La Tunisie à l'ère de l'agriculture BIO : Des exportations en hausses dont les agriculteurs tunisiens pourraient en bénéficier davantage    Youssef Chahed se réunit avec une délégation du Congrès américain    Tunisie: Découverte du corps d'un jeune pendu à un arabe au bout d'une corde    Libye: Hausse du bilan à 220 morts et 1066 blessés    Arrivée à l'aéroport international d'Enfidha des premiers contingents de touristes britanniques venus des plus grandes villes du royaume    En photo…Outia de Ramla et Alaa Chebbi, que pensez-vous du look de Sonia Dahmani ?    Tunisie- Les distributeurs de bouteilles de gaz domestique en gros maintiennent leurs grève    En vidéo : SODEXO TUNISIE désigné Meilleur service Client 2019    L'Académie diplomatique tunisienne sera construite avec un DON de la République de Chine estimé à 72 millions de dinars    Tunisie: L'UGTT appelle à un plan d'urgence pour freiner la hausse vertigineuse des prix    Les examens du troisième trimestre de la 6ème année de l'enseignement de base seront conformes aux standards des examens nationaux    Béji Caïd Essebsi – Rached Ghannouchi : Entre craintes et concertations !    En photos : Les plus beaux looks de la cérémonie de clôture de Gabès Film Festival    Programme TV du samedi 20 avril    Sami Fehri dévoile le salaire de Faycel Lahdhiri    Programme des matchs du weekend et des rencontres à transmettre directement à la télé    Tunisie-Youssef Chahed reçoit les rapports annuels des instances nationales    Egypte: Référendum pour prolonger le mandat du président al-Sissi    Tunisie- Le ministre de l'agriculture inaugure la première forêt urbaine    Tunisie- L'UGTT n'a pas encore pensé à préparer des listes syndicales indépendantes pour les élections    Météo du Weekend, orages et pluies isolés attendus dimanche    Tunisie-Le concours de CAPES n'a pas été annulé    Tunisie: Intervention du ministère du Transport pour résoudre le problème de carburant de la société régionale de Béja    Tunisie-Ligue 2 (Groupe A): le programme de samedi    Tunisie-Ligue 1 (J20): les matches de samedi et programme TV    Tunisie: Les bus de la société régionale de transport de Béja paralysés faute de carburant    La Tunisie, l'Algérie et l'Egypte examinent la question libyenne à Tunis    La famille du berger égorgé à la montagne bloque la route entre Gabes et Gafsa    Libye : Trump s'entretient par téléphone avec Haftar sur la sécurisation des sources du pétrole    La Tunisie à Toulouse du 19 au 24 Avril : une 4ème édition des Journées culturelles et économiques !    Tunisie : Campagne de vaccination contre le pneumocoque à partir du 24 avril    Tchap, la messagerie gouvernementale française, aussitôt lancée, aussitôt piratée !    Claudia Cardinale très entourée à Djerba – Elle jouera dans le film de Ridha Behi « L'île du pardon »    Les combats en Libye au cœur d'une rencontre entre Essebsi et Ghannouchi    Les enfants sur les Traces des Carthaginois à la découverte du Quartier Didon dimanche 21 avril    Film Avengers Engame dès le 25 avril 2019 au Cinéma en Tunisie (Trailer et Synopsis)    TOPNET et Be Wireless Solutions signent un accord de partenariat pour le développement de solutions IoT    Tunisie – Alerte Météo : Vents forts à très forts, sur les régions côtières et le sud, de vendredi à dimanche    Salon International du Livre de Sousse, 6ème édition du 19 au 28 Avril 2019    « Hors Lits Tunisie » se déroulera en 2019 à Mahdia, Sfax, Sidi Bouzid, Siliana et Tunis    L'Etoile Sportive du Sahel s'assoit sur le trône du Football arabe aux Emirats arabes unies    Ligue 1 : Programme de la 20ème journée    L'ESS sacrée championne de la Coupe arabe    Coupe du Monde de football 2022 au Qatar : les inquiétudes européennes !    Les entreprises des réseaux sociaux sanctionnées par l'Union Européenne    Omar el-Béchir : Du palais présidentiel…à la prison Kober à Khartoum, mais pas devant la Cour pénale internationale    Les blessés Libyens pourront se faire soigner en Tunisie, selon le consulat libyen    L'opération sécuritaire menée minutieusement au Kef confirme l'inexistence de terroristes dans la région ratissée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'islamisme au biberon
Publié dans Business News le 21 - 04 - 2017

