La Tunisie élue membre de la CUADI    Jordanie : Qui est la terroriste Sajida Al Richaoui que DAECH veut échanger contre des otages    Liban : Regain de tension après l'attaque par Hezbollah d'un convoi de Tsahal faisant deux morts    CAN: la Côte d'Ivoire en quarts, tirage au sort entre le Mali et la Guinée !    CES 2015 : LG remporte 41 prix    L'émission de l'emprunt obligataire est une preuve que la Tunisie a regagné la confiance des investisseurs - Ministre    Tunisie – Yassine Ayari entame une grève de la faim sauvage    Tunisie – Il est possible qu'Ennahdha fasse partie du nouveau gouvernement Essid    La Grèce veut mettre fin à la politique de soumission    Social :    Ras Jédir: Les marchandises ne passent pas...    À la découverte de « Conflit », film sur l'oppression des islamistes en Tunisie    Tunis :Daech prend ses quartiers en Libye et lorgne la Tunisie    Coface-Tunisie :De meilleures performances en 2015!    Les USA poursuivent leurs frappes près de Kobani en Syrie    CAN-2015 (Tunisie) - Echos de Bata    Allez vous faire voir chez les Grecs !    43 réservistes israéliens renvoyés pour avoir dénoncé des abus contre des Palestiniens    Les fripiers s'approprient la place Mongi Bali, au cœur de Tunis    Tunisie - Finances :    Tunisie , Partis politiques : Ennahdha embarrassée par la démission de l'un de ses leaders Abdelhamid Jelassi    Tunis : Rencontre entre Essid, Ben Hammouda et Ayari    Samir Taieb : Habib Essid est sur la bonne voie        CAN-2015 (Tunisie) - Une journée de repos pour les Aigles de Carthage    Tunis-Kairouan: Un gang spécialisé dans le vol de bétail démantelé    Tunis : La BCT dément l'émission d'une nouvelle pièce de monnaie de 10 dinars    Démantèlement d'une cellule terroriste à Tunis (vidéo)    Photos du jour : L'école sous une tente    Tunis-Kassrine : Des coups de feu et des opérations de ratissage    Les forces de l'ordre de retour à El Hamma après une absence de près d'un mois    Tunis : Majdouline Cherni écartée du gouvernement Essid    Annonce d'un projet de création d'une université américaine en Tunisie pour 2020 qui coûtera 200 MD    Appel à candidatures    Tunisie - Energie :    Foot: Programme TV du mercredi 28 janvier    Football: CAN 2015:Tunisie-Guinée Equatoriale à 20h30 mn    Tunis : 7971 accidents de la route, 1 565 morts et 12 354 blessés enregistrés en 2014    Football:CAN 2015:Groupe C:Algérie et Ghana en quarts de finale    Football: Ligue2: EOSidi Bouzid seule en tête    Volley-Ball (Playoffs): programme de la 4ème journée    Tunis-Météo: Les prévisions météo pour Mercredi 28 Janvier 2015    Demis Roussos, chanteur à la voix d'or, est mort    Un livre pour enfant crée la polémique    "Solwene", le chagrin d'une femme et d'une patrie meurtries qui gardent espoir    Les Rendez-vous Cinéma de la Maison de France à Sfax    «Un ticket pour ... l'enfant au cinéma» à la Maison de la Culture Ibn RACHIQ durant janvier 2015    Faten Hamama n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.