Kais Saied limoge Ali Kooli et Mohamed Fadhel Kraiem    Tunisie : Ordonnance d'abandon de poursuite en faveur d'un avocat et de 4 députés    La Bourse de Tunis entame la semaine sur une note quasi-stable    Nouveaux ministres : Sihem Boughdiri succède à Ali Kooli aux Finances et Nizar Ben Néji à Fadhel Kraiem aux Tics    Association NOUR : Gouvernement de salut national et réformes politiques    Report des festivals internationaux de Carthage et de Hammamet    "L'Homme qui a vendu sa peau" de Kaouther Ben Hania en première au festival EIFF 2021    Mauvaise nouvelle – Tunisie – Moody's : Rapport publié contre-courant    La Tunisie réceptionne un don chinois de 400 mille doses de vaccin Sinovac    Tunisie: 8 août journée portes ouvertes de vaccination    Tunisie – Covid-19 : La vaccination en milieu professionnel pour les plus de 40 ans démarre le 4 août    Le représentant de l'OMS à Tunis : « Les indicateurs de suivi de l'épidémie sont positifs en Tunisie, malgré la gravité de la situation »    Tunisie-Tunisair: Des hauts responsables interdits de voyage    Tunisie: Lettre ouverte d'artistes et intellectuels Tunisiens pour défendre la République    Festival Hammamet 2021 : Spectacle "Rboukh" du musicien Hatem Lajmi attendu en ligne    L'inquiétude des étrangers de ce qui se passe en Tunisie est légitime    Un musée virtuel du patrimoine tunisien voit le jour    La récolte céréalière à Siliana s'élève à 815 mille quintaux    Tunisie-Rentrée scolaire: La vaccination du corps éducatif au cœur d'une réunion ministérielle    Grand-Tunis : 300 DT par mois, le budget mensuel du ménage tunisien destiné au transport    Noureddine Taboubi reçoit les dirigeants d'Attayar    Mohamed Kerrou, universitaire, à La Presse : « La lutte contre la corruption, pierre angulaire de la reconstruction nationale »    En réponse à l'appel de Kais Saied: La Fédération nationale du cuir et de la chaussure appelle les professionnels du secteur à baisser leurs prix    Dette extérieure tunisienne : Tous les risques sont là !    Jeux Olympiques : 3 lutteurs tunisiens éliminés ce lundi    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 02 Août 2021 à 11H00    JO Tokyo: 2 athlètes italien et qatari se partagent la médaille d'or, une première historique (vidéo)    Jeux Olympiques : Quand verra-t-on Oussama Mellouli ?    Ahmed El Kram : Le régime politique est démocratique mais pas efficient !    Tunisie: Echaâb Yourid appelle Kais Saied à limoger Nadia Akacha pour cette raison    Commerce : Les Grandes surfaces répondent favorablement à l'appel du chef de l'Etat    Tunisie – Météo: Baisse relative des températures, cette semaine    On nous écrit | Chut on tourne !    Le statut de l'artiste : Encore au cœur du débat    CSS : Sous la loupe de Solinas    Mourad Daoud - Tunisie: Coup de force, coup d'après?    JO Tokyo 2020 : Les kayakeurs Tunisiens échouent lors de la première journée des qualifications    JSK : Reprise en douceur    Tunisie – VIDEO : Saïed : Ils sont en train de comploter et d'exploiter la misère des gens en les encourageant à la migration clandestine    Tunisie : Kais Saied déterminé à lutter contre la traite des êtres humains    Médenine : Deux tentatives d'immigration illégale déjouées    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le chef de la diplomatie portugaise, Augusto Santos Silva, ce 24 mars à Tunis : quelles opportunités
Publié dans Leaders le 13 - 03 - 2020

Comment faire passer les relations politiques et économiques entre la Tunisie et le Portugal à un niveau supérieur, effectif ? La volonté ne manque pas à Tunis comme à Lisbonne, mais la mise en œuvre surtout par le secteur privé prend du retard, malgré les nouveaux mécanismes récemment déployés. C'est précisément pour imprimer un nouvel élan à ces relations que le ministre d'Etat portugais, des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, sera à Tunis le 23 mars courant. Deux jours durant, il s'entretiendra avec les trois présidents (de la République, de l'ARP et du Gouvernement), ainsi qu'avec son homologue Noureddine Erray. M. Santos Silva rencontrera également les dirigeants de l'UTICA, de la chambre de Commerce tuniso-portugaise (présidée par Me Donia El Hedda Ellouze), du conseil d'Affaires (présidé par Hichem Elloumi) et de l'association d'amitié tuniso-portugaise (présidée par Zied Tlemçani). Il donnera également une conférence sur la transition démocratique, à la tribune de l'ENA.
