Mohamed Habib Jemli sollicite du Président de la République un délai supplémentaire d'un mois    Tunisie – CTN : Changement des dates des navettes Le Carthage et Le Tanit    La première Forêt Advans voit le jour à Oued Sbahiya Zaghouan    Pluies isolées sur le nord, demain    En vidéo: L'ami des animaux Ahmed Manai raconte son histoire    TUNIVISIONS reçoit une délégation de plus de 20 journalistes (hommes et femmes) libyens    Coupe du monde des Clubs : Programme des quarts de finale    La Tunisie de retour dans le Top 15 des pays attractifs en Afrique    La fin de la crise de la pénurie des médicaments, c'est pour quand?    Ligue 1 : Les arbitres de la 12ème journée    Le Club Africain se lance dans le sport électronique    La Méditerranée sur le point de se transformer en champ de guerre    Inauguration à Tunis du siège de l'Université de Tunis d'apprentissage tout au long de la vie par Mohamed Trabelsi et Dr Andreas Reinicke    Jalloul Ayed éventuellement dans le prochain gouvernement    Tunisair classée pire compagnie aérienne au monde en 2019    La BCT lance un Comité Fintech et une Sandbox    FIFA : Le CA Bizertin risque une grosse sanction    Tunisie : Une lettre de menace trouvée aux alentours d'un centre commercial au lac    Programme des vacances scolaires d'hiver à la cité des sciences de Tunis du 17 au 29 décembre 2019    Le footballeur Lilian Thuram à Tunis pour parler racisme au Lycée Pierre Mendès France    Une jeune femme est portée disparue    Nasfi : un nouveau front parlementaire avec 62 députés verra le jour    Nouvel accord de coopération commerciale et technologique entre Tunisie Telecom et Cisco    45 millions d'euros de la BERD pour rénover le TGM    Les détails des 13 projets de lois adoptés par le gouvernement sortant    Programme TV du jeudi 12 décembre    Ligue des champions : les qualifiés pour les huitièmes de finale    Eliminatoires Mondial 2022 : tirage au sort le 21 janvier au Caire    Tunisie: Interpellation d'un homme en possession d'un pistolet et de cartouches    Tunisie : Une secousse tellurique à Tajerouine    Concert de lancement de l'album « Fréquences Basses » de Slim Abida le 20 Décembre à l'IFT    Tunisie: Accidents de travail, augmentation de la rente octroyée aux victimes    La Tunisie encourage un système d'échange de droits d'émissions de gaz à effet de serre    La plus jeune première ministre au monde a 34 ans! Liste des jeunes dirigeants du monde en 2019    Tunisiens et Algériens projettent la création d'une Zone de détente et de loisirs au niveau des régions frontalières communes en plus d'autres projets    Le Parlement rejette la proposition d'appliquer une redevance de 30 euros aux touristes étrangers    L'émouvant message d'Amina Sta à son père...    Radio Nazaha : La première Web-Radio dédiée à la lutte contre la corruption est lancée (vidéo)    Le Syndicat des médecins du secteur privé mettent fin au contrat les liant à la CNAM    Crainte d'un bilan plus lourd en Nouvelle-Zélande après l'éruption d'un volcan    JTC 2019 : Nebil Daghsen & la LIPA tous les jours à l'Avenue de Tunis et le 12 Décembre au Mondial avec “Sangate Ebola”    Ce mardi 10 Décembre «Journée internationale des Droits de l'Homme», en Tunisie et ailleurs ! Et puis après…    Tunisie : Des foyers et restaurants universitaires en cours de construction dans 11 gouvernorats    Success Story TN : Saïda Meherzi : Entrepreneuse en écotourisme de Kesra    La Turquie renvoie 11 djihadistes français    Robert Redford honoré au Festival international du film de Marrakech qui lui décerne l'Etoile d'Or    En vidéo : MG partenaire de la 5ème édition du Festival international des musiciens et artistes handicapés    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers une initiative tunisienne à dimension universelle
Violence politique à l'égard de la femme
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 09 - 2018

La Ligue des électrices tunisiennes (LET) a organisé, mercredi dernier, une conférence pour présenter son étude «Intégration de la notion de violence politique dans les normes internationales», une occasion de faire un état des lieux de la présence des femmes dans l'espace politique et public en Tunisie et de mettre au jour son initiative à dimension universelle
Lors d'une conférence organisée pour présenter une dernière étude sur la violence politique exercée contre la femme tunisienne, la LET a lancé son initiative portant sur l'intégration de cette forme de violence dans les normes internationales.
