Ouverture des inscriptions sur les listes électorales    Visite d'adieu à Mechichi de l'ambassadeur de Turquie à Tunis    Féroce bataille pour le contrôle des capitaux    La crise au Tigré est « hors de contrôle »    +2,8%    SOTEMAIL : Le capital social est porté à 34.513.514 dinars    Pour une journée nationale de la poésie    Une palette photographique très éclectique    La richesse historique de Kairouan, source d'inspiration    "Pour Inetum en Tunisie, 2021 sera l'année de la consolidation de notre stratégie locale"    Ligue 2 : Programme de la 5e journée    La semaine des Zones Humides à Tunis : un enjeu de taille    Journée internationale des Planétariums Dimanche 07 mars 2021 à la cité des sciences de Tunis    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    Nouveaux véhicules pour la police de l'environnement dans 34 communes    La CNSS verse les augmentations dues à la majoration du SMIG    Mustapha Ben Ahmed : Pourquoi ce recours d'Ennahdha à la rue?    Le Ghana reçoit la première livraison de vaccins    Covid-19 | Ben Arous : Un décès, 18 nouvelles contaminations et 45 patients rétablis    13 suicides et tentatives de suicide au cours du mois de janvier    ''Kais Saied parle très bien la langue Française'', selon Sonia Dahmani    ''L'UGTT l'union de la ruine'', selon Tarek Haddad    Borhen Bsaïes, nouvel influenceur mode?    C'est quoi l'histoire du TGV dont parle Kais Saied ?    La face cachée des sociétés civiles au Maghreb    En attendant le FIC, "la Nuit des étoiles" se place comme vecteur créatif culturel et patrimonial    Une semaine pour le théâtre tunisien du 15 au 22 Mai 2021    DECES : Hatem BEN RAYANA    Pour quand la relance économique ? Les nouvelles orientations vertes des entreprises    Pour quand la relance économique ? | Entreprises en difficulté : Tunisair s'enfonce dans la crise    Accédez à l'application beIN CONNECT avec votre ligne mobile Ooredoo    Billet | Une situation hypothétique !    Le Salon "Pour l'amour de l'art", offrir une visibilité aux artistes en temps de pandémie    TUNINDEX AU QUOTIDIEN ZOOM MARDI 23 FEVRIER 2021    LC Afrique-MC Alger/Espérance ST : satisfait du nul obtenu à Alger (Mouine Chaabani)    Coupe de la CAF | 2e tour bis retour ESS-Young Buffaloes FC (2-0) : Chikhaoui, l'inusable !    Ligue des champions d'Afrique (2e journée) – EST-MC Alger (1-1) : L'Espérance confirme son statut de favori    CONDOLEANCES : Feu Lotfi HABBACHI    Covid-19 | le bilan s'élève à 7851 cas confirmés et 39 décès en milieu scolaire    "Sopranissimo", un spectacle de chant lyrique de la soprano Amira Loubiri    Boxe | 72e tournoi de Stardinja de Sofia : Victoire de Khouloud Halimi    Météo | Temps voilé et températures stables    Lecture de l'abaissement de la notation souveraine de la Tunisie par Moody's    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    Trump a nui à la Tunisie, Selon Rached Ghanouchi    L'ambassadeur d'Italie tué lors d'une attaque armée    Spectacle SHAYATIN de l'artiste Amel El Farji le 24 février 2021 à la cité de la culture    Arrestation de l'épouse du baron de la drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement du Conseil des Chambres mixtes
Publié dans Business News le 19 - 09 - 2017

Une cérémonie s'est tenue, ce mardi 19 septembre 2017 à l'hôtel Sheraton, pour annoncer le lancement officiel du Conseil des Chambres mixtes en présence du ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdheri, de plusieurs ambassadeurs et présidents de Chambres de commerce et d'industrie.

