Sécurité - Développement :    Coupe de Tunisie: Vente des Billets match CSS-CAB    Tunisie - Sport :    Tunisie - BAD :    Tunisie - Transport aérien :    Afrobasket 2015 (préparation): Tunisie-Cameroun le 3 août en amical    Première promotion d'auditeurs de justice congolais diplômés de l'ISM    PSA Peugeot Citroën consent à aider (malgré tout) la Tunisie    L'état d'urgence prolongé de deux mois    Carton plein pour la formation en entreprise    Un tournant historique    Décès de membres de la famille Ben Laden dans le crash de leur jet privé    Soutien au tourisme et à la ville    Message du Sultan Qabous au Président Caïd Essebsi    Plusierus ONG mettent en garde contre la menace de la nouvelle antiterroriste pour les droits humains    Campagne pour défendre la liberté de la presse    Encore un renfort!    Arrestation de plus de 500 individus    Incendie au mont Ourahnia à Tabarka    Prochainement, un conseil supérieur de l'émigration    Libye : 5 soldats morts et 18 disparus après une attaque de Daech dans l'Est    Turquie : L'altruisme fou d'un patron envers ses employés    Tunisie - Economie :    Le grand exercice de la décentralisation    L'effet papillon    Boukornine n'oublie pas les siens    « ART FAIR »: un rassemblement artistique au profit de Free Reporters    Foot: Programme TV du samedi 01er août    Houcine Laabidi de l'ancien siège de la bibliothèque nationale    Maintien du régime de 12h/12: Brassards rouges pour les agents de la Garde nationale    CAN U23: Tunisie Vs Maroc sur Al watania 1    La canicule entraîne un record de consommation d'électricité    Accident sur l'Autoroute A1 : Six blessés dont trois soldats dans un    Afrique :    Transcendant    La victoire écrasante de la fédération    Trois militaires blessés    Savoir être patient!    Tunisie : un suspect arrêté aux abords d'une usine à Ras-Jebal    Tunisie , Météo : Les températures atteindront ce vendredi 43° au Nord et 47° à l'intérieur du pays !    Tunisie , Régions : Suite à plusieurs incendies, Tabarka demeure privée d'eau et d'électricité    Le Kef: Arrestation d'un policier arrêté pour consommation de drogues    Détresse matérielle de Fatma Boussaha, le ministère de la Culture réagit    Le Cnci souligne la nécessité de conjuguer les efforts pour promouvoir le secteur cinématographique tunisien    Trois militaires blessés dans l'explosion d'une mine au mont Semmama à Kasserine (Source militaire)    Les raids contre les rebelles kurdes s'intensifient    En Images : Umberto Tozzi a enflammé le théâtre de Hammamet    Soirée d'Indila et de Ben L'Oncle Soul: accès gratuit pour les enfants de moins de 10 ans (Communiqué)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Tunisie - Abir Moussi « tire » sur les « actuels révolutionnaires qui collaboraient avec le RCD »
Publié dans Business News le 25 - 11 - 2011

« Le premier examen qu'a eu à passer l'ère postrévolutionnaire en Tunisie a été le procès pour la dissolution de l'ancien RCD, le 2 mars 2011 », a dit Abir Moussi, avocate et ex-secrétaire générale adjoint du RCD dissous chargée des affaires de la femme, en substance et en préambule de la conférence de presse qu'elle a tenue, vendredi 25 novembre 2001.
Mme Moussi a choisi de parler en ce moment précis parce qu'il s'agit, selon elle, du début de l'étape constitutive de la nouvelle Tunisie et qu'elle veut sensibiliser les nouvelles autorités du pays quant à certaines « pratiques qu'elle a eu à supporter depuis qu'elle a décidé de prendre la défense de l'ex-RCD ».
Après avoir projeté une vidéo montrant le déroulement de la scène à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience en ce jour du 2 mars 2011, Abir Moussi a indiqué qu'elle « a fait l'objet d'insultes, de diffamations et de menaces avant la plaidoirie, avant d'être agressée verbalement et physiquement dans la salle du tribunal de première instance de Tunis, sachant qu'elle prenait la défense d'une entité et non de personnes ».
« Je me demande même si la date du 2 mars n'a pas été choisi d'une manière délibérée, la création du Parti libre destourien ayant eu lieu, également, un certain 2 mars 1934 », ajoute t-elle avant de rendre hommage à la Justice qui a retiré les chefs d'inculpation à son encontre concernant la tentative de meurtre d'un de ses collègues.
Mme Moussi précise, par ailleurs, que le procès en appel aura lieu le 5 décembre 2011 suite à son recours du jugement de deux mois de prison avec sursis prononcé en première instance sans oublier qu'elle a été convoquée par la Section de Tunis du Conseil de l'Ordre des avocats pour passer devant le conseil de discipline où elle est passible des pires sanctions pouvant aller jusqu'à la radiation à vie du barreau.
« J'ai confiance en l'indépendance de la justice et en l'objectivité et la neutralité de la magistrature en vue de prendre les documents, les preuves et les témoignages qui sont tous en ma faveur », assure-t-elle, avant de lancer un appel contre les pressions exercées par les médias et les réseaux sociaux sur les juges.
Pour revenir à l'incident du 2 mars, Mme Moussi lance plusieurs points d'interrogation quant aux plaintes et accusations portées contre elle dans le sens où d'après la vidéo projetée et les circonstances dans lesquelles elle se trouvait, elle ne pouvait, logiquement et matériellement, commettre les délits qui lui sont reprochés.
Abir Moussi assure que depuis le 2 mars, elle n'a plus exercé sa profession dans des conditions normales puisque, depuis, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement acharnée de la part des médias, plus particulièrement la chaîne de télévision « Hannibal » qui a accordé le monopole de la parole à Faouzi Ben M'rad qui l'a acculée en la traitant de « criminelle et de meurtrière », en toute impunité. « Même les plaintes que j'ai déposées contre lui, sont restées sans la moindre suite ».
Concernant son prochain passage devant le Conseil de discipline, l'avocate déclare que le Bâtonnier, Abderrazak Kilani a refusé de la recevoir arguant que l'affaire relève des compétences de la Section de Tunis. « Pourtant, le même Bâtonnier a reçu le plaignant, M. Bedchich, vidéo à l'appui, le même jour ». A cela, elle ajoute : « un collègue, membre influent dans la Section des avocats de Tunis m'a traitée sur Facebook d'avocate criminelle ».
Sans rentrer dans les détails qu'elle évoque concernant les « dénigrements qu'elle subit jusqu'à présent sur Facebook », Abir Moussa adresse ses remerciements à la « position courageuse prise par Ahmed Néjib Chebbi qui a dénoncé l'agression » dont elle a fait l'objet.
Pour conclure, elle déclare « détenir toute une liste de noms d'actuels « révolutionnaires » qui collaboraient étroitement avec l'ancien RCD alors qu'ils font répandre, depuis le 14 janvier, un climat de discrimination et d'incitation à la haine. L'heure est à la réconciliation tout en sanctionnant ceux qui ont fauté, qui ont volé ou tué, mais d'une manière légale, individuelle, personnelle et dans le cadre de procès équitables et transparents, loin de tout esprit de vengeance et de règlement de comptes, car le monde entier nous regarde et l'histoire nous regarde». Noureddine HLAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.