Tunisie – Nadia Akacha : La présidence n'est pas obligée de répondre aux questions des députés    Moncef Rajhi: Les répercussions de Covid-19 sur les systèmes d'observation météo    Le «Terrorisme environnemental», au prétoire    Tunisie-Hassouna Nasfi: "Le Parlement est l'institution législative la plus pauvre dans le monde"    Tunisie – Ghezala : Un chauffard percute deux motards et prend la fuite    Le médecin de Diego Maradona visé par une enquête pour homicide involontaire    La Tunisie remporte le premier championnat d'Afrique virtuel d'aviron en salle    ARP : Mechichi propose un dialogue économique et social pour réaliser des projets de développement régional    PLF2021 : Des députés critiquent le rendement du gouvernement Mechichi dans le traitement des dossiers sociaux brûlants    ARP : Examen du budget pour l'année 2021    ARP : Des députés mettent en garde contre la recrudescence des mouvements sociaux dans plusieurs régions du pays    Budget de l'ARP 2021 : Les députés estiment que le buget du parlement est en deça de ses tâches législatives et de contrôle    MERCATO : Bouslimi passe à l'ESM    Club Africain : les supporters en colère suspendent le match amical contre l'olympique de Béja    Etoile du Sahel : Jorvan Vieira nouvel entraîneur    Tunisie-Gabès: Communiqué des représentants du sit-in de "Résilience 2"    Présidence du Gouvernement : Limogeage de la directrice de la communication    Conjoncture : le CIPED se prononce    C1 – 1er TOUR ALLER | MLANDEGE – CLUB SPORTIF SFAXIEN (0-5): Le CSS imperturbable !    FINALE DE LA LIGUE AFRICAINE DES CHAMPIONS: Al Ahly : l'immense exploit !    MEMOIRE: Bouthayna KHADZNAJI    Présentation du Projet de loi de finances 2021: Les indispensables réformes économiques    Rencontres Africa 2020: Le Covid-19 pousse la France à relocaliser son industrie vers la Tunisie    Rencontres Africa 2020: Retour sur la success story de Proxym-IT    Mes odyssées en Méditerranée | Ecoles internationales et «discrimination positive»: Le cas de l'école italienne de Tunis «G.B. Hodierna»    Combien coûtera-t-il? où se faire vacciner? qui doit payer? : Qu'en sera-t-il du futur vaccin Covid-19 ?    Kairouan — Faits divers: Les mésaventures de deux éleveurs    Bac français : Une marotte contemporaine ?    Les Césars 2021 « Révélation féminine » : Najla ben Abdallah en lice !    Edition spéciale du festival audiovisuel «Intercal»: Place à la musique expérimentale et à l'art digital    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie [Vidéo]: En direct de Sfax, commémoration de la Journée de solidarité avec le peuple Palestinien    HUAWEI WATCH FIT pour tous    Habib Touhami : C'est déjà demain    En vidéo : Dhafer L'Abidine très bien entouré pour son anniversaire    La libre expression dans tous ses états    C'était le temps des fables    Hommage à la stylisticienne, poète et cavalière, Laurence Bougault : Mourir à l'insu de ses rêves    Abiy ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Téhéran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    Festival Intercal: Une édition Spéciale en ligne proposée par l'IFT et Echos Electrik (Programme)    Le long métrage tunisien "Le Disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chute de la production de phosphate : Grave impact sur les cultures céréalières
Publié dans La Presse de Tunisie le 31 - 10 - 2020

Les quantités d'engrais DAP disponibles actuellement sur le marché ne représentent que 24% de l'ensemble de la demande. Les agriculteurs craignent une baisse du rendement des cultures céréalières pour cette saison agricole.
Jusqu'à quand l'inaction de l'Etat va perdurer face à ce qui se passe dans le bassin minier de Gafsa ? On a beau parler des répercussions négatives de la recrudescence des arrêts de production et des sit-in de protestation sur l'export et sur les recettes de l'Etat. On a débattu de l'énorme manque à gagner en termes de devises. En vain. Rien ne semble pouvoir en finir avec cette crise chronique et démêler l'écheveau de problèmes qui laminent le secteur. Et c'est au tour du secteur agricole de subir, par ricochet, le retour de manivelle d'une situation aussi inexplicable que fâcheuse.
Le manque d'engrais chimiques DAP sur le marché, causé par la chute de la production de phosphate dans le bassin minier, risque de compromettre la saison des grandes cultures. Ce produit dérivé du phosphate, qui est d'habitude fabriqué en totalité par le Groupe Chimique Tunisien, est un engrais indispensable pour l'amélioration du rendement des céréales.
Elle tourne au ralenti
Durant la période d'ensemencement et avant le semi qui prend lieu, chaque année, de mi-novembre à mi-décembre, les agriculteurs utilisent le DAP pour un bon démarrage de la saison. Tournant au ralenti, la Compagnie de Phosphate de Gafsa n'est plus en mesure, depuis la fin du premier trimestre, de produire les quantités de minerai nécessaires pour la production des engrais chimiques, notamment le DAP. «Ce qu'il faut souligner c'est qu'il n'y avait pas un travail d'anticipation pour gérer le manque d'engrais dès le départ. Depuis le mois d'avril précédent, on savait qu'il y aurait un problème d'engrais en Tunisie, puisque le PDG du GCT avait déclaré que le niveau d'activité de la société était très faible», a affirmé, dans ce sens, le membre du bureau exécutif de l'Utap, Mohamed Rejaibia, dans une déclaration accordée à La Presse.
En effet, le total des besoins des agriculteurs en DAP est estimé à 90 mille t. Au mois de septembre, on disposait de seulement 18 mille t de DAP sur le marché. "Le ministère de tutelle nous a promis d'approvisionner le marché avec une quantité de 20 mille t supplémentaires au mois d'octobre. Malheureusement, ça n'a pas été le cas. Ce n'est qu'à partir de la semaine dernière que la situation a commencé à s'améliorer. Mais le temps presse et dans une semaine, on va commencer le semi de blé dur", a ajouté Rejaibia. Cette pénurie a été confirmée par la ministre de l'Agriculture, Akissa Bahri, qui a affirmé, lors d'une séance d'audition des membres du gouvernement devant le Parlement tenue lundi 26 octobre, que la quantité d'engrais DAP présente sur le marché ne représente que 24% des besoins des agriculteurs. La rareté du produit a été, également, à l'origine d'une pression exercée sur la demande qui a induit un phénomène de spéculation et d'augmentation des prix. "Le coût du DAP est passé de 62 à 85 dinars le quintal. Franchement, je ne vois pas comment ils vont faire pour résoudre le problème. L'objectif des agriculteurs c'est d'améliorer le rendement des cultures. Pour l'atteindre, il faut disposer de tout un package technique indissociable qui comporte les engrais, les semences sélectionnées, les traitements, etc. Si un de ces éléments manque, le rendement va, sûrement, être impacté", a expliqué, dans ce sens, le syndicaliste. Pour l'ammonitrate, également un engrais phosphaté que les agriculteurs utilisent durant une période ultérieure de l'année, le Groupe Chimique a décidé d'importer 3 lots de 20 mille tonnes chacun à partir du mois de novembre pour pouvoir répondre aux besoins des exploitants agricoles. Autant dire que voilà un autre secteur qui est désormais fragilisé davantage par l'instabilité sociale qui lamine le secteur du phosphate en Tunisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.