La Tunisie n'a pas sollicité une restructuration ou un allégement de sa dette    Le chef du gouvernement participe à un sommet virtuel sur le terrorisme en ligne    La Tunisie poursuit ses contacts pour une mobilisation internationale en faveur de la cause palestinienne    Tunisie – Sousse : Pas de décès au covid durant le jour de l'Aïd    Hichem Mechichi : La lutte contre la cybercriminalité, un des défis majeurs pour notre pays    Fathi Laayouni interdit la vente de produits israéliens dans la commune du Kram    Covid-19 | 34 décès et 457 nouvelles contaminations recensés le 13 mai    « La Tunisie n'a pas présenté une demande pour bénéficier du cadre commun du traitement de la dette des pays pauvres »    La situation dans les territoires occupés au centre d'un entretien téléphonique entre Ghannouchi et des dirigeants de Hamas    VIDEO : Afflux de centaines de jordaniens vers la frontière avec la Palestine    Para Athletics – Grand Prix de Nottwil: Walid Ktila remporte la course des 800m et bat son record d'Afrique    Mechichi, ce soir avec Macron, la Première ministre de Nouvelle Zélande, Boris Jhonson et Trudeau en sommet virtuel contre le terrorisme    INS : Augmentation des importations du phosphate de 35,1%    La Tunisie en crise : La diaspora vole à son secours    Chaos sur les routes de la Tunisie à cause de l'ambiguïté des mesures gouvernementales    SNCFT : Reprise, à partir de vendredi, du trafic ferroviaire desservant les grandes lignes    Sonede - Un sabotage à l'origine des perturbations dans la distribution de l'eau potable    La régularité des vols Tunisair dépasse les 94%    Israël abat un palestinien qui allait commettre une attaque au couteau    Et pourtant...notre pays est riche en compétences !!    Hafedh Zouari : L'échange de vœux de l'Aïd entre les trois présidences est un message positif    Après avoir annoncé le contraire, l'armée israélienne nie être entrée dans Gaza    Vrai ou faux Docteur Louzir ?    Origines du Covid-19 : l'hypothèse de l'accident de laboratoire écartée à tort ?    Fin de crise en Grèce : Déconfinement et lancement de la saison touristique    Washington fait appel à l'Egypte et la Tunisie pour désamorcer la crise en Palestine    Mechichi se rend à la salle centrale des opérations au ministère de l'Intérieur    Banque mondiale : Hausse de 2,5% des transferts d'argent vers la Tunisie en 2020    Expatriés : Aissa Laidouni élu joueur de l'année en Hongrie    Le chef du gouvernement annonce une série de mesures au profit des victimes de la pandémie    JO de Tokyo : « Impossible » d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais    Coupe de Tunisie : on connaît la date du tirage au sort    La récolte de blé 2021 sera meilleure que la précédente, dixit Kraïem    Football : Programme TV de ce jeudi 13 mai 2021    Palestine - Israël: Le fer et par le feu    Chedli Klibi : un an déjà    Salsabil Klibi [AUDIO] : Le président de la République est contraint de sceller le projet de loi de la Cour constitutionnelle    JO-2020 (TQO) – Basketball : Le Cinq national en stage à partir de lundi à Monastir    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    L'UTAP met en garde contre un éventuel effondrement de la filière laitière    Judo : 18 judokas tunisiens au tournoi qualificatif à Dakar pour les JO de Tokyo    Foot-Europe: le programme du jour    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    Covid19 : Report de la manifestation théâtrale "Semaine pour le théâtre tunisien"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les guéguerres se poursuivent au parlement | Abir Moussi : «On prépare un complot pour me faire taire»
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 06 - 2020

Cette fois-ci, ce ne sont pas des tiraillements idéologiques ou une querelle politicienne. Il s'agit «d'un complot qu'Ennahdha, avec la complicité d'Attayar, en la personne de Samia Abbou, est en train de monter, à savoir un dossier de terrorisme à mon encontre, pour m'écarter de la vie politique et m'envoyer en prison», souligne Abir Moussi, présidente du Parti destourien libre
Il est, désormais, une tradition scrupuleusement respectée, un rituel intangible, une révélation ou un secret livré publiquement et sur un rythme régulier : Abir Moussi, la présidente du Parti destourien libre et de son bloc parlementaire au palais du Bardo, offre chaque semaine et parfois, tous les trois ou quatre jours, de la matière «bien lourde» aux journalistes pour meubler leurs talkshows et leurs émissions radio et aussi pour produire des articles dans les journaux à même de leur faire reconquérir leur audience se perdant de jour en jour du fait d'«Ettaghaouel» qu'ils subissent quotidiennement de la part de Facebook et des sites électroniques qui distillent à longueur de journée de petites phrases assassines et des déclarations sulfureuses qui leur sont accordées par l'élite politique post-révolution dont la majorité écrasante des visages les plus influents et les plus médiatisés ne vivent qu'à travers ce qu'ils servent chaque jour et chaque nuit aussi aux Tunisiens et à travers les réactions que réservent les clients facebook et consommateurs talkshow à ces «secrets studients» qu'on leur propose à un rythme de plus en plus effréné.
