DECES : Médecin général Mohamed Moncef Ben Moussa    Le 27 novembre, date de la plénière à l'ARP pour le vote de la LF complémentaire    Une excédent commercial de 157 MDT des produits de la pêche (janvier-septembre 2020)    Focus Business | Les projets public-privé sur la sellette    Moez Chakchouk prend la défense du projet du port Enfidha    Le digital et médiation culturelle : Des idées à revendre    Impact de la crise Covid-19 sur le secteur de l'hôtellerie : De lourdes conséquences sociales    Projet Souk El Kahina : Appui à la petite agriculture en Tunisie    Sécurisation des dispositifs médicaux : Un hacker peut‐il vous briser le cœur?    Elon Musk dépasse Bill Gates pour devenir la deuxième personne la plus riche du monde    Expatriés : La régularité de Dräger    NEWS | La filière clubiste pour l'UST    Equipe nationale | Une esquisse de bilan : Kebaïer n'est pas le vrai problème    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 24 Novembre 2020 à 11H00    Vient de paraître | «Covid-19 La Tunisie abasourdie»    Coronavirus: De nouveaux décès à Manouba    Contrepoint | Petite déduction, grosse vérité    Présidence de la CAF : l'intérim du Congolais Constant Omari prolongé    Ooredoo atteint 24 gouvernorats durant sa campagne de sensibilisation contre la propagation du Covid-19    Donald Trump ordonne le transfert de pouvoir à Joe Biden    Kasserine : la vanne du champ pétrolier « Douleb » fermée par les sitinneurs    Vers le lancement du programme de l'initiative économique des femmes "Raeda" dans sa nouvelle version    Tunisie: La Première dame entamera ses fonctions au Centre d'études juridiques et judiciaires de Tunis    Après les bouteilles de gaz, une pénurie de carburant à Sfax    Foot : La Ligue des champions de l'UEFA reprend ses droits aujourd'hui    2846 cas confirmés en milieu scolaire depuis la rentrée    Les juges puis les cadres judiciaires, les grèves dans les tribunaux s'éternisent    Mercato : Le défenseur du Primeiro de Agosto dans le viseur du Club Africain    Le mystérieux virus Chapare inquiète les scientifiques    Jerandi en France pour participer à la Conférence ministérielle de la Francophonie    LC Europe (poules / J4): les matches de ce mardi    Météo | Légère hausse des températures et pluies sur la plupart des régions    Haikel Mekki-audio :" Le ministre des finances a présenté de fausses données à la commission des finances "    Tunisie [Vidéo]: Projets et préoccupations de l'île de Kerkennah, explications du maire    Affaire des déchets italiens : Le réseau Tunisie verte menace de recourir à la justice internationale    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JCC 2020: La 31e édition aura bien lieu du 7 au 12 novembre & 60 films seront projetés dans 20 salles
Publié dans Tekiano le 16 - 09 - 2020

Les JCC se dérouleront bel et bien à leur date du 7 au 12 novembre 2020, a confirmé Ibrahim Letaief, directeur artistique des JCC lors de la conférence de presse organisée ce mardi à la cité de la culture en présence des membres du comité directeur. Les JCC 2020 se dérouleront en respectant le protocole sanitaire pour empêcher la propagation du Coronavirus.
Pour une édition exceptionnelle en une année exceptionnelle, la 31ème édition des JCC, a-t-il ajouté, se déroulera en dépit de cette conjoncture sanitaire délicate prenant pour exemple la réussite de La Mostra de Venise qui a maintenu l'organisation de sa 77ème édition en dépit de l'augmentation par milliers des cas de coronavirus en Italie.
Parlant des spécificités de cette 31ème édition, le directeur général des JCC Ridha Behi a mentionné que cette édition offrira un moment de réflexion et d'un retour à la mémoire du doyen des festivals dans la mesure où seront projetés dans 20 salles près de 60 films primés tout au long de l'histoire des Journées depuis 1966 jusqu'à 2019.
Cette session a-t-il précisé sera consacrée à revisiter la mémoire des Journées et à procéder à une lecture des modalités de son fonctionnement en prenant en considération les attentes des professionnels, des critiques et du large public des cinéphiles. A cet effet, la conférence a été une occasion pour dévoiler la synthèse des panels organisés en prélude du forum 2020 des Journées intitulé "Hier, aujourd'hui et demain" qui se tiendra du 7 au 12 novembre 2020.
Dans ce sens, Kamel Ben Ounaes, membre du comité directeur des JCC a mis l'accent sur la nécessité de préserver l'archive et la mémoire des Journées car a-t-il dit" un festival qui n'accorde par l'intérêt requis à la préservation de sa mémoire n'est pas digne de l'être".
Ibrahim Letaief a souligné l'importance de mettre en place une structure permanente en vue d'assurer la continuité et la pérennité des Journées afin de réussir le défi d'élaborer les contours à venir des JCC face à la prolifération des manifestations cinématographiques dans le monde et des différentes plateformes dédiées au cinéma.
Concernant les résultats des panels organisés depuis le mois de juin jusqu'au mois d'aout, dans le cadre de la préparation du forum des JCC, il en ressort dans un document distribué aux journalistes que les panélistes (professionnels, critiques etc) se sont penchés sur l'éventualité d'envisager de nouveaux concepts de rencontres plus à même de développer une stratégie de médiation, de promotion et de sensibilisations des partenaires tunisiens et étrangers.
Dans ce sens deux idées majeures ont été retenues:
– La création d'une structure pérenne prenant en charge la gestion du volet professionnel des JCC .
– La transformation de Carthage Pro en plateforme de coproduction.
Au final, les panelistes se sont mis d'accord sur le fait que les JCC ne sont pas un simple événement ponctuel organisé par le ministère de la culture car au fil des années tout a changé autour du festival aussi bien les modalités pratiques que les dispositifs techniques de production et de distribution des films.
A cet effet, une série de recommandations a été formulée. Outre l'appel à l'instauration d'un cadre juridique pour les JCC, la création d'une structure permanente élue ou désignée pour un mandat ponctuel autour d'un programme d'action demeure vitale. Les recommandations portent également sur l'importance d'établir des protocoles d'accord avec certaines institutions financières (banques, assurances…) dont les représentants siègeront comme membres permanents dans le comité directeur du festival.
Au sujet de la collecte des archives, des photos, des articles de presse de toutes les sessions des JCC, Saida Bourguiba, responsable de la collecte de l'archive des JCC a déclaré à l'agence TAP que le festival a pu assurer la numérisation de cinq pour cent de l'archive des JCC depuis leur création jusqu'a 2019 en collaboration avec plusieurs institutions notamment le centre de documentation national (CDN), les Archives Nationales, la Bibliothèque Nationale Tunisienne (BNT) et l'agence Tunis Afrique Presse (TAP) ainsi qu'avec la fédération tunisienne des cinéclubs (FTCC) et l'association tunisienne de promotion de la critique cinématographique (ATPCC).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.