Tunisie : demission de 3 conseillers de Marzouki    Taoufik Jelassi pousse les USA et la France à davantage de coopération avec la Tunisie    Lotfi Ben Jeddou : AQMI projette de liquider les djihadistes affiliés à Daech dans la région    Syrie: Décès de 41 enfants dans un attentat à Homs    Tunisie , Faits divers : Braquage dans le métro entre les stations Cité El Khadra et La Jeunesse    Peugeot 2008 : plus de 200 000 produites à Mulhouse    Le plus grand salon de l'innovation alimentaire au monde : Du 19 au 23 octobre 2014 - Paris Nord Villepinte    Foot: programme TV du jeudi 2 octobre    Le onze rentrant face au CA    Léa, 15 ans : "Ils nous demandent de faire des attentats en France"    Tunisie , Régions : Une élève de 17 ans emportée par la crue des eaux d'un oued à Thala    Tunis : Saisie de viandes périmées au marché de Sidi Bahri    Rapport de la Banque mondiale : les jeunes Tunisiens, toujours frustrés par les obstacles sociaux et économiques    Tunis : Formation de 300 formateurs des responsables des bureaux de vote    Tunis : Organisation mondiale des femmes chefs d'entreprises tiendra sa réunion en 2015 à Tunis    Tunisie : arrestation de deux terroristes à Foussena    Tunisie , Elections : Liste des 41 candidats à la Présidentielle rejetés par l'ISIE    Tunis : Annulation de la grève des ouvriers des navires au Port de Bizerte    Quatre communes approuvent des projets citoyens    Tunis-Jomâa ordonne une enquête immédiate sur le traitement et la conservation des archives de la Radio nationale    Projet de résolution palestinien sur l'occupation israélienne    Dernier Clip de Lartisto : «Tafi Dhaw» (vidéo)    Tunis-La Taxe de sortie de 30 dinars est entrée en vigueur le 1er octobre    Tunis-360 points de vaccination installés dans tout le pays, selon le ministère de la santé    Tunis-La Libye impose aux Tunisiens une taxe de 120 DT à la sortie de son territoire    Virus Ebola: un nouveau cas suspect détecté en Espagne    Tunisie – Kasserine : Arrestation de deux terroristes algériens    Le gouvernement libyen appelle à la fin des affrontements à Sebha et Ajdabia    Football: Les arbitres de la ligue 2    Football: Jeddi adjoint en équipe nationale?    SG: Kammoun au rendez-vous    Bientôt un congrès national sur la réforme fiscale    Concert "The Skander Guetari Project: From Tunis to Paris" à Paris le 02 octobre    Annonce des vacances de l'Aïd el-Kébir : Les établissements français de Tunisie font plus que les établissements publics tunisiens    TUNINDEX enregistre une légère hausse de 0,10%    Tunisie - Les ministères de la Santé et de l'Agriculture: La maladie de la rage est endiguée, à Borj Cédria    La TRANSTU offre des tickets gratuits aux personnes âgées    Tunis : 25 scénaristes et script editors se réuniront du 8 au 12 octobre à Djerba    Terrorisme international : 205 Africa Raid n'aura pas lieu en Tunisie    Le gouvernement examinera la possibilité de réduire les importations    Un premier cas aux Etats-Unis    Ligue des Champions: programme TV du mercredi    De la Tour à l'île    Réalité et perspectives    Protéger le patrimoine culturel irakien    Ligue 1: les arbitres de la 7ème journée    Le mausolée Sidi Abdelkader ne s'est jamais transformé en un lieu de divertissement nocturne    «7 et demi» : Le documentaire qui incite les Tunisiens à se mettre face à eux-mêmes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.