits Humains apprécie l'expérience Tunisienne en matière de démocratie    Tunisie: La Banque Centrale maintient inchangé son taux directeur    Des gains hallucinants!    Installation du bureau du réseau parlementaire du FMI et la BM dans la région Mena    ARP: Discussion, en plénière, du projet du budget du ministère des affaires sociales de l'année 2017    Le court à l'honneur    Catharsis    Utile et nécessaire    Lutte contre le Sida: Journée de sensibilisation et de dépistage ce vendredi    Tunisie: « Koul Trab » projeté initialement dans cinq gouvernorats à partir du 30 novembre    Ne vous couchez pas fâché, les émotions négatives s'enracinent, selon une étude scientifique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.