Tunisie: Aroui: Les terroristes pourraient se rendre    Tunis : Les forces de sécurité reprennent le lancement des bombes sonores sur la maison de Chebaou    Tunisie , Elections législatives : Mission accomplie avec succès hier en Australie    Tunis :Bombardements intensifs à Châambi et à Selloum    Tunisie , Affaire Oued Ellil : Précision de dernière heure !    Avec « Kelma l'Tounis,» dites votre mot pour notre Tunisie    Tunis :Samedi 25 octobre 1er Moharam de l'année 1436 de l'Hégire    Tunis-Oued Ellil: Le Caméraman d'al-Wataniya invité à proximité de la maison des terroristes    Orange s'engage en faveur de l'apprentissage numérique    Selliti revient sur ses propos : pas de préparation d'attaques terroristes contre 5 bus touristiques (vidéo)    Des observateurs internationaux notent avec satisfaction les moyens mobilisés au profit de l'ISIE    Tunisie – Oued Ellil: les forces de l'ordre envisagent de donner l'assaut    Tunisie – Fermeture des frontières terrestres avec la Libye    Orange lance simultanément deux projets d'apprentissage numérique en Tunisie    Tunisie - Bourse :    Samedi 25 octobre premier jour de l'an 1436 de l'Hégire    Hand (Equipe Nationale-préparation) : liste des joueurs convoqués    L'ATIDE révèle les défaillances de l'ISIE et les infractions de la campagne à 2 jours du démarrage des élections    Festival Pop In Djerba 2014: Place au pep's au coeur de Djerba    Tunis : Tourné à Sidi Bou Saïd, le clip ''Got 2 find love'' de Low Deep T enflamme la Toile (vidéo)    Législatives 2014 : Les Tunisiens résidant en Australie ouvrent le bal    Tunisie Economie :    Orange lance deux projets d'apprentissage numérique en Tunisie    Arrestation d'un suspect à Medenine    Classement FIFA (octobre): la Tunisie conserve sa 31e place    Vers une nouvelle performance de Belhédi    Accélérer la résolution des problématiques du secteur de la céréaliculture    Ben Guerdane : La circulation reprend son cours normal    Le public et le privé    Etudiants, participez au concours «Ericsson Innovation Awards 2015»    Programme d'encadrement de 14 athlètes en prévision des JO 2016    Libye: Onze morts dans de nouvelles violences à Benghazi    Arrêter l'hémorragie !    Nouveau contrat de partenariat entre Tunisie Télécom et Groupe LOUKIL    Quête de soi    Spiritualité et éclectisme    Commémoration du 40ème jour du décès du célèbre compositeur tunisien Dr Salah El-Mehdi    «Dix-neuf» : Un nouveau thriller tunisien chez pop Libris    Tunisie , Régions : Explosion d'une mine à Sakiet Sidi Youssef : 5 Soldats blessés    Tunis :Le juge d'instruction et le substitut du procureur constatent le cadavre de l'agent de sécurité tombé en martyr    Tunisie: Un agent de la garde nationale tué à Oued Ellil    Football: Tirage au sort de la coupe de Tunisie    Concours national de l'innovation : 4 lauréats récompensés    Al Wakrah: Maher Kanzari limogé    Tunis -Conseil des Ministres : adoption du projet de loi de finances 2015    La Tunisie au 43ème rang des pays grands consommateurs de vin    Météo :Temps nuageux et températures en baisse    Université : Le 3ème Séminaire de brachylogie, un grand rendez-vous académique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.