Adoption officielle des nouvelles normes de classification des hôtels touristiques tunisiens    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    La solution selon Mohsen Marzouk    Report de la manifestation des Nahdhaouis, Mohamed Gouméni révèle le vrai du faux    Coup d'Etat et grande instabilité en Arménie    Deux personnes tuées lors des troubles et 468 arrestations    50 migrants se sont noyés et les survivants accueillis en Italie    66.23 dollars/baril    Exit les corrompus, les hommes de médias et les dirigeants d'associations    Amateurs de foot, Que regarder ce soir ?    Mohsen Marzouk : Ennahdha est capable d'abandonner Mechichi à tout moment    Arrêté pour avoir insulté et agressé sur les réseaux sociaux    Les Tunisiens à l'étranger pourront bientôt payer leurs cotisations sociales en ligne    La nouvelle souche n'est pas dangereuse mais la vigilance reste de mise    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Le salon pour l'amour de l'Art    La danse comme partie prenante d'une pièce de théâtre    Fethi Slaouti: L'école publique est aujourd'hui menacée plus que jamais    HAICA: la chaîne « Attessia TV » écope d'une amende de 10 mille dinars    Les professionnels de la santé ne donnent le bon exemple pour la campagne de vaccination (Ministère)    CONECT International condamne la grève douanière    Fermeture du Tunnel de l'avenue Yasser Arafat vendredi jusqu'à 20h00    Enfin le dégel entre le Président et son chef du Gouvernement ?    Ils ont dit    Rached Ghannouchi remet le projet de Sabkha Séjoumi sur la table    CONDOLEANCES    Zarzis | Agence de Protection et d'Aménagement du Littoral (APAL) : Pourquoi ignorer les plages les plus fréquentées ?    DECES : Hadj Hemden Ben Mohamed ERRAIS    La semaine des zones humides à Tunis : Un enjeu de taille    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    La poésie en questions : A propos des faux-monnayeurs ?    Et si la dégradation nous réconciliait ?    Boxe | 72e Tournoi de Sofia : Khouloud Halimi lésée par les juges    News | Et de huit pour Sliti    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Inauguration de la plateforme Hannibal pour contrôler les flux physiques des devises    La Chine fera don de 100 mille doses de vaccin à la Tunisie    Ligue Europa: les qualifiés pour les huitièmes de finale    L'Art Rue présente «Métamorphose #1» de Essia Jaïbi : Interroger les perceptions    Art contemporain : Une boîte ouvre sur l'autre    La FTF va tester l'utilisation du VAR dans les compétitions tunisiennes    A Nabeul, les cafés et restaurants peuvent servir à table    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    Pourquoi Saied continue à tourner le dos à l'Afrique?    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des blocs parlementaires annoncent leur intention de voter la motion réclamant de l'Etat français des excuses pour le peuple tunisien après sa modification
Publié dans La Presse de Tunisie le 09 - 06 - 2020

Plusieurs blocs à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) ont affirmé leur intention de voter la motion déposée par le groupe de la Coalition Al Karama qui appelle l'Etat français à demander des excuses au peuple tunisien pour les crimes commis pendant et après la période coloniale, une fois que certaines modifications y auront été apportées.
Divisés sur la nature des amendements à apporter au texte de la motion, les députés ont été, toutefois, unanimes à souligner la nécessité de la modifier en y apportant des précisions sur la période visée ou à travers la suppression de certains passages.
A ce propos, le député du bloc démocratique, Khaled Krichi a fait observer qu'il faut déterminer la période concernée pour exiger des excuses de la part de la France.
« Des excuses doivent être adressées à des organisations et des personnalités nationales telles que Farhat Hached, Habib Bourguiba et autres », a-t-il dit, affirmant que le mouvement Echaab votera cette motion après des modifications.
Le député du bloc du mouvement Ennahdha, Samir Dilou a, à son tour, indiqué que son parti exige plus de précisions sur la période concernée et sur quelques notions figurant dans la motion comme « l'évacuation agricole ».
De son côté, le député du bloc Ennahdha, Ali Laârayedh a souligné, dans une publication sur le réseau social Facebook, que le moment était mal choisi pour soulever cette question.
« Soulever cette question dans les circonstances actuelles en Tunisie et en France sans coordonner avec les institutions de l'Etat telles que la présidence de la République, la présidence du gouvernement et le ministère des Affaires étrangère, ne sert en aucun cas les intérêts de la Tunisie et ses relations avec l'Etat et la société française », a-t-il écrit.
Le député du bloc démocratique, Hichem Ajbouni a insisté, quant à lui, sur la nécessité d'insérer une clause sur la réparation financière et de déterminer la période, en veillant à ne pas y inclure la période post coloniale et en évitant les points litigieux.
Pour sa part, le président du bloc du parti Qalb Tounes, Oussema Khlifi, a demandé de modifier le texte de la motion, en prenant en considération le fait que la France est le plus important partenaire économique de la Tunisie.
Pour sa part, le bloc du Parti destourien libre (PDL) a souligné, dans une déclaration, la nécessité d'amender le texte en adressant des demandes du Parlement au Président de la République.
Il faut aussi, selon le bloc, « retirer les expressions qui ne sont pas à la hauteur du discours politique cohérent et adapté aux constantes de la politique étrangère de la Tunisie basées sur le respect mutuel entre les pays et qui font prévaloir l'intérêt suprême du peuple tunisien ».
La France est un partenaire économique et stratégique important, rappelle le PDL, ajoutant que près d'un million de Tunisiens de différentes générations y résident.
Le PDL a, par ailleurs, estimé que la France devrait demander des excuses au peuple tunisien pour les souffrances subies lors de la période coloniale (du 12 mai 1881 au 20 mars 1956).
Le bloc PDL a, en outre, réclamé le retrait du point relatif aux indemnisations car « les résistants et les militants du mouvement de libération ne réclament jamais une contrepartie pour leur militantisme et leurs sacrifices pour leur pays ».
Il a aussi réclamé l'ajout d'un point pour l'évaluation et la révision des accords relatifs au sel et au pétrole afin d'optimiser leur rendement en faveur du peuple tunisien.
Le bloc de la Coalition Al Karama avait présenté au parlement un projet de motion objet de la séance plénière de ce mardi.
La motion appelle le parlement à demander des excuses de l'Etat français pour les crimes commis pendant et après la colonisation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.