Le discours indécent de Bechr Chebbi indigne la toile    MEMOIRE: Mohamed HADIDANE    FARK: Riadh SIALA    DECES: Mohamed Moncef BOUKHRIS    Par Jawhar Chatty : Le « Printemps tunisien », enfin ?    NEWS: Rami Bedoui passe au CA    Open d'Australie : Ons Jabeur est prête pour son entrée demain !    Foot-Europe: le programme du jour    Pourquoi: L'éclairage public    Covid-19 — Contamination au variant Omicron: Prendre son mal en patience    Sfax: Le Parti des Travailleurs manifeste contre les mesures d'exception de Kaïs Saïed [Vidéo]    CAN (2e journée): les matches de ce dimanche    Regrettable et désolant    Open d'Australie : Pas de 10e titre pour Djoko cette année !!    NBA : Boston et Philadelphie plus forts que Chicago et Miami    Ils ont dit    Dégradation continue de la note souveraine de la Tunisie: Comment renverser la vapeur ?    La Presse Magazine du Dimanche 16 janvier 2022 consultable sur notre site    Météo: Stabilité de la plupart des indicateurs météorologiques    Du nouveau sur l'accident des deux métros    Mes odyssées en Méditerranée : Le faux comte sicilien, Pepito Abatino, et la star Joséphine Baker    «The Wasteland» d'Ahmad Bahrami: Une expérience sensorielle    Hosni Zouaoui, ancien milieu défensif du CAB: «Je ne crois qu'au mérite»    L'Omicron, un vent contraire limité et temporaire pour l'économie mondiale    Abdelaziz Kacem: Saveur et savoir, même étymologie    Tunisie-Coronavirus : Bilan épidémiologique du 14 Janvier    Tunisie-Ministère de l'Intérieur : Appel à témoins contre un élément takifiriste    Tunisie : Les organisations nationales condamnent la "répression policière" lors des manifestations d'hier    Tunisie-vidéo : Kais Saied reçoit Noureddine Taboubi    La Tunisie reçoit un don de 100 mille doses de vaccins de la Russie    Frappé par des policiers Tunisiens, un journaliste français à la clinique    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    Lancement de la 9e promotion de l'incubateur Tunisien Lab'ess avec 10 porteurs de projets    Du 1er au 10 janvier 2022, les recettes touristiques ont crû de 19%    Des nouvelles nominations au ministère de l'Industrie    Baisse de 5,5% de la production d'œufs de consommation en 2021    Semaine boursière : Le Tunindex reprend des couleurs mais l'inertie se poursuit    Meurtre du caporal Saïd Ghozlani : Des peines allant de 32 ans de prison à la condamnation à mort    La France met en garde contre un risque d'attentat élevé en Tunisie    Le cannabis pour se protéger du Coronavirus ?    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    Tahar Bekri: Abdelwahhab Meddeb et la relecture de l'héritage culturel arabo-musulman    Risque d'attentat: La France appelle ses ressortissants en Tunisie à la vigilance maximale    Royaume-Uni : Johnson pourrait être balayé par ses fêtes en plein confinement    Le grand poète tunisien Noureddine Sammoud est décédé    Noureddine Sammoud n'est plus    " Streams " de Mehdi Hmili dans les salles tunisiennes à partir du 19 janvier    Projection-débat autour du documentaire Movma, portrait d'une jeunesse en mouvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 8 au 18 décembre 2021: Le cinéma fête le théâtre
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 12 - 2021

Parallèlement à ce programme dédié au quatrième art, la Cinémathèque propose dans sa section «Découverte» les films français, «Le sel des larmes» de Philippe Garre et «The last hillbilly» de Thomas Jenkoe et Diane Sara Bouzgarrou, sortis en 2020, ainsi que «Le train du sel et du sucre» de Licínio Azevedo.
Les Journées théâtrales de Carthage, dont la 22e édition a démarré le 4 décembre 2021, viennent redonner vie aux planches et murs des salles et autres espaces de spectacles de Tunis. Pour être de la fête et continuer à raviver cette flamme théâtrale, la Cinémathèque tunisienne propose, du 8 au 18 décembre 2021, un programme cinématographique sur et autour du 4e art. Intitulé «Le cinéma fête le théâtre», ce cycle de films démarre aujourd'hui avec «Shakespeare in love», la biographie romantique aux sept Oscars, de John Madden.