Pour la présidente de la LET, Torkia Chebbi, cette violence politique correspond à tout acte qui vise à exclure les femmes de l'espace public, notamment politique. Il s'agit, selon ses dires, de discrimination de genre. Faisant l'état des lieux de la présence de la femme tunisienne dans l'espace politique, Mme Chebbi a regretté le fait que la présence des femmes soit très faible, tant au niveau du pouvoir politique, de la représentation diplomatique que dans les hauts postes de la fonction publique.
Même son de cloche du côté d'Anouar Mansri, auteur de ladite étude et membre à la LET. Pour elle, en Tunisie le texte législatif a garanti à la femme ses différents droits, même en ce qui concerne l'accès à la vie politique, mais, en réalité, la situation est tout autre. «Après le 14 janvier, et à la lumière des problèmes socioéconomiques du pays, malheureusement les droits de la femme sont perçus comme étant un luxe, une affaire non urgente comparée à la crise économique par exemple», a-t-elle regretté.
Mnasri a appelé dans ce sens à concrétiser ces lois et à adopter de véritables politiques à même de garantir ces lois au profit de la femme tunisienne notamment en ce qui concerne son accès à la vie politique. Car, pour elle, «la violence politique vise la femme tunisienne non pas pour ses orientations politiques ou idéologiques, mais simplement pour le fait qu'elle soit de sexe féminin, c'est une discrimination de genre pure et simple. Malheureusement cette mentalité et cette vision réductrice du rôle de la femme dans la société persistent toujours en Tunisie», a-t-elle encore déploré.
Prochaine étape : réseautage de la société civile
Durant cette conférence, qui a vu la participation de plusieurs figures féminines connues comme la juge à la Cour de cassation, Kalthoum Kannou, les deux députés, Meherzia Laâbidi et Yamina Zoghlami, la juge administrative Najla Brahem... Plusieurs témoignages de femmes candidates aux dernières élections municipales ayant subi des formes de violence politique ont été projetés, ce qui a ouvert le débat.
Introduire la notion de violence politique exercée à l'égard de la femme dans les normes internationales et universelles, telle est l'initiative très ambitieuse qui a été annoncée durant cette conférence. En effet, le projet envisage d'introduire cette notion à travers toutes ses formes dans les normes internationales, y compris celles du Conseil de sécurité. Pour ce faire, l'IFT a déjà prévu un plan d'action: créer un appui et un réseautage de la société civile au profit de cette initiative, réclamer une adoption officielle auprès des autorités tunisiennes notamment le ministère de la Femme, élaborer une définition globale de la violence politique et viser les normes et conventions internationales concernées.
Présente à cette conférence, la juge à la Cour de cassation Kalthoum Kannou a loué cette initiative qui est, pour elle, un «pas très important qui renforcera la position et la notoriété de la Tunisie comme étant un pays garant des droits et libertés de la femme». Kannou a également témoigné de certaines formes de violence politique auxquelles elle a été confrontée, chose qui a eu des retombées sur son milieu familial. Idem pour Meherzia Laâbidi, constituante, qui a saisi l'occasion pour présenter sa propre initiative portant sur une charte entre les femmes politiciennes tunisiennes pour éliminer toute forme de violence politique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.