Tunisie : 40,8%, taux de chômage parmi les jeunes    Tunisie : Un taux de croissance négatif de -3% au 1er Trimestre 2021    Le service de la dette dépasse les flux extérieurs de 252%    Polémique aux USA – Covid-19 : Masque ou pas Masque pour les vaccinés    Football : Programme TV de ce samedi 15 mai 2021    Tunisie: Les nouveaux horaires des pharmacies applicables à partir du 17 mai 2021    Mondial 2022 (éliminatoires) : Marquinhos, Lucas Paqueta et Neymar convoqués avec la Seleçao    LC Afrique (Quarts aller): les matches de ce samedi    Rached Khiari dans la peau d'un petit Ben Ali    Les transferts d'argent vers l'Afrique subsaharienne ont plongé de 12,5 % en 2020    Tunisie-Sfax: Journée de colère pour soutenir la Palestine    Tunisie: Reprise de la vaccination contre le Covid-19 à Sfax    Le financement social islamique, levier de reprise économique ?    Covid-19 : le taux de positivité des tests reste élevé et dépasse les 30%    Ammar Mahjoubi: La fin de la République et la création du Principat par Auguste    Météo : Légère baisse des températures    Ligue 1 : programme de la 26e et dernière journée    Tunisie: Le maire du Kram interdit la commercialisation des produits israéliens    Fathi Laayouni interdit la vente de produits israéliens dans la commune du Kram    Covid-19 | 34 décès et 457 nouvelles contaminations recensés le 13 mai    « La Tunisie n'a pas présenté une demande pour bénéficier du cadre commun du traitement de la dette des pays pauvres »    Allocution de Hichem Mechichi lors du sommet virtuel de l'appel de Christcurch    La présidence tunisienne réitère son soutien au peuple palestinien    Hichem Mechichi prend part au deuxième sommet contre le terrorisme    Un sommet à Paris pour bâtir une nouvelle structure de financement des économies africaines    La situation dans les territoires occupés au centre d'un entretien téléphonique entre Ghannouchi et des dirigeants de Hamas    Le Courant populaire appelle à participer massivement à la marche de soutien au peuple palestinien ce samedi    Para Athletics – Grand Prix de Nottwil: Walid Ktila remporte la course des 800m et bat son record d'Afrique    Mechichi, ce soir avec Macron, la Première ministre de Nouvelle Zélande, Boris Jhonson et Trudeau en sommet virtuel contre le terrorisme    INS : Augmentation des importations du phosphate de 35,1%    La Tunisie en crise : La diaspora vole à son secours    Chaos sur les routes de la Tunisie à cause de l'ambiguïté des mesures gouvernementales    Sonede - Un sabotage à l'origine des perturbations dans la distribution de l'eau potable    La régularité des vols Tunisair dépasse les 94%    Après avoir annoncé le contraire, l'armée israélienne nie être entrée dans Gaza    Hafedh Zouari : L'échange de vœux de l'Aïd entre les trois présidences est un message positif    Et pourtant...notre pays est riche en compétences !!    JO de Tokyo : « Impossible » d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais    Coupe de Tunisie : on connaît la date du tirage au sort    Football : Programme TV de ce jeudi 13 mai 2021    Palestine - Israël: Le fer et par le feu    Chedli Klibi : un an déjà    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le chef de l'Etat au Caire sur invitation du président Al Sissi : Recoller les morceaux, penser l'avenir
Publié dans La Presse de Tunisie le 10 - 04 - 2021

C'est sur un nouveau socle de valeurs partagées que Kaïs Saïed entend bâtir la nouvelle diplomatie tunisienne sur des valeurs reconnues pour une vision d'avenir qui prend en compte les défis régionaux et continentaux et mesure à leur juste valeur les menaces qui guettent la stabilité et la paix dans la région.
Le Chef de l'Etat est arrivé hier au Caire pour une visite officielle de trois jours sur invitation de son frère, le président Abdelfattah Al Sissi, venu l'accueillir à l'aéroport. Un bref entretien en tête-à-tête a eu lieu au salon d'honneur de l'aéroport entre les deux Chefs d'Etat.
Il s'agit d'une visite que les islamistes et leurs alliés radicaux voient d'un mauvais œil. Car, après avoir reçu le président turc à Tunis et effectué un voyage officiel au Qatar, Kaïs Saïed a rétabli les voies de communication directe avec les plus fervents défenseurs de l'islam politique et principaux soutiens des islamistes tunisiens depuis 2011.
Ces visites ont permis de réchauffer les voies diplomatiques classiques avec ces deux pays qui, par le passé, traitaient avec Ennahdha en tant que « parti au pouvoir » via une diplomatie basée sur des intérêts étriqués selon la politique d'alignement d'axes.
Mais depuis son investiture, Saïed a réitéré plusieurs fois qu'en Tunisie il n'y avait qu'un seul président, ce que ses homologues ont fini par comprendre, et que c'est à lui qu'ils devraient s'adresser pour les questions bilatérales.
Jusque-là, la pilule était difficilement avalable pour ceux qui étaient habitués à porter des habits qui ne sont pas les leurs. D'où cette avalanche de critiques au scalpel infondées qui accompagnent chaque déplacement de Kaïs Saïed à l'étranger.
Mais, pour cette visite, les inquiétudes de ses détracteurs ont fusé. Car elle a lieu en Egypte et sur invitation de Abdelfattah Al Sissi, ennemi juré des Frères musulmans et fossoyeur des rêves moyenâgeux des islamistes dans son pays. C'est pourquoi en Tunisie on évoque cette visite avec des trémolos dans la voix.
Pourtant Saïed n'est pas parti en Egypte chercher l'aide de son homologue égyptien pour mieux «dompter» les islamistes en Tunisie. Il est vrai aussi qu'il ne partage pas tout avec le Président égyptien sur certains points liés aux libertés et aux droits de l'Homme. Mais c'est exactement pour cela qu'un réchauffement des relations pourra baliser la voie au renouveau de ces rapports marqués par tant d'années de «froideur», après que les hostilités affichées par l'ex-président provisoire Moncef Marzouki envers Al Sissi avaient jeté un froid glacial sur les relations bilatérales entre les deux pays.
Mais c'est sur un nouveau socle de valeurs partagées que Saïed entend bâtir la nouvelle diplomatie tunisienne sur des valeurs reconnues pour une vision d'avenir qui prend en ligne de compte des défis régionaux et continentaux et mesure à leur juste valeur les menaces qui guettent la stabilité et la paix dans la région.
C'est la raison pour laquelle un sommet égypto-tunisien se tiendrai aujourd'hui, samedi, au Palais «Al Ettihdya», pour débattre d'un certain nombre de questions régionales et internationales d'intérêt commun, ainsi que des moyens de renforcer les relations bilatérales et de relancer la coopération conjointe dans tous les domaines, en particulier au niveau de la sécurité, de l'économie et des investissements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.