Le secrétaire américain à la défense : le rêve de la Tunisie d'un gouvernement indépendant est en danger    USA, Saïed, Macron … Les 5 infos de la journée    Tunisie – Trois enfants et trois femmes morts dans le naufrage d'une barque de clandestins    UEFA CL : Ferencváros et Laidouni largement dominés et éliminés    Coupe de la CAF : Le tirage complet du tour préliminaire    Au 8 août, 66462 tunisiens ont reçu une 4ème dose de vaccin anti-Covid    Entretien téléphonique entre Kais Saied et Emmanuel Macron    Siliana: 223 infractions économiques relevées    Macron a écouté Hollande : il revalide les plans de Saïed et mieux encore…    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Mandat de dépôt contre la mairesse de Tabarka    Monde : Daily Brief 09.08.22 Ukraine : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky brandit le spectre de la catastrophe de Tchernobyl    Jeux de la solidarité islamique : 20 athlètes tunisiens en Turquie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    En Tunisie, faciliter l'accès à l'eau et l'émancipation des femmes    Les Britanniques perdent leur flegme face à l'inflation : ils ne veulent plus payer les factures    Tunisie-Officiel: Approbation de l'accord de prêt de 130 M$ avec la BIRD    SBS Informatique s'allie à Banque Zitouna pour offrir de meilleurs équipements aux gamers    Annulation de plusieurs vols en provenance de Bamako : Tunisair est-elle responsable ?    Rafik Abdessalem : de l'Etat des milliards de milliards à un Etat qui fait l'aumône    West Hunt, le jeu tunisien avec 82% de feedback positif sur Steam    Zaghouan: Arrestation d'un ex gouverneur et des fonctionnaires pour corruption    Interdiction du concert de "Dj Costa" : Le délégué de Haouaria précise (Audio)    Spectacle Lotfi Abdelli : La polémique va-t-elle mettre fin au one man show de l'humoriste Tunisien?    Lotfi Abdelli dénude les Tunisiens    « Orchestre du Bal de L'opéra de Vienne » au Festival international de musique symphonique d'El Jem : Un retour gagnant !    «The Jacksons» au Festival international de Carthage : Emouvant hommage à Michael    Galaxy Unpacked 2022 de Samsung : L'évènement de reveal en livestream le 10 août    Tunisie : Arrestation pour adultère d'une actrice de télévision connue...du nouveau    Culture et politique : Faut-il une révolution des esprits ?    ''Le Tunisien aime son pays mais n'aime pas l'Etat,'' selon Zargouni    3 millions de touristes ont visité la Tunisie jusqu'à fin juillet 2022    Kasserine: Concert de l'artiste Faia Younan (Vidéo)    Tunisie : la jeune handballeuse Ibtihel Soltana n'est plus    Tunisie: Les extraits de naissance pour les enfants seront numériques    Play-out | La commission nationale d'appel prononce son verdict aujourd'hui : Quelle planche de salut pour la FTF ?    Météo : Températures élevées et mer peu agitée    ESS | Mohamed Mkacher, nouvel entraîneur : L'appel du cœur !…    Prix au marché municipal de Gafsa [Vidéo]    Un nouveau virus inquiétant détecté    Tunisie : Un responsable interdit de voyager    Samir Saïed, ministre de l'Economie et de la Planification: Identifier de nouvelles perspectives de partenariat    Kyle Benson: A Commitment Mentor Emphasizing Intentional, Passionate & Safe Bonds Between Committed Partners    Chokri Hamada menace de ne plus sécuriser les spectacles portant atteinte au goût public    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Tribune | Mon message d'Hiroshima    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vers l'instauration d'une contribution exceptionnelle au profit du budget de l'Etat
Projet de la loi de finances 2017
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 10 - 2016

Certaines catégories de salariés et retraités seront soumises à un prélèvement de 1% du revenu annuel, selon le document préliminaire du PLF 2017
Le premier draft du projet de Loi de finances pour l'exercice 2017 propose l'instauration d'une contribution exceptionnelle au profit du budget de l'Etat, laquelle sera appliquée sur les les entreprises et personnes morales soumises à l'impôt sur sociétés et les personnes physiques de nationalité tunisienne. Selon le document préliminaire du projet de loi de finances, les salariés et les retraités seront soumis a un prélévement de 1% du revenu annuel net, s'il équivaut ou dépasse ainsi 10 mille dinars, ou 15 mille dinars ou 20 mille dinars (trois scénarios sont envisageable à ce niveau).
