Slim Riahi : J'ai porté plainte contre Youssef Chahed au Royaume-Uni !    Slim Riahi se retire de la présidence du club africain    Metropolitan Topmodel Contest Tunisia 2017 : Tous à vos maillots .....    Des exemplaires du Coran déchirés dans une mosquée à Sfax    Un taux de chômage de 18% à Ettadhamen    Le Danemark, la Norvège et l'Islande lèvent les restrictions de voyage sur la Tunisie    La BNA poursuit la cession de ses participations dans la SFBT        Abdallah Rabhi : La Tunisie s'est toujours adaptée à la sécheresse    Flamant Tunisie fête son premier anniversaire    Le syndicat des forces de sécurité intérieure appelle les trois présidences à prendre des mesures urgentes    Lettre ouverte au ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et ministre de l'Education    La secrétaire générale de la Francophonie en visite en Tunisie du 28 juin au 1er juillet 2017    Hamma Hammami : Mehdi Ben Gharbia est impliqué dans des affaires de corruption    Douz : Des protestataires ferment des vannes du pipeline de Bou Lahbal    SEAT et California Gym signent un nouveau partenariat    Kasserine : 249 projets approuvés par la BTS    Canicule : Le ministère de la Santé rappelle les précautions à prendre    Jean-Pierre Raffarin annonce son retrait de la vie politique et explique les raisons    Des opérations de ratissage intensives dans les montagnes et les villes frontalières du nord-ouest    Les unités militaires au Mont Châambi en état d'alerte    Ben Guerdène : Affrontements entre les forces sécuritaires et un groupe armé            Banderole soutenant le Qatar lors d'un match: Les supporters du CA libérés    Gymnastique...Tournoi international de Guimaraes : Le tunisien Wissem Herzi remporte la médaille d'or    Ouverture d'une enquête sur les slogans brandis par le CA lors de la finale de la coupe de Tunisie    BCE remet la Coupe de Tunisie au Club Africain    En photos et vidéo : Découvrez les 19 candidates du concours Miss Tunisie 2017    L'ex-chancelier allemand Helmut Kohl est mort    Un joueur argentin avoue avoir utilisé des aiguilles pour piquer ses adversaires lors d'un match    Un terroriste se rend à l'armée algérienne    Macron et May s'attaquent au ''terrorisme en ligne''    PGH : Des revenus en hausse par rapport à 2015    El Kamour : L'UGTT offre ses services aux protestataires    Tunisie : Les touristes chinois en hausse de 395%!    Foot – CAN-2019/Qualif – Côte d'Ivoire-Guinée: Wilmots veut « gagner pour Tioté »    Après Qatar Charity, Tunisia Charity bientôt dans l'oeil du cyclone?    Foot – Angleterre : l'entraineur Shakespeare prolonge de trois ans à Leicester    Theresa May broyée par le Brexit, ses difficultés inattendues et des électeurs déboussolés    Le Qatar aurait financé le terrorisme en Libye à travers la BH !    Tunisie : La Fédération générale de l'agriculture en grève de 2 jours    Le Chef du gouvernement annonce une batterie de projets et de mesures au profit du gouvernorat de Béja    France 5 revisite la contribution des Carthaginois à l'essor du monde    Alger : Des pros français de la restauration auscultent les monuments historiques    Weld El 15 condamné à 12 mois de prison ferme par le Tribunal de Saint-Malo    Tunisie : « Rencontres de Djerba » à l'occasion du pèlerinage de la Ghriba    Khaled Lamloum appelle à la décentralisation culturelle pour contrer le terrorisme dans le sud de la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De réelles opportunités de partenariat public-privé
Forum tuniso-libyen sur l'investissement
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 02 - 2012

Un forum tuniso-libyen pour l'investissement dans l'infrastructure de base s'est tenu, samedi, à Djerba (gouvernorat de Médenine), à l'initiative de la société «Safe Harbor Global» et Conect (Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie).
Ce forum a permis de présenter les opportunités d'investissement en Tunisie et les incitations et encouragements offerts aux investisseurs étrangers et opérateurs de la Tunisie et de la Libye, ainsi que d'autres pays, à l'instar du Koweït, de la Turquie, des Etats-Unis d'Amérique, de la Russie, de l'Italie, de la Grande-Bretagne et de la Suisse, venus prendre part à cette rencontre.
