Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Le comité de défense de Hamadi Jebali monte au créneau    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Covid-19 : un décès à Bizerte    Convoqué par un groupe de 26 avocats Brahim Bouderbala crie au complot    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Commentaire | Une étincelle dans la grisaille    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    ESS – CA : pas de huis clos, mais avec 5000 tickets de plus pour le public étoilé    Météo de ce samedi    Sousse: Prix au marché municipal de Msaken [Vidéo]    Le titulaire de la meilleure moyenne à Gabès: Je contribuerai au développement de mon pays [Vidéo]    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Rached Ghannouchi solidaire avec Hammadi Jebali    JORT: Mourad Saïdane, nouveau directeur général de la sûreté nationale    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Tunisie : Exclusif : L'Open Banking pour stimuler la concurrence. Croisons les doigts.    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Le Ministère des technologies de la communication annonce la clôture du projet des zones blanches    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ouverture des travaux du Tunisia Investment Forum    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Déchets dangereux issus du Covid-19 : Une menace pour la santé et l'environnement
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 03 - 2022

Le rejet dans la nature des moyens de protection individuelle et collective, en l'occurrence masques, flacons de gel, tests et seringues usagés, alerte sur l'apparition de nouveaux types de déchets assez dangereux.
Certes, la pandémie du Covid-19 a diminué en intensité et fini par devenir, semble-t-il, un mauvais souvenir. Mais, une chose est sûre, ses séquelles environnementales si fâcheuses soient-elles ne sont plus à démontrer. C'est que la grande quantité de déchets d'activités de soins à risques infectieux (Dasri) générés suite à l'état d'urgence sanitaire qu'on a durement vécu pendant deux ans, avait alerté sur les dangers qui y sont liés et hissé l'écovigilance à des niveaux supérieurs.
18 mille tonnes dans la nature
En fait, le rejet dans la nature des moyens de protection individuelle et collective, en l'occurrence masques, flacons de gel, tests et seringues utilisés, a dû nous édifier sur l'apparition de nouveaux types de déchets assez dangereux. D'où l'impératif d'y faire face et ne ménager aucun effort pour les traiter, voire les éradiquer. A cet effet, une campagne de sensibilisation sur les Dasri a déjà été lancée. L'objectif est de mieux cerner leurs risques et l'impact de la pandémie sur l'accumulation de ces déchets, tout en interpellant toute personne impliquée dans la gestion de ces déchets. Surtout que quantité provenant des activités sanitaires en temps de pandémie est estimée à 18 mille tonnes par an, dont 8 mille tonnes qualifiées de rejets dangereux.
Cette campagne de sensibilisation, pilotée conjointement par les ministères de l'Environnement, de la Santé, l'Anged, l'Anpe, avec l'appui de la GIZ via le projet « Protection du climat à travers une économie circulaire en Tunisie (Protec T) », mandaté par le ministère fédéral allemand, a été annoncée lors d'une conférence de presse tenue le 16 de ce mois à Tunis. Une occasion qui intervient à point nommé, où la ministre de l'Environnement, Mme Leila Chikhaoui, a fait part de la portée d'une meilleure gestion des Dasri, de par la menace qu'ils présentent tant pour la nature que pour la santé des citoyens. Pour elle, une mobilisation citoyenne massive s'avère aussi de mise.
Un tri délicat
Cela s'inscrit dans le cadre d'un travail collégial engagé. Pour ce faire, précise Samir Ouerghemmi, directeur général au sein du département de l'hygiène du milieu et de la protection de l'environnement, un protocole a été mis en place dans les établissements hospitaliers, les centres de vaccination, ainsi que les lieux de confinement, où le tri se fait à la source dans des emballages spécifiques sécurisés. Quant à l'opération de collecte, de transport et de stérilisation de ces déchets, elle est confiée à des sociétés spécialisées. Une telle campagne, aux dires de Badreddine Lasmar, directeur général de l'Anged, est censée changer le comportement du public cible et sa perception quant à la dangerosité de ces déchets. L'ultime but étant, en quelque sorte, d'instaurer de bonnes pratiques visant la conciliation en l'homme et la nature. Donc, une nouvelle culture écocitoyenne s'impose, aujourd'hui, comme un vivier du savoir et du savoir-faire environnemental. Et là, on fait appel à l'expertise allemande. Stephan Voss, chef du projet «Protec T», avait, par la même occasion, fait valoir l'appui de son pays à la Tunisie, notamment dans la dernière crise sanitaire. Il a mis en avant la composante «Riposte Covid-19 liée audit projet», avec pour objectif la sensibilisation sur la gestion et les risques des Dasri. A cela s'ajoute, selon lui, la mise en ligne d'une plateforme numérique, afin d'assurer la traçabilité de ces déchets. D'autant que les livrables de ladite campagne ont été aussi finalisés, à savoir affichage urbain, habillage métro, spots TV et radio, bandes dessinées aux écoliers. Soit tout un plan de communication établi pour réussir ce coup de balai spécifique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.