Tunisie – Comment la présidence du gouvernement peut-elle se payer un week end de repos ?    Coupe de la CAF : La RS Berkane bat Pyramids FC et s'offre son premier titre    Boubaker Ben kraiem: Jamais de démocratie et libertés, sans croissance économique!    La judokate tunisienne Nihel Cheikhrouhou décroche l'argent au Grand Slam de Budapest    Macron publie un tweet en arabe : «Rien ne nous fera reculer, jamais»    Tunisie : Prolongation et allègement du couvre feu à Sousse    OPPO A93 lr smartphone le plus fin et le plus léger de l'année 2020    Fitch abaisse la note du Maroc    Erdogan a insulté Macron après le meurtre d'un enseignant près de Paris. La France rappelle son ambassadeur en Turquie.    PLF2021 : L'Association Tunisienne de Industriels de la Plasturgie, désapprouve fermement le relèvement de l'IS à 18%    Le SYNAGRI appelle le gouvernement à arrêter immédiatement, l'importation des veaux d'engraissement et des génisses    L'APII organise des rencontres d'affaires B2B virtuelles en marge du congrès sur les énergies du futur    Covid-19/Vient de paraître : Guide de l'Unesco de politiques pour un secteur créatif résilient, la Tunisie un des exemples de bonnes pratiques    Evolution du Covid-19 au Maghreb : La Libye rejoint et dépasse l'Algérie    Le cinéma Tunisien présent à la 9ème édition du Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec    Avec ‘'Paris'' sur son t-shirt, il appelle à boycotter la France    Appel à la sécurisation des urgences après une prise d'assaut du service de la Rabta    Kairouan : Appel d'offres international pour la restauration de la grande mosquée et les bassins des aghlabides    Appel d'offre international pour la restauration de la grande mosquée de Kairouan et les bassins des aghlabides    Libye: 1.639 infections au Covid-19 dépistées    Tunisie: Baisse de 53% des recrutements des cadres techniques à l'étranger, selon l'ATCT    Mercato : Youcef Belaili en route vers le Qatar    Samsung annonce le décès de son patron, Lee Kun-hee    Tunisie : La météo du dimanche    Soudan : Jamel Khcharem et Al Merreikh remportent le championnat de football    DECES: Dr Hedayet Allah Taï    Réduction du budget de la culture: de l'atout à la tare    Une inquiétante recrudescence    Mes odyssées en Méditerranée | Tunisie-Sicile : la «fuitina» ou fugue amoureuse    Tunisie : VIDEO : Kourchide : Oui pour défendre le prophète mais pas en coupant des têtes !    Football | Liga : Le Real Madrid s'impose devant le Barca    La France rappelle son ambassadeur à Ankara    Quel passeport est le plus puissant ? Marocain ou Algérien ou Tunisien ?    Des avocats palestiniens poursuivent Londres en justice    Macron détient la clé des négociations sur la pêche    Accord de «cessez-le-feu permanent» avec «effet immédiat»    Retour à la normale    Pourquoi Rachida Ennaïfer a rendu le tablier ?    Quand pèse l'incertitude    Photo du jour : La Médina de Tunis ravagée...    1,5 millions de dinars de marchandises saisies par la garde douanière cette semaine    Les systèmes de santé de certains pays risquent de s'effondrer, met en garde l'OMS    Non, Wadii Jari ne soutient pas la candidature de Ahmed Ahmed    Sarra Tounsi, élue plus belle apparition à El Gouna sur Twitter    Communiqué de l'Ambassade de France en Tunisie en rapport avec la décision de l'Union européenne    L'accord pour un cessez-le-feu permanent en Libye, un important pas vers le règlement politique dans ce pays (Affaires étrangères)    Vient de paraître | Nouveau Dictionnaire Général Bilingue, Français-Italien et Italien-Français de Giovanni Dotoli : «A tous ceux que la belle Italie intéresse»    Officiel : La France retirera la Tunisie de la Liste Verte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hédi Ben Abbès rassure sur "l'état" des entreprises nipponnes en Tunisie
Publié dans WMC actualités le 29 - 09 - 2020

Aucune entreprise japonaise n'a l'intention de quitter la Tunisie, en dépit des difficultés. C'est ce qu'indique, le président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (CCITJ), Hédi Ben Abbès, cité par la TAP.
