Le Président de la République préside la réunion du Conseil Supérieur des Armées    Tunisie- Les raisons de la candidature de Lotfi Mrayhi à la présidentielle    Traque de terroristes à la frontière algérienne    Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d'Or des Jeux Africains au Maroc    Tunisie : le taux de croissance atteint 1,1% au premier semestre de 2019    Sit-in ouvert des syndicats de la poste du Grand Tunis    Le Mythique Tabarka Jazz Festival est de retour pour vous faire vibrer lors de sa 47ème année !    Les sept mesures phares pour parer au stress hydrique    Coupe arabe des clubs : où voir la rencontre du CA Bizertin ?    Olivier Poivre d'Arvor à La Presse Magazine : Il faut faire prendre conscience aux entrepreneurs que la mer est une richesse en termes de revenus    Coup de gueule de Haythem Mekki: inutile de combattre la corruption !    Des chardonnerets confisqués au Souk Moncef Bey remis en liberté dans la nature    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Le tout nouveau Nokia 105 arrive sur le marché tunisien    Club arabe des clubs : le CA Bizertin entra en lice ce lundi    Recherché pour tentative de meurtre et arrêté à Monastir    HarmonyOS; le nouveau système d'exploitation de Huawei    L'ARP examinera ce lundi les propositions 59 et 60 relatives à l'amendement de la loi n°16 / 2014 concernant les élections et les référendums    ISIE : La Justice administrative prononcera ce lundi son verdict définitif concernant les recours liés aux élections législatives    Coupe de Tunisie : le palmarès    Enquête sur l'affaire de billets d'avion détournés    Club africain : présentation ce mardi du nouveau maillot du club    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    Même les naissances de 2050 sont inscrites pour les élections    Basket – Mondial Chine 2019 : la liste finale de la Tunisie dévoilée    Ce que l'on sait du vol d'une voiture avec un nourrisson à bord    ES Sahel : Yassine Chikhaoui souffre d'une fracture à la main gauche    « Béatrice un siècle » de la Tuniso-canadienne Hejer Charf à la Biennale d'art contemporain dédiée aux artistes femmes à Rabat    Tunisie: Hausse des tarifs des cahiers et livres scolaires, précisions du ministère du Commerce    Tunisie – Abdelkarim Zebidi se retire des présidentielles au profit de Mehdi Jomaâ ?    TUNISAIR annonce le retard de certains vols en provenance de Jeddah    Exportations de fruits : Les Pastèques détrônent les Figues de barbarie !    Accord entre le Gouvernement et l'UGTT pour accélérer le versement de la 3ème tranche de l'augmentation dans la Fonction publique    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Tunisie – Anis Oueslati, le nouveau gouverneur de Sfax : Du gros calibre !    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    ATIDE demande à l'ISIE la liste des députés parraineurs    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Décès du producteur tunisien et directeur des JCC Nejib Ayed    Rast Angela 2019 : Festival de la musique alternative du 22 au 25 août à Bizerte    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers une initiative tunisienne à dimension universelle
Violence politique à l'égard de la femme
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 09 - 2018

La Ligue des électrices tunisiennes (LET) a organisé, mercredi dernier, une conférence pour présenter son étude «Intégration de la notion de violence politique dans les normes internationales», une occasion de faire un état des lieux de la présence des femmes dans l'espace politique et public en Tunisie et de mettre au jour son initiative à dimension universelle
Lors d'une conférence organisée pour présenter une dernière étude sur la violence politique exercée contre la femme tunisienne, la LET a lancé son initiative portant sur l'intégration de cette forme de violence dans les normes internationales.
Pour la présidente de la LET, Torkia Chebbi, cette violence politique correspond à tout acte qui vise à exclure les femmes de l'espace public, notamment politique. Il s'agit, selon ses dires, de discrimination de genre. Faisant l'état des lieux de la présence de la femme tunisienne dans l'espace politique, Mme Chebbi a regretté le fait que la présence des femmes soit très faible, tant au niveau du pouvoir politique, de la représentation diplomatique que dans les hauts postes de la fonction publique.
Même son de cloche du côté d'Anouar Mansri, auteur de ladite étude et membre à la LET. Pour elle, en Tunisie le texte législatif a garanti à la femme ses différents droits, même en ce qui concerne l'accès à la vie politique, mais, en réalité, la situation est tout autre. «Après le 14 janvier, et à la lumière des problèmes socioéconomiques du pays, malheureusement les droits de la femme sont perçus comme étant un luxe, une affaire non urgente comparée à la crise économique par exemple», a-t-elle regretté.
Mnasri a appelé dans ce sens à concrétiser ces lois et à adopter de véritables politiques à même de garantir ces lois au profit de la femme tunisienne notamment en ce qui concerne son accès à la vie politique. Car, pour elle, «la violence politique vise la femme tunisienne non pas pour ses orientations politiques ou idéologiques, mais simplement pour le fait qu'elle soit de sexe féminin, c'est une discrimination de genre pure et simple. Malheureusement cette mentalité et cette vision réductrice du rôle de la femme dans la société persistent toujours en Tunisie», a-t-elle encore déploré.
Prochaine étape : réseautage de la société civile
Durant cette conférence, qui a vu la participation de plusieurs figures féminines connues comme la juge à la Cour de cassation, Kalthoum Kannou, les deux députés, Meherzia Laâbidi et Yamina Zoghlami, la juge administrative Najla Brahem... Plusieurs témoignages de femmes candidates aux dernières élections municipales ayant subi des formes de violence politique ont été projetés, ce qui a ouvert le débat.
Introduire la notion de violence politique exercée à l'égard de la femme dans les normes internationales et universelles, telle est l'initiative très ambitieuse qui a été annoncée durant cette conférence. En effet, le projet envisage d'introduire cette notion à travers toutes ses formes dans les normes internationales, y compris celles du Conseil de sécurité. Pour ce faire, l'IFT a déjà prévu un plan d'action: créer un appui et un réseautage de la société civile au profit de cette initiative, réclamer une adoption officielle auprès des autorités tunisiennes notamment le ministère de la Femme, élaborer une définition globale de la violence politique et viser les normes et conventions internationales concernées.
Présente à cette conférence, la juge à la Cour de cassation Kalthoum Kannou a loué cette initiative qui est, pour elle, un «pas très important qui renforcera la position et la notoriété de la Tunisie comme étant un pays garant des droits et libertés de la femme». Kannou a également témoigné de certaines formes de violence politique auxquelles elle a été confrontée, chose qui a eu des retombées sur son milieu familial. Idem pour Meherzia Laâbidi, constituante, qui a saisi l'occasion pour présenter sa propre initiative portant sur une charte entre les femmes politiciennes tunisiennes pour éliminer toute forme de violence politique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.