Ligue 2 (play-off) - 1re journée: Bons débuts de l'ES Hammam-Sousse, l'AS Kasserine et l'US Ben Guerdane    Tunis : 57,2 % refusent les augmentations aux enseignants et 85 % contre leur grève !    Tunis : Aucun bus n'a été braqué à Bouficha    Ligue 2 (barrage) - Le match barrage AS Oued Ellil-SS Sfaxien aura lieu le 10 avril à Monastir    Tunis : Les unités sécuritaires livrent combat à des terroristes à Sakiet    Foot: Programme TV du dimanche 29 mars    Tunisie –L'hôpital de Gafsa a soigné un des terroristes blessés, le prenant pour un agent de la GN    Le jazz s'expose et s'écoute    Histoire de citrouille et de pantoufles de verre    Ciné-Djebel contre le désert culturel et l'extrémisme    L'union sacrée, oui mais...    La marche des nations contre le terrorisme    La mosquée Ezzitouna récupérée    Des équipements remis à la Protection civile    Se remettre en question    Tout sur le tournoi féminin !    Drôle d'accréditation !    Les élèves paient le prix fort    Tunisie , Régions : Un groupe de terroristes traqué par l'Armée et la Garde nationale à Sakiet Sidi Youssef    Hand – CACVC: l'ES Sahel qualifiée pour la finale    Tunisie – Gafsa : Fin de l'opération de Sidi Aïche, identification des terroristes tués en cours    Euro 2016, Elim.: Résultats du samedi    Tunisie , Présidence de la République : Béji Caïd Essebsi prononce un discours à Charm el Cheikh    Tunisie , People : Adonis à Tunis avec Waciny Laredj , à l'occasion de la Foire Internationale du Livre    Un train de mesures sécuritaires préventives en prévision de la marche contre le terrorisme (Laroui)    Caïd Essebsi s'entretient à Charm el-Scheikh avec le Roi du Bahreïn    Tunisie – Fidèle à son principe, Hamma dit «non» à la marche contre le terrorisme    Presse internationale : Le Figaro revient sur un partenariat Tunisie - France - Emirats arabes unis concernant du matériel sécuritaire    Tunis-Marche contre le terrorisme : Ansar charia sera présent avec un délégué « armé » d'une caméra !    Tunisie , Affaires religieuses : Le ministre Othmane Battikh prend possession de la mosquée Zitouna    Tunisie - Equipement:    Tunis-Augmentations salariales : Le gouvernement propose 30 dinars, l'UGTT en demande plus    Tunis: Des armes françaises pour la Tunisie, payées par les Emirats arabes unis    Maroc Telecom, Meditel et Inwi entrent en lice pour la 4G    Chronique:    Monnaie:    Tunisie : Selma Elloumi Rekik reçue par Slim Zghal au Royal Thalassa Monastir    Des partis et organisations confirment leur participation à la marche contre le terrorisme    Une majorité de Français opposée au changement d'heure    Crash A320: le copilote voulait que ''tout le monde'' connaisse son nom    La fin de notre civilisation, une catastrophe difficilement évitable, selon la NASA    Tunisie : vers la récupération de toutes les terres occupées illégalement    Tunisie : déficit énergétique de 0,64 Mtep à fin février 2015    Tunisie: Le ministère de l'Education optimiste sur l'issue des négociations avec les enseignants du secondaire    L'incertitude plane    Tunisie Attaque du Bardo :    Tunisie , Culture : Inauguration de la Foire Internationale du Livre par Habib Essid    Tunis : Le taux de remplissage dépasse les 100% dans les hôtels à Tozeur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'artisanat tunisien:
Publié dans Tunisie news le 25 - 09 - 2009

L'artisanat est une technique de production manuelle en petite quantité. L'artisan est une personne qui fait un travail manuel, qui exerce une technique traditionnelle pour son propre compte aidé souvent par sa famille et d'apprentis. L'artisan peut aussi être une personne à laquelle le droit octroie, indépendamment des techniques utilisées, le statut d'artisan (ex.: un couturier peut être un artisan).
