Décès du juge Mongi Chalghoum    Rencontre à Davos entre la cheffe du gouvernement et la directrice générale du FMI    Mission d'hommes d'affaires Tunisiens à Malte : La Conect veut dynamiser l'investissement bilatéral entre les deux pays    Hajer Gueldich: Célébration de la journée mondiale de l'Afrique du 25 mai    Finales Conférence Est NBA : Boston éteint Miami avec fracas dans le Game 4    Mercato : Aïssa Laidouni dans le viseur de ce club français    Météo: Températures élevées, ce mardi    Forum de Davos : Bouden rencontre un certain nombre de dirigeants politique et d'institutions internationales    Monde : Un tribunal ukrainien ordonne l'arrestation de l'ex-président Ianoukovitch pour trahison    Abu Dhabi : Plusieurs blessés dans l'explosion d'une bonbonne de gaz    Tunisie-Djerba [PHOTOS] : Retour du marché italien une pause de deux ans    La nouvelle Skoda Fabia remporte le Red Dot Award    Un Tweet. 41 mots. Deux photos ... et des messages    Le gouverneur de Ben Arous continue d'attirer les regards    La HAICA appelle le gouvernement à garantir des élections libres et équitables    "Time" : Poutine parmi les 100 personnes les plus influentes de 2022    Sfax: La coordination de l'Environnement rejette l'idée de réutiliser les équipements de la SIAPE [Vidéo]    Béja | Une tortue marine relâchée à la plage de Zouaraa    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Golf | Finale du championnat de Tunisie : La fête annuelle du golf à Gammarth    L'ancien ministre de la Culture, Ahmed Khaled est décédé    GCF se poursuit en ligne et propose les films de la compétition en streaming gratuit (Programme)    La Tunisie capable d'exporter 2,3 milliards d'euros d'habillement vers l'Europe    L'UGTT: Bientôt, une grève dans le secteur public    En dehors du stade, Ronaldinho n'est pas un bon joueur    Comar d'Or 2022: Liste des écrivains lauréats de la 26e édition récompensés au théâtre municipal de Tunis    Le Salon de la Tunisie à Lyon ouvre ses portes ce week-end : Authenticité et qualité    Pourquoi | Internet et ses problèmes    Enquête | Energies renouvelables : Une porte vers la justice sociale...    Tribune | Festival des fleurs de Namangan 2022 : La ville de Namangan fleurit pendant le printemps    Tourisme | 1.000 postes d'emploi disponibles à Djerba et Zarzis : L'absence de main-d'œuvre se fait sentir    Tribune | Réflexions autour du livre « Prison et Liberté, parcours d'un opposant de gauche de la Tunisie indépendante », de Chérif Ferjani : Quand la prose du narrateur fait trembler les frontières    Expatriés | Maâloul, sauveur d'Al Ahly SC    ESZ : Ça passe ou ça casse !    Noureddine Ben Ayed : je suis le président légitime de l'Utap    Le Courant démocrate boycottera les élections et le référendum    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Officiel : Najla Bouden en Suisse...les raisons    Classement WTA : Ons encore 6e, un seul changement dans le Top 10    Commission consultative : Fadhel Moussa mécontent de la démarche de Kaïs Saïed    Inauguration d'une rue au nom de Claudia Cardinale à la Goulette : Un hommage amplement mérité    Coopération Tuniso-Mauritanienne : Renforcement des liens culturels et des projets communs    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Ons Jabeur: Je suis déçue mais...    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    Un excellent nouveau livre de Hatem M'rad : Les dérives contraires en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le SNJT disposé à engager des poursuites contre le gouverneur de Ben Arous
Publié dans Business News le 29 - 01 - 2022

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a condamné, dans un communiqué publié ce samedi 29 janvier 2022, l'agression commise par le gouverneur de Ben Arous, à l'encontre de la journaliste de Shems FM, Khaoula Sliti.

Le syndicat a vivement condamné les tentatives de soumission des médias et les tentatives de diabolisation des journalistes et a dit tenir la présidence du gouvernement et la présidence de la République pour responsables des atteintes à la sécurité des journalistes qui font l'objet d'intimidations et d'incitations de la part des agents de l'Etat.

Il a appelé le gouvernement à prendre les mesures disciplinaires nécessaires et à obliger ses responsables à respecter la nature du travail journalistique et à ne pas s'immiscer dans le travail des journalistes et à garantir leur droit à l'information.

Le SNJT a précisé qu'il compte engager des poursuites contre le gouverneur de Ben Arous et tous ceux qui ciblent les journalistes et a mis en garde contre le danger du discours d'incitation à l'encontre des journalistes par les responsables de l'Etat et leur tentative de remettre en cause la crédibilité des médias et de les pousser vers l'autocensure.

Le gouverneur de Ben Arous, Ezzeddine Chalbi a été très tendu et d'une extrême arrogance face aux questions de la journaliste de Shems Fm, Khaoula Sliti, vendredi 28 janvier 2022, lorsque le sujet de la consultation nationale fût abordé.
Présente pour couvrir le déplacement du ministre de la Jeunesse et des Sports et l'ambassadeur chinois pour constater l'avancement du projet du complexe culturel et sportif au gouvernorat de Ben Arous, la journaliste Khaoula Sliti a pris une déclaration du gouverneur de Ben Arous, comme le supposent les règles du métier. Sauf qu'à sa grande surprise, le responsable s'est rapidement monté agressif à son égard lorsqu'elle a posé la question portant sur les critiques dirigées contre la consultation nationale, notamment, en rapport avec la protection des données personnelles. C'est lui-même, d'ailleurs qui avait soulevé la polémique lorsqu'il avait demandé aux responsables d'une maison de jeunes à lui filmer et enregistrer les réponses des participants.
Une question a suffi pour mettre M. le gouverneur dans tous ses états. Il ne savait plus quoi dire et avait abordé le droit des forces armées de participer à la consultation. Un point qui n'a jamais été évoqué par la journaliste. Pire encore, il lui a signifié que les forces armées sont des citoyens de premier rang, mais aussi il l'a ouvertement accusée de diviser les Tunisiens et d'être commanditée par un groupe politique. Des accusations qu'il lui avait lancé en voulant mettre un terme à l'entrevue.

Malgré l'arrogance du responsable, Khaoula Sliti a fait preuve de retenue et de sang-froid, essayant d'accomplir sa mission avec beaucoup de professionnalisme.
A l'issue de cet incident, la journaliste se rend compte après avoir consulté les enregistrements que le gouverneur l'avait, même, accusée de toucher de l'argent en contrepartie « de sa mission ». De ce fait, elle assure qu'elle ne se laissera pas faire, soulignant qu'elle va soumettre tous les enregistrements au syndicat des journalistes et qu'elle le poursuivra en justice et exiger qu'il fournisse les preuves de ses accusations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.