Crise politique et blocage au sein du gouvernement : Ennahdha cherche à se sortir de son propre piège    CONDOLEANCES : Jamila RAHOUI    Cyber-sécurité : Quatre tunisiennes au Top 50 des femmes leaders en Afrique    CNAM : La mésaventure d'un affilié    Covid 19 | La page est-elle vraiment tournée ? : Bas les masques !    Sur nos écrans «All This Victory» : De la réalité à la fiction    «Le miracle du Saint Inconnu» de Alaa Eddine Aljem : Et pourtant, il démarre bien !    On a lu pour vous «Danser au Bord de l'Abîme» de Grégoire Delacourt : Un roman vertigineux    Quand Mohamed Affes espionne ses collègues au café du parlement    L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) invite les start-up à présenter leurs idées pour accélérer les ODD    L'Algérie garde sa place dans la liste des « pays sûrs »    Informations importantes pour le test RT-PCR Covid-19 à l'Institut Pasteur de Tunis    Tunisie : Réouverture des centres de thalassothérapie et les SPA en respectant le protocole de prévention sanitaire Covid19    Club Africain : Ali Aloulou s'excuse auprès des supporters    Tir | Championnat – Dernière journée : Deux records sont tombés !    Handball | Elections de la FThb : L'imbroglio !    Basket | Super play-off (demi-finale aller) : L'importance du premier match    Abdelaziz Kacem: L'article 6 de la constitution est liberticide    Tunisie : 3 candidats sélectionnés pour combler la vacance au sein de l'instance d'accès à l'information    Kais Saied reçoit le rapport annuel de la Cour de cassation    Le Groupe Ecobank classé par Euromoney Meilleure Banque citoyenne en Afrique    Tunisie : 19.25 est la moyenne la plus élevée enregistrée au concours d'accès aux collèges pilotes    Un nouvel accord signe entre la Tunisie et la France pour un programme de rénovation des instituts supérieurs d'études technologiques (ISET) en partenariat avec les instituts universitaires de technologie (IUT) français    Réunion entre Yaïche et Gaaloul pour examiner les dossiers de l'emploi et l'infrastructure sportive    Sauvetage économique et social : 50 nouvelles mesures fiscales et financières lancées prochainement    Face à une offre attendue en hausse : Nouveau recul des cours du pétrole    Perspectives économiques 2020 : L'Afrique du Nord, deuxième région la plus performante    Tourisme Tunisie : Chute des recettes touristiques de 51%    Le défi du secteur touristique face aux répercussions du Covid-19    Tunisie: Le retrait de confiance à Elyès Fakhfekh sert les intérêts supérieurs du pays, selon Imed Khemiri    Météo: Prévisions pour mercredi 15 juillet 2020    Covid-19 : Un navire en quarantaine obligatoire avec 1200 passagers    Comment développer la poterie de Sejnène ?    Bac 2020, l'enseignante quitte l'examen à cause de son rouge à lèvres et son sourire    Nouvelle baisse pour les prix du pétrole    Ambiance pourrie    Tunisie : Abdessalem Younsi condamné à 15 ans de prison ferme    Le chantage, pomme de discorde    Découvrez la nouvelle version de la chanson "Kelmti Horra" avec 53 artistes de 22 pays (vidéo)    Libye: Le Parlement de Tobrouk autorise l'armée égyptienne à intervenir dans le pays    Djerba au patrimoine mondial : La commission technique lance une large opération participative    La fille de Nelson Mandela, Zindzi, meurt à 59 ans    Tunisie : La manifestation "les soirées de Hammamet" se déroulera du 25 juillet au 22 août avec 350 spectateurs par spectacle    A Idleb, les déplacés syriens craignent le pire    Les musulmans de Bosnie pleurent leurs morts    Libye: Haftar pose des conditions pour lever le blocus des ports et champs pétroliers    Un avertissement sans frais à Netanyahou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