Si dans la plupart des pays développés, le travail artisanal est en voie de disparition et remplacé par les entreprises industrielles, on constate qu'en Tunisie, ce métier est en plein développement. Boulanger, coiffeur, tailleur, bijoutier, tapissier, peintre en bâtiment… sont des artisans. La liste des métiers de l'artisanat tunisien est impossible à énumérer dans sa totalité. Par ailleurs, en dépit des mesures avant-gardistes du gouvernement visant à encourager la commercialisation de ces produits et aider, entre autres, les artisans à pérenniser certains métiers en voie d'extinction, le secteur souffre encore de différents handicaps.
Les artisans tunisiens rencontrent plusieurs problèmes dans l'écoulement de leurs produits. D'un côté, le coût des matières premières est assez élevé, ce qui entraîne déjà une importante sélection au niveau de la clientèle. Sans compter le fait que pour avoir "le droit" de louer un stand, il faut être prêt à affronter aussi d'autres types de dépenses difficilement quantifiables.
D'un autre côté, les artisans n'ont pas accès au marché le plus rentable celui des exportations directes. Pour le moment, ils participent à des expositions-ventes organisées par des associations mais dont la périodicité est irrégulière, ce qui, de toute façon, les empêche de réunir les fonds nécessaires pour faire vraiment décoller leur entreprise.
Par ailleurs, il leur est difficile d'accéder à un crédit bancaire. Le coût de l'argent est bien trop élevé et la rentabilité du travail bien trop réduite pour que l'artisan puisse affronter le risque de prendre des crédits pour des investissements lourds (surface de vente, opérations de marketing, voyages à l'étranger, etc.). Par ailleurs il leur serait difficile de fournir des garanties.
L'Absence de compétences en matière de gestion d'entreprise est aussi un problème à résoudre pour les artisans qui démarrent généralement une activité de type artistique sur fonds propres. Pour tous les autres points relatifs au fonctionnement de l'entreprise, ils essaient de se débrouiller seuls. Il est cependant évident qu'un appui qualifié en matière de marketing et de gestion pourrait contribuer à résoudre un certain nombre de problèmes.
Face à tous ces aléas, on se demande s'ils n'ont pas pensé à s'organiser avec d'autres artisans qui rencontrent les mêmes difficultés, sous forme de coopérative.
Par ailleurs, ces artisans font preuve d'une volonté farouche de résister et de continuer, et ce parce qu'ils sont passionnés par leur travail, qui est leur seul moyen de subsistance.
Sachant que 80% des problèmes rencontrés par les artisans tunisiens, sont essentiellement liés à l'accès au crédit et à la commercialisation. Il est vraisemblable que la rencontre et les échanges les professionnels, des expériences de financement alternatif, entre tous pourraient contribuer à faire avancer la recherche de solutions, que ce soit au niveau local ou national.
La formation des artisans est en outre à encourager afin de pouvoir maîtriser les nouvelles techniques touchant l'artisanat et aussi pour adapter la gestion de leur petite entreprise aux évolutions de l'environnement économique, juridique et social. Un développement de la stratégie commerciale est aussi indispensable à leur survie.
Il est nécessaire de former les artisans pour qu'ils soient compétitifs face à la concurrence. Par conséquent, on doit encourager les programmes de formation pour le développement du monde de l'artisanat.
Cette formation permet aux artisans de participer au commerce équitable et de bénéficier des avantages qui en découlent. Ce programme fournit aux artisans un accompagnement technique couvrant l'ensemble du cycle de production. A la fin de la formation, les artisans en sortent revigorés sur le plan professionnel tout en gardant l'esprit de créativité. Cette formation vise aussi le long terme, car elle aide les artisans à proposer des prix étudiés sauvegardant, ainsi, leurs intérêts financiers.
Il y a lieu, aussi, de promouvoir les produits artisanaux dans le secteur touristique. Ce secteur peut favoriser leur écoulement et leur commercialisation. Petits jouets et objets décoratifs, objets utilitaires sont autant de petits souvenirs pour tous les touristes qui viennent visiter notre pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.