Une interview accordée en juin 2019, renseigne sur l'approche de Kais Said    Sadok Belaid dénonce haut et fort la version publiée par Saïed du projet de la constitution : « Ce n'est pas le nôtre, il présente des risques ! »    Tunis air :les vols reprendront leur cadence habituelle lundi prochain.    Salsabil Klibi: Le projet de constitution proposé au référendum du 25 juillet 2022 : la revanche de la constitution de 1959 ?    Tunisiens bloqués à l'étranger : le PDG de Tunisair explique    Fenêtre 3 – Mondial 2023 : le Soudan du Sud, leader du groupe B, étrille la Tunisie    WTA : Ons Jabeur honorée avec son geste du mois contre Sasnovich    JM – Haltérophilie : Médaille d'OR pour Karem Ben Hnia    Najla Bouden Romdhane :le référendum ,une étape historique pour le pays    Gafsa: un été covidé ?    Référendum : Noureddine Taboubi annonce la position de l'UGTT    Participation au référendum du 25 juillet: L'UGTT laisse aux syndicalistes la liberté du choix    Mise en échec d'une attaque terroriste visant une agence bancaire à Sfax    En raison du maintien de la fermeture des frontières algériennes, de l'absence de l'appui gouvernemental... :«L'activité touristique ne peut pas reprendre son rythme normal»    Najla Bouden : le référendum sera une étape historique pour la Tunisie !    Enactus Tunisia décerne le prix de sa compétition de 2022 à Enactus ISI    Flux d'investissements directs étrangers – avec 660 millions de dollars : La Tunisie, loin derrière    Pourquoi | Consommation d'électricité sous-évaluée    Point de vue | Finances fragiles !    NEWS | Chetti courtisé par Ajaccio    [Photos] Inauguration de Nouvelle agence OPEL Auto-lion à Sfax    Météo du samedi 2 juillet 2022    Baccalauréat 2022 | Lutte contre les tentatives de fraude et de fuite des sujets d'examen : Des mesures vouées à l'échec    Zarzis | Les inspecteurs retraités honorés : Nostalgie, quand tu nous tiens !    «Rossellini. Hergla et le cinéma», de Abderrazak Khéchine : «L'air y est si doux qu'il empêche de mourir...»    Hafedh Dakhlaoui, acteur-producteur, à La Presse : «Le rôle de Hannibal Barca est mon rêve !»    Tourisme: une affluence de 2 millions de touristes jusqu'au fin juin 2022    L'Association internationale de nage en eau libre désavoue définitivement Néjib Belhedi    Tunisie – Météo : Nuit chaude en perspective    Ons Jabeur passe en huitièmes de finale du tournoi Wimbledon    Les Horaires d'été de la Poste Tunisienne    Mohamed Hédi Jouini nommé directeur général du théâtre de l'Opéra de Tunis    L'album Tiktok avec ses meilleurs hits bientôt dans les bacs, découvrez quelques titres!    Ukraine : La folle discussion entre Macron et Poutine 4 jours avant la guerre    Le projet publié au JORT n'est pas le même que celui présenté le 20 juin au président de la République    Grandes surfaces : De combien baisseront les prix?    L'Ukraine exporte de l'électricité vers l'UE et ambitionne de remplacer le gaz russe    Expatriés | Saison décisive pour Achouri    Dialogues éphémères | Les deux oublis de la pensée humaniste    Festival de Carthage : un programme copieux    Tunisie – Djerba : Trois morts, 11 rescapés et trois disparus dans le naufrage d'une barque    Festivals été 2022: La palestinienne Dalel Abu Amneh à Hammamet et à Dougga    Sommet de l'OTAN à Madrid | Un revers pour Moscou ?    Variole du singe : Urgent : premier cas dans un pays très visité par les Tunisiens    Officiel : La France accueillera 4000 travailleurs Tunisiens    Issam Bouguerra primé à Paris, emprisonné à Tunis pour usage de cannabis    La Tunisie appelle au calme entre le Soudan et l'Ethiopie    Sommet de l'OTAN à Madrid : Revenir aux origines !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Libre accès des femmes aux soins d'obstétrique et d'accouchement: l'appel de la société civile à l'abrogation de la circulaire de 2000
Publié dans Leaders le 21 - 05 - 2022

Des associations de la société civile ont appelé les pouvoirs publics à garantir le libre accès des femmes aux soins d'obstétrique et d'accouchement et l'abrogation la circulaire N°41 de juin 2000. Elles lancent un cri d'alarme «devant les violations multiples et répétées des droits fondamentaux et constitutionnels» dont l'exigence aberrante d'un certificat de mariage. Faisant référence à un cas récent rapporté dans les médias, elles estiment que «cette pratique, aucunement justifiée du point de vue légal et des principes généraux du droit primordial de toute personne à la santé sans discrimination et sans considération préalable, vient s'ajouter à des pratiques discriminatoires, stigmatisantes, portant atteinte au droit des femmes, à leur intégrité physique et morale de bénéficier quel que soit leur statut civil, de tous les services de santé reproductive. Des témoignages de plus en plus nombreux font état des refus abusifs et de tous genres, de tracasseries administratives opposés à celles qui sollicitent une procédure d'avortement du premier trimestre de grossesse, alors même que cette procédure est légale depuis 1974, pour toute femme majeure, sur sa simple demande.»
Les associations signataire d'un appel aux pouvoirs publics «dénoncent ces discriminations qu'elles considèrent intolérables à l'égard de toutes femmes, y compris à l'égard des mères célibataires et des femmes non mariées, en rappelant aux institutions hospitalières leur soumission au principe d'égalité de toutes et de tous devant le service public.» Elles déplorent le laisser-faire et l'indifférence des responsables administratifs et de la santé que nous tenons pour responsables, par leur silence, à la dégradation des services de la santé sexuelle et reproductive, jadis fleuron de la politique de santé de notre pays.
Elles pointent du doigt, les tolérances administratives face aux dépassements, l'impunité du personnel de direction et d'exécution qui pratique ces restrictions en faisant prévaloir des textes de sources secondaires, à la légalité contestable et que l'on déterre à l'occasion, par idéologie patriarcale en méconnaissance des impératifs primordiaux de santé publique.»
Ces associations demandent:
• Aux autorités publiques et au ministère de la Santé d'abolir la circulaire n°41 datant de juin 2000 qui porte atteinte à la dignité des femmes
• Aux directeurs des hôpitaux et responsables de l'administration des centres de santé de s'assurer de l'application des droits
• De prendre les sanctions qui s'imposent contre les initiatives personnelles de non application des droits
• A la société civile de renforcer leurs actions d'information auprès des femmes sur leurs droits fondamentaux dans tous les secteurs y compris le droit à la santé sexuelle et reproductive sans discrimination aucune.
Première liste des Associations et individus signataires
Associations
• Groupe Tawhida Ben Cheikh
• Association BEITY
• Association pour la promotion du droit à la différence
• Association Tunisienne des Femmes Démocrates
• Avocats Sans Frontières- Tunisie
• Association tunisienne de la défense du droit à la santé
• Mawjoudin
• EuroMed Droits
• Association tunisienne de défense des libertés individuelles
• Ligue tunisienne pour la défense des Droits de l'Homme
Individus
• Hedia Belhadj
• Selma Hajri
• Sana Ben Achour
• Hafidha Chekir
• Neila Tlili
• Belgacem Sabri
• Thouraya Annabi-Attia
• Abdelwahed Abassi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.