Change : le dinar tunisien à son plus bas niveau historique face au dollar    Tunisie : Moncef Marzouki lance un SOS à ses partisans (vidéo)    Ligue 1 (J9): programme TV du samedi et dimanche    Tunisie - Bourse :    Rapport du Forum de Davos sur l'écart entre les genres : la Tunisie classée 123 ème    Signature de deux accords de coopération dans le secteur agricole    Tunis : Le ministère des Finances publie la liste des paradis fiscaux    Volonté affichée d'institutionnaliser le Dialogue national    «Je reste attaché, plus que jamais, à ma candidature»    La Tunisie condamne «avec vigueur» la décision par les forces israéliennes de fermer la mosquée Al Aqsa    Les agriculteurs de Kébili ont des difficultés à s'approvisionner en fourrage    4,6 MD pour la piscine d'Ezzahra    Toutes les mosquées sous le contrôle de l'Etat    Tunis : La chanteuse Tiny Harris s'offre des yeux gris neige grâce un chirurgien tunisien (photo)    L'offre prépayée عجب d'Orange est de retour    Un officier de la garde présidentielle le lieutenant-colonel Zida prend le pouvoir au Burkina Faso    Burkina Faso : le numéro 2 de la garde présidentielle s'autoproclame chef de l'Etat    Canada-Ebola : fermeture des frontières aux pays touchés par le virus    VIDEO : Que vient faire Bernard Henry Lévy en Tunisie? Et pourquoi maintenant?    Tunisie - Finances :    François Hollande félicite Nidaa Tounes pour sa victoire électorale    Tunisie : Bernard Henri Lévy «dégagé» à l'aéroport Tunis-Carthage (photos)    Démarrage, aujourd'hui, de la campagne électorale    Skander Kasri va mieux    70 bourses d'étude hongroises en faveur des étudiants tunisiens    Tunis-météo : Passages nuageux sur la plupart des régions    Tunis : Bernard Henri Lévy dégagé à l'aéroport de Tunis-Carthage    Tunisie , People : Bernard-Henri Lévy ‘'persona non grata'' en Tunisie !    Tunisie , Partis politiques : ENNAHDHA se prononcera après le weekend sur le candidat à soutenir aux présidentielles    Tunis-Ennahdha : « Nous serons au gouvernement à nos propres conditions comme nous serons une opposition forte et influente »    Foot: Programme TV du samedi 01er novembre    Mélanges et diversité    Ligue 2 - 7e journée (match avancé): Jendouba bat la LPS tozeur 2-1    Un incendie dans un entrepôt de carburant de contrebande à Béja détruit un bâtiment et une voiture    Beit AL-Hikma : réflexion prospective sur l'éducation scientifique quelles innovations pour demain ?    «Père» de Lotfi Achour remporte le prix du meilleur film arabe au Abu Dhabi Film Festival (photos)    La Tunisie sur le podium au championnat arabe de golf    Ligue 1 (J9): Stade Tunisien-ES Tunis 2-2    Meli Melek : Le projet «made in Tunisia» pour vulgariser l'économie    Tunis : Sit-in des agents de la STEG    Le goulot de la bouteille    Ons Jabeur en quarts de finale de l'Open de tennis Nantes Atlantique    "Got 2 Find Love", un clip pour relancer la destination Tunisie    La Route de l'alphabet    18 membres présumés de l'organisation "Etat islamique" inculpés au Liban pour avoir voulu créer un "émirat"    Tout sauf Hamdi Harbaoui !    Tunis : 13 villes tunisiennes abriteront du 1er au 30 novembre, le « Mois du film documentaire »    Tunisie : peut-on encore sauver l'oasis de Gabes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'artisanat tunisien:
Publié dans Tunisie news le 25 - 09 - 2009

L'artisanat est une technique de production manuelle en petite quantité. L'artisan est une personne qui fait un travail manuel, qui exerce une technique traditionnelle pour son propre compte aidé souvent par sa famille et d'apprentis. L'artisan peut aussi être une personne à laquelle le droit octroie, indépendamment des techniques utilisées, le statut d'artisan (ex.: un couturier peut être un artisan).
