Mercato – AS Saint-Etienne : la piste Mostafa Mohamed (Zamalek) tombe à l'eau    Retard de livraison des vaccins de Pfizer    Bulletin de la bourse: Déboussolée par le reconfinement, le marché sombre dans l'incertitude    Nissaf Ben Alaya: Confinement ciblé à partir de lundi prochain    Coronavirus : La situation épidémiologique à Gabès    Coronavirus-Kairouan: Les services de réanimation ont atteint leur capacité d'accueil maximale    Mondial handball 2021 / Autriche vs France : Où regarder le match en liens streaming ?    THE MODEL, la nouvelle télé-réalité tunisienne aux normes internationales    Khadija Taoufik Moalla: Accepter de perdre des batailles...jamais la guerre !    TOURISME TUNISIEN POST-COVID-19: Les priorités pour retrouver le dynamisme habituel    Retour au calme à Siliana après des émeutes nocturnes    Météo: Temps froid et pluies sur la plupart des régions    Commémoration du 10e anniversaire de la Révolution: Incolore et inodore    TOURISME CULTUREL: Pour un guide des musées et des galeries d'art    A l'échéance, Les fonds Ben Ali en Suisse seront restitués à Leila Trabelsi et sa famille    MEMOIRE    Haltérophilie | en vue des championnats d'Afrique et des J.O. de Tokyo: 17 haltérophiles en stage à Nabeul    News: Rafia absent 20 jours    EST — Staff technique: Confiance renouvelée en Chaâbani !    MISE A NIVEAU INDUSTRIELLE: Des concepts qui refont surface    DECES ET FARK: JAMILA STAMBOULI    «Fi Aal mIyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !    Quatre Films de Selim Gribaâ pour célébrer le 14 janvier 2011: «Confinés, mais libres»    La Tunisie ambitionne d'exporter 70 mille tonnes d'huile d'olive conditionnée, d'ici 2025    Internet des objets : Une startup tunisienne reconnue meilleure startup technologique en Afrique pour 2020    Polémique de partage de données : WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Confinement : le Théâtre de l'Opéra annonce quatre spectacles virtuels nocturnes    La justice se prononce sur l'appel posthume du seul condamné    «Libérez ma Patrie» !    « La Révolution n'a nullement impacté les causes mais elle a produit voire amplifié l'état de délabrement de l'économique, du social et surtout du politique du pays »    Ghannouchi « proclame » l'innocence de Nabil Karoui !    Une révolution qui reste à faire en Tunisie !    La Tunisie est-elle proche du seuil de l'immunité collective ?    Un remaniement, pour faire quoi ?    La double peine des habitants de la Bande de Gaza    A quoi il joue?    Pour quand la fin de l'hémorragie ?    A l'Etoile, on continue à faire du sur place... !    Guterres tente de nommer un émissaire    Le destin foudroyé de l'Octobre musical    Ken Loach, Stanley Kubrick, Hassen Ferhani et Nacer Khémir...    ATTT : Les nouvelles dates de contrôle technique des véhicules    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Participation massive
Congrès extraordinaire du SNJT
Publié dans Le Temps le 16 - 08 - 2009

M.Makram Mohamed Ahmed, secrétaire général de l'Union Arabe des Journalistes : «Hommage à la justice et à la légitimité en Tunisie»
*
Le vice-président de la FIJ : «Respect de la loi, neutralité de la FIJ et indépendance du syndicat»
Le Congrès extraordinaire du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) a entamé ses travaux, hier, au Complexe culturel et sportif, à El Menzah VI (Tunis) et devait se poursuivre durant toute la journée.
La séance d'ouverture a enregistré une participation massive des journalistes tunisiens venus de toutes les régions du pays et de tous les organes de la presse nationale.
Elle a été marquée par la présence du Secrétaire général de l'Union générale des journalistes arabes, doyen des journalistes égyptiens, ainsi que le vice-président de la Fédération internationale des journalistes, le Secrétaire général du Syndicat national de la presse marocaine et le Secrétaire général du Syndicat des journalistes égyptiens, trésorier de l'Union générale des journalistes arabes.
Au terme de la séance d'ouverture, il a été procédé à l'élection du bureau du Congrès, suivie du débat général. Les candidats à l'élection du nouveau bureau du SNJT sont au nombre de 26.
Pas moins de cinq cents journalistes ont participé, hier, au congrès extraordinaire du syndicat ; congrès qui a enregistré la participation de confrères appartenant à l'Union Arabe des Journalistes et la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ), ainsi que plusieurs personnalités tunisiennes.
L'ouverture de l'assemblée a été présidée par le bureau élargi élu en juillet 2005.
Le congrès consacra le couronnement de la loi après la décision du tribunal de rejeter la requête réclamant son ajournement. Ainsi on a pu procéder à l'élection d'un nouveau bureau du syndicat des journalistes tunisiens.

M.Makram Mohamed Ahmed, secrétaire général de l'Union Arabe des Journalistes : «Hommage à la justice et à la légitimité en Tunisie»
Le secrétaire général de l'Union a, en effet, fait remarquer que la tenue de ce congrès extraordinaire est révélateur du degré de discernement et de maturité des journalistes tunisiens, qui « sont capables, dit-il, de prendre leur destin en main ».
M. Makram Mohamed Ahmed qui est, également, secrétaire général du Syndicat des journalistes égyptiens, a tenu à souligner que les journalistes tunisiens tirent leur légitimité de la légalité, insistant sur la nécessité d'un syndicat unifié, indépendant et fort.
M. Makram Mohamed Ahmed n'a pas manqué de rappeler que depuis le déclenchement du différend, il n'a pas ménagé ses efforts de médiation dans le sens du respect de la loi et de la charte éthique de l'action syndicale. Car, toute action qui sort de ce cadre rend les conflits exacerbés ce qui aboutit au recours en justice comme ce fut le cas, justement.
Le secrétaire général de l'Union arabe a, également, fait noter la légitimité du congrès au vu du nombre important de participants.
Il réitère son respect pour la justice tunisienne rappelant que la volonté de la base est celle qui détermine les choix et toute orientation syndicale.
Il a encore insisté sur la nécessité d'harmoniser et d'unifier les positions car la profession, dans le monde arabe, faiblirait si les dissensions gagnaient en acuité. « Seul le dialogue peut garantir cette cohésion », ajoute-t-il.

Le vice-président de la FIJ : «Respect de la loi, neutralité de la FIJ et indépendance du syndicat»
Pour sa part, M. Younès Moujahed, vice-président de la Fédération Internationale des Journalistes et secrétaire général du syndicat des journalistes marocains, a tenu à raffermir la neutralité absolue de l'instance internationale.
Il a réitéré son soutien à tous les journalistes, malgré leurs différends et a axé sur les synergies qui doivent s'établir entre journalistes tunisiens et marocains.
Il n'a pas manqué, par ailleurs, d'appeler au respect de la décision de la justice, justice souveraine.
Cela dit, il n'a pas manqué d'appeler à transcender les conflits entre les parties.
Cela dit, conclut-il, la crise par laquelle est passé le syndicat des journalistes tunisiens est somme toute naturelle et s'inscrit dans l'ordre des choses et dans quelque corporation que ce soit.. Il a conclu en rappelant que « la FIJ a observé la neutralité et que cette neutralité ne saurait être extrapolée ».
Les débats ont été intenses, constructifs, enregistrant un grand nombre d'intervenants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.