Bourse de Tunis : Le Tunindex termine la deuxième semaine de janvier sur une légère contreperformance    Riadh Zghal: Le processus démocratique est-il irréversible ?    Ligue 1 : 8 clubs ont déjà changé d'entraîneur    Juventus : le Tunisien Hamza Rafia, blessé, indisponible 20 jours    Coronavirus: La situation sanitaire à Mahdia    Ferid Belhaj : Dix ans après le "printemps arabe", la région MENA doit ouvrir la voie aux entrepreneurs    New Body Line : Un chiffre d'affaires en augmentation de 64,12% (4ème Tr. 2020)    Grève de la faim à l'ARP | Détérioration de l'état de santé des députés du bloc démocratique    COVID-19 : L'efficacité maximale du vaccin ne peut être démontrée que six mois après son injection    Tunisie: L'ANSI met averti les visiteurs de sites pornographiques    Football : Programme TV de ce vendredi 15 janvier 2021    Tunisie: Mike Pompeo: Nous souhaitons préserver les acquis de ces dix dernières années    Startup Act commence à porter ses fruits: La machine est lancée !    Point de vue: Un championnat atypique !    Handball — Mondial d'Egypte — Ce soir(20h30), Tunisie –Pologne: Prêts pour le combat    La poésie en questions: Qui sont les Muses ?    Crise politique: Le péché originel    Latifa Lakhdhar: Une révolution et son contraire    Tunisie : Les lauréats du Prix Lina Ben Mhenni pour la liberté d'expression 2020    Potentiel minier de la Tunisie: Une exploitation en dents de scie    Bénéficiez de remises durant le confinement avec Tunisie Telecom    A quand la sortie du tunnel ?    Coronavirus : 63 décès et 2327 contaminations en 24 heures    Dix ans après: La corruption à tous les étages    Tunisie-Ministère de la Santé: Nouvelle liste des laboratoires autorisés à réaliser les tests RT-PCR    Tunisie-Rached Ghannouchi : Les motions de censure à mon égard sont tout ce qu'il y a de plus normal    Météo | Pluies éparses et baisse des températures    La FTDES appelle à suspendre le paiement de la dette    Lassâad Dridi entame sa nouvelle aventure    Les mots en politique    INVESTITURE DE JOE BIDEN: Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront lors de la cérémonie    Comment le coronavirus a bouleversé nos habitudes ?    Succession de Merkel: Les appétits s'aiguisent en Allemagne    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    La success-story du médecin devenu artiste de renom    Abdelaziz Jemail, un éclaireur magnifique    L'ambassadeur de la Tunisie en Belgique: "Plus nous avons des relations avec nos amis, mieux nous nous porterons"    Financièrement, le Barça au bord du gouffre !    Confinement : mini-concerts virtuels de l'OST ce soir et demain à 21h00    Wadii El Jari en sauveur : Pourquoi pas avant ?    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    L'inscription du couscous et de la pêche à la charfiya sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco célébrée à la Cité de la culture    Vient de paraître — « Quelqu'un meurt au sud » de Kamel Hlali: L'art d'arracher le lecteur à la banalité gris-flanelle du quotidien    En vidéo : ‘' Adieu Maman'', Tahar Ben Meftah raconte son nouveu livre    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement du projet européen "RUSEMED" pour la création des réseaux de réutilisation des déchets
Publié dans WMC actualités le 26 - 11 - 2020

Le projet européen " REUSEMED " visant la création des réseaux de réutilisation des déchets a été lancé, vendredi, en ligne avec la participation de huit partenaires de quatre villes méditerranéennes, dont l'Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED) et la municipalité de Sakiet Ezzit (Sfax).
" REUSEMED " vise à créer des réseaux de réutilisation entre les villes méditerranéennes d'Italie, de Jordanie, d'Espagne et de la Tunisie afin de sensibilier les citoyens et les inciter à changer d'attitude pour la valorisation et le recyclage des déchets ménagers.
Doté d'un budget total de 3,2 millions d'euros, " REUSEMED " est financé par l'Union européenne (UE) à hauteur de 2,9 millions d'euros, soit 90%, selon l'ANGED.
Des réseaux seront dans ce cadre mis en place dans les quatre villes méditerranéennes à savoir " Cordoue en Espagne ", " Capannori en Italie ", " New Deir Allaa en Jordanie " et " Sakiet Ezzit en Tunisie ".
Les administrations publiques des deux côtés de la Méditerranée ont tendance à concentrer leurs efforts sur le recyclage, mais beaucoup moins sur la promotion de la réutilisation des déchets, selon la même source.
Il s'agit d'inciter les citoyens à la réparation des biens susceptibles d'avoir une seconde vie, complétant ainsi le cycle des quatre R (4R) de l'économie circulaire à savoir : Réduire, réutiliser, recycler et réparer.
Pour changer cette tendance, l'ANGED a rejoint le projet REUSEMED avec des administrations publiques et des associations d'Espagne, d'Italie, de la Tunisie et de Jordanie.
Le projet a pour objectif de créer des réseaux municipaux basés sur des circuits de réutilisation d'appareils ménagers, de meubles, de livres, de vêtements, de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) et alimentaires, sur le compostage et sur des programmes de troc et de prêts.
Les partenaires dans ces villes vont concevoir et tester des installations de compostage, des points de collecte d'aliments sur les marchés, des centres de réparation et de réutilisation, des coins de réutilisation en magasins et réparation de cafés.
De plus, une application connectera les gestionnaires et les utilisateurs des différents circuits.
Pour le maire de Sakiet Ezzit, Kamel Allouche, ce projet qui s'étalera sur trois ans permettra l'échange des expériences en termes de gestion des déchets et de leur valorisation.
La première étape, a-t-il avancé, consiste à l'élaboration des études, ajoutant que les villes partenaires devront avoir une stratégie et des réseaux de réutilisation dans 18 mois.
Ce projet promu par les administrations locales en charge de la gestion des déchets avec l'implication des organisations de parties prenantes locales, prévoit de permettre aux réseaux de réutilisation de devenir autonomes à moyen terme, lorsque les revenus de la vente des produits réparés pourraient financer les ressources humaines et l'entretien des infrastructures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.