Tunisie : Reprise du lancement du projet de délivrance d'un passeport et d'une carte d'identité biométriques    Kasserine : Deux mandats de dépôt en prison contre le directeur de l'usine de chaux et un employé    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Tunisie : Libération de l'avocate accusée d'avoir agressé un agent de sécurité à l'aéroport de Djerba Zarzis    La bourse de Tunis renoue avec les pertes    CAN 2021 : Où regarder les 4 matches de mardi ?    Najla Bouden reçoit Slim Hentati et Faouzia Yacoubi    Libération de Mustapha Khedher    CAN 2021 – Gr A : Le Burkina Faso décimé mais qualifié aux 1/8    France : Une autre grève générale qui tombe au plus mal pour Macron    Fermeture des écoles : Un membre du Comité scientifique tranche    Libération de Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi    Autos-Renault: Les ventes de voitures en chute libre depuis 3 ans    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Covid-19 | Nabeul : 901 cas détectés dans le milieu scolaire    Covid-19 : Décès d'une élève, les détails    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Tunisie-coronavirus : La plupart des hospitalisés sont des non-vaccinés    JSK : On ne chôme pas...    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Express    Météo: Températures en légère hausse pour ce lundi    Tunisie : Un capitaine de la garde nationale retrouvé pendu, son avocate balance des dossiers    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Si tu as déjà attrapé le virus, tu serais immunisé pour combien de temps ?
Publié dans Tuniscope le 08 - 01 - 2021

Des scientifiques australiens ont découvert que des patients infectés par le coronavirus pouvaient rester immunisés durant de longs mois.
Dans un article édité par la revue scientifique Science Immunology et relayé plus tard par La Dépêche, des scientifiques ont exposé leur constat concernant des gens qui ont déjà eu le virus.
"Nous savons que le virus induit une immunité importante chez les patients contaminés et cette immunité est d'autant plus forte si le patient a développé une forme grave de la maladie", précise à La Dépêche Guy Gorochov, chef du département d'immunologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. A contrario, les personnes contaminées par le Covid-19 ayant développé une forme bénigne voire asymptomatique de la maladie développent moins d'immunité. "Selon les données que nous avons, nous constatons que cette immunité dure longtemps même si les anticorps déclinent au fur et à mesure du temps", résumé encore le professeur Guy Gorochov.
Une immunité d'au moins huit mois
Les chercheurs australiens ont pu observer la présence, pendant au moins huit mois après l'infection, de lymphocytes B, qui sécrètent des anticorps et qui par conséquent possèdent une fonction de "mémoire" des virus.
Autre bonne nouvelle, chez les patients contaminés, les chercheurs ont également constaté une autre forme d'immunité. "Même si les anticorps disparaissent peu à peu, l'immunité mémoire reste très présente même plusieurs années après la contamination, détaille le chef du département d'immunologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Cela signifie que si des patients sont à nouveau exposés à la maladie, une réaction immunitaire aura lieu. En cas de recontamination, les formes graves se feront donc plus rares."
Des délais entre trois mois et un an
Cette immunité n'est cependant pas une contre-indication à la vaccination. "Le vaccin ne génère pas les mêmes réponses immunitaires. Il empêche de tomber malade et de déclencher une forme grave. Il faut donc que tout le monde se fasse vacciner, en premier lieu les personnes à risques et les soignants, exposés en permanence au virus", clame le chercheur et co-directeur du centre d'Immunologie et des Maladies Infectieuses (Cimi).
Faut-il pour autant le faire immédiatement après la contamination ?
Le spécialiste explique que se faire vacciner avant le délai de trois mois recommandé par la Haute autorité de santé "est inutile". "Il n'y a pas de risques mais ce n'est pas franchement efficace. Pour les personnes les moins à risques, non prioritaires, on peut envisager un délai entre six mois et un an après la contamination au Covid-19", assure Guy Gorochov. Selon lui, des rappels de vaccins seront de toute façon nécessaires et "les laboratoires devront sans doute faire évoluer le vaccin en raison des mutations multiples du virus. Avec la technologie utilisée par celui de Pfizer, c'est largement possible", argumente-t-il.
Une fois vaccinée, impossible pour l'heure d'affirmer que la personne n'est plus contagieuse. "Cette hypothèse est actuellement explorée mais aucune étude fiable ne peut affirmer qu'un patient vacciné ne peut pas contaminer d'autres personnes", rappelle l'immunologue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.