Hamma Hammami : « Le mouvement Ennahdha est le seul responsable de la crise que connait le pays »    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    Ahlam Belhaj : « La menace d'une année blanche est réelle dans les facultés de médecine »    Saied à Kairouan pour s'informer des préparatifs en cours pour la réalisation du projet de la cité médicale des Aghlabides    Rached Ghannouchi fait passer un message à ses partisans    Hichem Mechichi garde espoir...    Ghannnouchi appelle partis et forces politiques au dialogue    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    AIL : 1194 contrats de leasing reportés sous l'effet Covid hausse des produits de leasing    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Covid-19 : Baisse de la pression sur les lits de réanimation et d'oxygène à l'hôpital de La Rabta    Tunisie-Ligue 1 : Classement général avant les matches de la 14ème journée    Un nouveau système informatique intégré pour la douane tunisienne    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Météo : Un temps brumeux et ciel peu nuageux pour ce week end    CA: Réagir ou périr !    Billet: Un univers déconnecté    Le FMI met en garde contre le risque d'insoutenabilité de la dette publique à défaut de réformes en Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    CS Sfaxien : Moncef Khemakhem réélu à la tête du club    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    Huile d'olive: Pas d'augmentation des prix pendant Ramadan    CONTROLE DES UNITES DE PECHE PAR SATELLITE: Période expérimentale jusqu'au mois de juin prochain    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Concours de Miss Tunisie 2021: Le challenge de l'humanitaire    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djerba, l'île révoltée !
Publié dans Business News le 16 - 04 - 2020

Le refus d'admission de patients de l'île de Djerba atteints du Covid-19 par l'hôpital de Médenine a suscité la polémique, ne faisant qu'envenimer une situation déjà tendue en cette période de crise sanitaire que traverse le pays.

Quand un patient devient un casse-tête pour l'hôpital
Le Centre hospitalo-universitaire de Médenine a été l'objet de virulentes critiques après avoir refusé, mercredi 15 avril, l'admission d'une patiente de l'hôpital régional Sadok Mokaddem à Djerba Houmt Souk. Agée de 60 ans, la patiente était dans un état critique et devait être admise en réanimation mais vu que l'hôpital de Djerba ne dispose pas de médecin réanimateur, le staff a jugé qu'elle devait être transférée à l'hôpital de Médenine. Finalement, elle a été transférée dans la soirée de mercredi à l'hôpital universitaire Habib Bourguiba de Sfax.
Le CHU de Médenine qui ne dispose que de 6 lits de réanimation a déclaré qu'il ne peut recevoir que des patients de cinq délégations du gouvernorat : les délégations nord et sud de Médenine, Béni Khedache, Sidi Makhlouf et Boughrara. Lançant un cri de détresse, les responsables affirment que les moyens dont ils disposent suffisent à peine aux besoins d'une région d'environ 300.000 habitants. Au CHU de Médnine, on explique que ce refus est dû à la situation épidémiologique de Djerba, l'île étant classée cluster par l'Etat.
Face aux accusations, l'hôpital de Médenine a tenu à expliquer que tous les patients sont toujours les bienvenus dans les différents services, mais qu'à cause de l'épidémie du Covid-19 un circuit a été consacré aux patients du coronavirus, ce qui a nécessité la répartition des médecins entre les patients ordinaires et les patients qui pourraient être admis dans l'unité de Covid.
En ce sens, le ministre de la Santé avait déjà recommandé aux médecins de transférer les malades en situation de réanimation à des hôpitaux universitaires qui sont plus équipés, ainsi le transfert de la patiente est raisonnable puisque Djerba et rattachée à Médenine.

Mouvements de protestation
Après le refus de la patiente originaire de Djerba, le personnel médical et paramédical de l'hôpital Sadok Mokaddem a organisé cet après-midi du jeudi 16 avril un sit-in de protestation devant l'hôpital pour dénoncer la décision de leurs confrères à l'hôpital de Médenine. Le corps médical de Djerba a dénoncé le fait qu'il n'y ait pas de médecin réanimateur depuis juin 2018 malgré le fait que l'île compte aujourd'hui 52 contaminés au Covid-19. Il faut aussi noter que l'hôpital de Sfax manque d'équipements et tourne avec seulement deux respirateurs artificiels. Les cliniques présentes à Djerba qui comptent environ 40 lits manquent aussi de personnel et des moyens nécessaires pour sauver des vies.
Le personnel soignant de l'hôpital de Médenine a également protesté cet après-midi du 16 avril, mais pas pour les mêmes motifs. D'après une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux ces protestataires ont exprimé leur refus total des patients provenant de Djerba : « Ils veulent nous transformer en une région contaminée, chaque délégation doit avoir son propre circuit, on ne veut pas des cas contaminés exportés dans notre circuit », déclare l'un des protestataires.
Ces mouvements se sont transformés en condamnations politiques. Ainsi, un groupe d'habitants de Djerba a lancé des pétitions pour dénoncer la politique de marginalisation à leur encontre. Par ailleurs, des internautes ont lancé un appel pour que l'île qui dépend administrativement du gouvernorat de Médenine se transforme en un gouvernorat.

Face à ces condamnations, l'union régionale du travail de Médenine a publié un communiqué pour démentir les faits et les vidéos concernant le refus de la patiente de Djerba, malgré le fait que l'hôpital de Médenine lui-même a admis le rejet de la patiente.

Abdellatif Mekki quant à lui, a affirmé que le directeur régional de la santé de Médenine l'a informé que l'hôpital dispose d'un médecin de réanimation qui sera de repos après une semaine complète de travail sans interruption, et que donc l'hôpital de Djerba a été informé que ce patient ne pouvait pas être accepté pour cette raison et non pour des considérations régionales.

Mais l'incident ne se limite pas à la patiente d'hier soir, puisque ce mercredi, un deuxième patient d'une trentaine d'années souffrant de troubles respiratoires a été refusé par l'hôpital de Médenine..


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.