Un fait, pourtant de la plus haute importance, est passé dans l'indifférence générale cette semaine. L'enjeu est de taille : Il s'agit de l'avenir de nos enfants, un avenir menacé, incertain au vue des mutations pernicieuses qui s'opèrent dans notre société. Un avenir, cette fois-ci, sacrifié sur l'autel des calculs partisans.
C'est le député frontiste et président de la commission des finances à l'Assemblée Mongi Rahoui qui a révélé les dessous des discussions sur le projet de loi réglementant les crèches et les jardins d'enfants.
En pleine plénière, l'élu s'est indigné contre les manœuvres des ennemis d'hier, Nidaa Tounes et Ennahdha, aujourd'hui unis pour le pire, semble-t-il. Ce dont ils sont accusés, c'est de s'opposer, de concert, à l'adoption du projet de loi sous sa forme actuelle puisqu'il comporte un article qu'Ennahdha voudrait coûte que coûte maintenir.

Pour définir le rôle des crèches et jardins d'enfants, le ministère de la Femmes et de l'Enfance avait proposé de supprimer les termes « ancrage et consolidation de l'identité arabo-musulmane » pour justement ne pas exclure les enfants d'autres confessions. Sauf que sur ce point précis, il ne fallait pas compter sur la coopération des Nahdhaouis.
D'un Houcine Jaziri considérant que la suppression de ces termes n'est autre qu'une atteinte aux principes de la Constitution et insistant au contraire sur la nécessité de mettre l'accent dessus ; à un Fathi Ayadi qui se disait choqué par un tel amendement « visant à déraciner les enfants », allant même jusqu'à proposer de retirer la confiance au ministère ; la proposition d'amendement a été mise à mal.

Est-ce si surprenant ? Naïfs sont ceux qui pensent qu'Ennahdha, en prétendant avoir séparé l'action politique du fait religieux, se soit délesté de son objectif premier : une islamisation discrète mais qui se fait à pas sûrs de notre société. Le premier instrument étant à leur disposition n'est autre que les jardins d'enfants et les écoles. Conquérir ces espaces, y asseoir subtilement leur idéologie et ils auront une génération toute prête à accepter leur vision.
C'est ainsi que lors des discussions sur le projet de loi, qu'une nouvelle mention a fait son apparition. La sanction prévue contre les jardins d'enfants coraniques anarchiques s'est vu modifiée. La peine de prison est passée de 20 ans à 10 ans. C'est qu'il fallait être plus cléments ! Ce n'est pas comme si ces établissements prodiguaient, à des enfants en bas âge, un enseignement takfiriste ou leur inculquaient des valeurs obscurantistes. Des usines à fabriquer de futurs extrémistes ! Il fallait quand même alléger la peine de prison. Ce que Ennahdha demande, Ennahdha obtient.

Les islamistes savent bien que c'est dans les crèches et les jardins d'enfants que doit commencer l'endoctrinement et c'est bien la mission à laquelle se sont consacrés ces centaines d'établissements. C'est là que nos enfants sont les plus influençables. C'est là que ces établissements se transforment en antichambres de la propagande islamiste. Les enfants seront modelés, remodelés à souhait en bons petits soldats.
Qui ne se souvient pas de cette rencontre entre l'actuel vice-président de l'Assemblée, Abdelfattah Mourou et le prédicateur extrémiste, Wajdi Ghanim.
Mourou n'avait-il pas révélé une stratégie à long terme et sur étapes pour mettre sous coupe les enfants tunisiens ? « Notre cible prioritaire n'est pas les parents d'aujourd'hui. Nous visons leurs enfants et leurs petits-enfants. Notre objectif est de séparer la pensée des enfants de celle des parents », disait-il. Une tactique bien ficelée.

Tout cela, Nidaa Tounes s'en moque, entrainé comme il est dans des considérations purement partisanes. Mettre en danger les enfants tunisiens semble le dernier de ses soucis en s'associant à Ennahdha et en le caressant dans le sens du poil.
Un marché a été conclu entre Ennahdha et Nidaa, révélait Rahoui lors de la plénière de mercredi. Un marché qui consistait à adopter le projet de loi sur la réconciliation économique, si et seulement si, celui réglementant les jardins d'enfants et les crèches n'obtienne l'aval du parti islamiste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.