Une guerre où tous seront perdants    Tunisie – Tous, à l'assaut du fléau des sachets plastiques    Coronavirus : 04 nouveaux cas testés positifs dont un cas local    Informations importantes pour le test RT-PCR Covid-19 à l'Institut Pasteur de Tunis    Nouvelle baisse pour les prix du pétrole    Tunisie [ vidéo] : "Le retrait de confiance à Ghanouchi est la meilleure solution pour un nouveau départ"    Tunisie: Abir Moussi [photos]: "Nous avons signé la pétition pour retirer la confiance de Ghannouchi"    Chiffres    Le chantage, pomme de discorde    Ambiance pourrie    Tunisie : Abdessalem Younsi condamné à 15 ans de prison ferme    Le verdict final du TAS, attendu cette semaine    Des médecins de la santé publique appellent à l'amendement du décret gouvernemental relatif aux études médicales.    Tunisie : Baisse des importations du mois de juin de 24,3%    Les mesures du Plan de sauvetage de l'économie tunisienne détaillées    Fakhfakh et les ministres d'Ennahdha : La jurisprudence de Chahed avec ceux d'Afek a-t-elle des chances de fonctionner?    Tunisie – Bac 2020 : Examens Informatiques pour les sections Sciences Exp., Maths,Techniques et Informatique du mardi 14 juillet    Il y a quarante jours, disparaissait Boubaker Bouzidi : Architecte discret des droits de l'Homme et des libertés    Découvrez la nouvelle version de la chanson "Kelmti Horra" avec 53 artistes de 22 pays (vidéo)    FARK : Dr Slim Ridene    Libye: Le Parlement de Tobrouk autorise l'armée égyptienne à intervenir dans le pays    Maison de la marionnette de Siccaveneria : L'intarissable initiative keffoise    Vient de paraître | « Maisons d'hôtes et Hôtels de charme en Tunisie » : Pour rêver de luxe, calme et volupté    Mini-football | Coupe de Tunisie – Quarts : Spectaculaire !    EST | Préparation pour la reprise : L'Espérance en bon élève    « Perspectives économiques régionales 2020 » : l'Afrique de l'Ouest doit faire le pari de la jeunesse comme main d'œuvre pour accélérer la reprise économique post-Covid-19    Le déficit commercial de la Tunisie n'est plus qu'à 6,6 milliards de dinars    FOUQ ESSOUR : Une émission web radio qui donne la parole aux radios associatives, locales et aux associations    Handball | En marge des AGO et AGE de la Fthb : Quand on veut, on peut !    Tunisie: Vers une baisse des prix des carburants    Ennakl automobile renouvelle sa confiance à Ooredoo    Coopération financière tuniso–allemande : Mieux atténuer l'impact de la crise du COVID-19 avec des réformes.    Tunisie – Météo : Températures légèrement en baisse    Kais Saied s'entretient avec Patrice Bergamini    S.E. l'Ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie Patrice Bergamini fait ses adieux au Président de la République Kais Saïed    Lancement prochainement, d'un appel d'offres pour l'extension de la route Oueslatia/ Haffouz    ARP-Gouvernement : La mesure frontalière S17 au centre des discussions    Tunisie: Le PDL est en tête des intentions de vote    Club Africain : Mohamed Ali Boughdiri, l'unique candidat à la présidence    Djerba au patrimoine mondial : La commission technique lance une large opération participative    Ridha Tlili: A quoi servent les politiques culturelles?    La fille de Nelson Mandela, Zindzi, meurt à 59 ans    Tunisie : La manifestation "les soirées de Hammamet" se déroulera du 25 juillet au 22 août avec 350 spectateurs par spectacle    Les musulmans de Bosnie pleurent leurs morts    A Idleb, les déplacés syriens craignent le pire    «Depuis quand les Nègres sont des artistes ! ?»    Libye: Haftar pose des conditions pour lever le blocus des ports et champs pétroliers    Un avertissement sans frais à Netanyahou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Par Amine Ben Gamra : Le dilemme du phosphate en Tunisie
Publié dans Tunisie Numérique le 01 - 06 - 2020

L'exportation de phosphates est un secteur clef de l'économie tunisienne, est aussi l'un des gros employeurs du pays. Autrement dit, l'exploitation du phosphate en Tunisie gère une part importante du volet économique et social du pays mais surtout de la région du bassin minier. Les pouvoirs publics l'ont utilisée pour combattre le chômage. Pour autant, ces embauches ne garantissent pas forcément un surcroît de productivité.
Mais, au moment où le commun des Tunisiens pense que l'accroissement de la production et la transformation de phosphate pourraient booster les exportations du pays, atténuer le déficit exorbitant de la balance commerciale et contribuer à la reprise économique, le coût de la pollution à Gabès est très grave. Et pour cause, la non-acceptabilité sociale et environnementale de la production du phosphate et dérivés, matières extrêmement polluantes, exploitées en plus de façon inéquitable, risque de coûter très cher dans l'avenir à l'Etat.
D'une façon ou d'une autre, l'Etat est dans l'impératif de restructurer sur de nouvelles bases cette industrie extrêmement polluante alors qu'il faut énormément d'investissements pour que cette industrie devienne propre. Mais c'est le contribuable qui va être obligé, un jour ou l'autre, de mettre la main dans la poche pour financer la restructuration d'un secteur sinistré. Les industries phosphatières ont besoin d'être visibles à l'international, respectueuses de l'environnement et inclusives dans leur expansion.
Actuellement, l'exploitation du phosphate en Tunisie ne montre aucun signe d'encouragement et la Tunisie perd de précieux marchés d'exportation pour l'acide phosphorique et les engrais. Il est donc clair que l'Etat n'a pas réussi à proposer un plan stratégique pour faire face aux conséquences de la pollution, diversifier l'économie de la région et la réticence au fil des ans à construire de nouvelles infrastructures. Tous les projets dont le gouvernement a parlé restent des paroles jamais appliquées
Partagez1
Tweetez
+1
Partagez
1 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.