Bassem Trifi : la liste des magistrats révoqués était l'initiative de la ministre de la Justice    La LTDH Jendouba réclame la libération immédiate de la mairesse de Tabarka    La Municipalité de La Goulette invite Le Maire de Muratpasa Antalya    Tunisie : Deux ans de prison contre un ancien député    CONDOLEANCES : Aïcha SOUID    Shimizu Shinsuke, ambassadeur du Japon à Tunis: Le Japon, la Tunisie et l'Afrique, de larges perspectives    Tunisie-Blanchiment d'argent: Hausse des déclarations de soupçon    5 choses à savoir sur les nouveaux smartphones pliables Galaxy Z Flip 4 et Galaxy Z Fold 4 de Samsung    Modes opératoires du blanchiment d'argent et du financement du terrorisme en Tunisie    Une première en Mauritanie : MATTEL lance l'offre internet convergente fixe et mobile    Mohamed Moez Belhassine: 3 millions de touristes ont visité la Tunisie    Sfax : 8 corps de migrants tunisiens récupérés suite au naufrage de leur embarcation    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Super League africaine : coup d'envoi de la compétition en août 2023    Europa League (3è tour retour): le programme de ce jeudi    Mohamed Mkacher retrouve le banc de l'ESS, 7 ans après : La surprise du chef    La Commission d'appel reporte son verdict à septembre : La gabegie s'installe de nouveau...    Un Tunisien tue un étranger    Annulation de la grève des boulangeries    Mouvements de protestation et menace de sit-in ouvert pour les agents de la douane    Tunisie : Les douaniers menacent d'une grève à cette date    Vol dans une bijouterie à Tunis : La suspecte arrêtée    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    Décès de Tahar Melligi: Un passionné de la chanson, du cinéma et du football (Album photos)    Météo : Temps stable et températures entre 30 et 40 degrés    Kais Saied s'entretient avec Malek Ezzahi    FTDES: Le dossier de l'immigration marginalisé depuis l'arrivée de Saied au pouvoir    Le secrétariat général des forces de sécurité intérieure répond à Kaïs Saïed    Un touriste qatari égorgé en pleine rue à Bizerte    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Sarra Hamdi en Bronze    Festival International de Dougga -Orange Tunisie continue à expérimenter l'apport de la technologie 5G    Tunisie – Non-lieu pour l'équipage du Xelo    Bourse de Tunis : Le Tunindex en territoire favorable    Tahar Melligi est décédé    Première ébauche de l'intérieur de l'étude conceptuelle Škoda Vision 7S    Patatras : Lotfi Abdelli ne s'exile plus, il remet ça avec la protection des policiers    Monde : Daily Brief 10.08.22 Ukraine : Explosions dans un dépôt de munitions en Crimée    Al-Duhail : Ferjani Sassi au repos pendant 50 jours !!    Blinken revient en Afrique les mains vides, Biden ne tient pas ses promesses    Festival international de Dougga: Forte présence du public pour le concert de Lotfi Bouchnak (photos)    25e anniversaire du salon international de la bande dessinée de Tazarka : Continuité et valorisation    «Tabarkini» de Habib Mestiri à la basilique de Tabarka : Tabarka, l'épopée...    Programme TV du mercredi 10 août    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    Annulation de plusieurs vols en provenance de Bamako : Tunisair est-elle responsable ?    Un nouveau virus inquiétant détecté    Tribune | Mon message d'Hiroshima    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'activité mondiale devrait connaître des divergences entre les régions
Publié dans Business News le 19 - 06 - 2022

Au début de l'année 2021, alors que plusieurs grandes économies bénéficiaient d'une reprise stimulée par la pandémie, les indicateurs d'activité ont connu une forte hausse. L'indice des directeurs d'achat (PMI) de l'industrie manufacturière mondiale, un indicateur basé sur une enquête qui mesure l'amélioration ou la détérioration de plusieurs composantes de l'activité par rapport au mois précédent, a atteint un pic de 56 en mai 2021. Traditionnellement, une lecture de l'indice au niveau de 50 sert de seuil pour séparer les changements restreints (en dessous de 50) et expansionnistes (au-dessus de 50) dans les conditions commerciales.
