Tunisie – Les raisons de l'émission du mandat de dépôt à l'encontre de Seifeddine Makhlouf    Tunisie Telecom félicite la position de l'UGTT    Egypte : Décès du maréchal Mohamed Hussein Tantaoui    Infos Bourse – L'ATB se hisse en haut du podium    Tunisie : Lilia Bellil appelle Kaïs Saïed à dévoiler les noms de députés qui percevaient de l'argent contre la ratification de lois    Les leaders d'Attayar, Ettakatol, Al Jomhouri et Afek Tounes en réunion à l'UGTT    Yamina Zoghlami : La présidence doit fournir la liste des élus qui ont monnayé leurs services    Salaheddine Jourchi- Kais Saied a déjà commencé à mettre en exécution son plan [Audio]    Les fabricants d'aliments de bétail appelés à renoncer à leurs marges bénéficiaires    Municipalité de Raoued : Le chef de l'Etat doit prendre ses responsabilités face aux profiteurs qui usurpent la révolution    Le Kram: Le plafond d'une salle de classe s'écroule alors que des élèves sont à l'intérieur [vidéo]    Le photographe tunisien Habib Hmima n'est plus    Salon Web Summit 2021: Les startups tunisiennes appelées à participer    AMI Assurances se donne les moyens de ses ambitions et annonce l'augmentation de son capital social    La Commission européenne veut imposer le chargeur universel pour smartphone d'ici 2024    Une manifestation en soutien à la journaliste Arwa Baraket    Football : Programme TV de ce Mardi 21 Septembre 2021    La Ligue des Etats arabes tient sa réunion consultative à New York    Abdellatif Mekki : Kaïs Saïed a officiellement gelé la Constitution !    Iyadh Elloumi: Kais Saied est un danger pour le pays    Bad Buzz: Un centre commercial offre jusqu'à 80% de remise, pour les Lybiens    Tunisie – Coronavirus: une 3ème dose pour les personnes déjà vaccinées par un vaccin non reconnu dans certains pays    Spectacle "Voyage avec la Lumière" à la Cité des Sciences de Tunis    Change devises en dinar tunisien : Cours du 21 septembre 2021    26 septembre : sixième journée portes ouvertes pour la vaccination    Couacs lors du discours de Sidi Bouzid : La présidence n'avait pas prévenu les équipes de la Télévision nationale    Ligue des champions (2e tour préliminaire) : Le programme    Natation : La FTN retire sa plainte contre Oussama Mallouli    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Le Club Africain annonce une liste de 11 joueurs prêtés pour la nouvelle saison    Bientôt un gouvernement et des dispositions transitoires, promet Saïed depuis Sidi Bouzid    Le ministre des Affaires culturelles reçoit Noureddine et Nejia Ouerghi    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Match FC Barcelona vs Grenade : chaines qui diffusent le match du 20 septembre de la Liga    JCC 2021 : Liste des films tunisiens sélectionnés pour les compétitions officielles    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 20 Septembre 2021 à 11H00    "Streams" de Mehdi Hmili en compétition officielle du FIFF de Namur et de La Mostra de Valencia en Espagne    UE Med : Il est nécessaire de préserver la démocratie et l'Etat de droit en Tunisie    Ons Jabeur 17ème mondiale    30 auteurs au Congrès des écrivains de langue française à Tunis    25 ème anniversaire des Prix Littéraires COMAR D'OR : Les romans primés en langue française    Arrestation des deux derniers prisonniers palestiniens évadés récemment    Tunisie – Une vague sans précédant de migration qui ne manque pas de rappeler les « menaces » de Ghannouchi    Evasions Sonores: Performances artistiques live par Oussama Menchaoui et Dawan    Appel à films pour présenter la candidature de la Tunisie à l'"Oscar du meilleur film international"    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    Cinq enseignements à tirer de l'abominable gestion américaine de la tragédie afghane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Attention aux produits dans les kiosques et sur internet !
Médicaments contrefaits
Publié dans Le Temps le 01 - 01 - 2009