Actuellement nous comptons 18 entreprises japonaises installées en Tunisie, précise Ben Abbès, rappelant que le rôle de la Chambre est d'inciter encore plus les Japonais à s'implanter en Tunisie, en leur demandant de s'appuyer sur les structures et les ressources humaines tunisiennes, a-t-il précisé dans un entretien téléphonique accordé à l'occasion de la tenue récemment des travaux de l'Assemblée générale de la CCITJ.
L'agence japonaise chargée de la promotion du commerce extérieur, la "Japan External Trade Organization (JETRO)", dont la mission est de soutenir les entreprises japonaises ainsi que les exportations du pays, envisage d'organiser une rencontre en Tunisie, en décembre 2020, entre les entreprises japonaises et tunisiennes pour examiner les perspectives d'investissement.
Ainsi, ces entreprises auront l'occasion d'identifier ensemble des opportunités d'affaires dans les domaines des nouvelles technologies de la communication, des énergies renouvelables et de l'agriculture, ce qui, a-t-il dit, dénote de la volonté du Japon de travailler avec la Tunisie. "D'où le choix porté sur notre pays pour abriter en 2022 le 8ème sommet de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l'Afrique ou TICAD 8", a rappelé Ben Abbès.
La TICAD: une opportunité à saisir
La TICAD est une opportunité importante pour les entreprises tunisiennes à saisir afin de mettre en exergue les avantages comparatifs du site tunisien, par rapport aux pays concurrents, selon Ben Abbès.
En perspective de cette rencontre, la FIPA et la CCITJ, en collaboration avec l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), organiseront, en novembre 2020, des rencontres BtoB entre des entreprises japonaises et tunisiennes dans des domaines liés à des secteurs à haute valeur ajoutée.
A cet égard, le président de la CCITJ a fait remarquer que "la Tunisie a opté pour le commerce triangulaire, en encourageant les entreprises japonaises à investir en Tunisie tout en facilitant leur accès aux marchés régional et africain".
Pour Ben Abbès, la TICAD est un événement majeur qui réunit 50 chefs d'Etat et de gouvernement africains, en plus du Japon -représenté par son Premier ministre- et environ 45 00 participants. Elle constituera une occasion pour relancer l'économie tunisienne et présenter toutes les possibilités de développement qu'offre l'Afrique aujourd'hui.
Ce conclave verra la participation, des représentants de l'Organisation des Nations unies, du Programme des Nations unie pour le développement (PNUD), de l'Agence de développement de l'Union africaine, de la Banque mondiale ainsi que d'autres organisations internationales et régionales.
La TICAD est une initiative gouvernementale du Japon, pour le développement de l'Afrique, lancée en 1993.
"Malheureusement, la Tunisie, qui est censée être un hub africain, n'a pas su profiter de l'opportunité pour avancer le projet japonais Kaizen, dont les activités sont composées d'un cumul de petites actions d'amélioration de la productivité des employés à un coût très abordable par la participation de tous les membres de l'entreprise et mises en œuvre avec les moyens disponibles dans cette dernière", regrette Ben Abbès.
Et de préciser que les Japonais ont décidé de transférer ce projet au Kenya, car la Tunisie, depuis 12 ans, n'a pas donné de résultats concernant son application dans certaines entreprises alors que le pays était supposé devenir un leader dans ce domaine (Kaizen) pour partager son expérience avec les autres pays africains".
L'objectif est de disséminer en Afrique cette méthode, à travers l'échange des expériences réussies dans les différents pays du continent..
Vers un partenariat tuniso-japonais dans le domaine de la santé
"Actuellement, une entreprise tunisienne privée mène des discussions avec nos partenaires japonais afin des les voir apporter leur savoir-faire dans le domaine de la santé dans une approche gagnant-gagnant", a fait savoir le président de la CCITJ.
Cette entreprise pourrait ouvrir, dans deux ans, une unité de production des machines sophistiquées qui servent à la purification de l'air de tout virus. Ce genre de machine sera utilisé dans les hôpitaux, les cabinets médicaux et tout espace fermé.
Selon Ben Abbès, plusieurs entreprises tunisiennes veulent investir dans le domaine de la santé, sauf qu'elles ont besoin du savoir-faire et de la technologie, à l'instar de ceux du Japon.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.