Tunisie – Nouvelles dispositions anti covid dans les mosquées après les dernières mesures gouvernementales    Dernière Minute – Coronavirus : 56 décès et 1460 nouvelles contaminations, Bilan du 9 avril    Tunisie-Anis Ben Rayena: « Plus d'un million de baguettes sont gaspillés chaque jour en Tunisie »    Aides gouvernementales: Allocation de 270 millions de dinars aux catégories touchées par la crise sanitaire    Al-Sissi et Saïed ont convenu de proclamer 2021-2022, année de la culture tuniso-égyptienne    Tunisie – Qui va financer le fond anti covid ? Les ministres donnent l'exemple    Espérance de Tunis : Ben Khalifa titulaire contre le MC Alger    Un important site archéologique romain découvert au Kef    La Tunisie, sous le manteau    Création d'un fonds pour soutenir les personnes et professionnels sinistrés par le Covid-19    Match Real Madrid vs Barça : Où regarder le clasio du 10 avril 2021?    Hand-Supercoupe d'Afrique : l'Etoile du Sahel face au Zamalek pour un billet au Mondial des clubs    Le chef du gouvernement décide de rétablir le couvre-feu à partir de 22H00 au lieu de 19H00    La Liga: Real-Barça, les compos probables    Ligue des champions : Le programme des quarts de finale retour    Kaïs Saïed : La sécurité de l'Egypte est la nôtre !    Hichem Mechichi : Le couvre-feu efficace pour briser les chaînes de contamination par le coronavirus mais non sans conséquences d'où la nécessité de le réviser à la demande du Chef de l'Etat    Plus de 130 mille personnes vaccinées contre le coronavirus    L'écosystème HMS de Huawei compte 2,3 millions de développeurs à travers le monde    La Tunisie organise sa 1ère foire virtuelle internationale de l'artisanat    Tunisie: Kais Saied souligne l'importance de lutter contre l'extrémisme religieux    Tunisie – L'inestimable cadeau de Saïed à Mechichi    Accusé de trahison et de corruption par Rached Khiari, Imed Hammami répond    Le PNUD et 16 organisations de la société civile tunisiennes partenaires    MEMOIRE : Zakia LADHARI veuve Mustapha El BEHI    Attijari bank et le PNUD organisent conjointement le Hackathon Tek-صح    Express    Energie : Le mix énergétique comme solution pertinente    Le Bardo se met à l'intelligence artificielle    Education Nationale | lancement du projet onusien sur l'autonomisation du système éducatif en Tunisie : Favoriser la résilience des jeunes face aux discours violents    L'Utap dénonce la fermeture des marchés hebdomadaires    Tunisie – Une moyenne de plus de quinze heures de jeûne par jour    Projet «Ciné labo» de Abdallah Chamekh : Instaurer la culture de la production cinématographique en milieu scolaire    Championnat arabe d'athlétisme à Tunis : Un tremplin pour Tokyo    «Souk al mout'â» (Le marché du plaisir), recueil de nouvelles en arabe de Mounira Rezgui : Des mots comme autant de réverbères    Tunisie: Kais Saied visite les sites historiques du Caire [vidéo]    Foot-Europe: le programme du jour    Bilan Covid-19 : 2010 nouveaux cas et 43 décès en Tunisie    Disparition : Mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Tunisie-Moncef Marzouki : "Toutes mes excuses à l'âme de Mohamed Morsi et aux martyrs de Rabaa et des autres terribles massacres!"    Décès du prince Philip, époux de la reine d'Angleterre    Par Henda Haouala – Séries TV tunisiennes : un marché de production à prendre au sérieux    Invocation pour accueillir le ramadan    La consolidation des liens de sang procure la richesse et la longévité    Nouveau tirage - Où trouver le livre de Mohamed Ennaceur : Deux République, une Tunisie (Vidéo)    Sortie du livre de photographie "Winter Bloom" de Souheila Ghorbel    Lutte contre l'immigration clandestine : Des radars spéciaux pour localiser tous types de bateaux dans un rayon d'environ 18 km    Kasserine : Un couple de terroristes tué à Mont Selloum    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Inlucc | Lanceurs d'alertes et dénonciateurs : Le processus de protection pointé du doigt
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 03 - 2021

Sur les 182 demandes consenties par l'Inlucc, seules 55 personnes ont pu effectivement bénéficier de la protection.