La contrefaçon des médicaments est un sujet de fortes préoccupations tant pour les pouvoirs publics que pour les entreprises. "Si son évolution est inquiétante dans les pays en développement et dans certains pays industrialisés comme les Etats-Unis, la Tunisie est encore aujourd'hui protégée contre d'éventuels risques,
a fait remarquer Pr Amor Toumi haut fonctionnaire à l'Organisation mondiale de la santé lors du dernier salon Saïdalya organisé à Hammamet.
« Ces produits contrefaits, dit-il, sont étiquetés frauduleusement de manière délibérée pour en dissimuler la nature et/ ou la source.
La contrefaçon peut concerner aussi bien des produits de marque que des produits génériques, et les médicaments contrefaits peuvent comprendre des produits qui contiennent les principes actifs authentiques mais un emballage imité, ou d'autres principes actifs, aucun principe actif ou des principes actifs en quantité insuffisante.
La contrefaçon des médicaments ne sévit pas de façon égale dans le monde. Certaines zones géographiques sont plus concernées que d'autres. La contrefaçon de médicaments concernerait 6 % du marché mondial, selon l'OMS. Les produits cibles des contrefacteurs sont surtout des produits à forte valeur ajoutée, mais aussi des produits dits « de conforts » ou « de société », comme des anorexigènes, hormones ou traitements du dysfonctionnement érectile. L'Europe n'est pas non plus épargnée. Mais dans une moindre mesure. Certains pays comme le Royaume-Uni, le Portugal ou encore les Pays-Bas ont récemment connu quelques cas. Certains pays arabes et surtout asiatiques (Chine) et d'Amérique Latine (Pérou) sont touchés par cette contrefaçon ».

Violation commerciale
La contrefaçon est une violation commerciale. « C'est une activité criminelle. Elle finance le grand banditisme et les réseaux mafieux », a précisé M. Toumi qui ajoute, « Un faux viagra fabriqué en Asie permet un profit de 6000%. Le profit de certains autres médicaments peut atteindre plus de 20.000 %. Qu'est ce qui rend possible la contre-façon ? Tout d'abord, une réglementation inadéquate, le système de vente par Internet, les transits entre les zones de libre échange, l'absence d'accès aux soins de santé et aux médicaments, les contrôles inefficaces, l'importation parallèle, les intermédiaires, les prix des médicaments et la pauvreté. Tous ces facteurs favorisent la contre-façon. Dans les pays fortement réglementés, moins 1 % des produits est contrefait. Dans les pays faiblement réglementés, plus de 2 % des médicaments sont contrefaits. Certains pays atteignent des taux de 50 %. Les produits vendus sur Internet sont à 50 % contrefaits. La contrefaçon est développée dans les zones où l'autorité réglementaire est faible.
Pour endiguer ce fléau, l'Organisation Mondiale de la Santé a réagi depuis 1980. Plusieurs résolutions ont été prises pour lutter contre ce fléau. L'OMS a lancé une initiative en 2006 qui s'est matérialisée par une convention intitulée IMPACT tenu récemment à Hammamet où 193 pays et autres organisations mondiales sont impliqués et engagés pour maintenir des actions contre les médicaments contrefaits dans le domaine de la santé publique."

La Tunisie préservée de la contre-façon
Si l'évolution de la contre-façon des médicaments est inquiétante dans les pays en développement et dans certains pays industrialisés comme les Etats-Unis, la Tunisie est, aujourd'hui, protégée contre d'éventuels risques et comme l'affirme Dr Abdelkrim Hamrouni président du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens de Tunisie. "La Tunisie est préservée parce que nous avons un système de distribution sain et clair. Les médicaments sont importés exclusivement par la pharmacie centrale de Tunisie, les médicaments fabriqués en Tunisie sont contrôlés par un laboratoire. Nos produits sont sains et nous n'avons aucune contre-façon dans nos officines. Il est vrai, ajoute Dr Hamrouni, que "dans certains kiosques, certains commerçants vendent des médicaments en unités, je préviens nos patients de ne plus acheter ces médicaments qui ne sont pas fiables. Une fois exposés à la chaleur, ils perdent de leur efficacité et ils ne sont pas conservés à la température idéale. De plus, ces médicaments sont souvent officines. Sur Internet, il ne faut pas aussi acheter ces médicaments car dans la plupart des cas ils sont contrefaits. Par précaution et parce qu'on ne peut pas savoir ce que contiennent les médicaments vendus sur Internet, il est déconseillé d'acheter des médicaments à distance sans l'aide d'un pharmacien. Nos médicaments sont bien contrôlés et je peux dire que nous avons une douane qui fait bien son boulot. Rien ne passe. Il n y a pas de contrebande et en Tunisie nous sommes préservés," conclut Dr Hamrouni


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.