Kaïs Saïed, Ahmed Chafter, Ezzeddine Chelbi… Les 5 infos de la journée    Fuite de gaz sous la mer suite au sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2    Fenêtre FIFA : Tous les résultats des matches amicaux    Un nouveau coronavirus découvert chez les chauves-souris russes commence à inquiéter les scientifiques    Match amical à Paris (France) | Tunisie-Brésil 1-5 : Une soirée cauchemardesque    Tunisie – Fin de mission de Lorenzo Fanara ambassadeur d'Italie à Tunis    Mondial 2022 : La vente de billets dans sa dernière phase    Basket / Coupe arabe des clubs (F) : L'ES Cap-Bon battu en demi-finale    Les supporters tunisiens mettent l'ambiance au Parc des Princes pour le match Tunisie - Brésil    Ukraine : La dernière pièce qui manquait pour justifier l'horreur nucléaire    4 ans de prison pour un conseiller à l'ambassade de Tunisie à Londres    Siliana: 430 tonnes de sucre subventionné injectés sur le marché    Kairouan: Des protestataires scandent "Dégage" au gouverneur Mohamed Bourguiba [Vidéo]    Vidéo fuitée des 600 mille dinars : le syndicat envisage des poursuites judiciaires    Tunisie-coronavirus : Nouveau bilan    8 entreprises sur 10 trouvent que le niveau d'information sur les services administratifs digitaux est insuffisant, selon une enquête du CJD    La Fondation Orange Tunisie lance son nouvel appel à projets Villages pour l'année 2022    Un vaisseau de la Nasa a percuté un astéroïde pour le dévier    Auto-Stellantis propose aux travailleurs français une prime de 1 400 euros    Oui, le rôle des médias est aussi d'éduquer !    Le front de Salut national met en garde contre une "explosion sociale"    Tunisie: Journée des startups vertes, le 29 septembre 2022    Tunisie: 11 morts et 332 blessés    Les cinq ministres des Affaires étrangères de l'UMA invités à un sommet à Alger    Zarzis | Migration clandestine : Des «harragas» portés disparus    Majdi Karbai : l'extrême droite italienne évoque un blocus maritime    Les recettes du tourisme font un bond de 86%    Nouri Lajmi : la couverture des législatives sera problématique à cause du mode de scrutin    Tunisie : Seulement 22 % des entreprises sont très satisfaites des services administratifs digitalisés    Antonio Guterres : Les nations Unies seront toujours aux côtés de la Tunisie    Boudriga répond à Saïed : la faillite des entreprises publiques derrière les pénuries    Ligue des Nations: les matches de ce mardi    Hand | Championnat arabe des clubs champions messieurs – Finale : EST-EZZamalek (Cet après-midi à 17h30) : Pronostics interdits !    Billet | Le rêve de toute une vie    BCT : Plus de deux millions de chèques rejetés    Météo en Tunisie : Pluies orageuses    «Gadha» (seconde vie) de Anis Lassoued dans les salles : Vous avez demandé la vie ? Mettez le paquet !    Rétrospective Abbas Kiarostami : A la découverte des œuvres du maitre du cinéma iranien    Tunisie-Bourse : Le marché entame la semaine dans le vert    Décès de Qaradawi, Kaïs Saïed, syndicat sécuritaire… Les 5 infos de la journée    Une délégation de la BERD en Tunisie    L'extrême droite victorieuse en Italie - En Tunisie, les enjeux semblent échapper au pouvoir    Les Tunisiens Qui Sont-Ils ? D'où Viennent-Ils ? Les Révélations De La Génétique    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Nouveau souffle à la Maison du roman : Des rêves, des projets et un bel envol !    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    Film Gadeha , Une seconde vie d'Anis Lassoued : Un film immersion dans la pré-adolescence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Imed Khemiri : La vie de mon épouse est menacée après le blocage de ma prise en charge !
Publié dans Business News le 03 - 11 - 2021

Le président du bloc parlementaire d'Ennahdha, Imed Khemiri a révélé que sa femme a été privée de sa couverture sociale. Le député a expliqué que sa femme avait subi le 26 octobre 2021 une première opération au niveau du cerveau. Une deuxième intervention est prévue pour le 3 novembre 2021.
Dans une publication Facebook du 3 novembre 2021, Imed Khemiri a dit être surpris de se voir refuser son droit à la couverture sociale. « Après avoir honoré mes engagements auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale durant les sept ans en tant que député et avant 2014 lorsque je travaillais dans le secteur privé », a-t-il précisé.

Imed Khemiri a tenu les autorités responsables et à leur tête la présidence de la République, de tout danger menaçant la vie de son épouse et porterait atteinte à son intégrité physique.
Il a, également, considéré que les députés et leurs familles étaient victimes de violation des droits de l'homme et du citoyen. Il a considéré que les éthiques et valeurs humaines faisaient l'objet d'attaques systématiques.


« Le droit de mon épouse aux soins est un droit légal et constitutionnel. Il ne s'agit pas d'une faveur ou d'un privilège. J'appelle les autorités concernées à revoir cette décision inhumaine. J'appelle les individus et les institutions de défense des droits humains à intervenir et à faire pression afin de mettre fin à ce grief envers mes collègues et moi », a-t-il déclaré.

Pour rappel, les députés Mustapha Ben Ahmed et Hajer Bouhlele avaient, également, été privés de leur droit aux soins. Mustapha Ben Ahmed avait entamé, le 1er novembre 2021, un sit-in à l'hôpital Habib Thameur. Le 3 novembre 2021 et suite à une visite du secrétaire général de l'UGTT, Noureddine Taboubi, le député a suspendu son sit-in. De son côté Hajer Bouhlel n'avait pas pu avoir accès à son traitement de chimiothérapie en raison de la suspension de son salaire. Le ministère des Affaires sociales avait par la suite annoncé, dans un communiqué du 20 octobre 2021, que « Le président de la République a autorisé la prise en charge de Hajer Bouhlel.
Notons que l'article 38 de la Constitution précise que tout être humain a droit à la santé. « L'Etat garantit la prévention et les soins de santé à tout citoyen et assure les moyens nécessaires à la sécurité et à la qualité des services de santé. L'Etat garantit la gratuité des soins pour les personnes sans soutien ou ne disposant pas de ressources suffisantes. Il garantit le droit à une couverture sociale conformément à ce qui est prévu par la loi », poursuit le même article.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.