À l'issue d'une plénière décisive : Un consensus mineur pour des enjeux majeurs
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 02 - 2020

Il aura fallu plus de dix heures d'interventions de députés tantôt critiques, tantôt conciliants mais la plupart du temps hors sujet pour qu'en fin Elyes Fakhfakh et ses 32 membres du désormais nouveau gouvernement repartent avec… des voix en guise de gage de confiance. S'il ressort de l'hémicycle avec le costume de chef de gouvernement, Elyes Fakhfakh ne sort pourtant pas indemne des joutes verbales auxquelles se sont prêtés avec beaucoup de zèle les députés présents.
L'absence d'engagements chiffrés, parfaitement assumé de la part du chef du gouvernement, fait de son discours une myriade de «vœux pieux» comme se plait à dire le député du Parti destourien libre, Thameur Saâd. Dans la matinée, dans son discours inaugural, le chef du gouvernement avait en effet annoncé qu'il préférait d'abord faire un état des lieux, avant de revenir à l'Assemblée pour un programme plus détaillé, chiffres à l'appui. Et lorsque Elyes Fakhfakh évoque l'hétérogénéité du gouvernement comme d'une force et non une faiblesse, le député Mejdi Boudhina en doute : «Vous vous êtes fait la guerre pendant des semaines, et vous vous êtes traités des pires qualificatifs», rappelle-t-il.
Qalb Tounès, qui avait annoncé qu'il ne voterait pas en faveur du gouvernement, accuse Elyes Fakhfakh d'avoir décidé de diviser les Tunisiens en excluant l'un des partis vainqueurs des élections. Et comme l'ensemble des députés de l'opposition, Foued Thameur fustige le chef du gouvernement pour ne pas avoir divulgué les mécanismes qui lui permettraient de mettre en œuvre les réformes annoncées.
Mais les déclarations incendiaires ne viennent pas uniquement du camp de l'opposition, elles proviennent également de ce qui est communément appelé «la ceinture politique». Lorsqu'il prend la parole, Neji Djemal, député d'Ennahdha reconnaît «le déficit, voire l'absence de confiance» entre les partis qui composent le gouvernement, même s'il se dit «optimiste». Même soutien très mou de la part du député du parti Al-Chaâb, Khaled Krichi qui admet de son côté qu'il n'est «pas très facile de soutenir ce gouvernement».
«Nous vous soutenons car vous êtes un véritable gouvernement d'union nationale, nous vous soutenons car vous croyez au processus de justice transitionnelle, et par ce que vous visez l'amélioration du pouvoir d'achat des plus démunis», a-t-il néanmoins tenu à dire.
S'adressant au chef du gouvernement, le député et homme d'affaires Hafedh Zouari (Al Badil) ironise. «Ce poste est pour vous un don de dieu, ni élection ni rien du tout», a-il-dit, tout en lui demandant de ne pas privilégier son avenir politique au détriment des intérêts du peuple.
De son côté, Marouene Felfel (Tahya Tounès) préfère jouer la carte de la solidarité en estimant qu'Elyes Fakhfakh fait partie des hommes d'Etat qui pensent d'abord aux générations futures. Marouene Felfel en profite également pour dire que le gouvernement Chahed a mis quelques pierres angulaires aux réformes qui devront se poursuivre, notamment dans les finances publiques et au niveau de la fonction publique. Le député invite cependant le chef du gouvernement à faire preuve de la plus grande clarté quant aux orientations économiques et lui demande de les assumer pleinement pour que l'Histoire s'en souvienne.
A l'hémicycle, les provocations se poursuivent, le député d'Ettayar, Noomane Elleuch, imitant sans aucun doute la présidente du congrès américain, Nancy Pelosi, déchire en direct la feuille de route du gouvernement. «Ce document ne me concerne pas, dit-il. J'attends des actions concrètes».

(crédit photo : Abdelfattah Belaïd)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.