Décès du juge Mongi Chalghoum    Rencontre à Davos entre la cheffe du gouvernement et la directrice générale du FMI    Mission d'hommes d'affaires Tunisiens à Malte : La Conect veut dynamiser l'investissement bilatéral entre les deux pays    Hajer Gueldich: Célébration de la journée mondiale de l'Afrique du 25 mai    Finales Conférence Est NBA : Boston éteint Miami avec fracas dans le Game 4    Mercato : Aïssa Laidouni dans le viseur de ce club français    Météo: Températures élevées, ce mardi    Forum de Davos : Bouden rencontre un certain nombre de dirigeants politique et d'institutions internationales    Monde : Un tribunal ukrainien ordonne l'arrestation de l'ex-président Ianoukovitch pour trahison    Abu Dhabi : Plusieurs blessés dans l'explosion d'une bonbonne de gaz    Tunisie-Djerba [PHOTOS] : Retour du marché italien une pause de deux ans    La nouvelle Skoda Fabia remporte le Red Dot Award    Un Tweet. 41 mots. Deux photos ... et des messages    Le gouverneur de Ben Arous continue d'attirer les regards    La HAICA appelle le gouvernement à garantir des élections libres et équitables    "Time" : Poutine parmi les 100 personnes les plus influentes de 2022    Sfax: La coordination de l'Environnement rejette l'idée de réutiliser les équipements de la SIAPE [Vidéo]    Béja | Une tortue marine relâchée à la plage de Zouaraa    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Golf | Finale du championnat de Tunisie : La fête annuelle du golf à Gammarth    L'ancien ministre de la Culture, Ahmed Khaled est décédé    GCF se poursuit en ligne et propose les films de la compétition en streaming gratuit (Programme)    La Tunisie capable d'exporter 2,3 milliards d'euros d'habillement vers l'Europe    L'UGTT: Bientôt, une grève dans le secteur public    En dehors du stade, Ronaldinho n'est pas un bon joueur    Comar d'Or 2022: Liste des écrivains lauréats de la 26e édition récompensés au théâtre municipal de Tunis    Le Salon de la Tunisie à Lyon ouvre ses portes ce week-end : Authenticité et qualité    Pourquoi | Internet et ses problèmes    Enquête | Energies renouvelables : Une porte vers la justice sociale...    Tribune | Festival des fleurs de Namangan 2022 : La ville de Namangan fleurit pendant le printemps    Tourisme | 1.000 postes d'emploi disponibles à Djerba et Zarzis : L'absence de main-d'œuvre se fait sentir    Tribune | Réflexions autour du livre « Prison et Liberté, parcours d'un opposant de gauche de la Tunisie indépendante », de Chérif Ferjani : Quand la prose du narrateur fait trembler les frontières    Expatriés | Maâloul, sauveur d'Al Ahly SC    ESZ : Ça passe ou ça casse !    Noureddine Ben Ayed : je suis le président légitime de l'Utap    Le Courant démocrate boycottera les élections et le référendum    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Officiel : Najla Bouden en Suisse...les raisons    Classement WTA : Ons encore 6e, un seul changement dans le Top 10    Commission consultative : Fadhel Moussa mécontent de la démarche de Kaïs Saïed    Inauguration d'une rue au nom de Claudia Cardinale à la Goulette : Un hommage amplement mérité    Coopération Tuniso-Mauritanienne : Renforcement des liens culturels et des projets communs    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Ons Jabeur: Je suis déçue mais...    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    Un excellent nouveau livre de Hatem M'rad : Les dérives contraires en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



CAN 2021 | L'équipe de Tunisie passe aux huitièmes : Qualification «miséreuse» !
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 01 - 2022

Se qualifier sans jubiler. Etre repêché comme un naufragé sauvé de la noyade. C'est le cas de notre équipe nationale dans cette CAN du Cameroun qui nous a totalement déçus.
Il n'y a vraiement pas de quoi pavoiser après la qualification au goût amer de la Tunisie au tour des huitièmes de finale de la CAN. Covid ou pas covid, la Gambie est, de l'avis des spécialistes les plus avertis, l'une des équipes les plus faibles de la joute africaine du Cameroun.
Du coup, le fait que la Tunisie perde bizarrement, devant cet «inconnu» qui participe pour la première fois de son histoire à la phase finale de la CAN, veut dire tout simplement que notre sélection est en train de faire de la figuration jusqu'à présent.
Son exploit contre la Mauritanie (4-0) était un leurre qui n'a dupé personne.
Ce qui reste en travers de la gorge aussi c'est que l'équipe nationale n'est parvenue à créer aucune occasion notable durant ses deux matches livrés au Mali et à la Gambie et perdus sur le même score d'un but à zéro.
On aurait aimé trouver une justification à la dernière déconvenue en prétextant que le covid a décimé l'effectif, mais une équipe nationale «C» ou même «D» n'a pas le droit de concéder une défaite aussi «idiote». Franchement, désormais plus personne n'a le droit de défendre Mondher Kebaïer et ses joueurs à la fois irréguliers et indisciplinés. Plus personne !
La Gambie a créé une seule occasion (90'+3') et ce fut la douche écossaise pour tous les Tunisiens.
Rien n'a marché. Une domination stérile (75% de possession de balle), jeu offensif sans imagination et un énième ratage de penalty (Jaziri 42').
Le comble c'est que Mondher Kebaïer, qui voyait nettement l'équipe évoluer sans constructeur de jeu, n'a daigné incorporer la nouvelle «pépite» de la sélection Hannibal Majebri qu'à vingt minutes de la fin de la rencontre. Aucune tentative de tir n'a été enregistrée (sauf Skhiri, une fois) et surtout absence totale d'aller à l'assaut des derniers retranchements de l'adversaire.
Ce qui est fait est fait ! Maintenant tournons-nous vers le match à hauts risques qui attend nos internationaux demain face au Nigeria, la meilleure équipe du tournoi africain.
Un huitième de finale des plus redoutés en raison du décalage de niveau entre la Tunisie et le Nigeria que les sommités mondiales du football donnent pour principal postulant à la consécration finale.
Il est vrai qu'il n'y a pas de vérités absolues en football, mais il y a quand même des évidences qui s'imposent le plus clair du temps.
Aurons-nous les moyens de rendre les coups au Nigeria sur le plan offensif en l'absence de Khazri, Sliti et les autres joueurs importants indisponibles comme Chaâlali ? On se le demande.
Le Nigeria est le Brésil de l'Afrique et le mieux, pour le contrecarrer, serait de jouer avec dix défenseurs et un gardien, étant donné que nos attaquants ne savent marquer des buts que contre des équipes comme la Mauritanie, avec tout notre respect pour ce pays frère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.