18 voyagistes russes à Nefzaoua et dans le Djérid et des touristes attendus dans la région    Le Parlement iranien comptera 18 femmes, plus que les religieux    Liste des récipiendaires des différents Prix à l'occasion de la Fête du Travail    Bande annonce de « Captain America» : le film sortira le 6 mai en Tunisie et aux Etats Unis    Un baron de la drogue s'évade d'une prison en Algérie : son avocate impliquée    Libye : Le nouvel exécutif démarre au quart de tour    La crise de l'hôpital de Sfax ou comment contourner les questions de fond    Le Kef : Annulation de la grève générale régionale prévue le 3 mai    Crash d'hélicoptère en Norvège : 11 corps retrouvés    Championant de Tunisie – Ligue 1 – 24e journée: résultats et classement    Mahmoud Ben Romdhane annonce le lancement d'un nouveau modèle de développement sociétal    Ennahdha profondément choqué par « la boucherie commise par le régime syrien à Alep»    Plus de 100 personnes retrouvées vivantes après le séisme en Equateur    Tunisie : Les avions libyens toujours interdits d'atterrissage à Tunis-Carthage    « La nouvelle loi sur les banques apporte une nouveauté majeure », annonce Slim Cheker    La politique de voisinage de l'Union européenne, un écran d'illusions ?    Des agences de voyages tunisiennes prospectent de nouveaux produits en Turquie    Salon de Pékin : Audi présente en première mondiale ses nouvelles TT RS Coupé et Audi TT RS Roadster    Le parti des travailleurs se prononce contre les choix et politiques désuets adoptés par le gouvernement en place    Programme promotionnel pour booster le tourisme intérieur à Gabès    Abbassi dément toute intention de l'UGTT de compromettre le prestige de l'Etat dans le dessein d'accéder au pouvoir    Nouvelle composition du Conseil central du Front populaire    L'UTT observe une journée de colère pour protester contre sa marginalisation    Connaissez vous l'origine du la journée internationale des travailleurs du 1er mai ?    Les Arts de Tunisie au grand complet à Palexpo Genève autour du monde de Paulo Coelho    Comar d'or 2016 : les résultats de la 20ème édition des prix littéraires    Météo : Pluie et chutes de grêle dans certaines régions du pays    Remise du Prix Mohamed Guelbi pour la liberté de la presse, Aïda Klibi et Walid Louguini parmi les lauréats    Sur fond d'inquiétudes    Sur la même lancée    «Pour remplir le vide laissé par le Printemps des Arts»    Bouleversant !    Pour l'égalité et la tolérance    La flore en vedette    Abassi dénonce une campagne tendancieuse contre l'Ugtt    Pas de démocratie sans fair-play    Joe Biden à Erbil    Alliances et contre-alliances inavouées    Plus accessible et plus simple !    Le ministre luxembourgeois des A.E. en visite en Tunisie    Un Pisa à la tunisienne        Handball : L'Espérance championne, remporte son 30ème titre    Violence dans les stades: La FTF appelle au fair-play et menace du huis clos pour le reste de la saison    Frédéric Mitterrand à Tunis dans le cadre du festival Al Kalimat    Jeux Olympiques Rio de Janeiro 2016 - handball: la Tunisie dans la poule « A » avec la France, le Danemark, la Croatie, le Qatar et l'Argentine.    Inside The F8 Facebook Developers Conference    Ligue 1: Le programme de la 24ème journée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'artisanat tunisien:
Publié dans Tunisie news le 25 - 09 - 2009

L'artisanat est une technique de production manuelle en petite quantité. L'artisan est une personne qui fait un travail manuel, qui exerce une technique traditionnelle pour son propre compte aidé souvent par sa famille et d'apprentis. L'artisan peut aussi être une personne à laquelle le droit octroie, indépendamment des techniques utilisées, le statut d'artisan (ex.: un couturier peut être un artisan).
