Tunisie [Vidéo]: Coup d'envoi du Match Olympique de Béja contre Espérance Sportive de Tunis    La Libye a besoin des compétences et de la main d'œuvre tunisiennes (patronat libyen)    Mechichi : Une carte des centres de vaccination contre le coronavirus a été établie    Le FLAGSHIP KILLER MI 10T Pro-5G de XIAOMI débarque enfin en Tunisie    CONDOLEANCES    CONDOLEANCES : M. Nabil JERIDI    Covid-19 | Sousse : 8 décès et 62 nouvelles contaminations    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 26 Janvier 2021 à 11H00    Espérance de Tunis : le Ghanéen Khaled Abdelbasset espérantiste jusqu'en 2023    Habib Batis: La pandémie du Covid-19 en Tunisie, le politique et le scientifique    Mobilisation tous azimuts en faveur de l'adaptation au changement climatique en Tunisie    Le premier ministre italien présente sa démission    Débats houleux à l'ARP, levée de la séance plénière    Attijari bank annonce un PNB de 488 millions de dinars en 2020    Tunisie – météo : Poursuite des pluies dans le nord et vent fort sur les côtes    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    Programme TV du mardi 26 janvier    ARP | Aujourd'hui, vote de confiance aux nouveaux ministres : Hichem Mechichi à l'épreuve de ses choix!    Tunisie: Noureddine Bhiri: Les têtes du pouvoir ne sont pas en conflit [vidéo]    Tunisie-Fayçal Tebbini: En l'absence de la Cour constitutionnelle, Kais Saied est la Cour constitutionnelle    Télétravail : Quelles sont les entreprises qui investissent dans les solutions IT?    A l'occasion de son 102e anniversaire : «Taraji Pay» voit le jour    Les indiscrétions d'Elyssa    Volleyball | Coupes d'Afrique des jeunes : Vers l'annulation...    Mini-Football | Super League Elite (3e journée) : Arriadh confirme, La Marsa cale    Stupeur sur fond d'ambiance délétère au CA : Supplice clubiste !    Contrepoint | Culture... et interrogations    18e édition du festival des cinémas d'Afrique en ligne : Le numérique comme issue    Tunisie: Les échanges commerciaux avec l'extérieur ont enregistré une baisse    Au Bardo, face à des manifestants hurlants, on aligne des camions blindés    Tunisie-SONEDE : Perturbations dans la distribution de l'eau potable à partir d'aujourd'hui dans ces régions    Kaïs Saïed doit choisir : l'Etat ou le chaos    Mohamed Ammar : Le gouvernement Mechichi est, moralement et politiquement, déchu    Tunisie-Ligue 1 (J10): les matches de ce mardi et programme TV    Manifestations-Rafik Abdessalem:"Le président doit choisir entre le chaos ou l'Etat"    Tunisie – Un haut conseil de la sûreté de l'Etat hors norme où tous les coups étaient permis    Appel à candidatures pour le projet "Académie des Musiciens créateurs"    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ahmed Ben Salah, un homme de conviction et d'action qui a droit à notre reconnaissance
Publié dans Leaders le 16 - 09 - 2020

Par Abdellatif Ghorbal - Si H'med Ben Salah fut un grand militant, un responsable syndicaliste et politique, et l'un des principaux bâtisseurs de la Tunisie. Homme de convictions et d'actions, il fut, à côté de Bourguiba l'un de ceux qui ont le plus marqué l'Histoire de la Tunisie des années cinquante et soixante, avant et au lendemain de l'indépendance. Il a été l'homme fort de cette époque et un acteur déterminant dans l'édification de l'Etat républicain naissant et dans la mise en application des plans de développement économique et social de la Tunisie et des Tunisiens. Partant du programme économique et social de l'UGTT de 1956, il met en application la politique des réformes de structures des années soixante dans le cadre du néo-Destour puis du PSD, sous la conduite de Bourguiba. Mais la politique socialisante de Ben Salah / Bourguiba est stoppée net en septembre 1969 par le Bureau politique du PSD. Ben Salah est limogé, condamné et mis en prison jusqu'en février 1973, date de sa fuite de la prison de Tunis par la frontière algérienne.
Fidèle à lui-même, à ses principes et à ses engagements, Ben Salah n'abdique pas. Il affirme dès avril 1973 sa détermination à poursuivre le combat politique, lors de sa première réunion politique depuis sa sortie de prison. Nous étions quatre militants autour de lui quelque part en Europe : Feu Slimane Doggui, Abdellatif Ghorbal, Hichem Moussa.... Ben Salah entame ainsi une nouvelle étape de sa vie politique en créant, avec les compagnons et les militants qui ont continué à le soutenir et à le suivre, le Mouvent d'unité populaire (MUP). Ce mouvement, né suite à la déclaration de Ben Salah en mai 1973, s'est constitué puis organisé principalement en France, en Tunisie, puis ailleurs, à l'étranger et dans le pays. Le développement et le rayonnement du MUP, tout au long des années soixante dix, ont conduit, une nouvelle fois, Ahmed Ben Salah et 27 de ses compagnons devant les juges, accusés de constitution d'organisation politique illégale et de complot contre la sureté de l'Etat. Ben Salah est condamné à huit ans de prison, les autres compagnons à des peines allant de six mois à huit ans de prison.
Qu'on partage ou pas ses idées, Ben Salah ne laisse aucun Tunisien indifférent. Jusqu'à nos jours, la Tunisie bénéficie des fruits des réalisations et des acquis structurels des années soixante.
Ahmed Ben Salah demeurera un personnage qui a marqué l'histoire de la Tunisie moderne. Il mérite que nous tous, y compris les hautes autorités officielles, lui rendions les hommages dus aux principaux leaders historiques du pays.
Allah yarhamou ! Toutes mes condoléances à sa famille, à ses proches et amis, à tous ceux qui l'ont connu, ou côtoyés, ou milité et agi avec lui ou sous sa conduite.
Abdellatif Ghorbal
Lire aussi
Décès d'Ahmed Ben Salah : le super-ministre de Bourguiba
Ahmed Ben Salah et l'expérience collectiviste en 570 pages
Un livre de Salem Mansouri: «Ahmed Ben Salah et son époque» ou l'itinéraire d'un ministre hors-norme
L'hommage de Chédly Klibi, à Ahmed Ben Salah
Convoqué par l'Instance vérité & Dignité, Ahmed Ben Salah refuse de se présenter


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.