Le président de la République reçoit Michaëlle Jean        En photos : Des chevaux en promenade dans les rues d'Ennasr    Monastir : 200 candidats en stage de présélection au Championnat International des Jeux Mathématiques    Le ministère de l'Intérieur répond aux interrogations des internautes    La SONEDE annonce des perturbations dans la distribution de l'eau dans deux gouvernorats    Tunis - Quand les avions de chasse réveillent la ville !    7 incendies à Sousse    Fadhel Abdelkefi reçoit Patrice Bergamini    Partenariat entre l'Europe de Com Tunis et L'EFAP Paris New-York    Ennahdha crée une cellule de crise pour le suivi des sit-in à Kébili        Moncef Harrabi : Les sit-in ne sont qu'une atteinte aux institutions publiques !    Grève générale des avocats le 5 juillet 2017    BMW présente la nouvelle X3, troisième du nom !    La CTN emboîte le pas à Tunisair !    Slim Riahi se retire de la présidence du club africain    Un taux de chômage de 18% à Ettadhamen    Flamant Tunisie fête son premier anniversaire    Lettre ouverte au ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et ministre de l'Education    La secrétaire générale de la Francophonie en visite en Tunisie du 28 juin au 1er juillet 2017    Des opérations de ratissage intensives dans les montagnes et les villes frontalières du nord-ouest    Les unités militaires au Mont Châambi en état d'alerte            Banderole soutenant le Qatar lors d'un match: Les supporters du CA libérés    Gymnastique...Tournoi international de Guimaraes : Le tunisien Wissem Herzi remporte la médaille d'or    Ouverture d'une enquête sur les slogans brandis par le CA lors de la finale de la coupe de Tunisie    BCE remet la Coupe de Tunisie au Club Africain    En photos et vidéo : Découvrez les 19 candidates du concours Miss Tunisie 2017    L'ex-chancelier allemand Helmut Kohl est mort    Un terroriste se rend à l'armée algérienne    Macron et May s'attaquent au ''terrorisme en ligne''    PGH : Des revenus en hausse par rapport à 2015    El Kamour : L'UGTT offre ses services aux protestataires    Tunisie : Les touristes chinois en hausse de 395%!    Foot – CAN-2019/Qualif – Côte d'Ivoire-Guinée: Wilmots veut « gagner pour Tioté »    Après Qatar Charity, Tunisia Charity bientôt dans l'oeil du cyclone?    Foot – Angleterre : l'entraineur Shakespeare prolonge de trois ans à Leicester    Theresa May broyée par le Brexit, ses difficultés inattendues et des électeurs déboussolés    Le Qatar aurait financé le terrorisme en Libye à travers la BH !    Tunisie : La Fédération générale de l'agriculture en grève de 2 jours    Le Chef du gouvernement annonce une batterie de projets et de mesures au profit du gouvernorat de Béja    France 5 revisite la contribution des Carthaginois à l'essor du monde    Alger : Des pros français de la restauration auscultent les monuments historiques    Weld El 15 condamné à 12 mois de prison ferme par le Tribunal de Saint-Malo    Tunisie : « Rencontres de Djerba » à l'occasion du pèlerinage de la Ghriba    Khaled Lamloum appelle à la décentralisation culturelle pour contrer le terrorisme dans le sud de la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.