Hier, Abir Moussi est revenue à la charge moins d'une semaine après le camouflet subi au palais du Bardo par Seifeddine Makhlouf et ses lieutenants suite au rejet par les députés de la motion d'Al Karama exigeant que la France s'excuse auprès des Tunisiens pour les crimes qu'elle a commis à leur encontre durant l'époque coloniale et moins de trois semaines de la discussion par l'Assemblée des représentants du peuple de la motion soumise par la présidente du PDL appelant le Parlement tunisien à déclarer la confrérie des frères musulmans (qu'elle considère comme l'organisation-mère d'Ennahdha) comme une organisation terroriste.
En effet, Abir Moussi a occupée hier le devant de la scène politique nationale, via le palais du Bardo, pour annoncer, à l'occasion d'une conférence de presse, qu'on est en train d'essayer de «monter» à son encontre une affaire de terrorisme.
Et selon ses dires, c'est Bechr Chebbi, député nahdhaoui et Samia Abbou, députée d'Attayar et présidente de la commission parlementaire de la législation générale, qui ont révélé «devant des micros laissés ouverts lors de la réunion de la même commission ce qu'on doit faire de moi, la chienne, la pourriture, la vendue».
Abir Moussi va encore plus loin et souligne que «Bechr Chebbi répond à Samia Abbou de ne pas s'en faire et lui fait comprendre qu'ils vont impliquer la présidente du PDL dans une affaire de terrorisme».
En plus clair, Moussi accuse, par la même occasion, le président du Parlement, Rached Ghannouchi, et son chef de cabinet, Habib Khedher, de préparer «un complot contre elle pour l'évincer de son parti et du Parlement».
Elle ajoute que «La vidéo en question contenant la conversation entre Bechr Chebbi et Samia Abbou a été documentée» et qu'elle va intenter un procès à l'encontre des deux députés les accusant de la «formation d'une bande de criminels».
Elle a exprimé, toutefois, sa conviction que l'affaire ne va pas aboutir mais sans préciser les raisons qui l'ont poussée à faire part d'une telle conviction.
«Le discours haineux de Abir Moussi est puni par la loi antiterroriste»
Réagissant aux accusations qui lui sont imputées, le député nahdhaoui Bechr Chebbi estime que Abir Moussi «est une habituée des écoutes et de l'espionnage et que son discours violent et haineux est puni par la loi antiterroriste dans plusieurs pays, pas seulement en Tunisie».
Dans une déclaration à la radio IFM, il a annoncé qu'il intentera un procès contre Abir Moussi pour diffamation et qu'au cas où cette dernière l'attaquerait devant la justice comme elle ne cesse de le répéter, il acceptera la levée de son immunité parlementaire pour que la justice puisse accomplir sa mission sereinement.
Quant à Samia Abbou, elle estime dans une déclaration aux médias qu'elle n'a pas à s'excuser des propos qui lui sont attribués dans la mesure où elle a déjà confronté Abir Moussi directement à plusieurs reprises en exprimant clairement ce qu'elle pense de cette dernière, de son parti, de ses orientations et de son comportement. Quant à l'accusation de l'avoir traitée de chienne ou de pourriture, il s'agit d'un mensonge et d'une invention pure et simple, conclut-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.