Ce Conseil regroupe 14 Chambres : il s'agit des chambres tuniso-française, tuniso-allemande, tuniso-italienne, tuniso-britannique, tuniso-suisse, tuniso-belgo-luxembourgeoise, tuniso-américaine, tuniso-japonaise, tuniso-néerlandaise, tuniso-espagnole, tuniso-polonaise, tuniso-scandinarve, tuniso-canadienne et tuniso-chinoise. Il aura une présidence tournante de six mois. Ainsi, les présidents des chambres constituantes se succéderont à la tête de l'organisme.
Son objectif est de devenir une force de proposition législative, qui a son mot à dire dans les projets qui concernent de près les entreprises, notamment la Loi de finances et les projets économiques.

Dans son allocution, le président du Conseil des Chambres mixtes, Foued Lakhoua, a expliqué que «l'initiative de créer ce conseil indépendant répond à la fois à une demande et à une exigence». C'est une demande qui a été formulée par un certain nombre de chambres mixtes pour unir leurs forces. C'est une exigence dictée par l'impératif de coordonner leurs activités, de servir d'interface utile et efficace entre le monde des affaires et les pouvoirs publics, de se prévaloir en tant qu'interlocuteur et une force de proposition en amont et en aval lors de la promulgation de textes à caractère économique.
Pour mieux apprécier le poids de ces chambres qui ont choisi de créer cette structure, M. Lakhoua a précisé que le nombre d'entreprises étrangères représentées au CCM s'élève à 3.242, soit 95% des entreprises étrangères installées en Tunisie et que le nombre d'emplois générés par ces entreprises dépasse les 360.000 postes.
Il a indiqué que deux grands objectifs guideront l'action du conseil des Chambres mixtes : se prévaloir en tant que porte-voix des entreprises étrangères, mixtes et tunisiennes, une interface qui intervient pour protéger leurs intérêts ; et être un acteur qui œuvre à marqueter le site d'affaires tunisien notamment pour les nouveaux investissements directs étrangers.


Avant même le lancement officiel du conseil, les différentes chambres mixtes ont pris conscience de l'intérêt de travailler de concert, de coordonner leurs actions et leurs efforts pour aborder certaines problématiques spécifiques, chercher à solutionner des questions techniques ou à lancer des actions de communication sur des thèmes d'intérêt commun. Elles ont ainsi été partie prenante de l'élaboration de la nouvelle Loi sur les investissements entrée en vigueur en avril dernier. D'ailleurs, le conseil aura un siège au sein du Conseil d'investissement. Elles se sont également unies lors de l'introduction dans le cadre de la Loi de finances 2017 de la contribution exceptionnelle de 7,5%, qui a été considérée pénalisante et inopportune pour les entreprises qui ont enduré depuis 2011 de grandes difficultés.
C'est aussi le cas, actuellement lors de l'élaboration du projet de Loi de finances 2018, où les chambres mixtes ont eu à présenter un document commun qui synthétise bien leurs attentes et leurs demandes les plus urgentes. La même approche sera de mise lors d'une réunion prévue dans quelques semaines entre le Chef du gouvernement, le Conseil des chambres mixtes et des chefs d'entreprises étrangères.
Le conseil entend prochainement engager des actions en collaboration notamment avec l'APBTEF (Association professionnelle tunisienne et des établissements financiers) sur la nouvelle loi de change et d'autres partenaires sur le sujet délicat de l'Open Sky.


Les handicaps de la Tunisie, selon les investisseurs étrangers, sont l'instabilité politique et sociale ainsi que la réglementation excessive et la rigidité administrative, a précisé le président de l'AHK Tunisie, Ibrahim Debbeche. D'où la nécessité d'une simplification administrative et une prise de décisions claires : principales revendications des entreprises à l'égard du gouvernement.

Zied Laâdheri s'est engagé, pour sa part, à être à l'écoute du conseil et à tenir compte de ses propositions, à travers des réunions périodiques avec l'institution. L'objectif étant de résoudre les problématiques et de trouver des solutions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.