M. Claude Smadja, président de la société «Smadja and Associates», a déclaré, à cette occasion, à la correspondante de la TAP, à Médenine (sud-est), que «le moment est venu pour que l'activité économique reprenne son cours en Tunisie en vue de la réalisation d'un meilleur taux de croissance à la faveur des changements survenus après la révolution, à savoir un nouveau climat et d'autres opportunités d'investissement dans des secteurs économiques auxquels n'accédaient auparavant que certaines parties».
Il a ajouté que la révolution du 14 janvier 2011 a tracé une nouvelle image de la Tunisie en tant que pays moderne et démocratique bénéficiant du respect de tous et disposant de toutes les conditions d'attraction des investissements.
L'opérateur économique a affirmé que même si ses résultats ne sont pas immédiats, ce forum permet à l'investisseur étranger de s'assurer du sérieux du pays et du climat de confiance qui y prévaut, estimant que ces deux facteurs s'offrent en Tunisie, pays ayant adopté une politique économique avec des objectifs à la fois réalistes et ambitieux.
M. Khaled Tabila, directeur de la société koweïtienne «El Kharafi», qui offre à travers le monde 35 mille emplois, a fait savoir, pour sa part, que «l'expérience tunisienne pilote dans les révolutions arabes, outre la stabilité de l'Etat, est parmi les principaux facteurs d'attraction des investissements».
3.102 entreprises étrangères en Tunisie
Il a indiqué qu'au cours de sa visite, il aura plusieurs entretiens visant à mieux connaître les garanties offertes par le pays, d'autant plus que les domaines d'intervention de sa société touchent des secteurs «importants pour la Tunisie», à savoir l'énergie, l'électricité, le traitement des eaux usées, les stations de production d'électricité...
Nombre de participants étrangers ont, pour leur part, exprimé leur volonté de «patienter» et attendre que «la situation politique du pays s'éclaircisse et que l'avenir soit plus visible».
Le représentant de l'Agence de promotion de l'investissement extérieur (FIPA), Jalal Ettabib, a, de son côté, passé en revue les avantages incitatifs de la Tunisie, notamment «des ressources humaines qualifiées, un positionnement géographique et un climat d'investissement incitatif».
Présentant le cadre juridique incitatif à l'investissement, il a souligné que la Tunisie demeure une destination pour différents groupes internationaux comme Airbus. Environ 3.102 entreprises étrangères sont, aujourd'hui, implantées en Tunisie employant plus de 324 mille personnes, a-t-il encore rappelé.
Le président de la Conect, Tarek Chérif, a mis l'accent sur la nécessité de développer la coopération entre les pays maghrébins et de tirer profit du potentiel d'investissement existant dans la région, outre la mise en place d'un cadre réglementaire adéquat. Les pays de la région sont appelés à signer des accords de libre-échange afin de donner plus de valeur ajoutée à leurs économies.
Intervenant au cours des travaux, le ministre du Développement régional et de la Planification, Jameleddine Gharbi, a présenté les principaux mégaprojets réalisés en Tunisie dans plusieurs secteurs (stations de dessalement des eaux, services et zones logistiques, pôles technologiques...).
Ces projets, a précisé le ministre, ne manqueront pas «d'ouvrir de réelles opportunités de partenariat entre les secteurs public et privé et l'investissement national et étranger».
Pour sa part, le ministre du Transport, Abdelkarim Harouni, a passé en revue la réalité du secteur qui a «longtemps souffert de la corruption», ajoutant que tous les efforts sont actuellement déployés afin de garantir au secteur les fondements d'un réel changement à même de renforcer son rôle de locomotive de développement pour la Tunisie et les pays voisins.
Il a en outre mis l'accent sur l'importance d'œuvrer pour la mise en place d'une infrastructure commune par le biais d'un partenariat public-privé, afin de réaliser des projets «qui constituaient il n'y a pas si longtemps un rêve», comme l'autoroute maghrébine, le réseau des chemins de fer et la ligne de transport ferroviaire rapide (RFR).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.