Manouba| Covid-19 : un cas confirmé à l'hôpital Razi    312 cas confirmés du Coronavirus en Tunisie dont 161 cas dans le Grand Tunis    DERNIERE MINUTE : 34 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Coronavirus : L'engagement et la mobilisation de CELLCOM GROUP contre le COVID-19    Sousse : Le délégué de Kondar en auto-isolement    Coronavirus – Zinédine Zidane : « Nous vivons un moment particulier »    Zaghouan : Décès d'une sexagénaire suspectée d'infection par le Coronavirus    UTAP : Annulation des autorisations pour le déplacement sur le marché    Programme d'Appui aux Médias en Tunisie (PAMT) Une moisson à la hauteur du labeur    Coronavirus : Le Club Africain défie le PSG, River Plate et le Zamalek    Mekki : La durée du confinement pourrait durer jusqu'à la fin de l'année    La Banque africaine de développement place un emprunt obligataire social, « Combattre le COVID-19 », d'un montant record de 3 milliards de dollars    Tunisie – Appel à la fermeture de l'aéroport de Tozeur    Tunisie – Retrait des licences de 50 commerçants d'alimentation générale en gros    La propagation de la pandémie du Coronavirus dans les pays arabes : bilan actualisé par pays    Samir Gharbi: Lettre ouverte à M. le Président de la République    Coronavirus – Formule 1 : le patron de Ferrari envisage une fin de saison en janvier 2021    Coronavirus: Al Ahly d'Egypte autorise Ali Maaloul à rentrer en Tunisie    Coronavirus : l'Italie franchit le cap des 10 000 morts    Libye: Un général de l'armée de Haftar tué lors de combats près de Misrata    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 mars à 11H00    Tunisie – Union européenne : Amalgame délibéré autour du « don de 250 millions d'euros »    Kasserine : saisie de quantités importantes de farine et d'huile végétale    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Espagne : 838 morts les dernière 24 heures    L'ancien Président algérien est toujours en vie : la fausse rumeur lancée sur Twitter a enflammé la toile    L'Instance nationale de lutte contre la corruption s'en va en guerre contre les spéculateurs    Bilan des cas confirmés dans chaque gouvernorat de la Tunisie : La Capitale enregistre à elle seule 69 cas    Coronavirus: un bébé succombe aux Etats-Unis    Tunisie – Comment les décisions irréfléchies mettent en péril la vie du citoyen    En vidéo : Quand la Tunisie vole haut, très haut    Vers la reconduction de Chikhaoui et Methnani    Quatre guerres à la fois    L'épidémie de Covid-19 rebat beaucoup de cartes    Quand la classe politique fait le lit du Corona !    Du côté du prétoire    Trump contraint GM à fabriquer des respirateurs    Nous ne serons pas dépassés…    Une marionnette de 9 mètres, manipulée par 20 personnes !    Le défenseur algérien Ben Ayada proche de l'EST    Ridha Charfeddine n'a aucune connaissance du football. Il est temps qu'il parte!    Coronavirus – Décaissement immédiat de l'Union Européenne au profit de la Tunisie d'un don 250 millions d'Euros    Un million de DT de la Fondation BIAT et 200 mille DT de la Fondation Rambourg pour le FRC    Le confinement ne démoralise pas les stars et c'est tant mieux pour les fans !    Comment oublier Uderzo, Goscinny et leurs héros?    Du drame cinématographique à l'humour théâtral    Quand les Chinois sauvent la planète Terre    Le Festival Gabès Cinéma Fen 2020 aura bien lieu du 3 au 11 avril…Online!    Hommage à… Manu Dibango, terrassé par le Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plan gouvernemental de Fakhfakh : Tolérance zéro pour le crime, le terrorisme et la corruption politique
Publié dans L'expert le 26 - 02 - 2020

Dans son allocution ce mercredi devant l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), Elyès Fakhfakh a fait valoir que « des questions urgentes et des réformes radicales nous attendent, exigeant une grande détermination, une volonté et une capacité (à le faire) ».
« Pour redonner confiance au peuple, nous devons changer la méthode de travail du gouvernement, classer les priorités et mettre fin à la dispersion des efforts », a-t-il dit.
Enumérant les priorités de son gouvernement au niveau politique, Fakhfakh a classé comme première priorité la lutte contre les crimes et les infractions à la loi.
Le gouvernement prévoit une politique de tolérance zéro à l'égard des phénomènes de la violence, du crime et du terrorisme, a affirmé Fakhfakh, promettant un soutien à tous les corps de sécurité dans l'accomplissement de leur mission.
Elyès Fakhfakh s'est engagé également à œuvrer dans la cadre de la politique de transparence à annoncer périodiquement le pourcentage des crimes enregistrés et leur évolution.
Citant la priorité de la lutte contre la corruption, Fakhfakh a indiqué « les Tunisiens attendent des actes et non pas seulement des mots pour démanteler le système de la corruption ». « Notre réponse sera claire, rapide, ferme et répressive », a-t-il assuré, promettant de jeter les fondements de l'intégrité et de lutter contre toute forme de dilapidation des deniers publics.
Pour ce faire, Fakhfakh s'engage à renforcer l'indépendance de la magistrature et à parachever les lois organisant le pouvoir judiciaire. La lutte contre la corruption sera une priorité pour la politique pénale de l'Etat, conformément au deuxième paragraphe de l'article 115 de la Constitution, a ajouté Fakhfakh, annonçant, à l'avenir, une politique de tolérance zéro à l'égard de la corruption politique.
Passant en revue les objectifs du projet national prioritaire relatif au programme structurel de réforme de l'Etat et du parachèvement de la décentralisation, Fakhfakh a insisté sur la nécessité de se focaliser sur ce dossier « en adoptant une démarche claire dans le processus de transfert des prérogatives et de la mobilisation des ressources financières et humaines pour la gouvernance locale ».
Il s'agit, également, selon Fakhfakh d'ouvrir le dossier de la réforme administrative dans le sens de la modernisation et de la numérisation de l'administration ainsi que de la répartition efficace des fonctionnaires sur les différents secteurs, tout en garantissant la formation continue aux agents administratifs et l'amélioration du rendement des établissements et offices de l'Etat.
Cela requiert, aussi, la réforme des entreprises publiques, qui sont un acquis pour l'Etat et dont la réforme est impérative non seulement pour les équilibres financiers généraux mais également pour les services qu'elles dispensent aux citoyens, explique-t-il.
Il a, à ce propos précisé, « nous n'adopterons pas une méthode dogmatique et nous ne craignons pas d'aborder la question de la réforme des entreprises publiques à condition de tenir compte de la spécificité de chaque entreprise et d'engager un dialogue régulier avec nos partenaires sociaux ».
Share this...
Facebook
Pinterest
Twitter
Linkedin


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.