Tunisie | Covid-19 : 76 décès et 2859 nouvelles contaminations recensés en 24 heures    Tunisie-Affaire Nabil Karoui : L'Association des Magistrats Tunisiens dénonce la position de Ghannouchi    Tunisie – Protestations : Entrée en jeu fracassante de l'UGET qui appelle à la chute du système    Hand – Mondial 2021 : La Tunisie rate la relance face au Brésil    Handball -Mondial d'Egypte -Tunisie -Brésil 32 -32: Quelle frustration !    URGENT- Bizerte : Escarmouches nocturnes et afflux des forces militaires    Régression à 30 mille tonnes des exportations tunisiennes de fruits en 2020    Annonce mi-février 2021 des résultats de l'appel à candidatures pour le programme national des villes intelligentes    Réouverture des mosquées : Appel au strict respect du protocole sanitaire    Tunisie: les nouveaux ministres du gouvernement Mechichi    Tunisie – Tentative de pillage d'une agence bancaire au Kram Ouest    Football : Programme TV de ce dimanche 17 janvier 2021    L'Algérie pose une condition pour partager son vaccin avec la Tunisie    De nombreux manifestants arrêtés étaient des mineurs    Vers cinq millions de morts du Covid-19 en mars?    Inter vs Juventus : Où regarder le match en liens streaming    Dernière minute : Samia Abbou transférée à l'hôpital militaire    Focus Business: Quand les usuriers apparaissent !    Mondial de Handball : La Tunisie rencontre le Brésil aujourd'hui    Commerce de cigarettes: le commerce parallèle brille de mille feux    Siliana: Retour au calme après des heurts avec la police    Saviez-vous que le premier journal imprimé en Tunisie était en langue italienne ?    Gouvernement Mechichi : Youssef Ben Brahim, ministre de la Culture (Biographie)    Gouvernement Mechichi : Ridha Ben Mosbah, ministre de l'Industrie (Biographie)    Samia Abbou admise à l'hôpital    Ouided Bouchamaoui: Trois exigences d'avenir    Afrique : Nomination de Sami Gargouri à la tête de BSIC banque – branche du Sénégal    Du côté du prétoire    Les astuces oubliées de l'auto-approvisionnement alimentaire    Faut-il en rire ou en pleurer ?    Sombre fin de règne pour Trump Un ministre démissionne et dénonce les discours post-élection    Les nouvelles procédures douanières créent des pénuries    Compétitions interclubs de la CAF 2020/2021: Période d'enregistrement additionnel ouverte jusqu'au 31 janvier    Le coach du PSG, Pochettino infecté par le Covid-19    La Tunisie ouvrira, jeudi prochain, à Alger, contre la Libye    Sur les pas de Merkel: Armin Laschet président de la CDU en Allemagne    Bruits et chuchotements    La complainte de l'Acropolium    La fabuleuse histoire de l'épave de Mahdia    Biographie de Youssef Ben Brahim, pressenti au poste de ministre de la Culture    Par Henda Haouala : Les JCC 2020, Cherchez la logique !    Youssef Fennira, pressenti super ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi, et plus...    Le marché Boursier clôture vendredi sur une note quasi-stable (+0,09%)    «Fi Aal mIyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une stratégie nationale des produits du terroir
Publié dans Le Temps le 04 - 12 - 2020


p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"La première phase du projet PAMPAT (Projet d'accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir en Tunisie) a connu une réussite qui a dépassé les objectifs assignés et les frontières. La coordinatrice du projet, Nuria Ackermann ne manque pas de rappeler à ce propos que : « La première phase du PAMPAT, qui s'est étalée sur la période 2013 à 2019, nous a permis de concrétiser les objectifs fixés, à savoir l'obtention de l'Appellation d'origine contrôlée pour la figue de Djebba, la mise en place d'un label qualité, Food Quality Label, pour la harissa tunisienne, ainsi que la contribution au développement du secteur de la transformation des figues de barbarie. Sans oublier l'instauration du Concours tunisien des produits du terroir, inspiré du modèle suisse et qui a vu le jour en 2017». p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Le PAMPAT II, qui a démarré en 2020 et se poursuivra jusqu'à 2024, tout comme son aîné, sera financé par le Secrétariat d'Etat à l'Economie Suisse (SECO) et mis en œuvre en Tunisie par l'Organisation des Nations-Unies pour le développement de l'industrie (ONUDI) en étroite collaboration avec le ministère de l'Industrie, le ministère de l'Agriculture, l'agence de promotion des investissements agricoles (APIA),le Centre de promotion des exportations (CEPEX), le Groupement des industries de conserves alimentaires (GICA), le Groupement interprofessionnel des dattes (GIDATTES ) et le Groupement interprofessionnel des fruits (GIFRUITS). Le projet collabore également de façon étroite avec le programme de promotion des exportations SIPPO qui est également financé par le SECO pour appuyer l'accès aux marchés des produits tunisiens agroalimentaires et des ingrédients naturels. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Nuria Ackermann nous dévoile les grandes lignes de cette deuxième phase : « Le PAMPAT II sera axé sur la reconnaissance et l'institutionnalisation du sous-secteur tunisien des produits agroalimentaires de terroir afin de garantir la durabilité des résultats obtenus au cours de la phase I. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Par ailleurs, un appui pour que le concours national des produits du terroir puisse être répliqué dans d'autres pays en vue de renforcer le réseau international des concours des produits du terroir sera également assuré. En parallèle, les institutions tunisiennes recevront un appui pour développer une stratégie nationale des produits du terroir et pour la mettre en œuvre dans deux régions pilote de la Tunisie.» p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 11px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"La filière des grenades, p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 11px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"un marché cible p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"A cet effet, une étude a été menée en vue d'identifier des marchés cibles pour les différentes filières. Pour la filière des grenades tunisiennes, le choix de cibler ce fruit n'est pas fortuit dans la mesure où : « La Tunisie se classe parmi le Top 10 mondial dans la production mondiale de grenades, avec des qualités supérieures en prime, » souligne Walid Ben Moussa, responsable du secteur agricole et des industries agroalimentaires au CEPEX. « La production de grenades en Tunisie est estimée à 100 000 Tonnes en 2020. Une grande partie de la production est réalisée par les régions de Gabès, Kairouan et Béja. Cependant, le chiffre des exportations a chuté de manière considérable, avec seulement 2 327 tonnes exportées en 2020, pour une recette de 4,8 millions de dinars, contre 8000 tonnes exportées en 2019 et ayant générées 15 millions de dinars, » explique le responsable du CEPEX. p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p3" style="text-align: center; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 11px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"La Tunisie n'exporte que 10% de sa production totale p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"En effet, le projet PAMPAT a lancé, en partenariat avec tous ses collaborateurs, une étude sectorielle à la lumière de l'importance de l'offre dont dispose la Tunisie et de l'intérêt mondial croissant pour la grenade. Un constat confirmé par Nuria Ackermann : « La Tunisie possède plus de 14 000 hectares de grenadiers cultivés, avec de nouvelles plantations qui sont en train d'être installées chaque année. En même temps on constate une hausse continue de la demande mondiale de grenades tant ce fruit présent des atouts pour la santé vu sa richesse en antioxydant, en vitamines et en oligo-éléments » p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Autant dire que les opportunités à l'international ne manquent pas comme l'atteste la responsable du PAMPAT : « Les opportunités offertes par le marché international sont très intéressantes, mais la Tunisie n'exporte que 10% de sa production totale. Partant de ce constat, nous avons effectué un travail participatif avec l'ensemble des intervenants, à travers des ateliers organisés dans différentes régions du pays, ce qui nous a permis d'identifier les défis et opportunités de la filière par rapport aux attentes des opérateurs du secteur. Grâce à ces ateliers, nous avons élaboré un plan d'action participatif pour les prochaines années. »

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.