Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de Samedi    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de Samedi    Prévisions météo pour ce samedi    Fête du Mouled: Démarrage de la 4ème édition du festival à Kairouan    Le nouvel ambassadeur de Tunisie à Stockholm, Riadh Ben Slimane: Une attention royale    Entretien entre Kaïs Saïed et Josep Borrell    Coronavirus : 5 décès et 131 nouvelles contaminations, Bilan du 14 octobre    Bizerte : saisie de quantités de fruits secs et zgougou impropres à la consommation    Le nouveau gouvernement appelé à donner au secteur agricole et de la pêche la priorité absolue (UTAP)    Tunisie : Nouvelles nominations au sein du MJS    Tunisie – Moncef Marzouki sous le coup d'une enquête judiciaire    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Tunisie – Najla Bouden se réunit avec les membres de son gouvernement    Les membres du Grand Jury des JCC    PSG vs Angers : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La championne olympique Raoua Tlili privée de son salaire !    Abir Moussi interdite d'accéder au carré des martyrs à Bizerte    Covid-19 : L'Allemagne retire la Tunisie de la liste des pays à haut risque    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Revue de la semaine du 8 au 15 octobre 2021: Premier conseil des ministres après la formation du gouvernement    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Journée internationale des femmes rurales : Engagement à défendre les droits des filles partout en Tunisie    Un jour férié à l'occasion des fêtes du Mouled        Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Qualifs Mondial 2022 : le Brésil de NEYMAR déroule et l'Argentine de MESSI assure    Tunis, un gigantesque cadavre pourrissant    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Hichem Ajbouni- Le scénario libanais s'approche à grands pas    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    Quarts de finale du Tournoi d'Indian Wells :Où regarder le match de Ons Jabeur du 14 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Oscar 2022 : Le film Tunisien "Fartattou Dhehab" de Abdelhamid Bouchnak en lice pour le meilleur film international    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Nouvelle secousse sismique à Béjà    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'UGTT et l'Utica préoccupées par la crise politique et la dégradation de la note de la Tunisie
Publié dans Business News le 24 - 02 - 2021

L'Union tunisienne du travail (UGTT) et l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica) sont préoccupées par la situation politique, économique, sociale et financière du pays, notamment suite à la dégradation de la note souveraine du pays et des conséquences désastreuses qui s'en suivent, notamment en ce qui concerne la capacité de la Tunisie à remplir ses obligations financières. Les deux organisations considèrent ainsi que la crise actuelle a contribué à la baisse de la notation, dont le coût sera très élevé pour l'économie nationale et pour les Tunisiens en général.

Dans un communiqué conjoint daté de ce mercredi 24 février 2021 et signé par le secrétaire général de la centrale syndicale Noureddine Taboubi et le président du patronat Samir Majoul ont exprimé leurs inquiétudes face à la poursuite de la crise politique et de l'impasse constitutionnelle que vit la Tunisie depuis un mois. Le tout en l'absence de prémisse de la résolution de cette grave crise et ceci malgré les multiples appels des forces vives du pays et vu la situation qui empire en se référant à tous les indicateurs et chiffres au niveau économique, social et financier.

Les deux centrales syndicale et patronale ont mis en garde contre la gravité de la situation, qui a exacerbé les difficultés rencontrées par tous les groupes et secteurs, y compris les salariés, les chefs d'entreprise, les artisans et les professionnels qui souffrent encore du poids des répercussions de la crise du Covid-19, qui a détérioré davantage leurs situations et affecté leur niveau de vie et de travail.
Les deux organisations ont ainsi appelé à l'accélération de la résolution de la crise. Et de souligner que sa poursuite augmentera la paralysie que vit le pays depuis des semaines et menace l'expérience démocratique tunisienne. Elles considèrent que parvenir à une solution contribuera certainement à rassurer les Tunisiens et à se consacrer rapidement aux problèmes réels et difficiles que la Tunisie vit depuis des années.
Et d'exprimer leur volonté à faire pression pour contribuer à surmonter cette crise.

Le syndicat et le patronat ont profité de l'occasion pour souligner la nécessité d'achever la mise en place des instances constitutionnelles, notamment la Cour constitutionnelle, dès la fin de cette crise, le tout loin des quotas partisans, des querelles et des intérêts conjoncturels étroits. L'objectif étant d'éviter ce genre de crise dans le futur.
Ils ont mis en avant la nécessité de faire plus d'efforts pour sauver l'économie nationale et soutenir les petites et moyennes entreprises ainsi que les travailleurs et les groupes marginalisés. Ils appellent aussi à consacrer tous les moyens afin d'accélérer l'acquisition des vaccins contre le Covid-19 et d'assurer le succès de la campagne de vaccination gratuite pour tous les citoyens : le seul moyen pour remettre l'économie sur les rails.

Les deux organisations avaient exprimé à maintes reprises leur inquiétude face à l'enveniment de la crise politique qui impacte négativement l'économie.
Rappelons que le chef de l'Etat avait refusé d'inviter les nouveaux ministres nommés par le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, à prêter serment. Un refus justifié par l'inconstitutionnalité du remaniement opéré en janvier dernier, en plus de « suspicions de corruption » concernant certains des ministres nommés. On rappellera également que les onze ministres concernés ont bénéficié de la confiance de l'ARP et que Hichem Mechichi a adressé deux correspondances au président pour fixer une date de prestation de serment, toutes deux ayant été rejetées.
I.N


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.