Par Jawhar Chatty : Le 25 juillet, les Tunisiens vont devoir « trancher »...    Sghaier Zakraoui commente le décret présidentiel paru dans le JORT (Audio)    Tunisie-FMI: Il faut qu'un accord soit conclu, selon l'ambassadeur de l'UE    Un message qui compte : "l'UE restera un ami de la Tunisie et de son peuple"    Pourquoi | Encore une...    Express    Emna Kefi, experte en digital à La Presse : «Voir la RSE adoptée par toutes les entreprises est un rêve»    Sousse: La récolte céréalière en deçà des attentes    Début de l'exercice Phoenix Express 2022 en Tunisie    Ligue 1 | 7e journée – Play-off – CSS-ESS (1-0) : Harzi, l'instinct du buteur !    FITA 2022 | Présence renforcée du Groupe BH BANK    Le délégué de Boumhel s'explique sur sa sortie nocturne en tricot de peau    L'UGTT ne participera pas aux travaux de l'Instance nationale consultative pour une "Nouvelle République"    Fête des mères: Les bureaux de Poste seront ouverts ce dimanche pour la livraison des bouquets de fleurs    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Un nouveau spectacle de Walid Gharbi : Nouvelle cadence, nouveau pont    4e édition des Journées chorégraphiques de Carthage : Un acquis qui se consolide    CA : Le regard vers l'avenir    USBG : Sans illusions !    Réactions à la publication du décret présidentiel portant convocation des électeurs pour le référendum du 25 juillet    Safouane Ben Aïssa : les négociations avec le FMI s'achèveront après l'été    Ridha Chkoundali: Les 300 M€ débloqués par l'UE ne résout pas les problèmes financiers de la Tunisie (Vidéo)    Le Fonds de Fonds ANAVA souscrit 6 millions d'euros dans son premier fonds sous-jacent, 216 Capital Fund I    Crise de déchets: L'UGTT évoque une prochaine grève générale à Sfax (Vidéo)    BAL 2022 : Les stats qui font de Radhouane Slimane un joueur plus que spécial    Italie : Ibrahimovic absent 7 à 8 mois    Je reste à Liverpool, assure Salah    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Officiel - Kais Saïed convoque les électeurs en référendum le 25 juillet, le projet de la nouvelle constitution sera publié le 30 juin    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Alerte Météo : 17 gouvernorats placés en vigilance jaune    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Anouar Maârouf : Un nouvel accord avec l'écosystème créera 3000 emplois
Publié dans Business News le 16 - 10 - 2017

Pour parler des aspects de la Loi de finances 2018 qui touchent le secteur des TIC, le ministre des Technologies de l'Information et de l'Economie numérique, Anouar Maârouf, était l'invité de Wassim Ben Larbi sur Express FM, ce lundi 16 octobre 2017.
Dans la foulée de son intervention, le ministre a annoncé un nouvel accord avec l'écosystème entrepreneurial en Tunisie, qui s'engage à créer 3000 emplois sur les 3 ans à venir. « Ce lundi, nous signerons un accord avec IOT Tunisia, ainsi qu'avec les entreprises du pôle technologique de la Ghazela et celui de Sousse, Startup Tunisia et Bizerte Smart city 2050. Nous créerons des emplois de talents ! » A-t-il dit.

Revenant sur la Loi de finances 2018, Anouar Maârouf a assuré que les deux devises qui marqueront chaque Loi de finances à venir sont : l'export et l'investissement. « De grands projets d'infrastructures sont à venir ! Avec les mesures annoncées dans la Loi de finances. Nous sommes en train de passer vers une économie productive » a-t-il assuré.
Selon le ministre, cette Loi de finances 2018 génère un grand débat, malheureusement l'angle par lequel on traite la question est manquant vu qu'on ne parle que des mesures. On ne doit pas voir cette loi comme détachée du budget et du programme économique et social promu par la présidence du gouvernement qui table sur un programme et des objectif pour les trois prochaines années ».
Sur ce point le ministre a rappelé qu'à l'horizon 2020 nous devrions avoir moins de 3% de déficit budgétaire et 12,5% de masse salariale. « C'est là les objectifs de la politique appliquée par la présidence du gouvernement dont cette Loi de finances est le vecteur » a-t-il encore dit avant d'ajouter : « Lorsqu'on parle d'un déficit de 4,9%, en dessous du seuil symbolique des 5%, ceci est un grand changement, une grande réalisation, résultat de la concaténation de plusieurs facteurs ».

Aussi, M. Maârouf a rappelé que le budget de l'Etat a doublé ces 7 dernières années alors que le PIB a augmenté de seulement 10%, ce qui a créé, un déséquilibre dans les comptes de l'Etat. « Avec cette Loi de finances 2018, nous voulons débuter dans le processus d'inflexion pour réduire ce déséquilibre a des taux acceptables à l'horizon 2020 ».
Le ministre des TIC et de l'Economie numérique a également expliqué que, dans les mesures prises, il y a une recherche de plus d'équité sociale. « La taxation de 5% imposée aux banques procurera les ressources nécessaires à plusieurs actions que nous comptons mener pour améliorer cet aspect comme par exemple faciliter l'accès à la propriété ou multiplier les contrats Karama ».

Evoquant le problème de la fuite des ingénieurs tunisiens vers l'étranger, Anouar Maârouf a dit qu'il faut absolument trouver une solution urgente. « Il y a deux types de mesures que nous devons prendre, l'une en amont et l'autre en aval. Nous devons fortifier le système de production de compétences via des programmes de formations supplémentaires. En aval, nous devons améliorer les conditions données pour retenir nos compétences ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.