Coronavirus : 21 nouvelles contaminations dont 18 locales    La Tunisie a adopté une stratégie de coexistence avec le Coronavirus    Nouvelle alerte : 18 cas locaux عدوى محلية et 3 cas importés + 1 nouveau décès enregistrés dans 7 gouvernorats    La Tunisie, à l'ère de la culture 0.0 !    Les voyants économiques au rouge    Drame sans précédent pour une ONG française    Le chef du gouvernement annonce la démission de son gouvernement    La Loya Jirga autorise la libération de 400 taliban    Boussaïdi et Maâla à la barre !    Déplacement de tous les périls !    Victoire à l'arrachée des Clubistes, face à l'ESM    Veto contre un gouvernement de technocrates !    Avec ou sans les partis, Méchichi joue et peut gagner    Tests RT PCR même pour les personnes provenant de la zone verte !    ''La Covid 19 a révélé une forte présence des femmes dans les professions vitales''    Non à un ''gouvernement de la peur''    Une école d'été pour la culture    BRUITS ET CHUCHOTEMENTS    Re (lire) Histoire de ma vie de George Sand    Tunisie: Adnen Mansar: Kais Said a parié sur la volonté des partis d'éviter des élections anticipées    BCT : Les réserves en devises couvrent 142 jours d'importation, un record depuis 2011    Mise en place d'une commission nationale chargée du transport et du stockage des produits chimiques dangereux    2ème édition « balades solidaires » le 12 et 13 août au Palais de l'artisan à l'occasion de la fête nationale de la femme    Real Madrid : Alphonse Areola retourne au PSG (officiel)    Sidi Bouzid : Réouverture de la ligne ferroviaire n°13 et reprise d'activité de la mine de phosphates de Meknassi    Tunisie: Augmentation de 3,8 milliards de dinars du déficit budgétaire de l'Etat au cours du 1er semestre 2020    Des étudiants libanais accueillis à Tunis : Pourquoi 200 seulement ?    Tunisie : Annulation d'une desserte du car-ferry CARTHAGE à destination de Marseille    Hichem Mechichi tranche : «Un gouvernement de compétences indépendantes de tous les partis»    Tunisair : Chute de 97% du nombre de passagers transportés durant le deuxième trimestre 2020    Tunisie : Les nouveaux prix de l'essence et du Gasoil dès le 11 août 2020    Migration irrégulière : La chasse aux passeurs est lancée    BCT : Le solde budgétaire se creuse à -3.847 MDT à fin juin 2020    CONDOLEANCES : Halima ROUISSI    Espace "El makhzen" ferme ses portes: Un agitateur culturel de la médina de Tunis capitule…    Théâtre | Jamel Madani traite du statut de l'artiste    Programme TV du mardi 11 août    Handball | Championnat féminin de beach hand : Menzel Temime haut la main    Abdelkader Maalej: Les cendres d'Hannibal    Une première en Tunisie: un hôtel réservé aux animaux    Météo : Températures légèrement en hausse    Poutine : La Russie a développé le 1er vaccin contre le Covid-19    Le nombre de cas confirmés dans le monde dépasse les 20 millions    Ligue 1 – L'US Monastir veut reprendre la 2e place    Formation du gouvernement, programme des rencontres de Mechichi    Tunisie – Jeunesse et sports : L'appel solennel de Haythem Kilani au chef du gouvernement    Liban | Le premier ministre annonce la démission du gouvernement    Tunisie: L'expulsion par l'Italie d'immigrés clandestins tunisiens, viole tous les accords, selon Sami Ben Abdelali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Regards prospectifs sur le cinéma tunisien
Publié dans Le Temps le 11 - 07 - 2020


p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Hatem BOURIAL p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Tarek Ben Chaabane rassemble des approches transversales dans un volume intitulé «Le cinéma tunisien d'hier et d'aujourd'hui». Publié par le CNCI en 2019, ce livre contribue à vivifier la réflexion sur les horizons du septième art en Tunisie. p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p3" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Le Centre national du cinéma et de l'image a centré une partie de son action sur la sauvegarde de la mémoire du cinéma tunisien. Que ce soit à titre documentaire ou par le biais du travail sur les archives filmiques, cette dimension de l'action du CNCI constitue un versant important de la stratégie de cette institution. C'est dans cet esprit que la préface du livre de Tarek Chaabane annonce les enjeux de cet ouvrage à la fois documentaire et prospectif. p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p4" style="text-align: center; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Entre rétrospective et prospective p class="p3" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Signant cette préface alors qu'elle assurait la direction du CNCI, Chiraz Laatiri écrit: « Le Centre national du cinéma et de l'image se veut aussi le lieu où se croisent les lectures et les regards à même de placer notre cinéma dans une perspective de réflexion historique, sociale ou économique». De fait, «Le Cinéma tunisien d'hier et d'aujourd'hui» se place dans ce sillage. L'auteur y propose un ensemble de trois textes qui adoptent des stratégies différentes et se complétent fort bien. p class="p3" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Le premier texte est intitulé «Films de fiction: vers l'émergence d'une nouvelle vague». Ben Chaabane y analyse les séquences successives du cinéma tunisien pour aboutir aux enjeux nouveaux qui se déploient depuis 2011 avec la montée en puissance d'une nouvelle génération et la prégnance du contexte révolutionnaire. Le second texte s'intitule «Films documentaires: le cinéma se réapproprie le réel». L'auteur procède de la même manière et lie les évolutions politiques à celles du travail créatif en évoquant des «images sous surveillance» qui s'émancipent de la censure et investissent tous les champs du réel. p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p4" style="text-align: center; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Un livre qui nous sort des ressassements critiques p class="p3" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"C'est le troisième texte qui est le pivotement de ce livre très engageant. Tarek Ben Chaabane y développe une réflexion qui englobe six décennies et s'intéresse aux approches institutionnelles. En d'autres termes, il se penche sur les logiques sociales et politiques qui ont structuré le champ de la création cinématographique depuis 1960. Ce texte est essentiel, fondamental, novateur et mérite d'être lu et analysé en profondeur. p class="p3" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"L'auteur s'y intéresse à tous les aspects importants concernant le septième art en Tunisie. Allant de crise en évolution institutionnelle, il décrypte tous les carcans qui handicapent le cinéma tunisien et analyse le paysage culturel. L'important essor du numérique et les développements structurels dont également abordés dans leur répercussion sur la pratique cinématographique. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";" p class="p3" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Précieux outil, le livre de Tarek Ben Chaabane sort des sentiers battus et des sempiternels ressassements historiques pour placer le lecteur dans une véritable réflexion. Provoquant les conditions d'un débat dynamique et contradictoire, ce livre apporte des éléments décisifs pour construire le cinéma de demain. À lire et discuter.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.