A rappeler qu'un prélèvement de 1% sur les salaires et les revenus des personnes physiques dont le revenu mensuel net est supérieur à 1700 dinars (environ 17D par mois), avait été appliqué en 2014 et 2015.
Prélèvement de 5% du montant de l'IS
Un prélèvement de 5% du montant de l'impôt sur les sociétés devrait être appliqué aux personnes morales soumises à l'IS, au titre de l'année 2017, tout en fixant un seuil minimal de contribution.
Le projet de loi, qui a fait l'objet, ces derniers jours, de réunions au sein du Conseil national de la fiscalité ainsi que d'un conseil ministériel restreint, propose de prélever 5% du montant de l'impôt sur le revenu au titre de l'année 2017, pour les personnes physiques exerçant une activité commerciale, industrielle, ou autre ou les personnes bénéficiaires de rentes foncières, avec un seuil minimal fixé à 500 dinars, en tant que contribution conjoncturelle.
Le projet de la loi de finances, prévoit le prélèvement de 50% du seuil minimum de l'impôt lors du paiement de l'impôt au titre de 2017 pour les personnes soumises au seuil minimum précité.
Selon le même projet, un prélèvement de 5% du montant de l'avance d'impôt exigée en 2017, sera appliqué aux sociétés de personnes, sociétés et consortiums soumis à ce type de régime fiscal avec un seuil de 500 dinars.
Imposition sur les hydrocarbures
Le projet de loi prévoit la possibilité de l'adoption d'une contribution conjoncturelle de 10%, sur l'imposition sur les hydrocarbures au titre de l'année 2017, pour les sociétés pétrolières avec un seuil minimum de 10 mille dinars.
Il mentionne, encore, un prélèvement de 5% sur l'impôt sur le revenu assujetti, en 2017, avec un seuil de 50 dinars pour les personnes soumises à l'impôt sur le revenu, dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux selon le régime forfaitaire et les personnes physiques qui réalisent des revenus dans le secteur agricole et de la pêche.
Le ministère des Finances a proposé également le prélèvement de 300 dinars pour les sociétés unipersonnelles exonérées de l'impôt sur le revenu ou qui bénéficient de la déduction totale des revenus provenant de l'exploitation et de 500 dinars pour les entreprises exonérées de l'IS ou bénéficiant de la déduction totale des bénéfices provenant de l'exploitation, au cours de la même année.
Le projet de loi de finances sera examiné au cours des réunions ministérielles et sera adopté par un conseil ministériel avant sa soumission à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) avant les délais constitutionnels (15 octobre de chaque année) et devra être adopté avant le 10 décembre. La loi de finances 2017 intervient dans une conjoncture économique et sociale difficile caractérisée par une pression accrue sur les finances publiques. Ses principaux objectifs étant de rétablir les équilibres des finances publiques et de concrétiser les objectifs de développement inclus dans le plan stratégique 2016-2020.
Le projet de loi de finances 2017 prévoit également la maîtrise du déficit du budget de l'Etat et du taux d'endettement, en plus d'une réforme de la fiscalité qui contribue, à la fois, à la reprise du rythme de la croissance en encourageant l'entreprise et l'investissement privé, mais aussi au renforcement des ressources du budget de l'Etat.
Il s'agit également d'améliorer le taux de recouvrement des impôts, de lutter contre l'évasion fiscale et de respecter le pouvoir d'achat du citoyen.
Le gouvernement aspire, à travers le projet de loi de finances pour l'exercice 2017, à accélérer le rythme de l'investissement public dans les régions intérieures, à faciliter le démarrage des projets d'investissement prévus dans le cadre du plan stratégique et de rationaliser les dépenses publiques, dont, en particulier, la masse salariale.
Dans le chapitre fiscalité, les dispositions prévues ciblent, entre autres, l'élargissement du champ d'application et la révision des taux de la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) et comprennent des mesures pour la promotion de l'emploi et de l'investissement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.