Dans le cadre de la célébration de la journée nationale des lanceurs d'alerte, l'Instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc) a organisé hier un séminaire à Tunis, sous le slogan «Je dénonce la corruption, je protège le pays». Cette journée a été l'occasion de rendre hommage à des centaines de lanceurs d'alerte qui ont pris des risques et ont choisi de dénoncer la corruption dont ils ont été témoins.
«Je salue mille fois ceux qui sont prêts à tout pour faire éclater la vérité et préfèrent l'intérêt national au détriment de leur bien-être, leurs intérêts professionnels, leur statut social, leur intégrité physique, leur équilibre psychologique et leur stabilité familiale», a déclaré Imed Boukhris, président de l'Inlucc, à l'ouverture du séminaire.
Imed Boukhris a insisté lors de son allocution sur la possibilité de gagner la guerre contre la corruption à condition que les citoyens y adhèrent pour cumuler les victoires. D'un autre côté, il ajoute que cet effort doit être accompagné par une volonté réelle des appareils de l'Etat pour corriger les lacunes, empêcher que ces erreurs ne se reproduisent et rompre avec le phénomène de l'impunité.
Il a également invité l'ensemble des structures publiques privées à s'inscrire dans le processus de protection des lanceurs d'alertes, afin d'éviter la pérennisation des mauvaises pratiques.
Jusqu'en février 2021, l'Instance nationale de lutte contre la corruption a reçu 859 demandes de protection. Mais jusqu'à présent, seules 182 personnes sont convaincues du bien-fondé des éléments qu'ils ont présentés à l'Inlucc, restent 382 demandes de protection, toujours à l'étude.
Mais encore une fois, sur les 182 demandes satisfaites, seules 55 personnes ont pu effectivement bénéficier de la protection. «Une véritable problématique pour l'Inlucc et les dénonciateurs», regrette Mejda Benhmed, conseiller juridique à l'Inlucc.
Il est à signaler que 56% des demandes de protection satisfaites proviennent de lanceurs d'alerte venus du ministère de l'Intérieur, suivi du ministère des Transports et de la Logistique.
Par ailleurs, les lanceurs d'alertes, même sous protection de l'Inlucc, continuent à être harcelés dans leurs lieux de travail ou en dehors. Ainsi, l'Inlucc a porté plainte contre 28 personnes accusées d'avoir persécuté des dénonciateurs.
La loi organique de 2017, relative au signalement des faits de corruption et à la protection des lanceurs d'alerte, dispose en effet dans son article 35 qu'«est puni de six mois à deux ans d'emprisonnement quiconque aura eu recours à des mesures de rétorsion, à l'intimidation ou à la menace directement ou par personne interposée et de quelque manière que ce soit à l'encontre du lanceur d'alerte... Au cas où ces actes auraient occasionné un dommage corporel ou moral grave, l'auteur est puni de cinq (5) à dix (10) ans d'emprisonnement».
L'instance se réjouit, notamment, de la protection policière accordée pour la première fois à une dénonciatrice, en la personne de Nawal Mahmoudi, cette fonctionnaire du ministère de la Santé qui a mis à nu plusieurs affaires de corruption.
Dans le but d'une meilleure protection des dénonciateurs et des lanceurs d'alerte, l'Inlucc vise à renforcer la coopération avec d'autres structures, notamment avec le ministère de la Justice en vue de mettre à leur disposition des avocats.
Pour l'Inlucc, il est également important de ne pas occulter la question du soutien psychologique des lanceurs d'alertes qui sont souvent harcelés. A ce titre, l'instance est à la recherche d'une coopération avec des médecins psychiatres, capables de prendre en charge ces personnes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.