Si dans la plupart des pays développés, le travail artisanal est en voie de disparition et remplacé par les entreprises industrielles, on constate qu'en Tunisie, ce métier est en plein développement. Boulanger, coiffeur, tailleur, bijoutier, tapissier, peintre en bâtiment… sont des artisans. La liste des métiers de l'artisanat tunisien est impossible à énumérer dans sa totalité. Par ailleurs, en dépit des mesures avant-gardistes du gouvernement visant à encourager la commercialisation de ces produits et aider, entre autres, les artisans à pérenniser certains métiers en voie d'extinction, le secteur souffre encore de différents handicaps.
Les artisans tunisiens rencontrent plusieurs problèmes dans l'écoulement de leurs produits. D'un côté, le coût des matières premières est assez élevé, ce qui entraîne déjà une importante sélection au niveau de la clientèle. Sans compter le fait que pour avoir "le droit" de louer un stand, il faut être prêt à affronter aussi d'autres types de dépenses difficilement quantifiables.
D'un autre côté, les artisans n'ont pas accès au marché le plus rentable celui des exportations directes. Pour le moment, ils participent à des expositions-ventes organisées par des associations mais dont la périodicité est irrégulière, ce qui, de toute façon, les empêche de réunir les fonds nécessaires pour faire vraiment décoller leur entreprise.
Par ailleurs, il leur est difficile d'accéder à un crédit bancaire. Le coût de l'argent est bien trop élevé et la rentabilité du travail bien trop réduite pour que l'artisan puisse affronter le risque de prendre des crédits pour des investissements lourds (surface de vente, opérations de marketing, voyages à l'étranger, etc.). Par ailleurs il leur serait difficile de fournir des garanties.
L'Absence de compétences en matière de gestion d'entreprise est aussi un problème à résoudre pour les artisans qui démarrent généralement une activité de type artistique sur fonds propres. Pour tous les autres points relatifs au fonctionnement de l'entreprise, ils essaient de se débrouiller seuls. Il est cependant évident qu'un appui qualifié en matière de marketing et de gestion pourrait contribuer à résoudre un certain nombre de problèmes.
Face à tous ces aléas, on se demande s'ils n'ont pas pensé à s'organiser avec d'autres artisans qui rencontrent les mêmes difficultés, sous forme de coopérative.
Par ailleurs, ces artisans font preuve d'une volonté farouche de résister et de continuer, et ce parce qu'ils sont passionnés par leur travail, qui est leur seul moyen de subsistance.
Sachant que 80% des problèmes rencontrés par les artisans tunisiens, sont essentiellement liés à l'accès au crédit et à la commercialisation. Il est vraisemblable que la rencontre et les échanges les professionnels, des expériences de financement alternatif, entre tous pourraient contribuer à faire avancer la recherche de solutions, que ce soit au niveau local ou national.
La formation des artisans est en outre à encourager afin de pouvoir maîtriser les nouvelles techniques touchant l'artisanat et aussi pour adapter la gestion de leur petite entreprise aux évolutions de l'environnement économique, juridique et social. Un développement de la stratégie commerciale est aussi indispensable à leur survie.
Il est nécessaire de former les artisans pour qu'ils soient compétitifs face à la concurrence. Par conséquent, on doit encourager les programmes de formation pour le développement du monde de l'artisanat.
Cette formation permet aux artisans de participer au commerce équitable et de bénéficier des avantages qui en découlent. Ce programme fournit aux artisans un accompagnement technique couvrant l'ensemble du cycle de production. A la fin de la formation, les artisans en sortent revigorés sur le plan professionnel tout en gardant l'esprit de créativité. Cette formation vise aussi le long terme, car elle aide les artisans à proposer des prix étudiés sauvegardant, ainsi, leurs intérêts financiers.
Il y a lieu, aussi, de promouvoir les produits artisanaux dans le secteur touristique. Ce secteur peut favoriser leur écoulement et leur commercialisation. Petits jouets et objets décoratifs, objets utilitaires sont autant de petits souvenirs pour tous les touristes qui viennent visiter notre pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.