Si dans la plupart des pays développés, le travail artisanal est en voie de disparition et remplacé par les entreprises industrielles, on constate qu'en Tunisie, ce métier est en plein développement. Boulanger, coiffeur, tailleur, bijoutier, tapissier, peintre en bâtiment… sont des artisans. La liste des métiers de l'artisanat tunisien est impossible à énumérer dans sa totalité. Par ailleurs, en dépit des mesures avant-gardistes du gouvernement visant à encourager la commercialisation de ces produits et aider, entre autres, les artisans à pérenniser certains métiers en voie d'extinction, le secteur souffre encore de différents handicaps.
Les artisans tunisiens rencontrent plusieurs problèmes dans l'écoulement de leurs produits. D'un côté, le coût des matières premières est assez élevé, ce qui entraîne déjà une importante sélection au niveau de la clientèle. Sans compter le fait que pour avoir "le droit" de louer un stand, il faut être prêt à affronter aussi d'autres types de dépenses difficilement quantifiables.
D'un autre côté, les artisans n'ont pas accès au marché le plus rentable celui des exportations directes. Pour le moment, ils participent à des expositions-ventes organisées par des associations mais dont la périodicité est irrégulière, ce qui, de toute façon, les empêche de réunir les fonds nécessaires pour faire vraiment décoller leur entreprise.
Par ailleurs, il leur est difficile d'accéder à un crédit bancaire. Le coût de l'argent est bien trop élevé et la rentabilité du travail bien trop réduite pour que l'artisan puisse affronter le risque de prendre des crédits pour des investissements lourds (surface de vente, opérations de marketing, voyages à l'étranger, etc.). Par ailleurs il leur serait difficile de fournir des garanties.
L'Absence de compétences en matière de gestion d'entreprise est aussi un problème à résoudre pour les artisans qui démarrent généralement une activité de type artistique sur fonds propres. Pour tous les autres points relatifs au fonctionnement de l'entreprise, ils essaient de se débrouiller seuls. Il est cependant évident qu'un appui qualifié en matière de marketing et de gestion pourrait contribuer à résoudre un certain nombre de problèmes.
Face à tous ces aléas, on se demande s'ils n'ont pas pensé à s'organiser avec d'autres artisans qui rencontrent les mêmes difficultés, sous forme de coopérative.
Par ailleurs, ces artisans font preuve d'une volonté farouche de résister et de continuer, et ce parce qu'ils sont passionnés par leur travail, qui est leur seul moyen de subsistance.
Sachant que 80% des problèmes rencontrés par les artisans tunisiens, sont essentiellement liés à l'accès au crédit et à la commercialisation. Il est vraisemblable que la rencontre et les échanges les professionnels, des expériences de financement alternatif, entre tous pourraient contribuer à faire avancer la recherche de solutions, que ce soit au niveau local ou national.
La formation des artisans est en outre à encourager afin de pouvoir maîtriser les nouvelles techniques touchant l'artisanat et aussi pour adapter la gestion de leur petite entreprise aux évolutions de l'environnement économique, juridique et social. Un développement de la stratégie commerciale est aussi indispensable à leur survie.
Il est nécessaire de former les artisans pour qu'ils soient compétitifs face à la concurrence. Par conséquent, on doit encourager les programmes de formation pour le développement du monde de l'artisanat.
Cette formation permet aux artisans de participer au commerce équitable et de bénéficier des avantages qui en découlent. Ce programme fournit aux artisans un accompagnement technique couvrant l'ensemble du cycle de production. A la fin de la formation, les artisans en sortent revigorés sur le plan professionnel tout en gardant l'esprit de créativité. Cette formation vise aussi le long terme, car elle aide les artisans à proposer des prix étudiés sauvegardant, ainsi, leurs intérêts financiers.
Il y a lieu, aussi, de promouvoir les produits artisanaux dans le secteur touristique. Ce secteur peut favoriser leur écoulement et leur commercialisation. Petits jouets et objets décoratifs, objets utilitaires sont autant de petits souvenirs pour tous les touristes qui viennent visiter notre pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.