Statue de Chokri Belaïd, pluies torrentielles… Les 5 infos du weekend    Bouden : « La création d'un conseil supérieur de l'éducation et de l'enseignement, oeuvrera à redonner à l'école son rôle d'ascenseur social »    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Marouen Abassi reçoit le gouverneur de la Banque centrale libyenne    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet 2022    Alerte météo | Des cellules orageuses feront leur apparition ce soir    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Premier League : Mejbri absent et CR7 Remplaçant, Man Utd battu à domicile    La CAF recadre le président De Laurentiis pour les joueurs africains    Talbi avec Lorient, Khazri avec MHSC et Skhiri avec Köln, 3 tunisiens vainqueurs ce dimanche    Tunisie – La crise économique risque de se compliquer encore plus    La statue de Chokri Belaïd provoque un tollé sur la toile    USA : New Mexico : La police enquête sur les meurtres en série de quatre musulmans    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    Ben Arous : saisie de 91 quintaux de farine subventionnée utilisée pour fabriquer les pains spéciaux    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    255 migrants migrants clandestins secourus en une seule nuit entre la Tunisie et l'Italie    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Vers la couverture sociale pour les travailleurs agricoles et de la pêche    Repères historiques | Aérodrome de Tunis : Le temps des pionniers    Bizerte: 3 enfants se sont noyés à Ghar El-Melh    Noureddine Taboubi inaugure le mémorial de Chokri Belaid (Vidéo)    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Pourquoi | Répercussions en chaîne...    Vacances estivales et activités pour enfants : Privilégier le divertissement et l'apprentissage    Mohamed Hammadi JARRAYA, Expert en économie et Président de l'observatoire «Tunisia Progress» à La Presse : «La relance, remède aux maux économiques»    L'USBG s'active sur le marché des transferts : Un mercato actif    L'USM se prépare pour la nouvelle saison : Une équipe new-look !    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Météo du dimanche 7 août 2022    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Kaïs Saïed ordonne le retrait de son poster placardé sur un minaret    L'UGTT condamne les attaques sionistes contre Gaza    Apparitions médiatiques de Rached Ghannouchi : Un déni qualifié de la réalité    Festival du poisson à la Goulette : De plus en plus prisé    Tennis | Tournoi San José : Ons Jabeur éliminée en quarts de finale    MEMOIRE : Abdelwaheb DAMAK    La Tunisie condamne les raids menés par Israël dans la bande de Gaza    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    L'efficacité de l'action    Un Tunisien tué à Montréal : les détails    Décès d'un tunisien dans une fusillade à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une fresque grandeur nature
Peinture murale à Kairouan
Publié dans La Presse de Tunisie le 31 - 12 - 2011

Tout comme faisant suite au Pop-Art, la peinture murale a émergé de la bidimensionalité pour servir finalement d'élément de décoration de l'environnement, en utilisant les espaces publics comme dimension artistique. Une occasion, en fait, pour les fresquistes de donner libre cours à leur fantaisie dans leurs compositions foisonnantes et dans leur assemblage décoratif.
En fait, la disparition de la notion traditionnelle de l'Art a conduit à un art dit de l'action et du mouvement.
C'est dans ce contexte que de jeunes membres du comité directeur de l'Association «Al Kholdounya» à Tunis viennent de réaliser une très belle fresque murale haute de 70m et large de 30,25 m, et ce, sur le mur extérieur du complexe culturel Assad Ibn El Fourat de Kairouan.
Grâce à une étroite collaboration avec le commissariat régional à la culture de la commune de Kairouan, de l'Association des artistes plasticiens et de l'Isam, de jeunes artistes très doués ont passé une dizaine de jours à réaliser, à l'aide de 200 bombes aérosols de peinture colorée, des motifs géométriques variés avec une nouvelle forme de recherche de l'organisation de l'espace environnemental.
Il faut dire que tous les moyens matériels ont été mis à leur disposition, à savoir des échelles, des nacelles, des chaises, des pinceaux pour les dernières retouches, des compas, des règles plates et différents supports.
Pour l'artiste de renommée internationale El Seed, cette œuvre qui est un mélange de graffitis et de calligraphie, fait partie de l'Art de rue: «En fait, l'initiative de notre association est de sensibiliser les citoyens quant à l'importance d'embellir leur ville, dont les murs ont été enlaidis par les nombreux tags et écritures. En outre, ce projet révolutionnaire a été réalisé en commun par les responsables politiques et la société civile. Voilà une façon de démocratiser l'Art qui n'est plus une plate-forme de l'humanité pathétique, mais il se tourne désormais vers la nature, les phénomènes sociaux, tout en attirant l'attention sur la perception de l'environnement et sur sa signification sur la vie de l'homme».
Cet avis est partagé par les jeunes Néjiba et Manel Abben, Chokri Ayari, Cheyma Oukaja, Mohamed et Mahdi Khmili qui trouvent que, après la révolution du 14 janvier, le paysage pictural a retrouvé ses repères: «Cette fresque donne à voir un carnaval pittoresque où le goût artistique et le talent riment ensemble, invitant ainsi les citoyens à rêver de liberté, de démocratie et d'identité. L'art n'est-il pas un incessant renouvellement, et une éternelle matière transformable à souhait?».
Notons que cette peinture murale a été très appréciée par le large public, séduit par des formes éclatées et éloquentes, révélatrices de l'affect et de l'imaginaire.
A côté de cela, un jeune Canadien, Jean Paul Desjardin, a accompagné ces jeunes et a réalisé 20 heures de vidéo pour une retransmission sur une télévision canadienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.