Tunisie – Arrestation de trois individus suspectés d'appartenir à des organisations terroristes    Match amical Chine Vs Tunisie: Echos de l'Equipe Nationale    Tunisie , Gouvernement : Mesures d'urgence et priorités du ministère de l'Industrie au cours des 100 jours d'exercice du gouvernement    Etats-Unis: fusillade à l'entrée des locaux de la NSA    IJF Grand Prix Samsun 2015 (Turquie) - Fayçal Jaballah (+100 kg) remporte la médaille d'or    Tunis: Voici comment les avions espions US recherchaient à Chaambi les terroristes impliqués dans l'attentat du Bardo (cartes)    Tunisie- Les priorités du ministère de l'Equipement    Ooredoo dévoile le gagnant de son concours “Act with Ooredoo 2015“    Tunisie- BCE reçoit le secrétaire général de l'organisation mondiale du tourisme    Tunisie : Afef Douss, chef de cabinet du ministre des Finances    Tunis : Il n'y avait pas un 10ème terroriste à Sidi Aïch    US Monastir: Salem Harzallah jette l'éponge    Saisie de 5600 comprimés de Valium au port de la Goulette à Tunis    Tunis-Sfax : Saisie d'un buste de Bourguiba et d'une statue d'Elyssa chez un trafiquant    Le président du Conseil européen et la Haute représentante de l'UE attendus mardi à Tunis    Tunisie - Environnement :    Tunisie- Réouverture du Musée du Bardo pour le public    Bizerte : Arrestation d'un extrémiste takfiriste dangereux    Tunis : L'UGTT réclame une augmentation des salaires de 15% dans le secteur public    Coupes Africaines (16èmes de finale retour) : Programme des clubs Tunisiens    Des échanges faibles totalisant 0,235 MD    Tunisie , Partis politiques : Le Congrès national de Nidaa Tounes se tiendrait probablement en Septembre 2015    France : La droite, grand vainqueur des élections départementales    L'EI s'est renforcé grâce aux raids US, estime Bachar al Assad    Afghanistan: Trois morts, dont un enfant dans un attentat suicide à Kaboul    Foire internationale du livre de Tunis : Michel Foucault en Tunisie    Derniers réglages    Est-ce une mission militaire ? Dans quelles conditions ?    Monastir et la région Rhône-Alpes à l'œuvre    Tunisie-2ème coupe de VTT à Bizerte : succès malgré l'indifférence des médias et l'absence de moyens    Les résultats à la mi-avril prochain    L'onde de choc à Oueslatia    «Confiance totale en Kbaïer»    Des promesses qui tardent    Un groupe de terroristes pourchassé    La ministre de la Culture    Le chemin de Damas est semé d'embûches    Nabeul : Démantèlement d'un réseau de vol de maisons    Touhami Abdouli : la Tunisie n'approuve pas l'intervention militaire en Libye    « La Tunisie ne cédera pas »    Tunisie , Sécurité : Noms des terroristes abattus par les unités spéciales de la Garde nationale à Sidi Aich    Fitch Ratings relève d'un cran la note souveraine de la Tunisie    La profession de foi d'un grand bonhomme !    Une rencontre, un message et de la création    Des dons pour les enfants de la lune    "Le braquage d'un bus au niveau de Bouficha est une intox" (Porte-parole officiel de la garde nationale)    Tunisie , People : Adonis à Tunis avec Waciny Laredj , à l'occasion de la Foire Internationale du Livre    La fin de notre civilisation, une catastrophe difficilement évitable, selon la NASA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.