On fêtera, bien entendu, le Théâtre tunisien à travers les films : le cultissime «La noce» du Nouveau Théâtre de Tunis, réalisé en 1978 par Fadhel Jaïbi et Fadhel Jaziri. Le film est une adaptation de la pièce de théâtre éponyme représentée en 1976, elle-même inspirée de «La Noce chez les petits-bourgeois» de Bertolt Brecht. Sans oublier l' «Hommage à Noureddine Ben Aziza» à travers la pièce « «Attarbii wa Tadwir» de Ezzedine El Madani ( Captation de Habib Mselmani, 1984), «Sois mon amie» de Naceur Ktari (2000), La pièce «Ghasselet el Noueder» du Nouveau Théâtre de Tunis (Captation de Slah Eddine Essid, 1980) et «Narcisse» de Sonia Chemkhi (2015).
Au menu, également, trois productions américaines, «Un tramway Nommé Désir» d'Elia Kazan (1951), une adaptation de la pièce éponyme de Tennessee Williams qu'Elia Kazan avait déjà mise en scène à Broadway quelques années plus tôt, en gardant Marlon Brando dans le rôle-titre, le propulsant au rang d'acteur phare. Encore du Tennessee Williams avec «La Chatte sur un toit brûlant» signé Richard Brooks, d'après la pièce de théâtre éponyme créée à Broadway en 1955 dans une mise en scène d'Elia Kazan. «Looking for Richard», un film documentaire américain réalisé par Al Pacino et sorti en 1996. En shakespearien convaincu, Al Pacino, qui a déjà incarné par deux fois la pièce la plus populaire du dramaturge, «Richard III», s'interroge avec humour et passion sur l'art et la manière d'aborder un tel rôle et entraîne le public dans les coulisses de son théâtre intime pour partager avec lui sa passion de comédien.
A découvrir aussi «Interruption» du Grec Yorgos Zois (2015), un récit intrigant sur les effets de la confusion entre fiction et réalité, qui part d'une scène de théâtre, où se prépare une adaptation post-moderne d'«Orestie» d'Eschyle, pour rompre avec les conventions en construisant un univers hybride et un propos à différents niveaux sur les notions de rôle et d'identité. Parallèlement à ce programme, la Cinémathèque propose dans sa section «Découverte» les films français, «Le sel des larmes» de Philippe Garre et «The last hillbilly» de Thomas Jenkoe et Diane Sara Bouzgarrou, sortis en 2020, ainsi que «Le train du sel et du sucre» de Licínio Azevedo (2016, Mozambique).
Programme
Mercredi 8 décembre 2021
16h00 : Découverte
Le Sel des larmes de Philippe Garrel, 2020, France, 100'
18h30 : Le cinéma fête le théâtre
Shakespeare in love de John Madden, 1998, Etats-Unis, 123', Vostfr
Jeudi 9 décembre 2021 :
Le cinéma fête le théâtre
18h30 : La noce, du Nouveau Théâtre de Tunis, 1978, Tunisie, 90' (35mm)
Vendredi 10 décembre 2021 :
Le cinéma fête le théâtre
18h30 : Hommage à Noureddine Ben Aziza de Ezzedine El Madani, Captation Habib Mselmani 1984, Tunisie, 85'
Samedi 11 décembre 2021 :
Le cinéma fête le théâtre
16h00 : Un tramway nommé désir, d'Elia Kazan, 1951, Etats-Unis, 122', Vostfr
18h30 : Interruption, de Yorgos Zois, 2015, Grèce, 110'
Mardi 14 décembre 2021 :
Le cinéma fête le théâtre
18h30 : Looking for Richard, d'Al Pacino, 1996, Etats-Unis, 113', Vostfr
Mercredi 15 décembre 2021
16h00 : Découverte
The last hillbilly, de Thomas Jenkoe et Diane Sara Bouzgarrou, 2020, France, 80'
18h30 : Le cinéma fête le théâtre
Interruption, de Yorgos Zois, 2015, Grèce, 110'
Jeudi 16 décembre 2021 :
Le cinéma fête le théâtre
18h30 : Sois mon amie, de Naceur Ktari, 2000, Tunisie, 91' (35mm)
Vendredi 17 décembre 2021
16h00 : Découverte
Le train du sel et du sucre, de Licínio Azevedo, 2016, Mozambique, 93'
18h30 : Le cinéma fête le théâtre
du Nouveau Théâtre de Tunis, Captation Slah Eddine Essid, 1980, Tunisie, 98'
Samedi 18 décembre 2021 :
Le cinéma fête le théâtre
16h00 : La chatte sur un toit brûlant, de Richard Brooks, 1958, Etats-Unis, 108'
18h30 : Narcisse, de Sonia Chemkhi, 2015, Tunisie, 90'


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.