Mais lorsque l'inflation mondiale a grimpé sous l'effet conjugué d'une forte demande et des contraintes de la chaîne d'approvisionnement en matière de logistique et d'énergie, l'élan de la reprise a commencé à s'estomper. Cette situation est due à la contraction du soutien politique, au resserrement de la politique monétaire, aux perturbations de l'offre et aux dynamiques idiosyncratiques entre les régions. Il en résulte une hausse de l'inflation et une compression des revenus disponibles à l'échelle mondiale.

Alors que la dernière impression de 52,4 pour le PMI manufacturier mondial se situe toujours aisement en face en territoire d'expansion, il existe des signes de ralentissement ou même d'inversion de l'activité économique. Néanmoins, des tendances différentes peuvent être observées selon les régions et les zones géographiques. Notre analyse se penche sur les spécificités régionales pour expliquer la divergence globale.
Aux Etats-Unis, depuis le début de la pandémie, de fortes mesures de relance et de soutien politique ont assuré au secteur privé en position de force, avec un pic de croissance en mois de Mars 2021. L'activité est restée ferme aux Etats-Unis, mais la diminution du soutien budgétaire, l'inflation élevée et une Réserve fédérale moins accommodante (" hawkish ") ont commencé à peser sur la croissance ces derniers mois. Le ralentissement devrait se poursuivre au cours des prochains mois, avec un risque potentiel de récession à un stade ultérieur.
Dans la zone euro, où l'impact économique de la pandémie a été plus sévère et le soutien politique plus tardif, la reprise a atteint un pic en mois de Juin 2021. L'activité ralentit à un rythme très rapide dans la zone euro car le continent est confronté à un quadruple choc : moins de soutien budgétaire, une inflation plus élevée, une Banque centrale européenne moins accommodante et des troubles géopolitiques, en raison du conflit russo-ukrainien. La situation géopolitique, en particulier, est susceptible de faire entrer la zone euro en récession avant la fin de
l'année. Il est peu probable que la dynamique négative s'inverse de sitôt, car il faudrait pour cela une résolution du conflit en Europe de l'Est ou des solutions alternatives stables pour la crise énergétique. Cette sitation parrait incertaine actuellement du conflit qui prend plus d'ampleur et une durée prolongée .
La Chine, en revanche, se trouve dans une situation très différente. Le pays a eu une réponse initiale beaucoup plus efficace à la pandémie, ce qui a permis une reprise plus rapide et une période plus courte de stimulation politique. En fait, le rebond économique chinois a atteint un pic en novembre 2020. Par la suite, les performances économiques chinoises se sont toutefois considérablement dégradées, sous l'effet d'un retrait anticipé des mesures de relance, d'un durcissement complet de la réglementation dans des secteurs clés (immobilier, produits de consommation et technologie) et de la réponse "Zéro-Covid" aux nouvelles vagues de la pandémie. La poursuite des épidémies d'Omicron au cours des dernières semaines a entraîné des mesures de confinement et de distanciation sociale dans des régions qui génèrent 40 % du PIB de la Chine et expédient 80 % de ses exportations. En conséquence, les récents indices PMI de l'industrie manufacturière chinoise ont glissé en phase de contraction. Néanmoins, les autorités ont pris les mesures nécessaires en adoptant une politique budgétaire plus accommodante, un assouplissement de l'orientation de la banque centrale et un resserrement réglementaire plus modéré. En outre, lorsque la vague Omicron se retirera, nous pensons que la situation actuelle s'améliorera et que les perspectives s'éclairciront.
Enfin, les pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est ( ASEAN ) suivent également une voie différente. Après avoir enregistré des performances inférieures à celles des économies avancées pendant plusieurs trimestres, en raison de la vague Delta de la pandémie, de la baisse des taux de vaccination et d'un soutien politique plus modeste, ils connaissent aujourd'hui un certain répit. L'activité a atteint son niveau le plus bas après la vague Delta en Août 2021 et se redresse depuis lors avec l'amélioration des taux de vaccination, l'assouplissement des mesures de distanciation sociale et la reprise économique. Nous nous attendons à ce que l'activité économique gagne encore en dynamisme pour les économies axées sur l'exportation de produits de base, comme l'Indonésie et la Malaisie. En revanche, la croissance sera plus modérée pour les importateurs nets de matières premières, comme la Thaïlande, les Philippines et le Vietnam.
Dans l'ensemble, si l'économie mondiale a ralenti, le tableau est très différent selon les régions et les zones géographiques. Cela suppose toutefois que l'inflation se modère, que les contraintes de la chaîne d'approvisionnement s'atténuent et que les conflits géopolitiques ne s'aggravent pas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.