Un parcours et une vision
Le profil du ministre d'Etat, Santos Silva et le timing de sa visite ne manquent pas d'intérêt. Ce journaliste, sociologue, universitaire, aligne à 63 ans, un long parcours politique. Depuis près de vingt-ans, il n'a cessé d'appartenir aux gouvernements successifs en tant que ministre de l'Education (2000 – 2001) de la Culture (2001 – 2002), dans le gouvernement d'Antonio Gutterres, l'actuel secrétaire général de l'ONU, des Affaires parlementaires 2005 – 2009), de la Défense (2009 – 2011). Depuis depuis plus de 4 ans (novembre 2015), il a été nommé ministre Affaires étrangères, et le voilà maintenu à son poste et promu, après les dernières élections d'octobre 2019, au rang de ministre d'Etat. Il arrive à Tunis auréolé de cette victoire électorale et de cet honneur protocolaire.
En réservant cette grande sortie sur la rive sud de la méditerranée, à l'Afrique du Nord, le chef de la diplomatie portugaise entend affirmer toute l'importance accordée aux pays du Maghreb, confie à Leaders une source informée à Lisbonne. Les questions d'intérêt commun ne manquent pas, ajoute-t-elle : le voisinage avec l'Europe, la migration, la sortie de crise en Libye, le terrorisme, la situation au Moyen Orient, etc. Le dialogue politique qui aura lieu à cette occasion est important, surtout avec la position qu'occupe la Tunisie en tant que membre du conseil de sécurité de l'ONU, de sa proximité avec la Libye et de son ancrage européen. L'économique aussi, fait partie de l'agenda du ministre d'Etat, souligne notre source. Des échanges de visites de ministres de l'Environnement (Riadh Mouakhar, et tout récemment Mokhtar Hammami, du côté tunisien et João Pedro Matos Fernandes, en 2018, du côté portugais) ont identifié des projets qui n'attendent que concrétisation.
Un moment historique, l'hommage posthume du président portugais à Béji Caïd Essebsi
Les Tunisiens ont été très émus par l'éloge funèbre prononcé le 27 juillet dernier au palais de Carthage, du président du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa lors des obsèques du président Béji Caïd Essebsi. Depuis longtemps déjà, le président Rebelo de Sousa, éminent constitutionnaliste, avait adressé une invitation à BCE pour une visite d'Etat à Lisbonne. Plus encore, il voulait se rendre à Tunis, ne serait-ce qu'en tant qu'universitaire, participer aux délibérations de l'Association tunisienne de Droit constitutionnel (ATDC, Farhat Horchani, Yadh et Rafaa Ben Achour, Ghazi Gherairi, Kais Saïed, etc.). Sans la moindre hésitation, il viendra à Tunis et prononcera une allocution des plus émouvantes. « Président Essebsi, a-t-il dit, est un Homme qui a fait l'Histoire. Qui a changé l'Histoire ! »
Quelques jours seulement auparavant, il recevait à Lisbonne ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, qui effectuait les 22 et 23 juillet 2019, une visite qualifiée de « très importante » au Portugal, la première depuis 12 ans d'un chef de notre diplomatie. Cette visite s'inscrit dans le nouveau sillon creusé avec la visite à Tunis, les 20 et 21 novembre 2017, du premier ministre portugais, António Costa, à la tête d'une importante délégation officielle et d'opérateurs économiques, en célébration du 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.
Le ministre d'Etat, Santos Silva arrive donc à Tunis, au bon moment, avec l'installation des nouveaux dirigeants à Carthage, le Bardo et la Kasbah, avec un agenda chargé et de bonnes opportunités à saisir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.